Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les géographes et le développement

 | 
Christian Bouquet

La géographie au Sud : état des lieux en Côte d’Ivoire

Présentation

Christian Bouquet

Texte intégral

1Irène Kassi est assistante à l’Université d’Abidjan-Cocody (Institut de géographie tropicale), où elle a fait ses études supérieures avant d’aller préparer son doctorat à l’Université de Bordeaux. Elle a brillamment soutenu, en 2007, sa thèse portant sur les transports urbains dans la capitale économique ivoirienne.

2Irène Kassi appartient donc à cette génération de jeunes chercheurs africains qui n’ont pas connu la colonisation stricto sensu, mais qui ont été formés selon le modèle français et qui utilisent les grilles de lecture en usage dans nos laboratoires.

3Sa contribution fait le bilan de l’influence de l’école (ou des écoles) française(s) de géographie sur les cadres de l’université ivoirienne : tous ses maîtres sont issus des laboratoires ou des universités françaises. Par contre, rares sont ses collègues qui ont été sensibles aux débats ouverts – à Bordeaux notamment – autour de la géographie tropicale et du développement. Car tous, ou presque, ont été happés par l’urgence qu’il y avait à « faire de la géographie appliquée », c’est-à-dire du « développement », et souvent dans une urgence telle que la réflexion et la conceptualisation semblaient hors de portée.

4Nul doute que cette jeune collègue contribuera à redessiner la géographie de l’Afrique à partir de ses propres modèles, et qu’elle participera à cette décolonisation des esprits auquel le présent colloque a appelé avec conviction.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540