Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Villes fortifiées en projet

 | 
Jean-Paul Callède

Troisième partie. Autour des remparts de Jingzhou

3.2. Le projet de la porte ouest : l’eau comme respiration dans la ville, habiter le rempart

Noellie Dhuicq, Emilie Forestier, Frédéric Gay, Pauline Métral et Laurent Soler

Texte intégral

1L’ensemble du projet couvre une zone importante de la partie ouest de la ville ancienne où un lac intérieur résiduel constitue un paysage insolite, plan d’eau délaissé à l’intérieur de l’enceinte historique. Le lac n’apporte aujourd’hui aucune qualité de vie et d’environnement architectural, urbain et paysager. Il est bordé dans sa partie est d’immeubles barres où la concentration est importante.

2Différents projets à l’intérieur de ce vaste secteur se proposent d’utiliser le lac intérieur comme élément fondateur. Ils envisagent une mutation en douceur des quartiers qui entourent le plan d’eau, en restructurant les espaces publics et en créant et adaptant les typologies d’habitation existantes.

Figure 3 - Plan d’ensemble du projet de la porte ouest

Figure 3 - Plan d’ensemble du projet de la porte ouest

Figures 4. a et b - Les interventions sur le lac et le rempart

Figures 4. a et b - Les interventions sur le lac et le rempart

Figure 5 - Habitations autour des rues

Figure 5 - Habitations autour des rues

Figure 6 - Nouvelles typologies d’habitat collectif

Figure 6 - Nouvelles typologies d’habitat collectif

3Les propositions notamment sur l’habitat collectif avec de nouveaux immeubles, aux typpologies innovantes (duplex, jardins-terrrasses) tendent à créer des espaces et des habitations pour une qualité de vie à l’intérieur de la ville autour du thème de l’eau : ainsi de nouvelles unités d’habitation ouvrent des perspectives sur le lac et prennent place dans certains espaces actuellement vacants, structurant ainsi les espaces ouverts et les cadrages urbains. Des espaces publics avec des marchés et un réseau de places relient les artères de circulation principale est-ouest aux berges du lac.

4La restructuration des anciennes barres d’immeubles, en valorisant les usages de terrasses et jardins suspendus, offre aussi un nouvel habitat collectif dont les types d’appartements plus grands et diversifiés et l’optimisation d’espaces communs seront au service d’une plus grande qualité architecturale et d’usage.

5Le rempart fait l’objet d’un ensemble d’aménagements : promenades, recalibrage et plantation d’alignement de la voie qui le longe, mise en valeur de la partie arborée du pied de la muraille ; dans la partie sud du rempart, une série de logements, organisés en triplex avec des jardins, est adossée à la muraille.

6Dans la recherche d’un équilibre entre densité d’habitations, ouverture et commodité des espaces publics et mise en valeur des éléments naturels comme l’eau, très présente dans la ville ancienne, le projet vise aussi à restaurer et créer une nouvelle harmonie entre la ville et le rempart.

Table des illustrations

Titre Figure 3 - Plan d’ensemble du projet de la porte ouest
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10411/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 492k
Titre Figures 4. a et b - Les interventions sur le lac et le rempart
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10411/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 629k
Titre Figure 5 - Habitations autour des rues
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10411/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 237k
Titre Figure 6 - Nouvelles typologies d’habitat collectif
URL http://books.openedition.org/msha/docannexe/image/10411/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 274k

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540