Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sport, l’université, l’Europe

 | 
Jean-Paul Callède

Séance de clôture

Remerciements

Robert Denel, Walfried König et Jean Leonardelli

Texte intégral

Robert Denel

1En tant que Délégué Général de cette Université d'Eté, il me faut remercier ceux qui nous ont permis de réaliser ce colloque. Tout d'abord le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de l'Education Nationale qui nous ont aidés fortement sur le plan budgétaire et sur le plan d'un certain nombre d'assistances. Et puis, bien sûr, l'Université de Lille II — représentée ici par son Vice-Président, Monsieur Leonardelli et Monsieur le Secrétaire Général, Guy Baillieul — qui nous a aidés au plan de l'administration générale, mais également par ses services - notamment le Service des Sports, le Complexe Sportif Universitaire Gaston-Berger, le club universitaire qui est en partenariat avec l'Université, mais surtout l'Unité de Formation et de Recherche en S.T.A.P.S., pour son aide considérable, qui est représentée ici par Roland Dhelin, son Directeur. Je le remercie très chaleureusement, au nom de tous.

2Il y a aussi l'Université de Lille I, l'Université de Lille III, l'Ecole de Journalisme et le Lycée Gaston-Berger, notre voisin, qui nous a accueillis au moment des repas.

3Parmi les collectivités territoriales, la ville de Lille, la ville de Ronchin, ici représentée par l'adjoint aux sports, la ville de Villeneuve d'Ascq, le Conseil Général du Nord, ainsi que le Conseil Régional, et la Communauté Urbaine de Lille qui nous a si gentiment accueillis hier soir.

4La Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports nous a aidés, ainsi que la Direction Départementale, par la mise à disposition de personnel, ainsi que le C.R.E.P.S. de Wattignies, le Comité Régional Olympique et Sportif, le Comité Régional des Offices Municipaux des Sports, de même qu'un certain nombre d'entreprises : Citroën, Gestetner, les papeteries Guilbert Essnor, l'imprimerie Color Type, la M.A.I.F., l'hôtel Arcade et plusieurs restaurants. La Voix du Nord et Fréquence Nord nous ont aidés pour le Stage de Communication.

5La moindre des politesses était de mentionner ces différents partenaires et de les associer à la réussite de cette 9ème Université Sportive d'Eté.

Walfried König,

Conseiller au Ministère de la Culture de Rhénanie-Westphalie, Coordonnateur des formations en E.P.S. en Allemagne.

6Au nom des représentants étrangers, je souhaite exprimer la reconnaissance profonde que nous éprouvons. Chers amis de Lille, vous avez été courageux de nous accueillir ici, dans une période de l'année où vous avez à organiser d'abord votre propre déménagement dans ces locaux tout neufs et la rentrée universitaire qui aura lieu lundi prochain.

7Je pense que vous avez tout réglé de manière optimale, sans le moindre oubli, puisque vous avez réglé aussi le temps. Je veux bien sûr parler de la pluie, convoquée quotidiennement. Point de tentation. Personne ne souhaitait sortir ! Il y avait aussi une deuxième raison d'éviter cette tentation qu'est le tourisme, lorsqu'il ressemble à l'école buissonnière..., c'est la haute qualité de tout ce qui a été livré pendant cette semaine. Personnellement, j'ai reçu ici beaucoup de nouvelles informations, beaucoup de suggestions, beaucoup d'idées. Chacun d'entre nous a eu la possibilité de lier de nouveaux contacts et de fonder peut-être quelques partenariats.

8Ce qui m'a impressionné spécialement, c'était la coopération étroite avec le journalisme, et j'espère être capable d'organiser une chose semblable en Allemagne, et je vous félicite, Monsieur Jacques Marchand, pour la proposition fantastique que vous venez de faire aujourd'hui.

9Ce que vous avez fait, dans le cadre de cette Université Sportive d'Eté, est une contribution énorme pour l'intégration européenne.

10Pour exprimer ma reconnaissance aux organisateurs, nos amis lillois, j'ai apporté un petit cadeau qui est, dans un double sens, symbolique. D'abord, j'espère que ce petit cadeau sera capable de vous protéger. Il a une vocation utilitaire. Deuxièmement, il est symbolique puisque je n'en aurai jamais suffisamment assez pour remercier tous ceux et celles qui ont mérité notre reconnaissance et qui ont fait ce travail fantastique. En disant cela, je ne pense pas seulement au comité d'organisation, mais aussi aux interprètes, à tous ceux qui ont tapé les textes, qui les ont distribués, qui nous ont aidés au cours de la semaine.

11Donc, Robert Denel, je vous offre trois parapluies en espérant qu'ils vous protégeront toujours contre la pluie et contre tout ce qui pourrait vous menacer.

Robert Denel

12Merci beaucoup pour ces paroles qui, j'en suis persuadé, ont touché l'ensemble du personnel.

13Monsieur Leonardelli, voulez-vous, puisque vous nous avez accueillis, terminer cette demi journée par quelques mots ?

M. Leonardelli,

Vice-Président de l'Université de Lille II.

14Il me revient donc l'honneur et le plaisir de remercier l'ensemble des membres de cette Université d'Eté d'avoir choisi Lille. J'ai compris, au travers de la synthèse qui nous a été présentée, à la fois toute la richesse et aussi tous les problèmes qu'ont soulevé ces cinq jours de travail. Ils ont été, j'en suis sûr, fructueux. Peut-être pas uniquement à cause de l'absence de soleil. Je suis, à ce point de vue, un peu navré que vous ayez eu une image de Lille qui n'est que passagère, même si on ne peut la nier. Nous sommes également une ville et une région de soleil.

15Je suis très heureux de remercier tous les membres participants, tous les membres des pays européens qui ont accepté de venir nous faire profiter de leur expérience et de leurs connaissances sur ce thème "Sport, Université, Europe". Je veux tout particulièrement remercier ceux qui ont eu le courage de rester jusqu'à la fin, qui sont donc-là, et qui méritent des remerciements encore plus chaleureux. Et même si cela n'est pas protocolaire, je souhaite à nouveau, pour terminer, remercier les représentants de l'Administration Centrale, les Ministères, qui ont déjà été cités, pour nous avoir aidés à réussir cette manifestation.

16De ce que j'ai entendu, je voudrais retenir la proposition de Monsieur Marchand suggérant de créer un centre universitaire européen sur la communication dans le sport. Comme vous, je crois que Lille se prête particulièrement bien au lancement d'une telle structure et je vous promets personnellement de transmettre ce vœu, dès mardi, au groupe de pilotage du Pôle Universitaire Européen, pôle dans lequel, d'ailleurs, siègent à la fois les Universités lilloises et les Ecoles, dont l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Nous sommes donc, avec l'Ecole Supérieure de Journalisme, des partenaires de ce Pôle Européen qui peut au moins aider à lancer l'opération. Il reviendra par la suite aux structures universitaires et à cette école de la réaliser avec l'aide de l'ensemble des formations universitaires lilloises. Je me ferai l'interprète de votre souhait avec plaisir.

17En ce qui concerne les idées qui ont été rapportées dans cette synthèse de clôture par Monsieur Gibert, je retiendrai que s'il y a de fait une certaine hétérogénéité, aussi bien à l'intérieur de chaque pays qu'à l'intérieur de l'Europe, cette hétérogénéité est peut-être une source d'enrichissement. A une condition, c'est que l’on trouve les conditions d'harmonisation indispensables, et là, je suis tout à fait d'accord avec vous.

18Et je crois que votre Université d'Eté, avec les travaux ultérieurs que vous pourrez reprendre sur ce thème, vous permettra d'aborder plus facilement cette harmonisation à l'échelle européenne.

19Je voudrais enfin terminer en remerciant, au nom de l'Université de Lille II, les organisateurs et particulièrement Monsieur Robert Denel, d'avoir organisé une manifestation aussi réussie. Je voudrais remercier aussi Roland Dhelin, le Directeur de l'U.F.R. S.T.A.P.S., d'avoir participé aussi bien à l'organisation matérielle de cette réunion.

20J'espère, pour terminer, que vous n'emporterez pas un trop mauvais souvenir de Lille, que la richesse de vos échanges remplacera, ou effacera, peut-être, la mauvaise impression due à l'absence de soleil. Si vous avez la patience d'attendre jusqu'à demain, la Météo nous annonce un anti cyclone qui est en train de grossir et, rassurez-vous, il arrive souvent jusqu'à Lille ! Lille qui a une position privilégiée, en tous cas, dans cette Europe qui, indépendamment d'un certain nombre de problèmes, est en train de continuer sa marche vers l'avant. Et je souhaite qu'un jour vous choisissiez encore Lille pour y faire à nouveau une de vos Universités d'Eté ! Cette plaque tournante de l'Europe qu'est Lille sera, j'en suis certain, encore plus apte à vous accueillir.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540