Version classiqueVersion mobile

L’occitan gascon en Catalogne espagnole. Le Val d’Aran

 | 
Alain Viaut

Conclusion

Texte intégral

1Nous avions indiqué en introduction que, selon nous, la dynamique de l'occitan gascon du Val d'Aran dépendait d'un engagement identitaire et institutionnel local et d'un environnement politique favorable au niveau de la Catalogne et de l'Espagne. Nous avons essayé de décrire cette réalité et pouvons être en mesure de déterminer des "points forts" et des perspectives d'évolution de cette situation. Ainsi, nous dirons que les Aranais ont peut-être eu la "chance" d'être en Catalogne. De ce fait, ils ont profité d'un acquis important sur les plans politique, juridique et scientifique pour aborder la question de leur langue minorisée. Nous dirons aussi que les textes, qui précisent la place légale de l'aranais, comportent quelques contradictions révélatrices, non peut-être d'une volonté délibérée, mais certainement de la position originale du Val d'Aran. Un territoire aux dimensions très réduites, dont la langue propre tire une grande partie de son prestige d'une appartenance è un ensemble d'oc très menacé. Aussi la tentation est grande de parler plus de langue aranaise que d'occitan gascon ou de gascon du val d'Aran. La normalisation révèle des dimensions réduites de communication, exemplaires de l'ensemble d'oc. La prise de conscience de ce constat aide à comprendre les caractéristiques de la normalisation orthographique aranaise et ses risques de "confinement" au quadrilatère de la Vallée. Cela pourrait se passer aussi bien ailleurs, dans le domaine gascon ou occitan. Mais la question ne s'y est malheureusement pas posée, jusque-là, en ces termes. Peut-être ne pourrait-elle plus l'être, si l'on compare l'importance quasi unique de la pratique quotidienne de l'aranais à celle des autres parlers d'oc.

2La normalisation, en général, de l'aranais révèle qu'elle peut néanmoins être fonctionnelle à cette petite échelle, si certaines conditions sont remplies : forte pratique héritée de la langue locale, volonté locale et soutien régional et national se traduisant par des garanties légales et des aides financières.

3La norme aranaise se crée ainsi, autour d'une orthographe d'oc adaptée et fixée officiellement, autour du développement de la forme de parler du centre de la Vallée, où se trouve la capitale, et autour d'une extension difficile, mais dont l'enjeu est primordial, de l'enseignement de l'aranais. Autour aussi des premières tentatives de diffusion de traits de normalisation linguistique, qui visent à modifier des aspects traditionnels pour les remplacer par d'autres, plus normatifs (cas, par exemple, de l'article masculin singulier er + mot commençant par une voyelle, remplacé de plus en plus, dans l'écrit aranais normalisé, par eth, également employé traditionnellement, mais seulement devant un mot commençant par une consonne). Cet emploi du critère de globalité, dans ce cas un peu isolé et peut-être emblématique, nous fait penser à l'application, à une petite échelle, d'un modèle de normalisation utilisé ailleurs, sur une aire beaucoup plus vaste. Vielha y jouerait même, à son stade, l'équivalent d'un rôle de métropole.

4Les acquis ne risquent-ils pas de buter sur d'éternelles frontières de l'Aran, à moins qu'ils puissent aussi mettre à profit la "masse" culturelle gasconne et d'oc provenant du côté français. L'expérience aranaise peut en retour nous être profitable. Ces perspectives d'échanges ne rencontrent cependant pas les mêmes environnements de chaque côté de la frontière, autant en ce qui concerne l'engagement identitaire et institutionnel local que l'engagement institutionnel régional et national. L'Aran sera-t-il le modèle d'une réussite, celle du gascon aranais, en même temps que le révélateur d'un échec, celui du gascon et/ou de l'ensemble de la langue d'oc, ou bien contribuera-t-il à susciter, chez nous, des prises de conscience et de nouvelles conceptions politiques ?

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search