Version classiqueVersion mobile

Structures

 | 
Claire Parin
, 
Jacques Robert
, 
Hocine Aliouane-Shaw

Le campus Talence-Pessac-Gradignan dans l'agglomération bordelaise

Expérimenter pour innover

Claire Parin

Texte intégral

LA CRÉATION DE L’ATELIER CAMPUS

1Par une lettre commune datée du 23 octobre 2008, la ministre de la Culture et de la Communication et la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont saisi les directeurs des écoles d’architecture proches des sites retenus dans le cadre de l’Opération Campus en leur demandant d’organiser des projets de formation permettant aux étudiants en architecture d’apporter leur contribution à la réflexion sur la place du campus universitaire dans le tissu urbain ; ce processus devant prendre place au cours de l’année universitaire 2008-2009, au moment où les universités sélectionnées commençaient à élaborer leur schéma de développement stratégique.

  • 1 Architecture, Recherche et Pratique Expérimentale à ta Grande Échelle

2À travers son projet d’établissement, l’ensapBx se trouve engagée dans l’accomplissement des différentes missions que lui confèrent ses statuts, à savoir en premier lieu une mission d’enseignement et de recherche, mais également une mission de diffusion de l’architecture et une mission de formation tournées vers le milieu local. Elle a donc décidé d’apporter une contribution active à la réflexion sur la restructuration du campus universitaire bordelais en créant, à l’initiative de l’équipe de recherche ARPEGE1, un lieu de recherche et d’expérimentation ouvert à l’ensemble des chercheurs de l’établissement : l’atelier campus.

3L’atelier campus de l’ensapBx fonctionne dans le cadre d’une convention quadriennale avec le PRES Université de Bordeaux. Il est mandaté pour conduire un processus de réflexion ouvert et innovant sur le volet « vie du campus » dans le cadre de la mise en œuvre de l’Opération Campus par les instances universitaires réunies au sein de l’Université de Bordeaux, et contribuer ainsi à l’approfondissement d’un débat entre les différents acteurs impliqués dans cette démarche, notamment les collectivités locales et les associations.

INTERROGER LES DYNAMIQUES DE TRANSFORMATION DU TERRITOIRE

4Pour les chercheurs et les étudiants de l’ensapBx, le chantier ouvert en vue de la restructuration des domaines universitaires représente une opportunité unique pour interroger les processus de transformation de l’espace et du territoire dans la durée :

  • Comment déplacer le regard sur des ensembles monofonctionnels et figés issus de l’urbanisme des années soixante et soixante-dix ?
  • Comment mettre en œuvre un mode de développement ouvert et réactif aux changements sans gommer l’identité des sites ?
  • Comment prendre en compte les bouleversements liés aux évolutions de l’agglomération et à la nouvelle géographie des savoirs ?

5Ces questions seront réfléchies dans le cadre de l’atelier campus, en liaison directe avec les multiples acteurs impliqués dans la conduite de l’Opération Campus.

6Précisons que les membres de l’atelier campus sont convaincus que le décloisonnement des champs de compétence dans le domaine de l’aménagement de l’espace est propre à favoriser l’émergence de solutions innovantes et créatives, répondant au faisceau d’exigences attachées à la mise en œuvre d’un développement durable du territoire.

7Or, le cadre de l’atelier campus offre précisément la possibilité d’expérimenter à toutes les échelles de conception de l’espace, en mobilisant des données et des savoirs et savoir-faire issus de plusieurs champs disciplinaires, notamment ceux attachés aux pratiques professionnelles distinctes que sont l’architecture, la construction, le paysage et le projet urbain.

8Ainsi, dans une réflexion portant sur la restructuration des ensembles universitaires, l’approche transversale des problèmes nous conduit-elle à dépasser la question de la réhabilitation des bâtiments et des regroupements fonctionnels posée au départ, pour l’élargir à celle du « tout » flexible et articulé que pourraient constituer les différentes unités d’enseignement et de recherche présentes sur les sites.

  • 2 Norberg-Schulz Christian, L’Art du lieu. Architecture et paysage, permanence et mutations, Paris, (...)

9Ajoutons que la démarche engagée dans le cadre de l’atelier campus se fixe pour objectif d’empêcher la juxtaposition d’objets architecturaux « autistes » sur les sites de campus et de favoriser, au contraire, l’émergence de « lieux2 » qui dialoguent entre eux, de façon à former un cadre de vie riche et stimulant pour les étudiants.

UN CARREFOUR ENTRE PRATIQUE, ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE

10Cadre d’observation privilégié des modes de vie étudiants et des modes de transmission des savoirs, l’atelier campus est à même d’ouvrir l’enseignement du projet architectural et paysager sur des enjeux et des données qui sont au cœur des problématiques de la ville contemporaine.

11Au-delà, les chercheurs engagés dans cette démarche ambitionnent de contribuer au développement d’un champ de recherche sur la fabrication de l’espace du campus, en prise directe avec les usagers et en liaison étroite avec les acteurs engagés dans les opérations de restructuration des sites.

12Deux types de recherches sont conduits en parallèle au sein de l’atelier campus :

  • Un certain nombre de recherches, dont celle présentée ci-après, traite des processus de conception et de fabrication de l’espace, à partir de projets réalisés par des étudiants en architecture et en paysage dans un cadre pédagogique. Le travail de recherche vise à extraire de ces ensembles de propositions des enseignements d’ordre méthodologique et des éléments de langage architectural et spatial pouvant être mis à disposition des élus et des techniciens dans le cadre de l’Opération Campus.
  • D’autres recherches ciblent des thématiques liées au patrimoine bâti et paysager et à des éléments programmatiques innovants, l’enjeu étant de capitaliser et de diffuser un ensemble de connaissances susceptibles d’alimenter directement ou indirectement les réflexions en cours.

13L’ensemble des recherches produites dans le cadre de l’atelier campus fera l’objet d’une édition Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine en collaboration avec l’ensapBx, dans une collection intitulée « ABC » (Atelier Bordeaux Campus). La publication de ces volumes est envisagée selon un rythme semestriel.

14Le titre Structures retenu pour le premier volume de la collection « ABC » renvoie à la fois à la notion de structure physique, soit aux schémas constructifs des formes bâties sur le campus, et à la notion de structure mentale, soit aux figures mobilisées pour représenter l’espace du campus dans sa dimension vécue.

15Afin d’expliciter l’articulation avec l’enseignement qui fonde la démarche de recherche présentée ci-après, un premier volet est entièrement consacré à une réflexion d’ordre pédagogique.

Notes

1 Architecture, Recherche et Pratique Expérimentale à ta Grande Échelle

2 Norberg-Schulz Christian, L’Art du lieu. Architecture et paysage, permanence et mutations, Paris, Éd. du Moniteur, 1997.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search