Version classiqueVersion mobile

Le sport

 | 
Jean-Paul Callède

Thème 4. Le règne de la performance... ses despotes, ses esclaves

Intervention préliminaire de Robert Denel

Robert Denel

Texte intégral

Intervention préliminaire de Robert DENEL
Professeur à l'Université de Lille II - Droit et santé
Union Nationale des Clubs Universitaires

1Nous commençons cette matinée avec un léger retard, donc je vais écourter mon propos. D'autant que j'avais oublié toute une série de coupures de presse qui montraient en évidence que le sujet que nous abordons aujourd'hui est largement traité dans les différentes publications : la recherche de la performance avec tout ce que cela peut comporter et que chacun ici n'ignore pas. Mais peut-être n'avons nous pas suffisamment analysé les différents effets et les différentes conséquences de cette recherche de la performance.

2Je voudrais que ce matin, on ne s'attarde pas seulement sur ce qu'est la performance et le haut niveau, mais simplement la recherche de la performance. Car il y a non seulement les excès de pouvoir que l'on peut mettre en évidence en ce qui concerne la performance et la pratique de haut niveau. Je pense que la performance concerne parfois aussi celui qui n'est pas de haut niveau. Est-ce que lorsque l'on fait cette fameuse gym-tonic, il faut absolument tenir la cadence pendant une heure, une heure et demi ? Ce n'est pas du haut niveau mais c'est aussi une recherche de performance. Il y aussi ceux qui recherchent la performance et qui ne sont pas au niveau, et qui parfois subissent quelques conséquences qui sont moins médiatisés mais qui existent pour autant.

3La difficulté de ce thème, c'est que l'on va avoir un peu de mal à rester dans la problématique. C'est le sport dans tous ses pouvoirs, donc il ne faudra pas être trop descriptif par rapport à ce thème qui est le règne de la performance, de ses despotes et de ses esclaves mais voir effectivement ce sujet en terme de pouvoir et d'interaction entre tout ce qui génère.

4Je ne vais pas être beaucoup plus long, simplement je vais vous présenter les personnes qui sont en tribune et qui vont débattre avec nous de ce sujet.

5Tout d'abord Yves Vargas, professeur de philosophie, et qui nous a particulièrement intéressé par son propos lors des dernières Assises Nationales du Sport. Cela a bien marqué les esprits. Nous l'entendrons tout d'abord, et puis nous demanderons à un certain nombre de personnalités en tribune d'intervenir, d'abord Arthur Magakian, Vice-Président de la Fédération Française de Gymnastique, et Michel Boutard, Directeur Technique National Adjoint de Gymnastique, Jean-Paul Schneider, que tout le monde connaît ici, Professeur à l'Université de Strasbourg, vice-président de l'UNCU, Jean-Denis Rouillon, professeur à l'Université de Besançon, et Bernard Verneau, chargé de Mission à la Fédération Française Handisport.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search