Version classiqueVersion mobile

Le péri-urbain en Aquitaine

 | 
Pierre Guillaume

Introduction

Pierre Guillaume

Texte intégral

1Mesdames, Messieurs, Mes Chers Collègues,

2Je suis heureux de vous accueillir aujourd’hui à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, et de vous y voir si nombreux à avoir répondu à notre appel, et si divers par vos attaches professionnelles, et par la nature même de vos préoccupations.

3Ce que nous tentons de faire aujourd’hui à Bordeaux, et demain à Pau, c’est de faire apparaître au grand jour ce qui est, à mon sens, la réalité de la mission de la Maison des Sciences de l’Homme. Sa fonction ne peut être que d’offrir des possibilités de démarches pluridisciplinaires, amenant des chercheurs de disciplines diverses à travailler ensemble. L’énoncé des noms des intervenants atteste que cette pluridisciplinarité fonctionnelle est, ici, une réalité.

4Dans la Maison des Sciences de l’Homme, nous distinguons mal ce que l’on veut appeler recherche fondamentale, de ce que l’on désigne comme recherche appliquée. Aujourd’hui, nous proposons quelques approfondissements, qui sont peut-être de la recherche fondamentale, à une enquête qui fut, sous contrat, ce que l’on peut désigner comme une recherche appliquée.

5Nous pensons aussi que tout ghetto est pernicieux, et en particulier le ghetto universitaire. C’est pourquoi nous avons voulu qu’il y ait confrontation entre les chercheurs, les praticiens, les décideurs. Nous ne doutons pas que cette confrontation soit pour nous un enrichissement. J’ajouterai que la présence d’interlocuteurs venus de loin montre que des recherches centrées sur la région ne limitent pas, pour autant, nos horizons scientifiques.

6Enfin, nous souhaitons qu’il y ait une continuité dans nos démarches. Ce qui sera dit aujourd’hui, ce qui nous est présenté dans les textes qui vous ont été proposés à l’entrée en séance, sera consigné dans une publication qui sera le premier des TRAVAUX DE LA MAISON DES SCIENCES DE L’HOMME D’AQUITAINE ; il sera suivi d’autres ouvrages, je puis déjà vous l’assurer, car la matière à notre commune réflexion ne manque pas.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1984

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search