Desktop versionMobile Version

Structures

 | 
Claire Parin
, 
Jacques Robert
, 
Hocine Aliouane-Shaw

Secteur 3. Une nouvelle centralité périphérique

Un signal fort en limite du parc

La maison internationale des langues et de la culture (MILC)

Perrin Keulers

Volltext

1— Compléter le plan original de Sainsaulieu en implantant une nouvelle strate bâtie à l’emplacement de l’esplanade des Antilles. Celle-ci permet d’accueillir de nouvelles fonctions au sud du site et se termine par une tour abritant la MILC en lisière du parc.

2— Articuler et hiérarchiser les espaces publics et les bâtiments selon un plan très simple, chaque façade dialoguant avec un autre élément du site.

3— Concevoir le hall d’entrée du bâtiment de la MILC comme le prolongement de l’espace public et comme un lieu de vie au carrefour de flux multiples.

4Cette tour ce veut un projet phare. Elle se dresse et agit comme repère pour ce campus aux limites vagues, que l’on y arrive en tramway ou encore en voiture.

5Forte d’un programme moteur pour le campus, elle vient terminer la perspective de l’esplanade des Antilles, tout en donnant un regard nouveau sur le parc.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search