Version classiqueVersion mobile

Sports et environnement

 | 
Jean-Paul Callède

Ouverture

Les journalistes du sport au sein de l'U.S.E.

Jacques Marchand

Texte intégral

Jacques Marchand,

Président Honoraire de l'Union Syndicale des Journalistes Sportifs de France

1Il y a maintenant une dizaine d'années que les journalistes du sport sont les associés des Clubs Universitaires dans l'organisation et la préparation de l'Université Sportive d'Eté. Je dirais même beaucoup plus qu'ils en sont les complices, car nous avons mené ensemble d'autres actions, et en particulier nous avons pensé ensemble et nous avons inspiré et organisé conjointement les "Assises Nationales du Sport".

2Pourquoi l'Union Syndicale des Journalistes Sportifs se trouve-t-elle effectivement partie prenante de cette Université ? Eh bien encore parce que nous avons besoin dans notre profession de journalistes, de nous regrouper, de nous unir, pour défendre des intérêts professionnels, et aussi des intérêts moraux. De temps en temps, il nous arrive d'être agressés. Des événements tout à fait récents sont là pour en témoigner. Et puis notre profession comporte un certain nombre de risques. La tragédie de Furiani, qui a fait des victimes dans nos rangs : trois morts et dix-huit blessés, a montré la nécessité d'une solidarité professionnelle.

3Voilà pourquoi il y a maintenant une quarantaine d'années, avec Félix Levitan, nous avons créé cette Union Syndicale des Journalistes Sportifs, qui est organisée sur l'ensemble du territoire en sections régionales, et je ne suis pas surpris de retrouver dans cette salle plusieurs de nos confrères qui animent la section du Dauphiné Libéré. Il est donc normal que nous participions, que nous œuvrions, à faire passer la communication entre dirigeants et journalistes, comme Mme Ambroise-Thomas a eu l'amabilité de le rappeler. Et puis notre rôle aussi est d'enseigner un petit peu ce que nous savons, ce que nous pouvons transmettre à nos futurs confrères.

4Alors, c'est pourquoi, dans le cadre de cette Université, nous avons toujours chaque année créé un stage de communication pour permettre à des jeunes de s'initier au journalisme et de savoir s'ils en ont la vocation, avant de poursuivre des études spécialisées dans ce domaine.

5Voilà ce qui concerne notre action. Il est vrai que l'année dernière, à l'occasion de notre Université de Lille, mon confrère Jacques Ferran avait fait la réflexion suivante à la séance de clôture : "les journalistes, comme les Universitaires sont dans une certaine mesure responsables et comptables de la conception du sport que nous défendons".

6J'ai proposé d'aller plus loin, en prenant l'initiative d'enseigner ce sport-là. Nous avons décidé à l'issue de l'Université Sportive de Lille, depuis l'Université de Lille, de créer un Centre Universitaire Européen de Communication, qui s'installera à Lille, bien sûr, et qui va sans doute s'ouvrir dès l'année prochaine. Il sera destiné à la fois à des jeunes étudiants des U.F.R.S.T.A.P.S. de France, par exemple, et aux étudiants des écoles professionnelles de journalisme. Je crois que si nous réussissons vraiment ensemble à consolider cette initiative, ce sera tout de même, pour notre part, l'œuvre qui restera de cette université sportive que nous avons créée avec les Clubs Universitaires.

7Je voulais rappeler simplement le cheminement de notre coopération, entre journalistes et universitaires, au moment précis où nous ouvrons cette 10ème Université Sportive d'Eté.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search