Version classiqueVersion mobile

Aspects du sport à la Réunion

 | 
Yves Chateaureynaud
, 
André Lapierre

Le fonctionnement des clubs

Administration et encadrement technique

Texte intégral

L'ADMINISTRATION

  • 88 % des clubs tiennent une assemblée générale par an ;
  • 88 % des clubs ont un comité directeur ou un conseil d'administration. Les dirigeants concernés par ces assemblées délibératives sont au nombre de 3 126 ;
  • 86 % de ces associations ont un bureau directeur. 1 506 dirigeants s'investissent dans ces structures bureaux ;
  • la fréquence des réunions est relativement comparable entre les conseils d'administration et les bureaux. En règle générale elle est mensuelle : 50 % pour les conseils d'administration et 75 % pour les bureaux. Seul une petite minorité de clubs tiennent un bureau hebdomadaire (18 %).

L'ENCADREMENT TECHNIQUE

  • 1 680 cadres techniques sont attachés aux 320 clubs enquêtés ;
  • 22 % d'entr'eux sont titulaires d'un Brevet d'Etat d'Educateur Sportif et 44 % d'un Brevet Fédéral. Cette faiblesse des cadres techniques dans le domaine de la formation est très certainement préjudiciable au sport réunionnais ; aussi semble-t-il raisonnable d'envisager à court terme des formations qualifiantes d'un niveau supérieur à ceux détenus actuellement par les cadres techniques,
  • 40 % des associations estiment cet encadrement suffisant et 60 % l'estiment insuffisant dont 13 % très insuffisant. Les réponses ne prennent en compte que l'aspect quantitatif de la question.

LES FORMATIONS SUIVIES

  • Sur l 680 cadres techniques recensées dans 320 clubs, 22 % possèdent un brevet d'Etat et 44 % un brevet fédéral. La possession d'un brevet fédéral étant quasiment obligatoire pour passer un brevet d'Etat, on peut raisonnablement penser que la moitié1 (voire un peu plus) des cadres techniques intervenant dans les clubs ne sont pas formés.
  • 26 % des cadres techniques suivent actuellement une formation, soit 450 environ. 195 d'entre eux ont bien voulu préciser le type de formation suivie.

Figure 1 - Les formations suivies

Figure 1 - Les formations suivies

1C'est tout d'abord vers les brevets fédéraux que s'orientent la plupart des animateurs (98 citations dont 80 pour les "Brevets Fédéraux 1er degré" (BF1) et 18 pour les "Brevets Fédéraux 2ème degré" (BF2).

2On peut avancer à ce propos deux hypothèses complémentaires : la première prend en compte le niveau général relativement faible des animateurs à La Réunion (cf. "Les emplois de l'animation", décembre 1993) ; la seconde, l’obligation déjà citée de posséder un " Brevet Fédéral" pour se présenter à la partie spécifique du Brevet d'Etat d'Educateur Sportif (BEES).

  • 72 animateurs suivent actuellement une formation de BEES dont 67 pour le BEES 1 et 5 seulement pour le BEES 2.
  • Les formations fédérales de juge ou d'arbitre sont assez peu suivies (15 citations). Peut-être peut-on y rapprocher cette relative désaffection du contexte actuel qui incite plus à rechercher des formations qualifiantes débouchant sur les métiers du sport.
  • Les autres citations se répartissent dans les formations du Ministère de la Jeunesse et des Sports (2 BAFA, l DEFA et 3 BAPAAT2).
  • Enfin 3 réponses sont atypiques : 1 CAPEPS et 2 formations administratives.

3Il semblerait donc que le souci majeur soit de dépasser le niveau de qualification permettant d'intégrer les métiers du sport (Brevet d'Etat d'Educateur Sportif 1er degré en particulier). L'élévation du niveau des formations des cadres déjà qualifiés ne semble pas constituer une priorité ! Ce propos doit être cependant nuancé par l'offre très faible de formations de niveau 2 dans le cadre des BEES.

DEMANDE DES CLUBS EN MATIERE DE FORMATION

  • 88 % des clubs souhaitent une formation pour leurs dirigeants ou leurs cadres techniques ; alors que 11 % n'en voient pas l'utilité et 1 % ne répond pas à cette question.
  • 83 % souhaitent une formation de type administratif et de gestion pour les dirigeants élus et 88 % se prononcent pour une formation technique et pédagogique pour les cadres techniques.

4Nous pouvons raisonnablement émettre l'hypothèse qu'il s'agit ici d'opinions n'engageant que les personnes interrogées. En effet, l'examen des questions relatives aux formations actuellement suivies montre qu'une très faible minorité des personnes est engagée dans des formations de type administratif et de gestion (2 citations). Alors que le manque de compétences, notamment en matière de trésorerie et de finances est souligné (58 citations) ainsi que la complexification du sport (28 citations).

5Nous pouvons également rappeler que l'attrait des formations techniques et pédagogiques s'explique aisément compte tenu des difficultés de l'emploi à La Réunion, alors que les formations administratives et de gestion, très peu demandées, s'adressent à des dirigeants sportifs par définition bénévoles.

Notes

1 Ce chiffre s'explique par le fait que tout possesseur d'un brevet d'état possède quasi obligatoirement un brevet fédéral.

2 Ce Brevet d'Aptitude Professionnelle d'Assistant Animateur Technicien est récent (12 janvier 1993).
BAFA : Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur
DEFA : Diplôme d'État aux Fonctions d'Animateur
CAPEPS : Certificat d'Aptitude au Professorat d'EPS.

Table des illustrations

Titre Figure 1 - Les formations suivies
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/16931/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 47k

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search