Version classiqueVersion mobile

Sports et environnement

 | 
Jean-Paul Callède

Séance de clôture

Bilan du stage "Communication”

Jacques Marchand

Texte intégral

Jacques Marchand

Président honoraire de l'U.S J.S.F.

1Le moment est venu de faire le bilan du stage "Communication". Plutôt qu'une description de nos activités, je vous propose de prendre connaissance du reportage qui est, en sorte, l'aboutissement concret et collectif du cycle de formation.

2Le film réalisé est modeste. Il est bien entendu impossible en huit jours d'initiation à la communication de faire un chef-d’œuvre, pour la bonne raison qu'il faut des années et des années d'apprentissage d'une part, et quelquefois plusieurs mois de travail pour la réalisation d'un document exceptionnel. Vous serez donc peut-être un peu déçus de ne pas retrouver, à travers ce que l'on va vous projeter, le reflet de vos différentes activités et en particulier de toutes vos sorties. C'est un choix délibéré. Un choix permanent, depuis le matin lorsqu'on se réveille, jusqu'à la fin, où l'on se couche, on est toujours obligé de choisir, de sélectionner entre les sujets que l'on va traiter, les informations à diffuser. Le journalisme est un choix, et nos jeunes amis ont choisi. Ce choix a été guidé par un souci que vous partagerez et qui vous fera comprendre pourquoi nous avons pris un sujet à la fois hors de l'Université, et en même temps inclus au thème de l'Université.

3Pourquoi ? Parce que Gérard Ramon, qui a dirigé nos jeunes stagiaires, a tenu essentiellement à ce qu'ils aient une certaine maîtrise de l'outil avant de leur permettre de prendre des vues. Ce qui fait que cette maîtrise ayant été acquise — et c'est déjà remarquable — au bout de deux ou trois jours, c'était justement le jour où vous partiez en excursion, il n'y avait plus personne ici et nous avons dû prendre un sujet spécifique et nous transporter dans un des villages, à côté, pour traiter le thème du parapente. Tel qu'il est traité, et j'y ai absolument tenu, il entre complètement dans le programme d'ensemble de notre Université.

4Les participants assistent à la projection du film réalisé par les stagiaires de la communication.

5D'autre part, je profite de la parole pour m'acquitter d'un agréable devoir. Le Dauphiné Libéré est un journal dont les membres sont adhérents de notre association. Je voudrais, simplement, par sympathie, remettre à notre ami Raoul Orsières, qui a fait très régulièrement des comptes rendus de nos travaux, un souvenir qui consiste en ce que l'on appelle le stylo de l’U.S.J.S.F. Je demande à Michel Clare, qui est l'un des membres les plus éminents de notre association, de bien vouloir le lui remettre.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search