Version classiqueVersion mobile

L’espoir et l’illusion

 | 
André-Jean Tudesq

Troisième partie. Les effets pervers

Les effets pervers

Texte intégral

1Il ne faudrait pas identifier les effets pervers à des effets mauvais. La perversion est un retournement du sens ou de l'objectif initial qui ne s'identifie pas nécessairement à la perversité.

2Nous entendons par effets pervers, la recherche d'effets des médias qui ne correspondent ni aux attentes affichées, ni aux objectifs de ceux qui les contrôlent ou de ceux qui les produisent. Ils sont souvent la face cachée, inverse ou complémentaire d’effets recherchés. Ils sont, en grande partie, liés à des influences extérieures, et au mouvement de mondialisation qui affecte les sociétés contemporaines, et plus particulièrement la communication par les moyens électroniques (radio et télévision).

3Ces effets ne sont pas spécifiques aux sociétés africaines mais celles-ci subissent ou reçoivent la communication mondiale plus qu’elles n'y participent activement ; aussi les effets sont-ils amplifiés, qu’il s'agisse de la dépendance, du poids des médias étrangers sur l'évolution politique et culturelle des États africains ou des écarts creusés à la fois entre ces États et au sein de ces États entre les populations.

4C'est surtout les pratiques des médias qui engendrent ces effets, aussi ferons-nous largement appel, dans cette dernière partie, aux enquêtes et sondages menés depuis une quinzaine d'années surtout. Certes, il s'agit de méthodes d'origine occidentale, commandées principalement par des organismes occidentaux (radios internationales notamment) ; appliquées de plus en plus avec des collaborations locales, elles donnent des résultats à interpréter avec précaution, mais les fréquences de ces enquêtes au cours des dernières années amènent à dégager des tendances indiscutables. Les méthodes de l'anthropologie culturelle permettent d'aller plus avant dans l'analyse mais ne peuvent s'appliquer qu'à des populations réduites. Les deux se complètent plus qu'elles ne se contredisent.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search