Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Villes fortifiées en projet

 | 
Jean-Paul Callède

Quatrième partie. Sur les deux rives de Xiangfan

4.2. Les projets pour la rive sud

Françoise Blanc, Étienne Besson, Alexandre Crampes, Hugues Joineau, Faïçal Oudor et Quentin Raynaud

Texte intégral

1Les deux projets sont complémentaires, dans un dialogue entre présence historique et extension nouvelle, ils représentent deux aspects d’un projet urbain d’ensemble, s’enchaînant le long de la rive au droit de la ville historique et vers le méandre du fleuve, visant tous deux à permettre de nouvelles fonctions urbaines dans la mise en valeur du fleuve et de ses abords.

4.2.1. Projet pour la cité historique, ou comment souligner la muraille

Étienne Besson, Alexandre Crampes, Hugues Joineau, Faïçal Oudor, Quentin Raynaud

2Le projet met en scène trois interventions à échelles différentes : le socle du rempart, l’aménagement d’une grande place à l’échelle de la ville, et la création d’une nouvelle typologie d’îlots avec le même objectif, celui de souligner la muraille.

3L’ensemble est relié par une intervention fédératrice, une passerelle piétonne, sorte de quai haut, lien entre la ville et le fleuve, qui, par sa rectitude, son unité et son échelle, révèle les formes du rempart historique. Elle abrite différents dispositifs dont certains sont destinés à améliorer le confort des activités déjà présentes (promenade, pêche, baignade, bus fluvial) et de nouveaux équipements pour développer des fonctions culturelles (musée, centre de calligraphie…).

4L’aménagement d’une place au niveau de la barbacane offre à la ville une nouvelle centralité dans l’axe de son deuxième axe fondateur, où prennent place de nouveaux équipements, en relation au tissu urbain et avec le lac créé pour finir le triangle ouvert du rempart vers la rive.

Figure 2 - Projet pour la cité historique, rive sud. Plan d’ensemble du secteur, vue sur les aménagements de la rive

Figure 2 - Projet pour la cité historique, rive sud. Plan d’ensemble du secteur, vue sur les aménagements de la rive

Figure 3 - Système d’aménagements de la rive avec les nouveaux îlots

Figure 3 - Système d’aménagements de la rive avec les nouveaux îlots

Figure 4 - En coupe, différentes situations de la promenade avec le rempart

Figure 4 - En coupe, différentes situations de la promenade avec le rempart

5La restructuration et la création d’îlots, à l’intérieur de l’enceinte du rempart, constitue un exemple de reconversion urbaine : on conserve certains immeubles barres existants tout en limitant l’impact produit sur la muraille depuis le fleuve. Un système d’immeubles orientés vers le sud, dans un principe d’îlots bordés de commerces et irrigués par des traverses piétonnes servant d’accès à des microtours, complète une composition destinée à créer une typologie légère dans le respect de l’esprit du lieu et à introduire de nouveaux logements adaptés aux exigences contemporaines.

Figure 5 - La promenade avec le nouveau musée, les espaces publics et les nouveaux îlots

Figure 5 - La promenade avec le nouveau musée, les espaces publics et les nouveaux îlots

4.2.2. Extension de la rive sud

Aurélien Coulanges, Lauren Havel, Adeline Piel

6Le projet vise à reconquérir une identité perdue, à travers un nouveau schéma d’expansion pour un futur tourné vers le fleuve. Cette partie, peu urbanisée actuellement, fait l’objet d’un dessin urbain à grande échelle, conçu en différentes phases, et dont chaque projet cultive un rapport important avec le fleuve.

7Processus dynamique qui s’inscrit aussi dans la recherche d’un équilibre entre les deux rives en projetant notamment la création d’un pont, le projet se développe d’ouest en est, entre le nouveau musée archéologique et à son extrémité une tour de logements, signal dans la séquence de la rive, à l’ouest et un nouveau parc à l’est ; ils sont reliés par un axe majeur accueillant un espace de high rise à vocation tertiaire.

8Le tissu urbain créé est rythmé par l’orientation des axes principaux vers le fleuve. Le paysage boisé et de plages existant le long de la rive pénètre la ville et engendre la création de « nouveaux jardins chinois ».

9Différentes typologies de logements, aux densités différentes, s’étalent derrière la digue et sont associées à des espaces publics paysagés ainsi qu’à de nombreux commerces.

10Le musée, en lien avec la promenade le long des remparts, participe d’une nouvelle centralité et se met en relation avec la nouvelle tour « Xiangfan Tower » de 47 étages, qui devient à l’échelle de la ville un nouveau point central et la ponctuation, l’amorce d’une conquête globale du territoire vers l’est et le fleuve. L’espace public créé en front de fleuve est un véritable parvis à grande échelle permettant de donner à voir le fleuve et de découvrir la rive nord.

Figure 6 - Plan d’ensemble du projet d’extension de la rive sud

Figure 6 - Plan d’ensemble du projet d’extension de la rive sud

Figure 7 - Les nouveaux ilôts et les aménagements autour du bastion et de la rive

Figure 7 - Les nouveaux ilôts et les aménagements autour du bastion et de la rive

Figure 8 - Aménagements autour du nouveau musée archéologique

Figure 8 - Aménagements autour du nouveau musée archéologique

Figure 9 - Différents types de logement

Figure 9 - Différents types de logement

Figure 10 - La nouvelle tour dans sa situation urbaine et son rapport au fleuve

Figure 10 - La nouvelle tour dans sa situation urbaine et son rapport au fleuve

Table des illustrations

Titre Figure 2 - Projet pour la cité historique, rive sud. Plan d’ensemble du secteur, vue sur les aménagements de la rive
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 167k
Titre Figure 3 - Système d’aménagements de la rive avec les nouveaux îlots
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 302k
Titre Figure 4 - En coupe, différentes situations de la promenade avec le rempart
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 139k
Titre Figure 5 - La promenade avec le nouveau musée, les espaces publics et les nouveaux îlots
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 300k
Titre Figure 6 - Plan d’ensemble du projet d’extension de la rive sud
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 472k
Titre Figure 7 - Les nouveaux ilôts et les aménagements autour du bastion et de la rive
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 434k
Titre Figure 8 - Aménagements autour du nouveau musée archéologique
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 241k
Titre Figure 9 - Différents types de logement
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 265k
Titre Figure 10 - La nouvelle tour dans sa situation urbaine et son rapport au fleuve
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10465/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 391k

Auteurs

Architecte DPLG, docteur en histoire de l’art, maître de conférence-chercheure en histoire et culture architecturale à l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse, y coordonne l’enseignement du master « Patrimoine(s) en projet », après avoir enseigné à l’ENSAP-Bordeaux de 2002 à 2009. Lauréate de la Villa Médicis à Rome en 1984, elle a collaboré deux ans au Bureau pour les Interventions dans le centre historique de la ville de Rome sous la direction de Carlo Aymonino, poursuivi un travail de recherche sur Robert Venturi et Denise Scott Brown et mené au sein du programme Culture 2000-2013 de l’Union européenne des études sur la reconversion et la mise en valeur du patrimoine architectural, urbain et archéologique. Elle est responsable scientifique depuis 2011 d’un post-master francophone délocalisé à l’Université d’architecture de Hanoï intitulé DPEA « Projet urbain, patrimoine développement durable ».

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540