Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Les géographes et le développement

 | 
Christian Bouquet

Géographie du développement sous le prisme de l’altermondialisme halieutique

Présentation

Christian Bouquet

Full text

1Julien Noël achève actuellement une thèse de géographie entamée en octobre 2004 à l’Université de Nantes au sein du laboratoire Géolittomer, LETG UMR 6554-CNRS. Son travail porte sur « L’altermondialisation et la dimension territoriale. Réflexions géographiques à propos des activités halieutiques et aquacoles ». L’objectif de cette recherche vise à montrer en quoi les mouvements contestataires de « pêcheurs à petite échelle » s’inscrivent dans une logique de réappropriation sociospatiale dans le processus de mondialisation. Ainsi porte-t-il un regard géographique sur l’altermondialisation, en privilégiant une approche géosystémique appliquée à deux espaces halieutiques et aquacoles (Bretagne Sud en France, Madagascar). Il insiste notamment sur la nécessité, pour cette coalition de mouvements sociaux, d’adopter un projet spatial davantage ancré localement afin de dépasser ses propres difficultés sociopolitiques et de contribuer à un développement différencié et solidaire des territoires.

2Dans l’optique d’un développement davantage territorialisé de la part des militants altermondialistes du secteur de la pêche, il conclut la présente communication en insistant particulièrement sur certaines dimensions territoriales qui lui semblent révélatrices des enjeux à venir pour ces contestations. Aussi les discussions ont-elles porté sur la problématique des écolabels des produits de la mer comme perspectives de réappropriation (plus économique et stratégique que spatiale d’ailleurs). Au cours du débat, l’auteur a affirmé que certaines initiatives et outils de reconnaissance (IGP, AOC) apparaissaient plus pertinents sur le plan géographique, notamment dans une démarche de territorialisation (terroir).

3L’accent a également été mis sur un autre élément intéressant : les stratégies de patrimonialisation qui gravitent autour de cette filière, tant du point de vue des ressources (biens publics, totémisation d’espèces, etc.) que des acteurs (festival de film sur la pêche, création de cité de la pêche, etc.).

4À l’évidence, la contribution de Julien Noël s’inscrit au croisement du discours et de l’action…

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2010

Terms of use: http://www.openedition.org/6540