Version classiqueVersion mobile

Sports et environnement

 | 
Jean-Paul Callède

Ouverture

Allocutions de bienvenue

Michel Bouverot, Jean Lienard, Alain Nemoz et Colette Ambroise-Thomas

Texte intégral

Michel Bouverot,

Maire de Saint-Vincent-de-Mercuze.

1Mesdames, Messieurs, je suis heureux d'accueillir à Saint Vincent-de-Mercuze cette Université d'Eté. Je suis flatté du choix qu'ont bien voulu faire les organisateurs ; je pense que vous y passerez une très bonne semaine.

2Si vous le permettez, je ne m'attarderai pas trop à décrire le site que vous découvrez, mais je voudrais vous présenter notre commune, qui est une commune de moyenne importance, comptant actuellement environ 1 200 habitants. Elle est située sur le bas coteau du massif de la Chartreuse. Je précise cela parce que je pense qu'il y a certainement parmi vous des personnes qui viennent ici pour la première fois.

3Cette commune a un caractère qui se définit à partir de trois axes :

  • Essentiellement rurale après la guerre, et compte tenu de l'exode que connaissaient également les autres villages voisins, le maire de l'époque, Monsieur Aimé Paquet1, a su, avec son équipe, ajouter l'axe industriel.
  • Des entreprises ont été implantées dont :
    • Pechiney (emballage alimentaire) en bordure de la route nationale.
    • Alpstyl-Sofaditex (confection).
    • Entre-prises (sports, murs d'escalade), dont vous connaissez peut-être les réalisations de par vos fonctions dans le domaine sportif.

4— Puis un axe touristique est venu compléter l'ensemble, en créant des équipements, dont le village de vacances, où nous nous trouvons actuellement, une piscine construite en 1948, un terrain de camping, des courts de tennis, un golf miniature. Nous nous efforçons de maintenir cet ensemble en bon état de fonctionnement.

5Voilà pour l'histoire contemporaine.

6Pour l'histoire plus ancienne, quelques documents d'avant la Révolution nous informent par exemple d'un éboulement de la grande falaise qui domine le village. D'autre part, des pièces de monnaie et des poteries gallo-romaines ont été découvertes dans les champs par des agriculteurs, ce qui prouve l'existence du village à cette époque. Témoignage du passé, il y a tout près d'ici, un peu en dessous du VVF, à proximité du ruisseau de l’Alloix, les ruines d'une ancienne fonderie dont les origines remonteraient au xiiième siècle, où l'on fondait le minerai de fer que l'on allait chercher sur le versant opposé de la vallée, en face, à Saint-Pierre d'Allevard, et ceci jusqu'en 1874.

7Pour citer un ancêtre célèbre, évoquons la figure d'Ernest Doudart De Lagree, né à Saint-Vincent-de-Mercuze en 1823 et mort en 1868. Marin, explorateur, il a remonté le Mekong, il est mort dans cette contrée lointaine, près de Saigon. Son tombeau se trouve dans le clocher de l'ancienne église qui domine le village.

8Trois bâtiments de la Marine Nationale ont successivement porté son nom. Le dernier bateau était d'ailleurs parrainé par la commune de Saint-Vincent. Durant les dix dernières années, des cérémonies ont eu lieu jusqu'à son désarmement, dernièrement, à Lorient.

9Voici les grandes lignes de la vie de notre village. Je vous renouvelle à tous la bienvenue et vous souhaite une bonne semaine parmi nous, de réflexions, d'échanges et de loisirs.

Jean Lienard,

Adjoint aux Sports de la Ville de Grenoble

10Au nom d'Alain Carrignon, Maire de Grenoble, je voudrais m'associer aux témoignages de bienvenue prodigués aux différents organisateurs de cette 10ème Université Sportive d'Eté.

11Je suis heureux de reconnaître parmi vous Michel Clare, que je connais déjà depuis de nombreuses années, et Jacques Marchand. Sachez que je me tiens informé des travaux qui ont été conduits dans le cadre des Universités d'Eté de l'U.N.C.U. et de l'U.S.J.S.F., et les documents publiés m'ont toujours agréablement surpris par leur qualité et leur manière propre d'aborder les thèmes envisagés.

12Vous voici réunis pour une semaine autour d'un thème de réflexion particulièrement stimulant : Sports et environnement. Entre autres, il s'agira de valoriser — voire même de revaloriser — ce sport que nous aimons tant.

13Je vous souhaite une semaine agréable et fructueuse, beaucoup d'échanges, et bienvenue à Grenoble.

Alain Nemoz,

Président de l'Université de Grenoble I

Président du Grenoble U.C.

14Je voudrais remercier l'Union Nationale des Clubs Universitaires et l'Union Syndicale des Journalistes Sportifs de France d'avoir fait confiance à l'Université de Grenoble et à son Club Universitaire pour organiser cette 10ème Université Sportive d'Eté. Nous avons choisi Saint-Vincent-de-Mercuze pour vous accueillir parce que ce n'est pas loin de Grenoble. Et puis, vous venez de l'entendre, c'est un site merveilleux, accueillant, et je crois que le climat, très différent de celui de la semaine dernière, laisse présager de fort belles journées. Il est bien naturel que l'Université et son Club Universitaire organisent des manifestations à l'extérieur du site de Grenoble, car l'Université est un élément moteur, un élément de dynamisme pour toute l'agglomération. Il est donc tout à fait normal que nous soyons venus ici.

15Quelques mots sur l'Université de Grenoble et son Club Universitaire. L'Université de Grenoble, c'est un peu plus de 40 000 étudiants avec une progression importante du nombre d'étudiants chaque année ; il y a quatre établissements universitaires : l'Université Joseph-Fourier qui est l'Université Scientifique et Médicale (Grenoble I), l'Université Pierre Mendès France qui est l'Université des Sciences Sociales (Grenoble II), l'Université Stendhal qui est l'Université des Langues et des Lettres (Grenoble III) et l'Institut National Polytechnique de Grenoble qui est un établissement universitaire réunissant huit écoles d'ingénieurs. Vous savez sans doute que ce site universitaire a la caractéristique d'avoir le statut de Pôle Européen ; ceci nécessite une grande coordination entre les quatre Universités et le Pôle Européen est une façon de dynamiser encore plus le milieu universitaire, en partenariat avec les collectivités locales, avec les grands équipements et les grands organismes scientifiques de recherche qui caractérisent la vie scientifique de Grenoble.

16L'activité sportive au sein de l'Université repose sur plusieurs structures que vous connaissez bien : il y a un service universitaire dans chaque université, dans l'Université Scientifique, il y a l'U.F.R.S.T.A.P.S., et l'ensemble des infrastructures sont réunies dans un service inter-universitaire d'activités physiques et sportives (S.I.U.A.P.S.) que dirige Claude Labrousse. Par ailleurs, la compétition est confiée au C.R.S.U. (Comité Régional du Sport Universitaire) et aux Associations Sportives de chaque établissement. La caractéristique de Grenoble est d'avoir su instaurer une grande coopération entre tous, entre tous ces organismes et toutes ces unités. Les Universités de Grenoble sont parmi les plus sportives de France si on regarde le classement sur ces six dernières années, et notamment celui du challenge F.N.S.U. L'Equipe, où l'Université de Grenoble I, où l'Université Pierre Mendès-France sont tour à tour premières ou deuxièmes. L'Institut National Polytechnique de Grenoble est habituellement en tête ou presque dans le classement des Grandes Ecoles, et il en est de même pour l'U.F.R.S.T.A.P.S. Il y a des étudiants qui viennent à Grenoble, parce qu'il y a un développement sportif important, dû à une collaboration exemplaire entre tous les partenaires du Sport Universitaire, Club Universitaire y compris.

17Le G.U.C. — Grenoble-Université-Club — comptait 12 000 adhérents en 1991-92. Nous assistons à une forte poussée en ce moment : plus de 17 000 en 1992-93. Ceci est dû au dynamisme des sections et aussi au fait de la création de nouvelles sections : 23 sections à ce jour dont je citerai les plus connues : ski, athlétisme, tennis, judo, natation, handball, gymnastique acrobatique... Le G.U.C. est très intégré à l'Université, et récemment nous avons voulu qu'il le soit encore plus. En effet, les Présidents d'Université ont signé une convention avec le G.U.C., qui le reconnaît comme étant leur représentant dans le secteur du sport civil, portant ainsi l'image de l'Université de Grenoble à l'extérieur.

18De ce fait, l'Université accorde des moyens au Club, à la condition qu'il respecte une certaine éthique du sport afin d'éviter les débordements auxquels nous assistons souvent, ceux liés à l'argent par exemple. Nos armes, nos moyens, pour tenir ce partenariat, c'est bien sûr la formation, c'est aussi l'aide à la réussite des études de nos étudiants. C'est les aider aussi dans l'insertion professionnelle grâce à un réseau de relations que nous entretenons avec les milieux socio-économiques. En effet, les anciens du G.U.C., qui occupent des positions importantes dans le réseau économique, restent toujours des "anciens du G.U.C.", et ils ont conservé une fibre particulière qui vibre, et c'est là-dessus que nous comptons pour favoriser l'ouverture des étudiants — sportifs — sur la société.

19C'est ce Club et plusieurs sections qui ont organisé cette 10ème Université Sportive d'Eté, et qui ont fait tous leurs efforts pour essayer de la rendre sympathique, fructueuse, conviviale. J'espère que votre séjour sera agréable et je remercie tous ceux qui nous ont aidé. D'abord Monsieur le Maire de Saint-Vincent-de-Mercuze qui vous accueille de façon remarquable et qui met toutes ses installations à notre disposition, ensuite l'équipe dynamique de nos collègues de l'U.N.C.U. qui ont assuré l'organisation de cette Université d'Eté, mais je voudrais souligner un point tout particulier : le rôle décisif de Michel Baggioni, élu dans une commune non éloignée d'ici, dans la commune de Lumbin, et nous devons nous féliciter de cette coopération qui existe entre deux communes pour utiliser des installations et optimiser ainsi les conditions d'accueil des participants de l'Université d'Eté.

20Je veux aussi remercier Monsieur le représentant de Monsieur le Maire de Grenoble qui est présent aujourd'hui. Je remercie aussi pour son soutien Monsieur Langenieux-Villard qui est à la fois Député, Conseiller Régional, et de ce fait représentant de nos affaires au niveau de la Région. Bien sûr, un mot particulier pour Claude Labrousse qui est la cheville ouvrière de toutes nos activités au sein de l'Université de Grenoble. Administrateur de l'U.N.C.U., Président délégué du G.U.C., Président du Groupement National des Directeurs de SUAPS, on le retrouve dans de nombreux endroits, on le retrouve toujours dès lors qu'il s'agit de promouvoir l'esprit du sport universitaire et de faire connaître le rôle exemplaire de l'Université de Grenoble dans ce domaine. Je voudrais témoigner ici des excellentes relations que nous avons ensemble. Je le remercie pour tout le travail qu'il accomplit dans ce domaine avec dynamisme et discernement.

21Merci à vous les participants, acteurs sportifs ou étudiants de cette 10ème Université d'Eté d'être venus à Grenoble pour ces travaux. Je vous souhaite un bon séjour à Saint-Vincent-de Mercuze et à Grenoble.

Colette Ambroise-Thomas,

Présidente du Comité Régional Olympique et Sportif Rhône-Alpes

22C'est pour nous un réel plaisir d'accueillir en Rhône-Alpes tous les participants de cette 10ème Université Sportive d'Eté, venus des quatre coins de France, mais aussi du Portugal et de Grèce. Bienvenue à tous. La région Rhône-Alpes est, vous le verrez, une très belle région, très ensoleillée, ce qui n'était pourtant pas le cas la semaine dernière.

23Ceci dit, vous avez choisi un thème passionnant et d'actualité, mais particulièrement complexe. Aborder les relations entre les sports et l'environnement n'est pas chose aisée. Je suis persuadée que les conférences annoncées et les débats permettront de se faire une idée précise de cette complexité, et que les conclusions de vos réflexions seront pertinentes, novatrices et constructives. D'autant que vos travaux se dérouleront sur un terrain idéal qui associe la réflexion à la pratique, le sport à l'environnement, à la communication et au tourisme.

24En effet, si nous avons accueilli et organisé trois fois de suite les Jeux olympiques, nous avons également l'honneur d'héberger trois de nos ministres actuels chargés entre autres de l'Environnement, de la Communication et du Tourisme.

25Je rappelle également que notre Ministre de l'Environnement, Michel Barnier, s'est tout particulièrement intéressé aux sports en co-organisant les Jeux olympiques d'Albertville (1992).

26Je suis heureuse de retrouver, à Grenoble, Monsieur Jacques Marchand, Président honoraire de l'Union Syndicale des Journalistes Sportifs, venu déjà animer un stage de communication à l'intention des dirigeants sportifs régionaux. Ce stage avait été fort apprécié par l'ensemble des participants conscients des enjeux qui se définissent autour de la communication.

27Permettez-moi toutefois d'être inquiète — et de manifester ouvertement mon inquiètude — en découvrant votre programme dans lequel les sportifs sont qualifiés d'assassins, de profiteurs et autres. Je ne sais qui a sélectionné ces choix, sans doute pour mobiliser l'attention et provoquer un véritable débat, mais j'espère que vos conclusions sauront prouver que les sportifs sont véritablement des sauveurs et non des fossoyeurs.

28Bon séjour et bon travaux à tous.

Notes

1 Aimé Paquet (maire honoraire)
Maire de Saint-Vincent-de-Mercuze de 1947 à 1984.
Ancien Conseiller Général du Canton du Touvet.
Ancien Député de l'Isère.
Ancien Ministre.
Ancien Médiateur de la République.

Auteurs

Maire de Saint-Vincent-de-Mercuze.

Adjoint aux Sports de la Ville de Grenoble

Président de l'Université de Grenoble I, Président du Grenoble U.C.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search