Version classiqueVersion mobile

Feuilles d’Afrique

 | 
André-Jean Tudesq

Deuxième partie. La presse et les aspirations démocratiques à la fin du xxe siècle

Chapitre III. La presse religieuse

Texte intégral

1Les sociétés africaines, à la différence des pays occidentaux contemporains, ne séparent pas aussi nettement le sacré et le profane. La relation des vivants avec le souvenir des morts, les relations de l'homme avec la nature donnent aux cultures africaines une dimension religieuse, avec laquelle les régimes s'inspirant du marxisme léninisme avaient dû composer. La vie religieuse sous toutes ses formes, depuis les réunions des Eglises ou des communautés islamiques, jusqu'aux faits divers concernant les sectes ou la sorcellerie, en passant par les fêtes d'initiation ou l'art sacré occupent une place importante dans les journaux.

  • 1 Cf. supra, première partie.
  • 2 L'éditeur Ferdinand Schöningh publia en Allemagne ; il est établi à la fois à Paderborn, Munich, V (...)

2Nous avons déjà vu, d'autre part, l'importance, dans l'histoire de la presse en Afrique sub-saharienne, du rôle des presses chrétiennes1. Celles-ci, qui avaient souvent dénoncé les excès de la domination coloniale, ont été, dans de nombreux pays la seule presse indépendante qui ait pu se maintenir après la formation des nouveaux Etats. Par exemple, le périodique de Madagascar Dans les media demain du 10 mars 1992 constate que « depuis les années quatre-vingt le FFKM (Conseil Chrétien des Eglises de Madagascar) a été la dernière structure organisée qui a pu servir de garde-fou contre le régime socialiste révolutionnaire ». Longtemps rivales, les Eglises chrétiennes ont aujourd'hui une pratique plus œcuménique qui apparaît par exemple dans la publication commune en 1980 de la Christian Communication directory Africa, publiée par les Catholiques, les Luthériens et l'association mondiale pour la communication chrétienne de Londres2.

1. La diversité des presses chrétiennes

3Cette diversité apparaît aussi bien dans les Eglises catholiques et protestantes que dans la nature des périodiques depuis des hebdomadaires traitant d'informations générales jusqu'aux publications purement ecclésiastiques de périodicité espacée.

4Si on reprend l'exemple de Madagascar —sans que nous puissions être sûr que toutes les publications paraissent encore— l'Eglise luthérienne a une imprimerie, Trano Printy Fiangonana Loterana Malagasy, installée à Antananarivo imprimant plusieurs périodiques, Sakaizan ny Tanora, Mpamagni-Isan-Verinandro, Sekoly Alahady ; l'Eglise de Jésus-Christ a une imprimerie et une maison d'édition (elle publie dix fois par an Vaovao FSKM), de même l'Agence de presse évangélique et culturelle.

5L'imprimerie catholique, qui appartient à l'archevêque d'Antananarivo imprime, entre autres, Lakroan'i Madagasikara en français et en malgache (pour les trois quarts), un hebdomadaire tirant à 16 000 exemplaires au début des années quatre-vingt-dix, Feon'ny Marina (La Voix de la vérité), un mensuel.

6L'imprimerie Saint Paul à Fianarantsoa, tenue par des religieuses, édite Isika Mianakavy, un mensuel lancé en 1952, tirant à 21 000 exemplaires pour les ruraux surtout, Ny Hafatro, pour les enfants, Solofo pour les adolescents.

7L'achevêché de la même ville édite une revue trimestriel le Andron'ny Tompo à 9 000 exemplaires pour les prêtres et les catéchistes, concernant surtout la liturgie ; l'évêché d'Antsirabe a lancé en 1957 une publication pour les ruraux, Aim Pihavanana.

8Les Eglises chrétiennes, catholiques ou protestantes contrôlent dans la plupart des pays africains des imprimeries, ce qui leur donne une place prioritaire dans la production et la diffusion de l'écrit, livres, livres scolaires et périodiques.

9Au Nigeria par exemple le Challenge Publications des Eglises protestantes à Jos publie des ouvrages en anglais et en langues africaines ainsi que le mensuel puis bimestriel Today's Challenge. Les Daystar Press, du Conseil chrétien du Nigeria à Ibadan publient de nombreux livres sur la religion mais aussi sur la santé et la culture, ainsi que le mensuel Nigerian Christian tirant à 1 500 exemplaires en 1990. L'Eglise catholique dispose du Media Service Centre à Kaduna, de l'Assumpts Press à Owerri qui imprime The Leader, un bimensuel, le Claverianum Press à Ibadan, où il publie un hebdomadaire The Independent tirant à 13 000 au début des années quatre-vingt-dix, propriété de 9 évêchés de la province ecclésiastique de Lagos. Au Zimbabwe la Catholic Mission Press fondée en 1958 qui imprimait des manuels scolaires en langue africaine est devenue la Mambo Press éditant plus de 250 publications dont l'hebdomadaire Moto.

10Parmi celles d'Afrique du Sud les plus importantes sont All Nations Gospel Publishers à Prétoria, qui édite en deux langues, la Christian Publishing Company à Roodepoort, l'Ecumenical Litterature distribution Trust qui fournit aussi le Botswana et la Namibie, les très anciennes Lovedale Press qui remontent à 1841, les NHW Press en afrikaans, les Zenith Printers à Queensbridge et, pour les catholiques, les Marianhill Mission Press installées au Natal, publiant le journal Umafrica. La liste est loin d'être exhaustive.

11L'édition scolaire et religieuse est importante au Kenya avec l'Evangel Publishing House la plus grande maison protestante d'édition en Afrique dans les années 80 publiant Sauti Nyikani en swahili un bimestriel de 20 000 exemplaires. Lengo Press qui imprime à Nairobi l'hebdomadaire Target ; Africa Inland church à Kijobe, l'AACC, l'African Christian press à Nairobi, l'Africa Herald Publishing House à Nkendu Bay qui publie en de nombreuses langues africaines. Les catholiques disposent de l'AMECEA, de la Catholic Mission Press à Nyeri, de la Catholic Printing Press à Meru.

12Au Ghana, à côté de l'Asempa Publishers et de Challenge Enterprises Ghana de l'Eglise protestante à Accra, ou du Waterville Publishing House de l'Eglise Presbytérienne, existent les Presses catholiques d'Accra ou les Presses de la mission catholique à Cape Coast.

  • 3 Christian Communication, d'où sont tirées les publications citées plus loin.

13Les imprimeries chrétiennes sont aussi très importantes dans les anciennes colonies belges, catholiques surtout avec les éditions Saint-Paul Afrique à Kinshasa, Edimba, à Bandundu, l'Imprimerie du Centre d'Etudes Pastorales, l'Imprimerie Saint Ignace à Kisantu au Zaïre et au Rwanda des imprimeries à Butare, à Giseny et à Kabgayi. L'imprimerie Notre Dame à Cotonou, l'imprimerie Saint-Paul à Yaoundé, une autre, du même nom à Brazzaville et à Dakar pour les catholiques, le Centre de Publications Evangéliques à Abidjan, l'imprimerie de la Mission adventiste à Yaoundé pour les protestants figurent parmi les principales imprimeries de la zone francophone.3

14En Côte d'Ivoire, l'INADES est un institut catholique qui édite de nombreuses publications éducatives comme le bimensuel Djeliba, le journal des jeunes chrétiens. Horizons africains, un mensuel publié par l'imprimerie Saint-Paul de Dakar appartient à l'archevêché, il tirait à 3 000 exemplaires en 1991.

15Sans qu'on puisse affirmer que la rivalité entre les confessions chrétiennes ait complètement disparu partout, un accord s'est substitué le plus souvent aux antagonismes souvent aigus d'antan.

16On peut classer en trois grandes catégories les périodiques chrétiens. Il y a ceux qui s'adressent aux membres du clergé ou aux catéchistes, comme La Croix de Misugi un mensuel catholique de l'évêché de Ruzigi au Burundi ; Téléma, une revue œcuménique de Kinshasa, le Bulletin de Théologie africaine, édité par la Faculté de théologie catholique de Kinshasa ; Chitsime, un mensuel du Malawi publié en chichewa depuis 1970 par le diocèse catholique de Lilongwe, Kyeni est un bimensuel en kibamba et en swahili des catholiques de Nunguni au Kenya ; Amecea Documentation Service de la conférence épiscopale catholique, de l'Afrique Orientale au Kenya, ou Perception de l'Association évangélique à Nairobi.

17Une deuxième catégorie correspond à des publications religieuses s'adressant aux fidèles, comme Cameroon Panorama, un mensuel catholique édité par le diocèse de Buea et Bamenda tirant à 2 000 exemplaires, Mwananchi, un mensuel de Nakuru au Kenya, Ta parole, ma lumière, bimensuel catholique à Bandundu au Zaïre diffusé à 10 000 exemplaires en français, anglais, lingala, kikongo, lié à la lecture de la Bible : Lengo, un hebdomadaire protestant tiré à 5 400 exemplaires à Dar es Salaam en swahili.

18Certaines s'adressent à une tranche d'âge comme Champion, un périodique en français du Centre de Publication Evangélique de Côte d'ivoire, tirant à 10 000 exemplaires s'adressant à des jeunes de 18 à 25 ans, ou Echo du Tam Tam du même éditeur pour les enfants de 9 à 15 ans. Step Magazine à Nairobi est une publication protestante pour les jeunes tirant en 1991 à 13 000 exemplaires diffusés au Kenya, au Nigeria et en Zambie.

19D'autres s'adressent à une catégorie professionnelle comme The Christian Teacher à Nairobi.

20Une troisième catégorie enfin correspond à des périodiques chrétiens, traitant de questions générales dans une perspective chrétienne mais s'adressant à un public plus large qu'aux simples fidèles.

21By the Lagoon est un mensuel protestant de Lagos, Gamzaki est un mensuel en anglais et en haoussa publié à Jos qui s'adresse aux communautés chrétiennes du nord du Nigeria en pays à prédominance islamique, Insight Magazine est un mensuel de Lagos tirant à 25 000 exemplaires. Nous avons cité plus haut déjà plusieurs périodiques nigerians. La presse chrétienne est très développée dans toute l'Afrique anglophone. Le Catholic Standard à Cape Coast au Ghana est un hebdomadaire tirant à 11 000 exemplaires, le mensuel The Catholic Voice paraît aussi à Cape Coast. The Christian Messenger, de l'Eglise presbytérienne est un hebdomadaire tirant à 60 000 exemplaires à Accra.

22En Tanzanie, Target est un bimensuel tirant à 60 000 exemplaires et Kiongozi (The Leader) un bimensuel catholique en swahili tirant à 103 000 exemplaires, diffusés aussi en dehors de la Tanzanie.

23En Ouganda, Munno est un ancien journal tantôt quotidien, tantôt hebdomadaire, catholique, tirant à 6 500 exemplaires en 1991, rédigé en luganda, un des rares à avoir survécu à l'époque d'Amin Dada.

  • 4 NKONG.

24Le même groupe publie un mensuel Musizi en luganda tirant à 30 000 exemplaires. La presse catholique est très développée dans ce pays où sont publiés aussi le mensuel Nilegazette (7 000 exemplaires) en anglais avec des suppléments en langues africaines, Leadership tirant à 30 000, Kizito pour les enfants, tandis que les protestants, publient le mensuel New Century. New Day, porte parole de l'Eglise anglicane.4

25The Christian Morning Star est un bimensuel en anglais et en swahili du Kenya. Today in Africa, bimestriel tirant à 14 000 exemplaires est destiné aux élèves. Sauti ya Vita est le mensuel de l'Armée du Salut, tirant à 15 000 exemplaires en 1990 et nous avons déjà cité d'autres publications des Eglises.

26Dans tous les Etats de l'Afrique anglophone, on pourrait citer des périodiques ou journaux catholiques ou protestants ; la République sud-africaine mériterait une étude à elle seule ; un mensuel de l'Eglise Réformée Die Voorligter, en afrikaans, tire à plus de 150 000 exemplaires. The Christian Messenger est un mensuel centenaire des Presbytériens publié à Accra en twi, en ga, en anglais à 60 000 exemplaires au début des années quatre-vingt-dix, devenu hebdomadaire. The Catholic Voice de l'archevêché catholique de Cape Coast est un mensuel du Ghana tirant à 65 000 exemplaires traitant des problèmes d'éducation religieuse principalement.

27Ces publications ne sont pas à l'abri des poursuites ; en novembre 1991, le rédacteur en chef du Christian Chronicle au Ghana, G M. Naykene fut incarcéré pour avoir mis en cause des membres du Conseil Révolutionnaire des forces armées. Le Cathoiic Standard fut interdit de 1985 à janvier 1992 au Ghana.

28Un des directeurs de Munno en Ouganda, le Père Clément Kiggundu, fut carbonisé dans sa voiture, il y a quelques années, par les agents de la Sécurité après avoir publié une résolution du Conseil des femmes demandant au gouvernement d'enquêter sur des disparitions de personnes, Jitegemea, la revue mensuelle de l'Eglise presbytérienne de l'Afrique de l'Est est souvent critique envers le régime du président Moi. En août 1992, des journalistes furent arrêtés pour avoir accusé de corruption le gouvernement. Son directeur, le Révérend Jomlick Miano fut arrêté et le journal saisi le 30 mai 1993 pour un article critiquant les dirigeants du parti gouvernemental.

2. La presse religieuse dans le débat politique

29La presse chrétienne s'investit très largement dans le débat politique, c'est elle et les dignitaires des Eglises qui ont souvent sauvegardé un respect minimum de la dignité humaine dans les périodes difficiles. Aussi ont-ils joué un rôle important dans les conférences nationales au Bénin, au Gabon, au Mali, au Congo, au Togo, au Zaïre, dans la défense des droits de l'homme en Afrique du Sud, à Madagascar, au Cameroun.

  • 5 NOBLOT, Annick, La presse chrétienne d'Afrique francophone aujourd'hui, Paris : Institut Français (...)

30Au Bénin, La Croix du Bénin, un bimensuel fondé en 1946 est édité par l'archevêché de Cotonou. Tirée à 6 ou 7 000 exemplaires en 1980 en offset, cette publication a traversé la période marxiste-léniniste tout en étendant sa diffusion auprès de non catholiques et dans des pays voisins.5 La Croix du Bénin du 8 octobre 1992 publie un long article de Mgr. Robert Sastre, évêque de Lokossa sur le Bien commun et sur la relation Ethique et Civisme. Considérant que « l'homme est un animal religieux », il défend une « neutralité de l'Etat... constructive d'une saine laïcité », sans faciliter « uni latéralement une religion donnée ». Il s'étend ensuite sur les caractères de la « vraie démocratie », pour « l'avènement d'une société délivrée des spectres de l'injustice, de la violence, de la gabegie et de la concussion, du tribalisme... ».

  • 6 Cf. infra p. 186.

31Dans La Semaine africaine du 13 février 1992, le Congolais Gaston Gazengamio réfléchit sur « Réinventer l'Etat » en faisant la critique de l'Etat-rentier. La réflexion politique y est constante ; le numéro du premier juillet 1993 consacrait tout un dossier à « faire la politique ailleurs et autrement : la démocratie hors sujet », fondant ses espoirs dans la force de l'opinion publique, journal religieux, La Semaine africaine rappelle aussi ses convictions à la lumière des événements. Un professeur de l'Université le 14 octobre 1993 dénonçait : « Violences au Congo. La démission des hommes de prière et de culture », tandis que l'abbé Sébastien Zoubakela dans La Semaine africaine du 23-29 avril 1992 avait publié un article « Croire en temps de crise ». « La crise est là, nous le savons. Les mass-médias nous le crient, la réalité de tous les jours nous le confirme. Crise sociale, crise morale, crise économique et politique, crise culturelle et psychologique... ». Il mobilise cette situation pour faire appel à la solidarité et à la foi dans le Christ « l'heure de la crise, c'est l'heure de la patience, l'heure de l'espoir, l'heure du travail... alors que, humainement parlant, l'avenir semble nous vouer à l'échec et au chaos ».6

32Beyond, mensuel publié par le Conseil National des Eglises Chrétiennes au Kenya n'est pas seulement un magazine religieux, de nombreux articles interpellent le gouvernement sur sa politique. Pour avoir comparé l'administration provinciale au comportement des Nazis, au moment des élections, la publication fut suspendue et son rédacteur en chef Bedan Mbugu fut arrêté en 1988.

  • 7 Index on Censorship qui relate dans chaque numéro les entraves apportées par les différents Etats (...)

33Ses critiques des maladresses de l'administration et du nouveau système électoral lui valurent des interdictions, mais un tirage s'éleva jusqu'à 90 000 exemplaires en mars 19897.

34En Zambie en 1990, le National Mirror, mensuel ou bimensuel œcuménique, a perdu toute publicité gouvernementale pour avoir critiqué le gouvernement ; il n'en connaît pas moins une grande audience qui a fait progresser son tirage de 10 000 en 1979 à 55 000 en 1991. Pendant la longue domination de Kaunda, il se voulut le porte parole des « sans voix », critiquant la corruption du parti au pouvoir. La presse chrétienne joue un rôle important en Zambie, poursuivant son action antérieure à l'indépendance ; lançant des magazines pour enfants, en 1975 Boom, des Pères franciscains, Childlight en 1984, publiant des périodiques en langues africaines, Icengebo, fondé en 1970 est un mensuel en bemba, publié à Ndola à 13 500 exemplaires.

35Au Zimbabwe, l'Eglise catholique publie Moto, un mensuel imprimé par les Mambo Press à Gweru ; il a été depuis plus de trente ans le pilier de la presse indépendante, souvent suspendu à l'époque du gouvernement de Ian Smith en Rhodésie. Il est publié en anglais, en shona et en ndebele. Son tirage s'est élevé jusqu'à 27 000 exemplaires en 1991. En 1992 ses 24 pages de format tabloïd, avec une couverture de couleur, comprenaient 11 à 13 pages sur la politique intérieure du Zimbabwe, 2 ou 3 sur la vie internationale surtout en Afrique, des pages consacrées à la vie culturelle, une revue des livres, presque toujours un ou deux poèmes, une page de bande dessinée, souvent des pages sur le sport, et —pas dans tous les numéros— une page sur la religion. Par exemple dans le numéro double mai-juin 1992 la rubrique Religion contient un article sur « la culture familiale de l'Afrique » d'un jésuite africain qui considère que l'Eglise a quelque chose à apprendre des autres religions. La rubrique Livres contient aussi des comptes rendus de livres sur la religion : ainsi le même numéro consacre une page à deux livres sur les missions et les Eglises chrétiennes en Afrique, plus particulièrement les méthodistes.

36Sans être habituel, l'éditorial est souvent consacré à l'attitude des Eglises. Ainsi dans le numéro de mai-juin 1992 il est consacré à une lettre pastorale de 7 évêques catholiques du Malawi interpellant le président Banda, y voyant un acte de courage après trente ans de silence, déjà suivi de représailles contre certains d'entre eux. Deux pages à l'intérieur de la publication sont consacrées à Banda et au Malawi avec des extraits de la lettre des évêques « Living our faith » dénonçant le fossé qui se creuse entre riches et pauvres, l'accès fermé aux hopitaux et aux emplois publics à ceux qui n'ont pas la carte du parti unique, le monopole gouvernemental des media. Deux pages sont consacrées à la publication de lettres de lecteurs. En août 1992 le journal dénonça le poids du parti au pouvoir la ZANU. Moto a près de 4 pages de publicité, sans compter sa propre publicité pour Mambo Press.

  • 8 Sans tenir compte de la situation actuelle de 1994 qui renvoie au passé, ce que nous avons pu écri (...)

37La presse catholique joue un rôle dominant dans plusieurs pays. Au Rwanda avec le Kinyamateka que nous avons déjà présenté, toujours édité par la conférence épiscopale, qui traversa la période la plus sombre entre 1982 et 19908 au cours de laquelle plusieurs de ses journalistes furent victimes de la répression du pouvoir. Ce bimensuel qui tire à 11 000 ou à 12 500 exemplaires n'hésite pas à aborder des sujets brûlants, la crise alimentaire sévissant dans le sud du pays en 1989, publiant un numéro sur la famine en mars 1990 ; la situation des Batwa, un groupe minoritaire méprisé, en 1989. Hobe, un mensuel pour les enfants, en kinyarwanda a vu son tirage s'élever à 95 000 exemplaires en 1991.

38La revue Dialogue jouit d'une assez grande liberté d'expression, peut-être parce qu'elle est publiée en français, elle en use largement ; elle avait essayé de lutter contre les violences verbales incontrôlées de la nouvelle presse, un article du numéro de juillet-août 1991 avait pour titre « Luttons contre les articles tendancieux et divisionnistes ». Cette revue a connu une grande progression dans les milieux intellectuels s'élevant de 600 exemplaires en 1976 à 4 000 en 1992.

39La presse catholique semble avoir perdu toutefois de son influence dans la zone d'influence française. Afrique nouvelle avait joué un rôle important : publié à Dakar, mais diffusé dans toute l'Afrique francophone de l'Ouest, ce journal dont la périodicité fut variable, disparut en juillet 1987. Outre les problèmes financiers, les rapports avec la hiérarchie catholique y contribuèrent. Distant à l'encontre des dirigeants africains, pas seulement de ceux qui se réclamaient du marxisme, très hostile à tous les dictateurs, le journal milita très vite pour la liberté de la presse et les droits de l'homme, citant des rapports d'Amnesty International (par exemple en mai 1984 sur la torture en Afrique). Dès mars 1985, il s'était prononcé pour « que l'autocritique s'instaure, à défaut d'une opposition qui ferait le contrepoids valable... c'est la démocratie à petit pas ».

  • 9 BAYEMI et aussi BAYART, J.F., L'Etat au Cameroun, 2e éd., Paris : 1985.

40Au Cameroun aussi, la disparition (provisoire) de L'Effort camerounais9 priva l'opinion intellectuelle d'un cadre indépendant de réflexion, que ne remplaça que très partiellement L'Essor des jeunes, un mensuel catholique tirant à 3 000 exemplaires. Avec la libéralisation de la presse, L'Effort camerounais réapparut comme bimensuel tirant à 10 000 exemplaires, mais d'autres organes virent le jour ;au Gabon par exemple, La Lumière, bimensuel catholique d'information de 8 pages, consacre la moitié de ses pages à la vie des diocèses, des associations catholiques ou à la liturgie et n'aborde pas directement les questions politiques, mais a placé en exergue, à côté de son titre, une réflexion de Gandhi : « le vrai démocrate est celui qui, par les moyens purement non violents, défend la liberté » ; son éditorial du numéro du 19 décembre-1er janvier 1994 préconise « un gouvernement composé de toutes les sensibilités politiques d'un pays » pour « constituer avec certitude un barrage à la dictature ». Les protestants du Gabon lancèrent en 1991 un mensuel La Vérité.

41A Madagascar, Lakroan'i Madagasikara, un ancien hebdomadaire, tire à 25 000 exemplaires en français et en malgache. Publié sous le nom plus simple de Lakroa en 1994 avec deux pages en français sur les huit, les autres en malgache. Un article du 10 juillet 1994 consacré à « l'avenir de la démocratie en Afrique » voit comme obstacles, l'armée et la situation économique. ; l'Eglise catholique dispose aussi d'un mensuel, Isika Mianakavy, à Fianarantsoa, tirant à 21 000 exemplaires.

42La presse protestante reste importante dans la grande Ile. Vaovao FJKM est un bimestriel de l'Eglise du Christ ; Mpanolotsaina est une revue éducative, pour ne citer que les principales publications chrétiennes.

43Il reste au Congo La semaine africaine, fondé en 1952 qui appartient à la Conférence épiscopale du Congo. Elle est imprimée par l'imprimerie Saint-Paul. Elle a traversé les régimes politiques successifs, non sans dommage. Journal de 16 à 24 pages, elle ne dispose que de peu de publicité, davantage de communiqués nécrologiques et ne dut sa survie, surtout pendant le gouvernement marxiste-léniniste, qu'à la solidarité d'organismes occidentaux et des œuvres pontificales missionnaires (article « La semaine africaine face à ses lecteurs » dans le numéro du 17-23 octobre 1991). Intégré dans un ensemble multimedia, Comafrique, le journal tirait à 8 000 exemplaires en 1991, ses rédacteurs étaient conscients de son caractère trop intellectuel. Le journal qui connut quelques interruptions pour des raisons techniques ou financières, se veut « journal de consensus et de dialogue dont la raison, outre celle fondamentale de véhiculer le message chrétien, sera et demeurera de trouver et de dire la vérité » (numéro du 17-23 janvier 1991). Elle se veut éducatrice avec de nombreux articles sur la santé et l'enseignement et surtout sur la vie politique. La publication est devenue très œcuménique, par exemple dans son numéro du 25 avril-1er mai 1991, elle publie une page entière de larges extraits de la déclaration des Confessions religieuses à la Conférence nationale (présidée par Mgr Ernest Kombo, évèque d'Owando). Il s'agissait d'un texte commun à l'Eglise catholique, l'Eglise évangélique du Congo, l'Armée du Salut. l'Eglise Kimbanguiste, le comité islamique du Congo, l'Eglise Tenrikyo et l'Eglise Lassyste. Ce texte en faveur de « la réconciliation et la démocratie » déplore que « la proclamation d'un athéisme officiel a institué au Congo la pratique d'une amoralité telle que l'on ne fait plus la différence entre le bien et le mal » et dresse un programme d'action commune. Autre exemple, le numéro du 16-22 juillet 1992 consacre une page et la plus grande partie de la Une à la mort du chef de l'Eglise Kimbanguiste qualifié de « haute figure de l'Eglise africaine ».

44La place des informations religieuses est réduite, une à trois pages sur 16, mais l'approche de certains articles traduit l'inspiration chrétienne ; par exemple dans le numéro du 25 avril-1 er mai 1991, un article « Pour une prison plus humaine », fait état des droits des prisonniers » « à la vie intellectuelle morale et religieuse... au travail... à la santé ». Un article dans le numéro du 1-7 août 1991 « Les vidéo-clubs de l'enfer » dénonce l'apparition de mini-salles de cinéma diffusant des vidéo pornos ; autre exemple, les informations et les articles consacrés à la Confédération Africaine des Travailleurs Croyants qui renaît après son interdiction sous le régime marxiste.

45Une page est consacrée au courrier des lecteurs, ce qui montre son audience au-delà des frontières du Congo, notamment au Gabon mais aussi au Tchad et en Centrafrique. L'hebdomadaire rend compte aussi des activités et des réunions des Eglises protestantes ; il déclare (le 23-29 juillet 1992) que sa « raison d'être est d'aider les croyants et tous les hommes de bonne volonté ».

46Si l'information étrangère porte surtout sur l'Afrique francophone (notamment sur les différentes conférences nationales et les appels des évêques, au Cameroun par exemple), des articles sont publiés sur l'Angola, sur Nelson Mandela venu à Brazzaville en février 1991 et parfois une page « nouvelles du monde » parlant aussi des autres continents ; des articles sur les Etats-Unis sont fréquents. Le sport a une place importante, 2 ou 3 pages par numéro.

47L'éclosion de la nouvelle presse vit aussi la naissance de nouveaux journaux d'inspiration chrétienne.

48Au Rwanda, Umubwiriya paru en avril 1991, était un bimensuel indépendant, organe des Protestants. Au Gabon, La Parole, La Vérité, La Lumière, sont des journaux indépendants d'inspiration chrétienne qui apparaissent en 1991. Les journaux d'information générale donnent un large écho aux déclarations des évêques ; par exemple le bimensuel de Guinée, L'Union, en octobre 1993, sous le titre « Les évêques de Guinée tirent la sonnette d'alarme » publie une lettre des évêques à la population avant les élections, suite à une première déclaration d'octobre 1992 « En route avec notre peuple vers la démocratie ». La plupart des grands journaux ont accordé une large place à la réunion des évêques africains par le Pape à Rome en 1994.

3. La presse de l'Islam

49Bien que l'Islam soit une religion du livre, la pénétration de l'écrit, de la lecture et donc de la presse est une pratique qui ne se généralise que lentement. Nouadhibou-Hebdo du 7-14 juillet 1994 en Mauritanie consacre un article sous le titre « Tout le monde est désormais conscient du danger de l'analphabétisme » à montrer les efforts entrepris par les imams et les mosquées pour ouvrir des classes, dans le cadre du Mahadra. Ce souci partagé par de nombreux musulmans devrait multiplier les publications islamiques. Si des militants islamistes, formés notamment au Soudan, nombreux au nord du Nigéria mais présents aussi au Tchad affichent un projet de société rejetant la laïcité de l'Etat et préconisant la Charia, bien d'autres préconisent un Islam plus tolérant et un dialogue avec les chrétiens. Dans Al Bayane du 14-20 juillet 1993 en Mauritanie, Hademine Ould Isselmou, dans un article : « La déchirure : les musulmans et la modernité » évoque le choc des idées nouvelles et des « bouleversements scientifico-techniques » sur le monde islamique.

50Sans prétendre présenter un panorama de la presse islamique en Afrique subsaharienne, nous avons recensé quelques publications dans différents pays. Dans les pays où l'Islam est très majoritaire comme la Mauritanie, le Niger, le Mali, il imprègne les quotidiens existants.

51Au Sénégal, Wal Fadjr, était un hebdomadaire de l'Islam qui, en devenant quotidien (en 1994), a restreint son caractère religieux. L'hebdomadaire Wal Fadji, avait en juin 1992,30 % de lecteurs dans les trois villes de l'enquête citée plus loin ; dont 14,1 % de lecteurs réguliers ; les plus fortes proportions de lecteurs étaient les ménagères (74,7 % de lectrices, 38,7 % régulièrement), ce qui est en contraste avec les autres publications et qui montre une plus forte influence de l'Islam sur les femmes traditionnelles alors que dans l'ensemble, deux fois plus d'hommes que de femmes lisent un journal ; les cadres et employés sont lecteurs à 62 % (34,8 % régulièrement), par contre les étudiants le sont très peu, 7,3 %, surtout occasionnels : les agriculteurs, peu nombreux puisqu'il s'agit de population urbaine, le lisent davantage que les autres publications.

52En novembre 1993 un mensuel islamique nouveau, Yeelen parut en Côte d'ivoire, de format tabloïd en 12 pages, le premier numéro fut tiré à 20 000 exemplaires.

53En Tanzanie, Muislamu est un périodique du Conseil national musulman de Tanzanie qui tirait à 10 000 exemplaires en 1993.

54Au Kenya, Mapenzi Ya Mungu est un mensuel tirant à 4 000 exemplaires.

55En Ouganda où la communauté musulmane représente 5 % de la population, elle disposait en 1990 de deux revues, Al Noor publiée en anglais et en lougandais et Shariat, bimensuel d'une confrérie musulmane.

56Au Cameroun, la communauté musulmane dispose d'une revue Al Houda, publiée à Yaoundé.

57Au Nigeria, Truth est un hebdomadaire musulman de Lagos tirant à 5 000 exemplaires mais il y a bien d'autres périodiques spécialisés comme Muslim Students Society, Muezzin, revue des étudiants musulmans.

***

58Une place importante est réservée depuis longtemps dans les journaux aux problèmes religieux et aux différentes religions. Fraternité-Matin en février 1980 avait consacré plusieurs articles à la conférence des évêques d'Afrique de l'Ouest qui se tenait à Abidjan, mettant en faveur notamment leur souci de développer leur utilisation des media et de dialoguer avec les Musulmans.

59Les affrontements religieux sont mentionnés dans la presse, La Gazette du Golfe du 26 avril-2 mai 1993 parle des affrontements le 18 avril à Porto Novo entre Musulmans et Animistes adeptes du vaudou, faisant un mort et des blessés. Les difficultés internes des Eglises sont aussi relatées dans la presse : L'Union du 7 septembre 1992 rend compte des bagarres avec coups de feu à la paroisse protestante de Baraka entre réformateurs et modérés de l'Eglise Evangélique du Gabon. Le Sunday Mail (Zimbabwe) du 5 septembre 1993 informe ses lecteurs sur les activités économiques de l'Eglise apostolique du Zimbabwe, plus particulièrement la secte Johanne Masowe.

60Aussi bien les Eglises chrétiennes que, dans certains pays, l'Islam, sont apparus comme des forces importantes face aux pouvoirs en place. Le rôle joué dans les conférences nationales, le poids de leurs associations, rendent les journaux attentifs et le plus souvent bienveillants à tout ce qui les concerne.

61C'est leur abstention plus que leur intervention dans le débat politique qui serait reproché aux chefs religieux, c'est le cas par exemple de La Tortue déchaînée, un des rares journaux opposants de Centrafrique qui publiait en août 1993 un article intitulé « le silence des chefs religieux, un marchepied des dictateurs ».

62Le poids des Eglises est, proportionnellement, supérieur à celui de leurs fidèles dans la population ; c'est aussi, peut-être, parce que le pourcentage d'alphabétisés est souvent plus important chez les chrétiens (qui sont ainsi des lecteurs potentiels en plus grand nombre), que l'information sur les Eglises est si importante.

Notes

1 Cf. supra, première partie.

2 L'éditeur Ferdinand Schöningh publia en Allemagne ; il est établi à la fois à Paderborn, Munich, Vienne et Zurich. Cf. aussi Pierre Gallay, « The English Missionary Press in Africa », Gazette, 1988-2.

3 Christian Communication, d'où sont tirées les publications citées plus loin.

4 NKONG.

5 NOBLOT, Annick, La presse chrétienne d'Afrique francophone aujourd'hui, Paris : Institut Français de Presse, 1991.

6 Cf. infra p. 186.

7 Index on Censorship qui relate dans chaque numéro les entraves apportées par les différents Etats à la liberté de la presse.

8 Sans tenir compte de la situation actuelle de 1994 qui renvoie au passé, ce que nous avons pu écrire sur le Rwanda. Que des massacres d'une si horrible ampleur aient pu avoir lieu dans un pays où l'Eglise catholique était si puissante mérite une réflexion qui commence à se développer.

9 BAYEMI et aussi BAYART, J.F., L'Etat au Cameroun, 2e éd., Paris : 1985.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search