Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sport, relations sociales et action collective

 | 
Jean-Pierre Augustin
, 
Jean-Paul Callède

2. Le renouvellement des formes de pratiques sportives : quelques exemples

Les quilles de sept dans un club de l’agglomération bordelaise

Véronique Ham

Texte intégral

  • 1 Voir à ce propos VAN GENNEP Arnold, Le folklore, 1924.

1Les études en sciences sociales, et plus particulièrement en ethnologie montrent une localisation plutôt rurale des jeux de quilles. Ceux-ci sont bien conservés dans les foyers "traditionnels". Nous trouvons des clubs organisant des pratiques de compétition dans cette discipline. Le club de l'Union Sportive de Saige et des Amis de Pessac (l'USSAP) implanté à Pessac, dans l'agglomération bordelaise, pratique un nouveau jeu de quilles : les quilles de sept. Or le club de l'USSAP se situe au milieu d'une zone urbaine dense, de type H.L.M. Il nous semble qu'il existe un aspect paradoxal dans le développement d'un sport traditionnel et rural en milieu urbain constitué de grands ensembles. D'une part, l'essor urbain d'une activité considérée habituellement comme d'expression rurale et/ou villageoise mérite un examen attentif1. D'autre part, l'invention d'une nouvelle discipline, les quilles de sept, tend à infirmer l'idée générale selon laquelle les jeux dits traditionnels sont répétitifs et peu enclins à l'innovation. En nous intégrant au club et en observant les adhérents, dans un premier temps, l'observation des réseaux de sociabilité a laissé apparaître que le club de l'USSAP restait peu ouvert sur l'extérieur, ce qui peut accréditer une conception plutôt traditionnelle de la sociabilité.

Les quilles de sept en milieu urbain : volonté d’animer la vie locale

2Le club de l'USSAP a été créé en 1988 par le vice-président du Comité du quartier Saige Formanoir, un comité qui regroupe 40 association déclarées. Depuis 1989, ce club est rattaché à la Fédération Française des Quilles de Sept dont l'objectif est de donner de l'importance au jeu. En effet, le rattachement à la Fédération a permis l'organisation de compétition interdépartementales avec le département des Charentes.

L’environnement socio-géographique du club

  • 2 Voir BALOUP Yves, "Pratiques sportives et innovations sociales à la périphérie urbaine".

3Cette activité sportive a pour cadre la résidence Saige Formanoir constituée de huit tours de dix-huit étages se combinant avec des immeubles de quatre étages. Construite à la fin des années soixante, elle rassemble environ 1 500 logements dans lesquels vivent 6 000 personnes et où cohabitent trente huit nationalités diverses. Cette résidence figure parmi les quartiers les plus dynamiques de Pessac. Les catégories socioprofessionnelles présentes correspondent aux groupes "Employés" et "Ouvriers" selon le code des Professions et Catégories Socioprofessionnelles de l'INSEE (ouvriers non qualifiés, personnels de service). Le taux de chômage est actuellement élevé. Une politique sociale du quartier s'est développée autour d'un centre social et d'associations2. Cet ensemble urbain possède un complexe sportif, un gymnase type Cosec dans lequel l'USSAP propose ses activités. En période estivale, le plantier (c'est à dire l'aire de jeu des quilles de sept) est installé à l'extérieur sur le parking du centre sportif au regard de tous. L'hiver, le Championnat d'Hiver se déroule dans le gymnase et attire quelques spectateurs essentiellement des enfants. Un plantier est laissé libre pour toute personne désirant s'initier à ce jeu. Le club présente le jeu de quilles de sept dans les kermesses des écoles, pendant le mois de juin, dans le but de faire connaître ce jeu et d'inciter parents et enfants intéressés à s'inscrire au club. Le club de l'USSAP participe à la vie locale du quartier.

4En 1990, le club de l'USSAP regroupait trente personnes. Aujourd'hui, on compte le même nombre d'adhérents. L'effectif du club reste modeste : en cela, nous pouvons le comparer aux clubs de boules.

Le club et ses activités

5Les adhérents au club ont entre 18 et 70 ans (voir graphique ci-après). La classe d'âge la mieux représentée est celle des 18-30 ans. Un deuxième groupe d'âge, celui des 31-45 ans arrive en tête. Viennent ensuite celui des 61 - 70 ans et pour terminer, celui des 46-60 ans. Nous pouvons considérer que le club de l'USSAP est un club où la majorité des adhérents est jeune, située entre trente-cinq et quarante ans. Malheureusement, nous ne pouvons pas fournir une interprétation plus détaillée concernant la répartition des classes d'âge, en raison du nombre restreint d'adhérents, trente au total.

Répartition des adhérents au club selon leur âge

CLASSE D'AGE

ADHERENTS

18-30 ans

13

31- 45 ans

9

46- 60 ans

3

61- 70 ans

5

6S'il l'on prend en compte les catégories socioprofessionnelles auxquelles appartiennent ces adhérents, le tableau suivant nous montre que plus de la moitié des adhérents au club appartiennent à trois catégories socioprofessionnelles, ouvriers, retraités et professions intermédiaires. On trouve également quelques étudiants inscrits à l'Université et qui sont, en fait, les enfants des personnes adhérentes au club de l'USSAP. La catégorie la plus représentée est celle des ouvriers. N'oublions pas que le club s'est implanté dans une zone urbaine où habitent beaucoup d'ouvrier et d'employés. D'autre part, sur trente adhérents, vingt-cinq habitent la commune de Pessac. Les cinq autres personnes résidaient sur la commune au moment de l'inscription au club. Parmi les vingt-cinq adhérents, treize résident sur les lieux d'implantation du club. Les douze restant vivent dans d'autres quartiers semblables à Saige Formanoir. En d'autres termes une majorité des adhérents résident dans des grands ensembles.

TABLEAU DE RÉPARTITION DES JOUEURS DE L'USSAP PAR CATEGORIES SOCIOPROFESSIONNELLES

TABLEAU DE RÉPARTITION DES JOUEURS DE L'USSAP PAR CATEGORIES SOCIOPROFESSIONNELLES

7Avant la création de la Fédération Française de Quilles de Sept, une seule compétition était organisée : le championnat quilles de sept avec, en clôture, la Coupe de France. Depuis sont venus s'ajouter le championnat de quilles de sept d'hiver et le trophée national. La création de la Fédération Française des Quilles de Sept fait qu'aujourd'hui le temps d'activité du club, à l'échelle d'une saison, est plus important. Ces activités s'articulent selon différents moments : le moment des compétitions et des journées en vue des championnats mais aussi autour des jeux destinés à rapporter de l'argent, soit pour la clôture du championnat d'hiver, soit pour la Coupe de France. Les jeux se déroulent le matin, en hiver comme en été. Trois jeux individuels sont généralement proposés. Le jeu Quilles tombées, le jeu Quilles de sept et le jeu Descabelles. Chaque joueur pratique les trois spécialités. Celui qui fait le plus grand nombre de points remporte un prix : en général un jambon. C'est pourquoi ce genre de concours est aussi appelé "concours au jambon". Le championnat d'hiver se déroule sur six dimanches répartis de novembre à mi-février, avec en mars, la remise de la coupe d'hiver individuelle. Les championnats départementaux se déroulent le week-end avec déplacement dans le département de la Charente, ils s'étalent d'avril à juillet et se clôturent par la coupe de France, disputée fin juillet. De plus ce calendrier s'agrandit avec le Trophée National, étalé sur dix-huit soirées d'avril à fin juillet. Concours et jeux animent la vie locale, des parkings du supermarché en été au gymnase en hiver.

8La structure du club est un élément de la vie associative locale. Le club de l'USSAP répond davantage à une volonté d'animation de la vie locale du quartier plutôt qu'à un désir de voir se perpétuer un jeu ancien. Le club de l'USSAP, directement implanté au cœur de la cité Saige Formanoir, attire essentiellement le public de la cité, des joueurs sont recrutés sur le lieu-même. Aujourd'hui le club apparaît comme une solution à une structure locale particulière, il semblerait que son rôle d'animation de la vie locale soit davantage assumé que sa place au sein de la Fédération. Si le jeu de quilles de sept anime la cité Saige Formanoir grâce au club de l'USSAP, le club est aussi un prolongement de la vie familiale et un prétexte à raffermir les relations interpersonnelles.

Les formes de sociabilité identifiées au sein du club de l'USSAP. (le club de L'USSAP : un prolongement de la parentèle)

9"S'intégrer au club de l'USSAP, c'est adhérer à l'état d'esprit du club", peut-on lire dans l'éditorial du troisième bulletin d'informations. Quel est cet état d'esprit du club ? En considérant les noms des membres du club, nous nous sommes rendu compte que sur trente personnes inscrites au club de l'USSAP, vingt-et-une ont des liens de parenté entre elles. Nous avons construit sept groupes de deux à quatre personnes présentant chacun une parentèle spécifique.

  • 3 À propos des différentes formes de familles, nous nous sommes référés à l'ouvrage de Martine SEGAL (...)

10Parmi ces sept groupes, notons la présence de ce que l'on peut appeler une "famille classique"3, c'est-à-dire un groupe familial constitué des deux parents (père et mère) et de leurs enfants. La vie de cette famille s'organise autour du club et de ses manifestations. En effet, lorsqu'il y a des championnats, les membres de cette famille choisissent ensemble d'y participer et leur journée se déroule alors en fonction du rythme des activités du club. Trois autres groupes se distinguent de par la présence d'un membre rapporté à la "famille classique" (une parenté par alliance), cette personne est, parmi les joueurs rencontrés, soit une belle-fille, soit un beau-frère (groupe 2, 3 et 4). Ainsi, les uns entraînent d'autres membres venant agrandir non seulement le cercle familial mais également celui des relations interpersonnelles et du réseau de sociabilité propre au club. Enfin concernant les trois autres groupes, nous constatons qu'une seule partie des personnes susceptibles de constituer une "famille classique" sont présents ; tel est le cas du groupe 5 composé d'un couple sans enfant, du groupe 6 comprenant un père et ses enfants et, enfin, du groupe 7 représentant une fratrie. Au-delà de ces différents rassemblements familiaux, il est également important de noter que ce jeu attire davantage la gente masculine (treize personnes de sexe masculin) que féminine (neuf personnes de sexe féminin) ; cette prédominance relative des hommes nous rappelle l'impact de certaines traditions rurales, ou autres, à savoir que ce jeu d'adresse était autrefois un divertissement réservé aux hommes. D'ailleurs les femmes présentes, épouse et/ou mère nous ont avoué "être là pour suivre leur mari" et non pas pour l'intérêt en lui-même.

Ensemble des parentèles construites

Ensemble des parentèles construites

Le club de l'USSAP : un prolongement des relations interpersonnelles

11Le club est aussi un lieu que l'on fréquente parce que l'on y connaît déjà quelqu'un. Le recrutement des différents adhérents a été favorisé par des relations et plus précisément par des relations établies par la pratique locale d'un autre jeu populaire, celui de la pétanque. Sur les trente personnes inscrites au club de l'USSAP, huit d'entre elles affirment fréquenter le club parce qu'elles connaissaient déjà au moins une personne jouant aux quilles de sept dans ce club. Cette connaissance s'est faite sous deux formes soit "avec intermédiaire" (dans le cadre de l'USSAP, la résidence pour personnes âgées du quartier Saige Formanoir sert d'intermédiaire dans la mesure où le directeur de cette résidence est aussi président de l'USSAP), soit "sans intermédiaire" (particulièrement par le biais de la pétanque). Effectivement, sur ces trentes adhérents à l'USSAP, quinze nous ont dit "jouer à la pétanque". La pétanque semble donc avoir incité certaines personnes à s'intéresser au jeu de quilles. Ainsi, nous pouvons dire que le club de l'USSAP est un club au sein duquel la sociabilité s'articule autour de deux dimensions. Il s'agit d'un prolongement de la sociabilité familiale et d'un agencement des rapports interpersonnels. Il semblerait qu'en plus d'un recrutement favorisé par le lieu même d'implantation du club, par les relations familiales et interpersonnelles, la pratique d'un autre jeu populaire comme la pétanque entraînerait une adhésion au jeu de quilles dont on a modifié la forme sans toutefois changer les règles. Le jeu quilles de sept tel qu'il est instauré aujourd'hui par la Fédération Française des Quilles de Sept n'est autre que le jeu à six quilles pratiqué autrefois dans nos campagnes du Sud-Ouest, à la seule différence qu'une quille a été rajoutée, intensifiant ainsi la difficulté.

CONCLUSION

  • 4 Voir BALOUP Yves, "Pratiques sportives et innovations sociales à la périphérie urbaine".

12Le club de l'USSAP a été créé dans un milieu urbain de type H.L.M., où une majorité de résidents sont des ouvriers ou des employés, afin de répondre à une "politique sociale du quartier". Mais en observant les réseaux de sociabilité, on s'aperçoit que ce club est relativement fermé sur l'extérieur. En effet, les personnes viennent au club par le biais de connaissances à la fois familiales et amicales. Cette structure fermée du club empêche la promotion d'un jeu — à l'origine ancien — on a apporté quelques modifications pour le rendre plus attrayant. En cela, le club de l'USSAP pourrait être comparé à d'autres clubs qui pratiquent un sport tout aussi traditionnel et qui regroupent des personnes avec des origines identiques ; nous pensons ici à la pratique de la pelote basque ou de la pétanque. Il serait intéressant d'établir une comparaison afin de dégager des spécificités et/ou des similitudes. Par ailleurs, il convient de replacer ce club dans le contexte associatif de Saige Formanoir. Peut-être y-a-t-il davantage une juxtaposition des formes associatives de la vie sociale organisée qu'une réelle dynamique inter-relationnelle4. La création de la Fédération Française des Quilles de Sept fut décidée non pas pour promouvoir une identité culturelle régionaliste mais pour développer ce sport populaire. Aujourd'hui, la question reste entière car, entre 1990 et 1993, la pratique du jeu ne s'est pas étendue au-delà de la Gironde et de la Charente. A cet égard, indépendamment d'un contexte sociogéographique d'implantation plutôt inattendu, le club de quilles de Formanoir s'inscrit dans une culture et une forme de sociabilité qui restent populaires et traditionnelles.

Bibliographie

Bibliographie

ARNAUD Pierre, Dir. Les origines du sport ouvrier en Europe, L'harmattan, 1994, 308 p.

BALOUP Yves, "Pratiques sportives et innovations sociales à la périphérie urbaine", Sociologie santé, no 7, 1992, p, 179-188.

SEGALEN Martine, Sociologie de la famille. Armand Colin, 1988.

VAN GENNEP Arnold, Le folklore. Libraire Stock, 1924.

Notes

1 Voir à ce propos VAN GENNEP Arnold, Le folklore, 1924.

2 Voir BALOUP Yves, "Pratiques sportives et innovations sociales à la périphérie urbaine".

3 À propos des différentes formes de familles, nous nous sommes référés à l'ouvrage de Martine SEGALEN, Sociologie de la famille.

4 Voir BALOUP Yves, "Pratiques sportives et innovations sociales à la périphérie urbaine".

Table des illustrations

Titre TABLEAU DE RÉPARTITION DES JOUEURS DE L'USSAP PAR CATEGORIES SOCIOPROFESSIONNELLES
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/16334/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 110k
Titre Ensemble des parentèles construites
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/16334/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 61k

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540