Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Sport, relations sociales et action collective

 | 
Jean-Pierre Augustin
, 
Jean-Paul Callède

Conférences de conclusion

Éléments pour une histoire de la sociologie du sport en France

Hier, aujourd'hui et demain

Bernard Michon

Testo integrale

  • 1 HAUMONT A., LEVET J.J., THOMAS R., Sociologie du sport, Paris : PUF, 1987.
    On notera dans la premiè (...)
  • 2 DUMAZEDIER J., BAQUET Μ., BOZIN A, et al., Regards neufs sur le sport moyen de culture, Paris : Se (...)

1Sans répondre précisément à la question "qu'est-ce que le commencement de la sociologie du sport en France ?", les débuts de la discipline peuvent être grossièrement situés au vingtième siècle dans les années soixante en référence à différentes publications1. En effet, si des études et des réflexions rencontrent le sport par le biais du jeu dans les années cinquante, elles se développent surtout à partir de soucis culturels et éducatifs renvoyant à une philosophie sociale2.

  • 3 ULMANN J., De la gymnastique aux sports modernes, histoire des doctrines de l'éducation physique, (...)
  • 4 DUMAZEDIER J., Vers une civilisation du loisir ?, Paris : Seuil, 1962.
  • 5 MAGNANE G., Sociologie du sport, situation du loisir sportif dans la culture contemporaine, Paris  (...)
  • 6 SEIDLER E., Le sport et la presse, Paris : Armand Colin, 1964 (coll. kiosque).
  • 7 MEYNAUD J., Sport et politique, Paris : Payot, 1966 (coll. études et documents).
  • 8 BROHM J.-M., "Former des âmes en forgeant des corps", revue Partisans, no 15, avril-mai 1964 (peti (...)
  • 9 BOUET M ., Signification du sport, Paris : éd. universitaires, 1968. BOUET M,, Les motivations des (...)

2Dans un contexte se caractérisant par une forte croissance économique, un développement des loisirs et une divulgation des pratiques sportives dont l'importance politique s'accroît avec des Jeux olympiques largement médiatisés, émergent les premiers éléments d'une sociologie du sport entre 1960 et 1969. Tout se passe comme si les activités sportives, en devenant un fait social suffisamment important caractérisé par des enjeux, pouvaient faire l'objet de réflexions sociologisantes, voire sociologiques, Attestant de démarches critiques ou apologétiques la plupart des publications de cette période paraît s'organiser selon plusieurs paradigmes disciplinaires et différents centres d'intérêt : philosophie de l'éducation3 sociologie des loisirs4 et des loisirs sportifs5, socio-histoire de la presse sportive6, science politique des relations entre pouvoirs publics et milieux sportifs7, sociologie politique et critique du sport8, psychosociologie du sport9.

  • 10 JEU B., Le sport, la mort, la violence, Paris : éd, universitaires, 1975.
  • 11 BERTHAUD G., BROHM J.M., GANTHERET F, et LAGUILLAUMIE P., "Sport, culture et répression", revue Pa (...)
  • 12 DENIS D., Le corps enseigné, Paris : J.-P. Delarge éditeur, 1974 (coll, corps et culture).
  • 13 THIBAULT J., L'influence du mouvement sportif sur l'évolution de l'éducation physique dans l'ensei (...)
  • 14 BERNARD M„ Le corps, Paris : éd. universitaires, 1972, Nouvelle édition revue et augmentée, Paris  (...)
  • 15 BOLTANSKI L„ "Les usages sociaux du corps", revue Annales, Economie, Sociétés, Civilisations, 27e (...)

3Dans une seconde période allant de 1969 à 1978, à une exception près consistant en une philosophie du sport moderne10, les approches du sport paraissent dans l'ensemble subordonnées à des soucis exacerbés du corps, qu'il s'agisse de la radicalisation de la sociologie critique du sport11, de réflexions sur le phénomène éducatif12, d'histoire de l'exercice physique13, ou encore d'épistémologie14. Marquée par la vague déferlante du corps, la sociologie naissante du sport semble se retrouver en situation de concurrence avec de nouveaux savoirs se réclamant des sciences humaines mais dont l'inscription disciplinaire paraît d'autant moins nette qu'ils se veulent bien souvent "transversaux". L'émergence de questionnements sociaux à propos du corps n'accroît-elle pas les difficultés de constitution d'une sociologie du sport ? Le remarquable article de Luc Boltanski sur "Les usages sociaux du corps"15 s'inscrit-il en sociologie du corps ou dans celle du sport ?

  • 16 DEFRANCE J., "Esquisse d'une histoire sociale de la gymnastique (1760-1870)", - Actes de la recher (...)
  • 17 DEFRANCE J., La fortification des corps, histoire sociale des pratiques d'exercice corporel, Paris (...)
  • 18 BOURDIEU P., "Pratiques sportives, pratiques sociales", Actes du Vile congrès international de l'H (...)
  • 19 LOUVEAU C. et POCIELLO C., "Le pluriel a son importance ou sociologie des pratiques sportives", Tr (...)
  • 20 INSEP : Ouverture en 1978 d'une option pour le diplôme de l'INSEP : "Le développement des activité (...)
  • 21 Sociologie du sport, Travaux et recherches en EPS, Paris : INSEP, novembre 1979 (numéro spécial).
    P (...)
  • 22 POCIELLO C., Le rugby ou la guerre des styles, Paris : éd. A.M, Métailié, 1983.
  • 23 Sports et sociétés contemporaines, Actes du Ville symposium de H.C.S.S., Paris : INSEP 6-10 juille (...)
  • 24 Anthropologie des techniques du corps, Actes du colloque international organisé par la revue STAPS (...)
  • 25 LE POGAM Y., Démocratisation du sport, mythe ou réalité ?, Paris : J.-P. Delarge, 1979 (coll. corp (...)
  • 26 Le corps... entre illusions et savoirs, Revue Esprit, no 2, février 1982 (numéro spécial).
    L'âge du (...)
  • 27 Spécial Histoire, Travaux et recherches en EPS, Paris : INSEP, no 6, mars 1980 (numéro spécial).
  • 28 THILL E., Sport et personnalité, Paris : J.P. Delarge, 1975.
    THILL E. et BRENOT J. Etude longitudin (...)
  • 29 Présentation et représentation du corps. Actes de la recherche en sciences sociales, no 14, 1977 ( (...)

4S'étalant de 1978 à 1985 environ, la phase suivante se caractérise par un renouvellement s'enracinant dans le développement de l'histoire des pratiques d'exercice corporel, et les années 1976 à 1978 peuvent être considérées comme un tournant pour la sociologie du sport. En effet, après la publication en 1976 d'un article sur l'histoire sociale de la gymnastique de Jacques Defrance16 qui soutient d'ailleurs une thèse de sociologie historique en 197817, et une conférence remarquée de Pierre Bourdieu au Vile congrès international de i'HISPA en mars 197818, la sociologie du sport devient une sociologie des sports sous l'impulsion de Christian Pociello19 dans le cadre de l'INSEP, Dans un contexte favorable20, se développent ainsi de nouvelles approches sociologiques des sports référées majoritairement au paradigme du structuralisme critique21. Conséquence d'une importante entrée en lice d'autochtones, id est d'institutionnels du sport et de l'éducation physique et sportive, cette reproblématisation sociologique des sports conduit à des travaux privilégiant l'étude de relations d'homologie structurale entre pluralisme sportif et stratification sociale, et le recours à une anthropotechnie vise à montrer que les médiations techniques qu'impliquent les activités physiques peuvent être socioculturellement déterminées. Si l'ambition de ces recherches, prenant en compte des pratiques dites "nouvelles", conduit à construire un hypothétique système des sports, la plupart des études ne considère que des groupes réduits de pratiques sportives, voire qu'une seule activité physique22. Avec une apogée vers 1983-1984 ce courant s'affirme dans deux colloques : l'un organisé par la société française de sociologie du sport et le laboratoire de sociologie de l'INSEP23, l'autre par la revue STAPS24. Même dominante cette perspective ne saurait masquer des publications pouvant aussi s'inscrire en sociologie du sport avec d'autres orientations25. Si une certaine transversalité perdure26, apparaît au cours de cette période une sorte de radicalisation disciplinaire. Tandis que se développe une sociologie des sports, se constituent également avec une meilleure lisibilité d'autres espaces de réflexion : histoire du sport et de l'éducation physique27 psychologie du sport28, sociologie du corps29...

  • 30 Sport, Revue culture technique, no 13, janvier 1985 (numéro spécial).
  • 31 IRLINGER P., LOUVEAU C, et MÉTOUDI M,, Les pratiques sportives des Français, usages sportifs du te (...)
  • 32 MATHIEU D. et PRAICHEUX J„ Sports en France, Paris : Fayard-Reclus, 1987 (Atlas de l'atlas de Fran (...)
  • 33 MICHON B., OHL F, et FABER C. et collaborateurs, Le prix de la pratique sportive pour le consommat (...)
  • 34 ANSARD P., Les sociologies contemporaines, Paris : Seuil, 1990 (coll, Points).

5D'autres caractéristiques peuvent permettre de repérer une quatrième période de 1985 au début des années 1990. Tout se passe comme si émergeait une sociologie plurielle des activités physiques et sportives. Se développent en effet des travaux où les questionnements initiaux portant sur une ou plusieurs pratiques sportives s'estompent au profit de ceux se fondant sur des notions plus sociologiques. Passant ainsi de classifications sportives à une partition plus thématisée sociologiquement, le phénomène sportif est abordé à travers les techniques du corps, les cultures, les loisirs, les espaces de pratique et leurs aménagements, les organisations, l'innovation, la spectacularisation, les politiques, le changement social, la consommation et la production,...30. Ce changement peut en outre s'accompagner d’un recours à d'autres sciences sociales conduisant à de possibles articulations entre disciplines : sociodémographie31, socio-géographie32, socio-économie33 par exemple. Si cette prise en compte de différents secteurs de la sociologie comme discipline, et l'extension de l'intérêt à d'autres savoirs constitués nourrissent l'impression d'émiettement, l'inscription des recherches dans différentes options théoriques caractéristiques de la sociologie d'aujourd'hui34 ne peut que l'accroître, voire renvoyer à un réel éclatement même si le structuralisme génétique paraît encore s'affirmer comme la référence la plus fréquente.

  • 35 GARRIGUES P., Evolution de la pratique sportive des Français de 1967 à 1984, Paris : INSEE, 1988 ( (...)
  • 36 Metz : Centre de recherche histoire et civilisation de l'université, colloque : Des jeux et des sp (...)
  • 37 L'espace des sports 1 et L'espace des sports 2, Actes de la recherche en sciences sociales, E.H.E. (...)

6L'intérêt croissant de grands organismes publics (INSEE, CREDOC, CNOSF.,.) pour l'analyse sociale des activités physiques35 caractérise aussi cette phase de développement, tout comme la multiplication des lieux de production et de colloques, notamment en province36, et l'investissement d'agents et de structures de recherches dont la vocation première ne consiste pas apparemment en des interrogations sociologiques sur les activités physiques et sportives37. Ces dernières auraient-elles acquis des titres de noblesse dans les espaces de la production de savoirs ? Serait-il devenu gratifiant de travailler sur le phénomène sportif ? L'espace pluriel des sociologies des sports s'étendant et se diversifiant, ne pourrait-on pas assister à la constitution de territoires et à l'émergence de nouveaux conflits renvoyant à des logiques de "champ" ?

  • 38 GDR pluridisciplinaire "Sport" no 1094 du CNRS (1992-1995).
  • 39 Essentiellement des écoles supérieures de commerce et des UFR STAPS,

7Avec l'entrée en lice du CNRS38, le début des années quatre-vingt-dix paraît confirmer l'intérêt des grands organismes pour les pratiques sportives. Si ce processus va de soi pour certains centres de recherches (Aix-en-Provence, Nantes), il permet pour d'autres d'accéder à une plus grande légitimité scientifique, en particulier pour les laboratoires universitaires dépendant des STAPS (Lyon, Paris, Strasbourg). Mais cette cinquième période paraît d'abord se caractériser par le développement de recherches appliquées et tout se passe comme si pouvait enfin s'épanouir dans un contexte favorable un souci pratique qui traverse la sociologie des sports depuis la fin des années soixantedix. L'importance et la complexité du fait sportif conduit en effet à repérer des demandes d'études de plus en plus nombreuses en provenance du mouvement sportif (fédérations), des collectivités locales et territoriales (municipalités essentiellement), du secteur marchand (diverses entreprises de grande taille), voire même du secteur non marchand se caractérisant comme prestataire de services à caractère sportif. Cette demande sociale parait d'ailleurs concomitante de la création de DESS intégrant des sciences sociales mais se labellisant par le management. Des établissements de formation supérieure se sont ainsi lancés dans la production d'agents spécialises en sciences sociales appliquées39 dans une conjoncture dominée par l'augmentation du chômage.

  • 40 N'étant qu'illustratives les références citées ne sont bien évidemment pas exhaustives,

8Si cette tentative de périodisation d'une histoire de la sociologie du sport40 permet de distinguer cinq phases caractéristiques, il convient de souligner cependant que les ruptures construites accroissent la netteté de la segmentation, chaque période permettant le plus souvent de repérer les traces d'un passé récent et quelques signes annonciateurs d'un proche avenir. De plus, cet essai globalisant sur révolution de la sociologie du sport en France ne saurait gommer des décalages régionaux et des spécificités locales.

  • 41 B. ERRAIS (sous'la direction de), Emplois et formations du secteur sportif. Marchés du travail et (...)

9Cette fresque historique pourrait conduire à proclamer la réalité scientifique d'une sociologie du sport. Mais son existence comme secteur spécialisé de la sociologie pourrait bien être remise en question, dans la mesure où elle ne se spécifié que par des pratiques dont les originalités ne justifient peut-être pas des concepts propres. Qui plus est, l'autonomisation de cet espace pourrait bien être dommageable pour la connaissance du fait sportif lui-même. Cette sociologie du sport ne s'est-elle pas focalisée sur les consommateurs et les pratiques elles-mêmes en délaissant les espaces de formation d'agents pouvant être responsables de leurs développements et transformations, voire de leurs définitions et de leurs analyses, Point obscur de cette sociologie du sport feignant d'ignorer que producteurs et "cadres" (dirigeants, enseignants, animateurs, entraîneurs, gestionnaires,...) appartiennent aussi au système sportif et y ont des intérêts. D'ailleurs, les rares études prenant en compte le versant de la production de l’exercice physique ont été réalisées le plus souvent dans la perspective d'une objectivation d'un marché de l'emploi à caratère sportif41.

10Qui a intérêt à l'existence et à l'autonomisation d'une sociologie du sport ? Quels en sont les sociologues ? Constituent-ils une tribu, un "ordre" ? Contours flous et "désordres" constituent peut-être la meilleure garantie d'une sociologie du sport comme sociologie d'abord.

Note

1 HAUMONT A., LEVET J.J., THOMAS R., Sociologie du sport, Paris : PUF, 1987.
On notera dans la première partie de cet ouvrage un descriptif de la naissance et de l'évolution de la sociologie du sport au niveau international, p. 19-62.

2 DUMAZEDIER J., BAQUET Μ., BOZIN A, et al., Regards neufs sur le sport moyen de culture, Paris : Seuil, 1950.
HUIZINGA J., Homo ludens, essai sur la fonction sociale du jeu, Paris, Gallimard, 1951 (coll. les essais), 1ère édition en néerlandais en 1938 (traduction C. Seresia).
CAILLOIS R., Les jeux et les hommes, Paris : Gallimard, 1958 (coll, idées).

3 ULMANN J., De la gymnastique aux sports modernes, histoire des doctrines de l'éducation physique, Paris : PUF, 1965 (coll. Galien). Seconde édition augmentée et mise à jour, Paris : Vrin, 1971.

4 DUMAZEDIER J., Vers une civilisation du loisir ?, Paris : Seuil, 1962.

5 MAGNANE G., Sociologie du sport, situation du loisir sportif dans la culture contemporaine, Paris : Gallimard, 1964 (coll, idées).

6 SEIDLER E., Le sport et la presse, Paris : Armand Colin, 1964 (coll. kiosque).

7 MEYNAUD J., Sport et politique, Paris : Payot, 1966 (coll. études et documents).

8 BROHM J.-M., "Former des âmes en forgeant des corps", revue Partisans, no 15, avril-mai 1964 (petite collection Maspéro).

9 BOUET M ., Signification du sport, Paris : éd. universitaires, 1968. BOUET M,, Les motivations des sportifs, Paris : éd. universitaires, 1969.

10 JEU B., Le sport, la mort, la violence, Paris : éd, universitaires, 1975.

11 BERTHAUD G., BROHM J.M., GANTHERET F, et LAGUILLAUMIE P., "Sport, culture et répression", revue Partisans, no 109, septembre 1972 (petite collection Maspéro).
Revue Quel corps ?, créée en avril 1975. BROHM J.M., Corps et politique, Paris : J.-P, Delarge éditeur, 1975 (coll. corps et culture),
BROHM J.M., Critiques du sport, Paris : Bourgeois éditeur, 1976,
BROHM J.M., Sociologie politique du sport, Paris : J.-P. Delarge éditeur, 1976 (coll, corps et culture).

12 DENIS D., Le corps enseigné, Paris : J.-P. Delarge éditeur, 1974 (coll, corps et culture).

13 THIBAULT J., L'influence du mouvement sportif sur l'évolution de l'éducation physique dans l'enseignement secondaire français, étude historique et critique, Paris : Vrin : 1972.
THIBAULT J., Les aventures du corps dans la pédagogie française, étude historique et critique, Paris Vrin, 1977.
VIGARELLO G., Le corps redressé, Paris : J.-P. Delarge éditeur, 1978 (coll. corps et culture).

14 BERNARD M„ Le corps, Paris : éd. universitaires, 1972, Nouvelle édition revue et augmentée, Paris : J.-P. Delarge éditeur, 1976 (coll, corps et culture)
BERNARD M., L'expressivité du corps, Paris : J.-P. Delarge éditeur, 1976 (coll. corps et culture).
BERNARD M. et collaborateurs, Quelles pratiques corporelles maintenant ?, Paris : J.-P, Delarqe éditeur, 1978 (coll. corps et culture).

15 BOLTANSKI L„ "Les usages sociaux du corps", revue Annales, Economie, Sociétés, Civilisations, 27e année, no 1, 1971, p. 205-233.

16 DEFRANCE J., "Esquisse d'une histoire sociale de la gymnastique (1760-1870)", - Actes de la recherche en sciences sociales, no 6, décembre 1976, p. 22-46.

17 DEFRANCE J., La fortification des corps, histoire sociale des pratiques d'exercice corporel, Paris : E.H.E.S.S., 1978, Thèse pour le Doctorat de 3ème cycle en sociologie. Thèse remaniée et publiée : L'excellence corporelle, la formation des activités physiques et sportives modernes 1770-1914, Rennes : éd. STAPS et P.U., 1987.

18 BOURDIEU P., "Pratiques sportives, pratiques sociales", Actes du Vile congrès international de l'HISPA, Paris : INSEP, 1978, p. 17-37. Texte republié avec le titre "Comment peut-on être sportif ?", in Questions de sociologie, Paris : Minuit, 1989, p. 173-195.

19 LOUVEAU C. et POCIELLO C., "Le pluriel a son importance ou sociologie des pratiques sportives", Travaux et recherches en EPS, Paris : INSEP, no 4, juin 1979, p. 15-24 (numéro spécial : Science(s) et sport).

20 INSEP : Ouverture en 1978 d'une option pour le diplôme de l'INSEP : "Le développement des activités physiques, sportives et de loisir : recherche et analyse des facteurs sociologiques".

  • Création d’une commission permanente de sociologie du sport à l’INSEP en 1980 .
  • Création de la société française de sociologie du sport en 1983.
  • STAPS : Développement des cursus universitaires en STAPS à partir de 1975, création d'un corps d'universitaires STAPS en 1981, mise en place de structures de recherche dans les UFR STAPS surtout depuis le début des années quatre-vingt, création de la revue STAPS en 1980.

21 Sociologie du sport, Travaux et recherches en EPS, Paris : INSEP, novembre 1979 (numéro spécial).
POCIELLO C., (sous la direction de), Sports et société, approche socioculturelle des pratiques Paris : Vigot, 1981.
POCIELLO C. (sous la direction de), Pratiques sportives et demandes sociales, étude comparée de quatre types de pratiques antinomiques et de leurs publics, Rapport C.O.R.D.E.S. (Décision d'aide : 423378-160-177-78),/Paris : INSEP, 1981

22 POCIELLO C., Le rugby ou la guerre des styles, Paris : éd. A.M, Métailié, 1983.

23 Sports et sociétés contemporaines, Actes du Ville symposium de H.C.S.S., Paris : INSEP 6-10 juillet 1983, Société française de sociologie du sport, 1984.

24 Anthropologie des techniques du corps, Actes du colloque international organisé par la revue STAPS, 14-16 mars 1984, La Gaillarde - Saint Aygulf : éd, STAPS, 1984.

25 LE POGAM Y., Démocratisation du sport, mythe ou réalité ?, Paris : J.-P. Delarge, 1979 (coll. corps et culture).
COORNAERT M. "Règle et morale dans le sport". L'année sociologique, Paris : PUF, vol. 30, 1979-1980, p. 161-202.
AUGUSTIN J.-P. et GARRIGOU A., Le rugby démêlé, Essai sur les associations sportives, le pouvoir et les notables, Bordeaux : Le Mascaret, 1985.
MOUSTARD R., Le sport populaire, Paris : éd. sociales, 1983.
BARREAU J.J. et MORNE J.J, Expérience corporelle et science de l'homme, épistémologie et anthropologie des APS, Paris : Vigot, 1984, BROHM J.M., Le mythe olympique, Paris : Christian Bourgeois, 1981.

26 Le corps... entre illusions et savoirs, Revue Esprit, no 2, février 1982 (numéro spécial).
L'âge du sport, revue Le débat, no 19, février 1982 (numéro spécial).
Sport et société. Actes du colloque organisé par l'université de Saint-Etienne en juin 1981, C.I.E.R.E.C. (centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'expression contemporaine), décembre 1981.

27 Spécial Histoire, Travaux et recherches en EPS, Paris : INSEP, no 6, mars 1980 (numéro spécial).

  • ARNAUD P. (sous la direction de). Le corps en mouvement, Toulouse : Privat, 1981,
  • ARNAUD P, Les savoirs du corps, éducation physique et éducation intellectuelle dans le système scolaire français, Lyon : PUL, 1983,
  • RAUCH A., Le corps en éducation physique, histoire et principes de l'entraînement, Paris : PUF, 1982 (coll, pédagogie d'aujourd'hui).
  • RAUCH A., Le souci du corps, histoire de l'hygiène en éducation physique, Paris : PUF, 1983 (coll. l'éducateur).
  • Histoire sociale des pratiques sportives. Travaux et recherches en EPS, Paris : INSEP, no 8, décembre 1985 (numéro spécial),
  • L'éducation physique et le sport en France de 1958 à 1969, Actes de la journée d'étude organisée par le Centre de recherches en STAPS de l'UFR APS de l'Université Paris X, laboratoire d'histoire du sport, janvier 1988.
  • EHRENBERG A. (sous la direction de), Aimez-vous les stades ? Les origines des politiques sportives en France 1870-1930, Paris : Recherches, no 43, avril 1980.

28 THILL E., Sport et personnalité, Paris : J.P. Delarge, 1975.
THILL E. et BRENOT J. Etude longitudinale de la structuration de la personnalité de compétiteurs sportifs, Paris : INSEP, Rapport de fin d'étude d'une recherche financée par la D.G.R.S.T. (Décision d'aide no 77.7.08/19), 1983.

29 Présentation et représentation du corps. Actes de la recherche en sciences sociales, no 14, 1977 (numéro spécial).

  • Corps et société, Actions et recherches sociales, no 1, 1982 (numéro spécial)
  • Le corps, Cahiers internationaux de sociologie, P.U.F, vol, LXXVII, 1984,
  • BERTHELOT J.M., "Corps et société", Cahiers internationaux de sociologie, P.U.F, vol. LXXIV, 1983,
  • DUVIGNAUD F., Le corps de l'effroi, Paris : Le Sycomore, 1981.
  • LE BRETON D., Corps et sociétés, essai de sociologie et d’anthropologie du corps, Paris : Méridiens Klincksieck, 1985 (2ème tirage 1988),
  • LOUX F., Le corps dans la société traditionnelle, Paris : Berger-Levrault, 1979,

30 Sport, Revue culture technique, no 13, janvier 1985 (numéro spécial).

  • Sport et changement social. Actes des premières journées d'études de Besançon, 3-4 avril 1987, M.S.H.A, et société française de sociologie du sport, 1987.
  • Sciences sociales et sports, états et perspectives. Actes des journées d'études de Strasbourg, 13-14 novembre 1987, Strasbourg : éditions du Laboratoire APS et Sciences Sociales de l'université Strasbourg II, 1988.
  • Le nouvel âge du sport, revue Esprit, no 4, avril 1987 (numéro spécial).
  • Le sport moderne en question, innovation et changements sociaux. Actes des IIIème entretiens Jacques Cartier, Lyon, 5-8 décembre 1989, AFRAPS, octobre 1990.
  • Géopolitique du sport, Actes du colloque de Besençon, 23-24 mars 1990, Université de FrancheComté, UFR STAPS et laboratoire de géographie humaine, 1990.
  • AMAR M„ Nés pour courir. Sports, pouvoir et rébellions 1944-1958, Grenoble : PUG, 1987.
  • AUGUSTIN J.-P. et GARRIGOU A., Le rugby démêlé. Essai sur les associations sportives, le pouvoir et les notables, op. cit.
  • CALLEDE J.-P ., L'esprit sportif, essai sur le développement associatif de la culture sportive, Bordeaux : M.S.H.A., 1987.
  • LEZIART Y., Sport et dynamiques sociales, Paris : Actio, 1989 (avant-propos de J. Dumazedier, p. 9-24).

31 IRLINGER P., LOUVEAU C, et MÉTOUDI M,, Les pratiques sportives des Français, usages sportifs du temps libéré, Paris : INSEP, décembre 1987, 2 volumes (compte rendu de fin d'étude d'une recherche financée par le ministère de la recherche et de la technologie, décision d'aide no 84.D.1581).

32 MATHIEU D. et PRAICHEUX J„ Sports en France, Paris : Fayard-Reclus, 1987 (Atlas de l'atlas de France).

33 MICHON B., OHL F, et FABER C. et collaborateurs, Le prix de la pratique sportive pour le consommateur : déterminations et analyse comparée du coût financier de la pratique sportive pour le consommateur, Strasbourg : éditions du Laboratoire APS et Sciences sociales de l'université Strasbourg II, mai 1987 (compte rendu de fin d'étude d'une recherche financée par le ministère de la Recherche et de la Technologie, décision d'aide no 84.D.1582). MICHON B, et OHL F., "Aspects socio-économiques du prix de la pratique sportive" in Economie politique du sport, Paris : Dalloz, 1989, p. 34-72.

34 ANSARD P., Les sociologies contemporaines, Paris : Seuil, 1990 (coll, Points).

  • DURAND J.P. et WEIL R, (sous la direction de), Sociologie contemporaine, Paris : Vigot, 1989.
  • M. GUILLAUME (sous la direction de), L'état des sciences sociales en France, Paris : éd, La Découverte, 1986.

35 GARRIGUES P., Evolution de la pratique sportive des Français de 1967 à 1984, Paris : INSEE, 1988 (coll. Ménages, no M.134).

  • DUMONTIER F. et VALDELIEVRE H., Les pratiques de loisir enquête 1987-1988, Paris : INSEE, 1989 (coll. consommation-modes de vie).
  • DUMONTIER F. et VALDELIEVRE H, Les pratiques de loisir vingt ans après 196711987-1988, Paris : INSEE, 1989 (coll. consommation-modes de vie).
  • Données sociales, Paris : INSEE, 1981, 1984, 1987, 1990,
  • BETBEZE J.P., MAFFRE J, et LAHLOU S., Matériaux pour une analyse du phénomène sportif, Paris : CREDOC, juillet-août 1987 (coll, des rapports, no 21),
  • PAILLOU N., Les trois enjeux du sport français, Paris : Dalloz, 1986 (l'auteur est président du CNOSF).

36 Metz : Centre de recherche histoire et civilisation de l'université, colloque : Des jeux et des sports, septembre 1985.

  • Marseille : Institut méditerranéen de recherche et de création (IMEREC), colloque : Les nouvelles pratiques sportives, octobre 1986.
  • Bordeaux : Société française de sociologie du sport, UEREPS de l'université Bordeaux II et Maison des Sciences de l'homme d'Aquitaine, journées d'études : Sport et changement social, avril 1987.
  • Strasbourg : Laboratoire APS et Sciences Sociales de l'université Strasbourg II et la Société française de sociologie du sport, journées d'études : Sciences sociales et sports, états et perspectives, novembre 1987.
  • Lyon : Centre Jacques Cartier des universités de Lyon et UFR APS de Lyon, colloque : Le sport moderne en question, innovations et changements sociaux, décembre 1989,
  • Besançon : UFR STAPS et Laboratoire de géographie humaine de l'université de Franche-Comté, colloque : Géopolitique du sport, mars 1990.

37 L'espace des sports 1 et L'espace des sports 2, Actes de la recherche en sciences sociales, E.H.E.S.S., no 79 et no 80, septembre 1989 et novembre 1989 (numéros spéciaux),

  • Des jeux et des sports, Actes du colloque de Metz (26-28 septembre 1985), centre de recherche historique et civilisation de l'université de Metz, 1986 (sous la direction de A. Wahl).
  • Les nouvelles pratiques sportives, colloque de l'IMEREC à Marseille dont les actes ont été publiés avec adjonction d'autres contributions dans un numéro spécial : Le nouvel âge du sport, revue Esprit, no 4, avril 1987.

38 GDR pluridisciplinaire "Sport" no 1094 du CNRS (1992-1995).

39 Essentiellement des écoles supérieures de commerce et des UFR STAPS,

40 N'étant qu'illustratives les références citées ne sont bien évidemment pas exhaustives,

41 B. ERRAIS (sous'la direction de), Emplois et formations du secteur sportif. Marchés du travail et stratégies de formation, INSEP et Commissariat général du plan (compte rendu d'études), février 1985 (12 tomes).

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1995

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540