Version classiqueVersion mobile

Surf Atlantique

 | 
Jean-Pierre Augustin

Première partie. Pratiques et institutions

L'option surf Aquitaine à l'UCPA

Jean Mariani

Texte intégral

1Association de loisirs sportifs, l'UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air) a pour vocation de rendre accessibles les vacances sportives au plus grand nombre. Elle rassemble en 1992 plus de 50 organisations (29 mouvements d'éducation populaire, 9 fédérations sportives, 6 ministères, la Caisse des dépôts et consignations, les collectivités locales). C'est une entreprise à but non lucratif qui compte 2 500 collaborateurs et accueille dans ses 90 centres près de 250 000 jeunes par an, pratiquant plus de 30 activités différentes.

2Les responsables de la communication qui travaillent pour l'UCPA ont lancé en 1992 trois nouvelles lignes de "produits", correspondant aux trois couleurs qui rythment et illustrent le nouveau catalogue de l'association tiré à près d'un million d'exemplaires. Rouge pour le sport passion pratiqué intensément par les purs et durs. Bleu pour le sport détente avec horaire souple et encadrement à mi-temps. Vert enfin pour le sport aventure qui permet d'explorer un pays hors des sentiers battus en France et à l'étranger.

3L'UCPA a joué un rôle décisif dans la recherche pédagogique favorisant l'apprentissage des techniques sportives de plein air. Dans le domaine de la voile et de la planche à voile, les expérimentations menées au centre de Bombannes en Gironde ont été parmi les plus innovantes. Elles ont d'abord permis le perfectionnement de haut niveau sur les dériveurs à deux places, puis, à partir de 1971 le choix du dériveur en solitaire comme moyen d'initiation a renouvelé les méthodes pédagogiques. Enfin, à partir de 1975, avec la planche à voile, le centre s'est engagé dans un processus de divulgation unique en Europe.

4L'idée d'une option surf à l'UCPA est plus tardive, elle est lancée pendant l'été 1985 par Michel Pellegrino qui venait d'obtenir le Brevet fédéral surf au printemps de la même année. Son projet est accepté par les instances de l'Union et le site de Socoa, au coeur de la côte basque où l'UCPA dispose d'un centre de voile, s'impose naturellement comme lieu d'expérimentation. Le premier stage y est organisé en mai 1987 et durant l'été, 146 stagiaires se succèdent permettant de préciser les méthodes pédagogiques à l'apprentissage par petits groupes. Pour ces stages d'une semaine, le principe adopté est celui de l'itinérance, grâce à un véhicule pour les stagiaires et une remorque pour le matériel, ce qui permet, en fonction des conditions climatiques et des niveaux, de rechercher les meilleurs lieux de pratiques.

Activité Surf et Bodyboard à l'UCPA.

Activité Surf et Bodyboard à l'UCPA.

5Les taux de satisfaction des stagiaires en formation et la multiplication des demandes d'inscription entraînent la progression de l'activité. Les moniteurs affinent les prestations offertes en tenant compte du décalage entre les attentes du début du stage et les difficultés de l'apprentissage. Pour faciliter l'accessibilité du surf, ils adaptent leur matériel, choisissent les sites en fonction des groupes et assurent les stagiaires d'une présence et de conseils constants. Les conduites de séances sont organisées en assurant une sécurité maximale, avec notamment, échauffement, fixation d'objectifs individuels et délimitation de zones dévolutions précises.

6Sur ces bases, les effectifs progressent rapidement, 276 stagiaires en 1988, 502 en 1989, 769 en 1990. Cette même année, deux nouveaux sites sont ouverts, l'un à Seignosse à partir d'un WF, l'autre à Carcans à partir du centre de voile de Bombannes, alors que les produits se diversifient avec la multiplication des pratiques de glisse. La formation intense des moniteurs permet de répondre aux besoins d'encadrement et durant l'été 1992, un stage de longue durée visant la préparation au Brevet d'Etat surf est organisé à partir de Bombannes en partenariat avec la Maison de la glisse de Lacanau, la fédération française de surf et la direction départementale Jeunesse et Sport. Pour 1993, les prévisions sont à la hausse avec quatre sites sur la côte Aquitaine qui devraient accueillir plus de 2 600 stagiaires effectuant 15 130 journées surf, alors que dans le même temps, l'union est de plus en plus sollicitée par des municipalités ou des villages de vacances de la côte. L'option surf, bien que commencée tardivement, est bien partie à l'UCPA.

Table des illustrations

Titre Activité Surf et Bodyboard à l'UCPA.
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/16062/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 172k

Auteur

Union national des centres sportifs de plein air (UCPA).

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search