Version classiqueVersion mobile

Pour des assises nationales du sport

 | 
Jean-Paul Callède

En vue des Assises Nationales du Sport

Texte intégral

Quelques moments de l'Université Sportive d'Eté.
"L'olympisme…", par Pierre Comte-Offenbach, entouré de Jacques Ferran et de Jacques Marchand.
"Une Université historique", par M. Roger Bambuck, Secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports.
Des discussions animées, avec Ernest Gibert, Robert Denel, Pierre Comte-Offenbach, Mireille Arguel.

1L’Université Sportive d'Eté a décidé, à l'issue de ses travaux de Montpellier (27 août - 1er septembre 1990), de proposer au Ministre de la Jeunesse et des Sports, Roger Bambuck, et à l'ensemble du mouvement sportif d'organiser en 1991 les "Assises Nationales du Sport Français".

2En s’appuyant d'abord sur des auditions préalables d'experts, exposées sous la forme de rapports thématiques, ensuite sur les débats organisés entre ses participants, l'Université Sportive d'Eté a constaté que le sport français se trouve aujourd'hui à la croisée des chemins…

3Il augmente constamment le nombre de ses pratiquants et de ses associations. Il obtient de bons résultats dans les compétitions internationales. Il stimule la recherche et l'innovation technologiques. Par ailleurs, l'éthique médicale est parfois bafouée tandis que la logique sportive cède le pas aux intérêts exclusivement économiques, médiatiques ou politiques.

4Les "Assises Nationales" proposées par l'U.S.E. auront pour objectif de s'interroger sur la réalité du sport contemporain, sur son identité, sur ses références de base et sur son avenir, voire même sur l'opportunité d'y reconnaître l'expression de nouvelles valeurs.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search