Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Bruyante Techno

Réflexion sur le son de la free party

Noisy Techno. On the Sound of the Free Party

Musique et société

Éditeur : Éditions Mélanie Seteun, Institut des risques majeurs

Lieu d’édition : Guichen

Publication sur OpenEdition Books : 12 septembre 2019

Collection : Musique et société

Année d’édition : 1999

Nombre de pages : 118


Présentation

La free party, projet de rave gratuite, apparaît historiquement comme une conséquence de la difficulté d’organiser une fête basée sur la musique techno. Tandis que la majeure partie du mouvement techno est animée par un désir de s’insérer dans la société, la free party témoigne au contraire d’une résistance à la socialisation amorcée par les raves payantes.

Essaimant dans toute l'Europe, la free party techno donne à vivre une fête fonctionnant sur des principes nettement distincts de ceux établis par la culture dominante. À côté voire contre la société, suivant le degré de répression dont elle fait l’objet.

L’intensité et la rugosité du son des free parties, l’étrangeté de la musique au regard de la production dominante ainsi que l’agressivité délibérée du message non verbal placent le bruit en position de concept clef pour saisir la signification du phénomène. La techno cumule toutes les dimensions du bruit, comme une provocation ultime au postulat conventionnel de la musique. Au-delà, la techno irrite les oreilles de notre société pour des raisons qui excèdent largement le cadre musical. Mais la musique accompagne et est à la source de cette controverse, ce qui révèle l’existence d’un lien significatif entre le matériau musical et le phénomène social.

Dans ce contexte de contre-culture radicale, la techno jouée dans les free parties mêle étroitement bruit et machine. Entre détournement et reproduction, l'instrumentation électronique est manipulée intuitivement pour produire un bruit qui se veut à la fois provocation et invention.


Sommaire

Emmanuel Grynszpan

Remerciements

Pierre-Albert Castanet

Préface

Hors la loi, hors les murs…


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.