Version classiqueVersion mobile

Les vaisseaux du désert et des steppes

 | 
Damien Agut-Labordère
, 
Bérangère Redon

Les chameaux dans les ostraca démotiques de Bi’r Samut (Égypte, désert Oriental)

Marie‑Pierre Chaufray

Texte intégral

  • 1 Sur l’exploration du fort et les données chronologiques de son occupation, qui pointent vers une o (...)
  • 2 Les ostraca ont été mis au jour durant les fouilles du fort de Bi’r Samut entre 2014 et 2016 par l (...)
  • 3 La publication d’une sélection de 25 textes est proposée ici (leur numéro de publication apparaît (...)

1Le fort ptolémaïque de Bi’r Samut, occupé au iiie s. av. J.‑C., principalement sous les règnes de Ptolémée III et Ptolémée IV1, se tient sur la piste caravanière qui reliait Edfou au port de Bérénice, à 120 km de la première localité et environ 200 km de la seconde. Sur les 684 ostraca démotiques découverts durant l’exploration du site2, 42 textes mentionnent des dromadaires3. Ils ont été mis au jour dans le dépotoir nord (4 textes), le dépotoir ouest (26 textes) ainsi que dans différentes pièces à l’intérieur du fortin (12 textes). Il s’agit majoritairement de comptes, mais des chameaux sont également mentionnés dans six lettres. Celles‑ci sont cependant trop fragmentaires pour être exploitables. Les comptes sont eux aussi rarement complets. Une synthèse des données collectées sera néanmoins tentée ici.

2Après un relevé des graphies du terme que cette documentation inédite fait connaître, il s’agira de voir si les quantités d’orge et le nombre d’animaux mentionnés dans les comptes permettent d’avoir une idée de la taille des convois, de l’importance du ravitaillement et du trafic sur la route du désert. Seront également étudiées les personnes qui interviennent auprès des chameaux (chameliers, gardiens de chameaux, administrateurs des caravanes, etc.), les destinations des convois, et, enfin, les raisons des voyages, quand elles sont précisées.

  • 4 Les scribes égyptiens ont commencé à distinguer en démotique à l’écrit le /l/ du /r/ vers le milie (...)
  • 5 13, 1 et 2 ; 17, 1 et 3. Dans trois textes, seul le début du mot est conservé, ce qui ne permet pa (...)
  • 6 10, 1 ; 13, 1 ; 16, 8. Par opposition à inv. 967, 8 (BS 243.03) ; inv. 1104, 4 (BS 243.04).

3Les dromadaires sont mentionnés soit sous la forme gml, la plus employée (28 textes), ou gmr (1 texte), selon une alternance fréquente entre r et l4, soit sous la forme gmwl (6 textes) ou son alternance gmwr (5 textes). Comme le terme est sémitique et étranger à la langue égyptienne, la graphie est alphabétique, et le déterminatif est, en général, la peau de bête. Dans deux textes, il semble que les deux termes de gml et gmwl soient employés à proximité l’un de l’autre5. La barre descendante du w dans trois graphies de gmwl pourrait être la caractéristique d’un même scribe6.

4Le nombre de chameaux indiqué dans les comptes démotiques montre que la taille des convois était variable, allant de 1 à 21 chameaux (tabl. 1). Dans trois comptes (n° 13, 14, 15) où des groupes de chameaux sont enregistrés, le début des entrées n’est pas conservé, si bien qu’on ne peut savoir si une entrée correspond au nombre total de chameaux qui sont passés en une journée, ou à une seule caravane. 13 paraît néanmoins être tenu sur une journée, puisque la première ligne est séparée du reste par un blanc, et semble ainsi être l’intitulé du compte, avec le jour. Au total, 15 mentionne une distribution pour au moins 95 chameaux ; 13 et 14 enregistrent respectivement 55 et 92 chameaux. Comme aucun de ces comptes n’est complet, les chiffres sont certainement plus élevés.

Tabl. 1 – Informations sur la composition, le ravitaillement et la destination des caravanes dans le désert Oriental d’après les ostraca démotiques de Bi’r Samut.

Texte Nb de chameaux Qté d’orge / blé (en artabe) Ration par animal Destination
1 2 1/2 10 chénices Égypte
2 2 non indiquées Égypte
3 3 1/2 1/4 10 chénices Égypte (?)
4 3 2 1/4 (pour 2 jours) 15 chénices (par jour) Takha
5 4 1 10 chénices Égypte
5 1 1/6 ca 6,5 chénices Égypte
6 6 non indiquées lacune
7 7 lacune lacune
8 7 1 1/2 1/4 10 chénices non indiquée
9 16 4 (pour 2 jours) 5 chénices (par jour) Égypte (?)
10 16 non indiquées Paqehet
10 5 non indiquées Paqehet
11 18 lacune Pylai (?)
12 21 lacune lacune
13 21 7 1/2 1/4 et 5 chénices 15 chénices lacune
13 17 6 1/4 et 5 chénices 15 chénices lacune
13 17 6 1/4 et 5 chénices 15 chénices lacune
14 21 5 1/4 + 2 1/2 et 5 chénices 10 + 5 chénices Égypte
14 19 4 1/2 1/4 + 2 1/2 et 5 chénices 10 + 5 chénices Égypte
14 18 4 1/2 + 2 1/4 10 + 5 chénices Égypte
14 18 4 1/2 + [2 1/4] 10 + 5 chénices Égypte
14 16 4 + [2] 10 + 5 chénices Égypte
15 16 6 1/4 15 chénices et 1/64 art. lacune
15 16 6 1/4 15 chénices et 1/64 art. lacune
15 15 5 1/2 14 chénices et 1/60 art. lacune
15 16 6 1/4 15 chénices et 1/64 art. lacune
15 18 6 1/2 1/4 15 chénices lacune
15 13 6 1/2 20 chénices lacune
17 3 non indiquées non indiquée
19 1 3 chénices de blé et 1/4 d’orge 3 chénices de blé et10 chénices d’orge « là‑haut »
  • 7 Pour une chénice équivalant à 0,6 kg (voir Cuvigny 2014, p. 79, n. 35), ces rations correspondraie (...)
  • 8 Voir Cadell, Le Rider 1997, p. 25, 29.

5Des quantités d’orge destinées à la nourriture des chameaux apparaissent régulièrement avec, dans plusieurs cas, une ration moyenne de 1/4 d’artabe, soit 10 chénices par animal, et dans d’autres cas, une ration moyenne de 15 chénices (tabl. 1). La variation dans les quantités est sans doute liée aux destinations où se rendaient les chameaux, selon qu’ils étaient en route pour l’Égypte, c’est‑à‑dire Edfou, ou vers « là‑haut », possiblement la mer Rouge (voir infra)7. Dans 15, 6, le groupe de 18 chameaux reçoit 15 chénices par animal, mais il ne semble pas y avoir de cohérence proportionnelle par rapport aux autres groupes de chameaux. Dans 19, 10, le chameau de Pereges reçoit 3 chénices de blé et 1/4 d’artabe d’orge. Pour les 95 chameaux de 15, 37 1/2 artabes d’orge sont enregistrées, soit plus d’une tonne de céréales. 13 et 14 enregistrent des dépenses en orge supérieures à 20 artabes. Dans 13, des chiffres sont inscrits à la fin des entrées, et il est possible qu’il s’agisse du prix payé pour l’orge distribuée, bien que l’unité ne soit pas indiquée. Une artabe d’orge coûterait alors une drachme. L’artabe de blé coûtait dans l’Arsinoïte, au milieu du iiie s. av. J.‑C., trois drachmes, et trois artabes de blé étaient équivalentes à cinq artabes d’orge8. Le prix serait, à Bi’r Samut, un peu plus élevé (d’environ deux oboles) que dans l’Arsinoïte, mais l’absence de date précise ne permet pas de véritable comparaison. Aucun autre compte de distribution d’orge ne contient de précision de montants monétaires.

  • 9 Inv. 125, 1 (BS 128.21).
  • 10 Inv. 324+345+471, 12 (BS 235.03+234.07).

6Cependant, dans 5 où sont enregistrées des dépenses pour 5 chameaux, le détail des distributions donne, à chaque fois, le nom de celui qui reçoit l’orge pour ses chameaux, et la ou les personnes qui sont chargées de la dépense : à la ligne 7, l’auteur du compte indique qu’il a payé pour 1/4 d’artabe, mais il n’indique pas le montant payé. Trois personnes (Pinas, Pachnoumis et l’auteur du compte) payent ou donnent de l’orge pour trois autres personnes qui accompagnent les chameaux. Pachnoumis pourrait être le scribe contrôleur (pȝ sẖ ỉr.ty) destinataire d’une lettre9. Le titre de contrôleur se trouve dans un compte de chameaux, peu explicite, où un certain Ptolémaios est désigné comme « celui qui fait le contrôleur » (10, 4 : ỉw=f ỉr.ty). On retrouve un Ptolémaios contrôleur (ỉr.ty), dans un compte d’orge, sans chameaux10. Peut‑être ce titre était‑il lié au contrôle des distributions de céréales à Bi’r Samut. Les ostraca grecs montrent que la distribution d’orge était contrôlée à travers des circulaires (entolai) contenant des ordres de ravitaillement dont quelques copies démotiques concernent l’alimentation des chameaux (19, 7‑8 ; 20, 3, 6). Les caravanes pouvaient donc recevoir leur approvisionnement grâce aux ordres émis par l’administration.

  • 11 Inv. 990, col. 1, 5 (BS 24.13). Ce titre est également attesté dans P. BM 10591, r°, 24 (TM 43343) (...)
  • 12 Les anthroponymes arabes des ostraca de Bi’r Samut sont actuellement en cours d’étude par Ahmad Al (...)
  • 13 Voir à Bi’r Samut, par exemple, Harpaèsis le Blemmye : inv. 226, conv., 4 (BS 235.04).
  • 14 Cf. inv. 578 (BS 244.06) : voir l’article d’H. Cuvigny dans ce volume. Les contrats de vente d’épo (...)

7Les comptes démotiques précisent rarement les titres des personnes accompagnant les chameaux. Dans un compte, on trouve trois gardiens de chameaux (mn gml), non nommés11. Le gardien Ptolémaios mentionné dans 4, 3 pourrait également être un gardien de chameaux. Dans 5, trois personnes semblent être des chameliers : Abd‑Bara, dont le nom est vraisemblablement arabe12 ; Harbelles, nom égyptien formé sur le nom du dieu égyptien Horus, peut‑être un nom emprunté par un étranger comme peuvent l’être les noms en Hôros13 ; et un Glht, ethnique non identifié. Un autre compte mentionne trois chameaux après le nom d’Abtou, peut‑être un Arabe (3, 7). Cette présence de l’anthroponymie arabe confirme le rôle que les Arabes jouaient dans l’élevage des chameaux dans les environs de Bi’r Samut au début de l’époque ptolémaïque14.

  • 15 1, 5 ; 14, 1 ; 19, 8 ; 21, 2 ; 22, 6 ; 25, col. 1, 2 ; 571, 15 (BS 36.03) ; 1104, 4 (BS 243.04).
  • 16 Artémidôros apparaît dans l’inv. 409+, 4 (BS 234.11+244.04) ; Barkaios dans l’inv. 1275, 2 (BS 264 (...)
  • 17 Le nom de Lichas pour le démotique Lgs/Lqs n’est cependant pas certain. Trismegistos People relève (...)

8Dans les textes démotiques, on trouve souvent l’expression « les chameaux de + NP ». En général, il s’agit de noms grecs : Philoxenos, Hermodôros, Pereges, Kalliklès (?), Artémidôros, Lichas (?), Barkaios, Dôrion15. Les ostraca grecs permettent parfois de savoir qu’il s’agit, pour certains, de chefs de chameliers (Artémidôros, Barkaios) ou de chameliers comme Hermodôros qui apparaît dans une liste où il semble responsable d’un convoi de 23 chameaux16. Lichas (?) pourrait être le stratège préposé à la chasse aux éléphants, mentionné par Strabon, et auteur d’une inscription à Edfou célébrant sa nomination à son poste de stratège entre 220‑210 av. J.‑C. Il est également mentionné dans les ostraca grecs du fortin d’Abbad, contemporains17. Un compte indique explicitement que les chameaux sont « au service du Roi » (5, 3). Dans deux comptes, les chameaux sont désignés comme des gml pr‑ʿȝ, « chameaux du Roiv.p.s. » (9, 2 ; 22, 6).

  • 18 1, 7 ; 2, 3 ; 3, 2 ; 4, 4 ; 5, 2, 9 ; 9, 4 ; 11, 1 ; 19, 12 ; 21, 2 ; inv. 57, 1 (BS 128.03) ; 895 (...)
  • 19 Si l’on compare, dans le même compte, les rations données aux ânes, il semble que les deux jours d (...)
  • 20 Ta‑ḫȝ : inv. 985, 4 (BS 31.09) ; inv. 995, 5 (BS 15.33) ; Tȝy‑ḫȝ : inv. 324+345+471, 9 (BS 235.03+ (...)
  • 21 Inv. 985. Cf. Chaufray, Redon à paraître.
  • 22 Je lis nȝ ḫtm.w dans trois textes : 11, 2 ; 268, 2 (BS 127.08) ; inv. 576, conv., 2, 13, 15, 17 ; (...)
  • 23 Inv. 323, 6 (BS 245.03).

9La destination des chameaux la plus fréquemment mentionnée dans les comptes démotiques est l’Égypte, c’est‑à‑dire la vallée18. Quand les quantités d’orge sont conservées, les chameaux qui vont vers l’Égypte reçoivent, en moyenne, une ration de 10 chénices. Dans un cas (9, 4), il est précisé que le voyage est sur deux jours, ce qui fait une ration quotidienne de 5 chénices par chameau. Dans un autre cas (14), un supplément de 5 chénices est donné pour chaque chameau. Dans deux comptes, des chameaux se rendent « là‑haut » (9, 2 ; 19, 8), destination vague que l’on retrouve dans des lettres et d’autres comptes. Peut‑être s’agit‑il de la direction opposée à l’Égypte, vers la mer Rouge, ou d’un lieu situé en hauteur par rapport à Bi’r Samut. On trouve une fois une mention de la mer (20, 7). Une quatrième destination est Takha (Tȝ‑ẖȝ) où se rendent trois chameaux (4). Le compte précise la quantité d’orge pour trois chameaux pendant deux jours. Cette précision peut indiquer que Takha se trouve à deux jours de voyage de Bi’r Samut, ou bien à un jour de voyage, si les chameaux sont destinés à faire un aller‑retour19. Ce toponyme de Takha est sans doute identique à Ta‑ẖȝ, Tȝy‑ẖȝ et Ta‑ẖy que l’on trouve ailleurs20. Si le premier élément du nom varie entre l’article, le préfixe possessif ou le déterminant démonstratif, éléments souvent confondus dans l’onomastique, le deuxième élément du nom, écrit alphabétiquement, est plus stable, sauf dans une occurrence où le yod est employé au lieu de l’aleph. Si l’identification de ces toponymes est exacte, Takha serait alors un lieu où se trouve un puits, dont une lettre nous apprend qu’il s’est rempli lors d’une pluie soudaine qui s’est déclenchée au début de la saison de la sécheresse21. Un autre toponyme, Nȝ‑ḫtm.w, dont la lecture n’est pas certaine, pourrait être identifié au toponyme Πύλαι que l’on trouve dans les ostraca grecs22. Enfin, une dernière destination est le toponyme Paqehet (Pa‑qhṱ) mentionné dans 10, 2 où se rendent au moins 21 chameaux. Le même toponyme apparaît dans la copie démotique d’un ordre venant d’Héliodôros de donner de l’eau à Apbety, probablement un Arabe, qui se rend à Paqehet où l’on a placé 24 hommes23. Le premier élément du toponyme est le préfixe possessif masculin « Celui de ». Quant au second élément, il est déterminé, dans 10, par la voile, employée pour les mots liés au vent et au souffle ; dans l’autre texte le toponyme est déterminé par l’homme qui met la main à la bouche. Faut‑il le rapprocher du démotique qhṱ « l’épaule de bœuf » déterminé par la chair (copte : ⲕⲉϩⲧⲉ) ? Un verbe qȝhd en égyptien hiéroglyphique, déterminé par la flamme, signifie « fumer », en particulier pour de la viande.

  • 24 Inv. 967, 7 (BS 243.03).
  • 25 Inv. 1012, 4 (BS 243.04).
  • 26 Inv. 710 (BS 254.05) ; 520 (BS 244.03).

10Les raisons des voyages des chameaux sont rarement indiquées dans les textes. Dans 5, 3, il est question de transport de bois qui semble être du bois de sycomore (ḫ.t‑nhy), ce qui peut surprendre car on s’attendrait, sur cette route qui vient de la mer Rouge, au transport d’un bois plus rare en Égypte. Un autre compte, très lacunaire, semble mentionner des poutres pour des bateaux24. Les chameaux étaient aussi employés pour le transport de céréales. Des chameaux sont, en effet, mentionnés au milieu d’une comptabilité qui enregistre de grosses quantités de blé et d’orge, sous la responsabilité de personnes qui portent le titre « grand‑de‑dix », équivalent démotique des dekatarchai (16, 5, 9, 10). Dans ce compte apparaît également Sôsipatros, que l’on retrouve dans un ostracon grec et qu’H. Cuvigny met sur le même plan que les chefs de chameliers25. Une autre raison des voyages de chameaux est le service de poste. Un ostracon mentionne, en effet, un chameau « porteur de lettres‑šʿ.t » (3, conc., 1). L’ordre d’approvisionnement concernant les chameaux de Pereges précise que ce dernier est en route avec des lettres (19, 9, 10). Plusieurs exemples de journaux de postes sont d’ailleurs conservés en grec, et deux en démotique26.

  • 27 Ces données complètent utilement les informations tirées de l’étude archéozoologique présentée par (...)
  • 28 O. Pisa Dem. 1 (TM 52008) et Statue Caire 1191 (TM 47197).

11Pour conclure, sans apporter d’informations inédites sur les chameaux dans le désert Oriental à l’époque ptolémaïque, et en laissant sous silence bien des éléments – les distributions d’eau, par exemple, ou encore le transport de marchandises exotiques provenant de la mer Rouge – les ostraca démotiques de Bi’r Samut permettent néanmoins de conclure que des convois de taille variable transitaient par Bi’r Samut, ce qui nécessitait des ressources en orge importantes ; que la gestion de ces caravanes de chameaux se faisait dans un cadre pluriethnique : Égyptiens pour l’intendance, Arabes et autres tribus du désert pour l’entretien et la conduite des animaux, Grecs pour le contrôle et la responsabilité des convois ; enfin, qu’à côté du transport de bois et de céréales, les chameaux faisaient également office de service postal27. Si les chameaux passaient régulièrement à Bi’r Samut, ils n’ont pas fait l’objet de nombreux dessins, comme on en a conservé ailleurs, dans la petite oasis de Bahariya (au iie s. av. J.‑C.) ou à Dimé, à l’époque romaine28. Peut‑être une peinture rupestre dans une petite grotte située près du fort de Bi’r Samut représente‑t‑elle cependant un chameau, sous le dessin d’un bateau (fig. 1).

Fig. 1 – Représentation rupestre d’un bateau et d’un dromadaire dans une grotte située à proximité du fortin de Bi’r Samut (MAFDO, J.-P. Brun).

Fig. 1 – Représentation rupestre d’un bateau et d’un dromadaire dans une grotte située à proximité du fortin de Bi’r Samut (MAFDO, J.-P. Brun).

 

121

O.Sam. inv. 483 = TM 706234, BS 234.12, iiie s. av. J.‑C., 8 x 11,5 cm.

O.Sam. inv. 483 = TM 706234, BS 234.12, iiie s. av. J.‑C., 8 x 11,5 cm.

Le texte est écrit sur la face convexe.

------------------------------------
]⸢.⸣
]⸢.⸣ ỉt (rtb) 2
]⸢1/4
tȝ ẖer.t gml 2
5 (n?) Prgsnys
ẖn ⸢.⸣
ỉw=w nʿ r Kmy
n-ḏr.t Ḥr ỉt 1/2
r pȝ he n pȝy hrw
10 ỉt (rtb) 22 1/4

 

-----------------------------------
]
] 2 (art.) d’orge
] 1/4
la nourriture des 2 chameaux
5 (de ?) Philoxenos
parmi…
en route vers l’Égypte
de la part de Hôros : 1/2 (art.) d’orge
pour la dépense de ce jour
10 22 1/4 (art.) d’orge

4. Le scribe donne l’impression d’avoir écrit tȝ ẖe avec le déterminatif de la mort, ce qui n’a pas de sens. Cette graphie est fréquente dans les ostraca de Bi’r Samut et le contexte permet de comprendre qu’il s’agit de nourriture pour les animaux (cf. 4, 9, 15 ; 19, 8 ; 20, 3, 6 ; 21, 1, 4 ; une autre graphie se trouve cependant dans 9, 4, 5, 6). Il faut certainement voir ici une graphie similaire à la graphie de sttr, où le r final ressemble au déterminatif de la mort car il est ligaturé avec le déterminatif de l’argent. Ici, le r est ligaturé à la marque du féminin.

5. Le nom de Philoxenos apparaît dans un compte en grec : inv. 96, 6 (BS 118.00).

 

132

O.Sam. inv. 1261 = TM 706235, BS 09.03, iiie s. av. J.‑C., 15 x 12 cm.

O.Sam. inv. 1261 = TM 706235, BS 09.03, iiie s. av. J.‑C., 15 x 12 cm.

Le texte est écrit sur la face convexe.

-----------------------------------
[...]⸢…⸣
ỉt(?) 4 1/4(?)
gml 2 ỉw=w nʿ r Kmy(?) n-ḏr.t ⸢.⸣ [
⸢…⸣ Pyln pȝ rʿ-wḫȝ [

 

-----------------------------------
[…] …
orge (?) 4 1/4 (?)
… 2 chameaux en route vers l’Égypte(?) de la part de . [
… Philôn, l’arriéré (de paiement) [

 

143

O.Sam. inv. 1299 = TM 706236, BS 35.17, iiie s. av. J.‑C., 14 x 14,5 cm.

O.Sam. inv. 1299 = TM 706236, BS 35.17, iiie s. av. J.‑C., 14 x 14,5 cm.

La surface de l’ostracon, sur la face convexe, est très abîmée et plusieurs écailles ont disparu, emportant avec elles le texte.

Face convexe

Pgrts rtb ỉt 56 wp‑s.t pȝ he […]
[...]⸢.⸣ ỉw=f nʿ r Kmy ⸢5⸣ 1/2 1/4
r [...]gmn ⸢…⸣
[…]
5 Ḏḥwty‑[…] Pgrts
gml […]
ʿbṱw gml 3 ⸢ỉt 1/2 1/4⸣
r rtb 39 1/2 ⸢…⸣ 3 1/3
⸢… 1/2⸣ 1/12
10 ⸢…⸣
⸢…⸣
-----------------------------------

 

Pankratès : 56 artabes d’orge. Détail : la dépense
[…] en route vers l’Égypte : 5 1/2 1/4 (art.)
pour […]
[…]
5 Thot‑[…] Pankratès
chameau […]
Abtou : 3 chameaux : 1/2 1/4 (art.) d’orge
soit 39 1/2 artabes… 3 1/3
… 1/2 1/12
10

-----------------------------------

Face concave

pȝ gml fy šʿt.w . ỉt 1 1/4
r rtb 41(?) 1/2 1/12 sp rtb ỉt 13 ỉrm 1/12
sp rtb ỉt 14 ỉrm 1/12 15 ỉrm 1/12
15 ỉt (rtb) 14 ỉrm 1/12
pȝ qb(?) rtb ỉt 28 30 ỉt 1 r rtb 16 ỉrm 1/12

 

le chameau porteur de lettres‑šʿ.t : orge 1 ⟦1/4⟧
soit 41 (?) 1/2 1/12 artabes. Reste : ⟦13⟧ artabes d’orge ⟦et 1/12⟧
Reste : ⟦14 et 1/12⟧ 15 et 1/12 artabes d’orge
15 14 et 1/12 (art.) d’orge
le double : ⟦28⟧ 30 artabes d’orge ; 1 (art.) d’orge soit 16 et 1/12 artabes

1. Le nom de Pankratès apparaît dans deux ostraca grecs : inv. 202, 6 (BS 235.03) et inv. 611, 7 (BS 21.02). Ici, on pourrait aussi lire ỉn au lieu du p initial, ce qui signifierait : « Kratès a apporté 56 artabes d’orge ». Néanmoins, la répétition de l’ensemble des signes à la ligne 5 invite à préférer la lecture Pankratès.

3. Peut‑être faut‑il restituer un h dans la lacune avant gmn pour le titre grec de hegemôn.

7. Abtou apparaît à plusieurs reprises dans les ostraca démotiques : 23, 2 ; inv. 283, 3 (BS 235.03) ; 1266, 1 (BS 55.12) ; 1300, 1, 4 (BS 35.17).

12. À la fin de la ligne, le scribe s’est corrigé sans effacer correctement ce qu’il avait d’abord écrit, ce qui rend la lecture malaisée.

13. À cette ligne aussi, le scribe a mal effacé ce qu’il avait d’abord écrit. La fin de la ligne avec le total a été également à moitié effacée, sans doute à cause d’une erreur de calcul que le scribe a cherché à rectifier à la ligne suivante.

14. Le scribe a encore effacé le total qu’il avait d’abord écrit.

15. La ligne a été ajoutée en interligne et semble reprendre le total qui a été effacé à la ligne précédente.

16. L’ajout d’une artabe d’orge au total exprimé à la ligne 3 est clair ; ce qui précède ne l’est pas.

 

154

O.Sam. inv. 602+752+1117 = TM 706237, BS 254.05+243.04+253.04, iiie s. av. J.‑C., 19 x 21 cm.

O.Sam. inv. 602+752+1117 = TM 706237, BS 254.05+243.04+253.04, iiie s. av. J.‑C., 19 x 21 cm.

Face convexe

Col. 1
[ỉbd‑1 ȝḫ.t] sw‑15 pȝ krʿ n Tȝ‑ẖȝ ỉt 27 1/2 1/4 gp 5 m‑sȝ=w 1/4 gp 6
vacat
[ỉbd‑1 ȝḫ.t] sw‑17 pȝ he
[Pt]lwmys pȝ mnỉ
(n) Bl pȝ ḥm r Kmy ỉt 1
5 ỉn Grṱs gml 3
(ỉ.)ỉr šm r Tȝ‑ẖȝ ỉw=w ȝtp n=y(?)
n‑ḏr.t Pa‑Ḥr‑pȝ‑kwr ỉt 5 1/4 wp‑s.t
r twtw n=f r‑tw=y . dỉ.t(?) n Qbs ỉt (rtb) 3
tȝ ẖer.t gml 3 n hrw 2 ỉt (rtb) 2 1/4
10 \sw‑18/ tȝ ẖer.t tȝ ‘ȝ.t Rtnw r‑ỉr ỉy
n Tȝ‑ḫȝ ỉt gp 4.t
sw‑19 r‑ṯȝy=w r Tȝ‑ḫȝ (n) ḥȝ.t ‘ȝ 4
Grgls ỉw=w ȝtp n=y
n‑ḏr.t Pȝ‑šr‑pȝ‑mwt
Col. 2
15 ỉt (rtb) 4 r‑tw n=f r tȝy=w ẖer.t n
hrw 2 ỉt 1/2 1/4 gp 2.t
vacat
r ỉt (rtb) 12 (gp) 6
sp (ỉt rtb) 15 1/2 1/4 (gp) 3.t
sp ỉt (rtb) 1 1/4 (gp) 7

 

Col. 1
15 [Thôth] : le dépôt de Takha : 27 1/2 1/4 (art.) et 5 chénices d’orge ; et à côté d’elles : 1/4 (art.) et 6 chénices
vacat
17 [Thôth] : la dépense
[pour Pt]olemaios le gardien
(et pour) Bellès l’artisan, vers l’Égypte : 1 (artabe) d’orge
5 Kratès a amené 3 chameaux
qui sont allés à Takha en étant chargés pour mon compte (?)
sous la conduite de Paharpkour : 5 1/4 (artabes) d’orge. Détail
à rassembler pour lui, ce que j’ai fait donner (?) à Qbs : 3 (art.) d’orge ;
la nourriture des 3 chameaux pour 2 jours : 2 1/4 (art.) d’orge
10 \jour 18/ la nourriture de l’ânesse de Rtnw qui est allée
à Takha : 4 chénices d’orge
jour 19 : ce qu’on a emporté à Takha comme avance (pour) les 4 ânes
de Kallikratès, tandis qu’ils sont chargés pour mon compte,
sous la conduite de Pshenpmout :
Col. 2
15 4 (art.) d’orge ; ce qu’on lui a donné pour leur nourriture pour
2 jours : 1/2 1/4 (art.) d’orge et 2 chénices vacat
soit 12 (art.) d’orge, 6 (chénices)
reste 15 1/2 1/4 (art. d’orge), 3 (chénices)
reste 1 1/4 (art.) d’orge, 7 (chénices)

Face concave

20 ỉbd‑1 ȝḫ.t sw‑19 pȝ krʿ n Tȝ‑ḫȝ
(rtb) 17 gp 9

 

20 19 Thôth : le dépôt de Takha
17 (art.) et 9 chénices
  • 29 Sur cette mesure, voir Chauveau 2018.

1. Le mois est restitué d’après la ligne 20 ; pȝ krʿ est peut‑être un substantif dérivant du verbe grw « confier », cf. P.Loeb 1, 6 ; gp pour kpḏ, gpḏ, « chénice », sous‑division de l’artabe29. À Bi’r Samut, l’artabe contient 40 chénices ; sur le sens de m‑sȝ dans les comptes, voir Monson 2012, p. 62. Ici, cependant, plusieurs points sont incertains : au lieu de m‑sȝ=w, on peut également lire m‑sȝ 1, ce qui ferait 1 artabe et 16 chénices ; par ailleurs, le rôle de ce montant dans le compte global n’est pas clair car il y a visiblement plusieurs erreurs de calcul : voir en particulier le total des dépenses à la ligne 17. D’après le total des dépenses décrites par la suite, et le reste exprimé au verso, il semble qu’il faille ajouter ce montant au total du dépôt de Takha au jour du 15 Thôth, ce qui ferait un total de 28 artabes et 11 chénices. Néanmoins le compte ne tombe pas juste.

3. Le s final de Ptolemaios est écrit avec le s démotique vertical. Plusieurs graphies de ce type apparaissent dans les ostraca de Bi’r Samut. Il s’agit peut‑être d’un moyen pour distinguer le y du s. Le titre de gardien apparaît dans l’inv. 990, 5 pour des chameaux. Ici les animaux dont Ptolemaios est le gardien ne sont pas indiqués.

4. La destination indiquée ici est l’Égypte alors que, partout ailleurs, il s’agit de Takha. Est‑ce que les deux voyageurs reviennent de Takha et reçoivent donc leur approvisionnement de la réserve de Takha ? Chacun semble recevoir 1/2 artabe d’orge.

7. Le nom Pa‑Ḥr‑pȝ‑qwr n’est pas attesté. Il pourrait aussi s’agir de Pahyris (Pa‑Ḥr), le caravanier (pȝ qwr). Néanmoins le nom Ḥr‑pȝ‑qwr apparaît dans deux ostraca provenant de l’oasis de Bahariya (Demotisches Namenbuch, p. 806), et à Bi’r Samut, l’inv. 346, 2 (BS 233.05) mentionne un Ḥr‑pȝ‑gwr. Il n’est pas exclu que toutes ces mentions ne soient à lire comme le nom de Hôros suivi du titre de caravanier, vu le contexte de voyages dans le désert, mais il est surprenant que le titre de caravanier n’apparaisse pas, dans les ostraca de Bi’r Samut, avec d’autres anthroponymes.

8. La syntaxe n’est pas claire ici. Il y a un trait en trop avant le verbe dỉ.t.

9, 10. Sur la graphie de ẖer.t, la nourriture, voir le commentaire d’1, 4.

10. r‑ỉr ỉy pour ỉ.ỉr ỉy.

11. L’ânesse touche une ration de 4 chénices, tandis que les 4 ânes de Kallikratès reçoivent chacun le double, 8 chénices, pour 2 jours (cf. ligne 16). Sans doute reçoivent‑ils une ration pour un aller‑retour, tandis que l’ânesse reçoit une ration pour un aller simple.

13. Le scribe a effacé quelque chose avant d’écrire par‑dessus ; des traces du texte précédent sont encore visibles par endroits. Le nom de Kallikratès apparaît dans deux ostraca grecs : inv. 762, 4 (BS 254.08) et 950, 11 (BS 243.02).

17. Le scribe semble ici additionner les dépenses des jours 17 à 19 mais il fait une erreur d’une artabe car le total s’élève à 11 artabes et 6 chénices.

18. Le reste exprimé ici ne correspond pas à la soustraction du montant exprimé à la ligne 17 au total du dépôt le jour 15 (ligne 1).

19. Je ne vois pas à quoi correspond le reste exprimé ici.

21. Le total indiqué ici est peut‑être la somme des deux restes mentionnés aux lignes 18 et 19 face convexe, mais il y aurait alors une erreur d’une chénice.

 

165

O.Sam. inv. 754 = TM 706238, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 10 x 13 cm.

O.Sam. inv. 754 = TM 706238, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 10 x 13 cm.
[…]⸢ỉbd‑3 šmw(?)⸣ sw‑13 pȝ he
gml 5 ỉw=w nʿ r Kmy
ẖr pr‑ʿȝʿ.w.s. nȝ ḫt‑nhy.w ỉt 1 1/6 wp‑s.t
ʿbṱ‑Bʿrȝ n‑ḏr.t
5 Pȝy‑nȝ ỉt (rtb) 1/2
Ḥr‑bl ỉt (rtb) 1/2 wp‑s.t
ỉn=y r‑ḏbȝ ḥḏ ỉt 1/4
⸢Pa⸣‑H̱nm ỉt 1/4
wʿ Glhṱ ỉw=f nʿ r Kmy
10 n‑ḏr.t Pȝy‑ny ỉt 1/6
dmḏ

 

[…] 13 Epeiph (?) : la dépense
(pour) 5 chameaux en route vers l’Égypte
au service du Roiv.p.s. (pour le transport) des bois de sycomore. 1 1/6 (artabes) d’orge. Détail :
(pour) Abd‑Bara de la part de
5 Pinas : 1/2 (art.) d’orge
(pour) Harbelles : 1/2 (art.) d’orge. Détail :
j’ai acheté : 1/4 (art.) d’orge
Pachnoumis : 1/4 (art.) d’orge
(pour) un Glhṱ (?) en route vers l’Égypte
10 de la part de Pinas : 1/6 (art.) d’orge.
Total.

1. La lacune au début de la ligne devait contenir l’année régnale.

3. Dans 9, 2 pr‑ʿȝ semble qualifier les chameaux. Je remercie M. Chauveau pour la lecture nhy.w.

4. ʿbṱ‑Bʿrȝ est certainement un anthroponyme arabe ; il s’agit sûrement du chamelier. La ration qu’il reçoit (cf. ligne 5) indique qu’il conduit deux chameaux.

5. Pinas, le scribe du compte et Pachnoumis (ligne 8) semblent chargés des distributions d’orge.

6. Harbelles est certainement, comme Abd‑Bara, en charge de deux chameaux.

7. Si 15 chénices coûtent 1 drachme (13, 2, 3), 10 chénices coûtent 4 oboles.

8. Un Pachnoumis avec le titre de scribe du contrôle (pȝ sẖ ỉr.ty) apparaît dans inv. 125, 1 (BS 128.21).

9. Glhṱ : unique attestation de ce qui semble être un ethnique mais dont l’identification m’échappe. Le chameau de ce Glhṱ reçoit une ration moindre que les autres.

10. Le scribe a écrit Pȝy‑ny mais il s’agit certainement d’une graphie pour Pȝy‑nȝ.

 

176

O.Sam. inv. 694 = TM 706239, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 8 x 6,5 cm.

O.Sam. inv. 694 = TM 706239, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 8 x 6,5 cm.
Col. 1

-----------------------------------
]1(?) 1/4 gp 9
gp] 2.t
Col. 2
sw‑14
gml 6 ‘ȝ ỉt(?) […]
5 ]⸢.⸣
] sw‑18
]yn(?) [...]
-----------------------------------

 

Col. 1

-----------------------------------
] 1 (?) 1/4 et 9 chénices
] 2 [chénices]
Col. 2
Jour 14
chameaux : 6 ; âne ; orge (?) [
5 ].
] jour 18
]… […]
-----------------------------------

2. Le chiffre au féminin indique qu’il s’agit de chénices.

4. Alors que le nombre de chameaux est spécifié, aucun chiffre ne suit le mot « âne ». Faut‑il comprendre qu’il n’y en a qu’un seul ?

 

187

O.Sam. inv. 361 = TM 706240, BS 245.07, iiie s. av. J.‑C., 8 x 7,5 cm.

O.Sam. inv. 361 = TM 706240, BS 245.07, iiie s. av. J.‑C., 8 x 7,5 cm.

-----------------------------------
ỉw=f(?) [
Pȝ‑šr‑Ỉmn [
Pȝ‑šr‑Ḏḥwty ỉt[
Pa‑dỉ.t gml 7 ỉt[...]
5 Pa‑Ỉs.t ỉt 7(?)[
[...]
] ⸢.⸣ [
-----------------------------------

 


-----------------------------------
… [
Psenamounis[
Psenthôtès orge[
Patès : 7 chameaux orge[
5 Paèsis orge 7 (?)[
[…]
].[
-----------------------------------

2. Le nom de Psenamounis apparaît dans un ostracon démotique, inv. 220, 2 (BS 235.04), et dans un titulus (inv. 1133 / BS 15.52) ; on trouve aussi cet anthroponyme dans deux ostraca grecs : inv. 202, 1 (BS 235.03) et 500, 7 (244.03).

3. Psenthôtès n’apparaît pas ailleurs en démotique. On retrouve le nom dans une liste en grec : inv. 1305, 5 (BS 264.00).

 

198

O.Sam. inv. 693 = TM 706241, BS_254.05, iiie s. av. J.‑C., 8 x 6 cm.

O.Sam. inv. 693 = TM 706241, BS_254.05, iiie s. av. J.‑C., 8 x 6 cm.

-----------------------------------
] . r pȝy=f ḥnq ỉbd‑3 ȝḫ.t(?) ỉt 1 1/2
]⸢.⸣ ỉt 2
]gmwr 7 r hrw 1 r ỉt 1 1/2 1/4
-----------------------------------

 


-----------------------------------
] pour sa bière d’Hathyr (?) : 1 1/2 (art.) d’orge
] 2 (art.) d’orge
] 7 chameaux, pour 1 jour, soit 1 1/2 1/4 (art.) d’orge -----------------------------------

1. Il est impossible d’évaluer la taille de la lacune à droite. Si aucune trace de texte n’apparaît au‑dessus de la ligne, on ne peut néanmoins affirmer qu’il s’agit de la marge supérieure du compte. En effet, seules les fins de lignes sont ici préservées et le compte contenait peut‑être des entrées qui n’allaient pas jusqu’au bout de la ligne.

 

209

O.Sam. inv. 545 = TM 706242, BS 244.04, iiie s. av. J.‑C., 20 x 8,5 cm.

O.Sam. inv. 545 = TM 706242, BS 244.04, iiie s. av. J.‑C., 20 x 8,5 cm.

-----------------------------------
⸢…⸣
sw‑8 ỉw (n) Pa‑H̱nm ẖr(?) nȝ gmwl pr‑ʿȝʿ.w.s. r ḥry(?)
n‑ḏr.t . n‑ḏr.t Pa‑tȝ.wy pȝ .[…] ⸢ … ỉt 32 …⸣
tȝ ẖr gmwl 16 <ỉw=w> nʿ r Kmy hrw 2 ỉt 4
5 tȝ ẖr r … n hrw 3 ỉt (rtb) 12
tȝ ẖr r Pȝ‑tȝ‑… ỉt (rtb) 9
ỉt 29 1/2
-----------------------------------

 


-----------------------------------
[…]
jour 8 : reçu (pour) Pachnoumis (?) au titre (?) des chameaux du Roiv.p.s. (en route ?) vers là‑haut
de la part de… de la part de Patous le… 32 (art.) d’orge
la nourriture des 16 chameaux en route vers l’Égypte pour 2 jours : 4 (art.) d’orge
5 la nourriture pour… (toponyme ?) pour 3 jours : 12 art. d’orge
(de) la nourriture pour… (toponyme) : 9 (art.) d’orge
29 1/2 (art.) d’orge
-----------------------------------

2. La lecture r ḥry est incertaine, et il manque la formule que l’on trouve ailleurs : ỉw=w nʿ (cf. 5, 2 ; 13, 1 ; 14, 1 ; 20, 4) : « en route vers ».

3. Il est surprenant d’avoir à deux reprises n‑ḏr.t et peut‑être faut‑il envisager après le premier n‑ḏr.t un anthroponyme suivi du patronyme Patous. La fin de la ligne est très abîmée.

4. On attend, après le chiffre 16, une expression de mouvement comme ỉw=w nʿ (cf. ligne 1). Si des traces du verbe nʿ sont perceptibles, ỉw=w semble avoir été omis.

5. 12 artabes pour 16 chameaux pour trois jours de voyage correspondent à une ration quotidienne de 10 chénices par chameau. La destination n’est pas lisible.

6. Les chameaux doivent se rendre dans un autre lieu formé sur Pȝ‑tȝ « la terre de » ; la durée n’est pas indiquée mais elle doit être supérieure à une journée car les chameaux reçoivent chacun 22,5 chénices.

 

2110

O.Sam. inv. 551 = TM 706243, BS 25.04, 3 juillet 239 av. J.‑C. ou 27 juin 214 av. J.‑C., 12 x 10,5 cm.

O.Sam. inv. 551 = TM 706243, BS 25.04, 3 juillet 239 av. J.‑C. ou 27 juin 214 av. J.‑C., 12 x 10,5 cm.
ḥsb.t 8.t tpy šmw sw‑15 nȝ gmwl (ỉ).ỉr ỉy
r Pa‑qh
ʿ‑Ḥr 16
Ptlwmys ỉw=f ỉr.ty
5 Twryns
Pȝy‑mtr 5
ȝpwlnys [
Pȝ‑šr‑qn[s?
].[

 

An 8, 15 Pachôns : les chameaux qui sont allés
à Paqehet
Chayris : 16
Ptolemaios, qui est contrôleur
5 Taurinos
Pamètis : 5
Apollônios [
Psenken[es ?
].[

1. L’occupation du fort étant datée de la deuxième moitié du iiie s. av. J.‑C. (voir supra n. 1), l’an 8 est à situer ou bien sous le règne de Ptolémée III (239 av. J.‑C.) ou sous celui de Ptolémée IV (214 av. J.‑C.).

2. Toponyme que l’on retrouve dans inv. 323, 6 : sur les significations possibles de ce toponyme, voir texte précédant la note 23.

3. Le chiffre après l’anthroponyme correspond sûrement au nombre de chameaux.

4. Je remercie M. Chauveau pour la lecture du titre ; le même Ptolemaios contrôleur apparaît dans inv. 471+324+345, 12 (BS 235.03+234.07) ; le s de Ptolemaios, comme celui d’Apollônios (ligne 7), est le s vertical, sans doute pour bien distinguer le signe du yod qui précède. Dans le nom de Taurinos, en revanche, le scribe utilise le s tripartite.

6. Le chiffre 5 est sur le même plan que le chiffre 16 à la ligne 3 : il s’agit sûrement, là aussi, d’un nombre de chameaux.

 

2211

O.Sam. inv. 100 = TM 706244, BS 118.00, 17 octobre 242 av. J.‑C. ou 10 octobre 217 av. J.‑C., 7,2 x 5,7 cm.

O.Sam. inv. 100 = TM 706244, BS 118.00, 17 octobre 242 av. J.‑C. ou 10 octobre 217 av. J.‑C., 7,2 x 5,7 cm.
[…sw]⸢‑28⸣ r(?) Kmy ⸢...⸣
[ḥsb.t ?] 5.t ỉbd‑4 šmw sw‑ʿrq r Nȝ‑ḫtm.w
g⸢ml 18⸣ wp‑s.t 2 r 4
⸢...⸣ [...]
-----------------------------------

 

[… jour] 28 vers (?) l’Égypte…
[L’an ?] 5 30 Mesore pour Pylai (?)
chameaux : 18. Détail : 2 pour 4
… […]
-----------------------------------

1. Le jour pourrait également être le jour 18, mais la présence du dernier jour du mois à la ligne suivante invite à préférer 28.

2. L’an 5 est à situer ou bien sous le règne de Ptolémée III (242 av. J.‑C.) ou sous celui de Ptolémée IV (217 av. J.‑C.).

2. Sur le toponyme Nȝ‑ḫtm.w, voir texte précédant la note 22.

 

2312

O.Sam. inv. 136 = TM 706245, BS_118.00, iiie s. av. J.‑C., 8,5 x 11,5 cm.

O.Sam. inv. 136 = TM 706245, BS_118.00, iiie s. av. J.‑C., 8,5 x 11,5 cm.

L’édition du texte grec a été faite à partir de propositions de la part d’H. Cuvigny et de W. Clarysse que je remercie.


-----------------------------------
[…]⸢.ȝ .⸣
[...] gml 21
[…]⸢ỉt …⸣
traces d’encre
Λ̣εων̣ κα(μηλ‑) ι̅. [
5 2‑3 ε …[
.μβρ̣α̣λ̣ακ.[
Σωστρατ.[
Πα̣ 2‑3ηρ κ
των δια.[
-----------------------------------

 


-----------------------------------
[…] …
[…] 21 chameaux
[…] orge …
Leon cha(meaux) + 10
5
Sôstratos[
-----------------------------------

1. On distingue la fin d’un anthroponyme qui se termine par un aleph. On attendrait, ensuite, un chiffre mais les traces ne sont pas claires.

1‑3. Le texte démotique semble s’arrêter là. Les traces visibles par la suite semblent faire partie d’un dessin ou d’un sigle.

4. Un texte en grec, effacé, semble commencer ici. Néanmoins l’abréviation du mot « chameaux », d’une écriture plus grande, ne peut pas être rattachée au texte qui s’étale sur six lignes. La mention de chameaux pourrait indiquer que le grec traduisait le démotique même si les nombres indiqués sont différents.

 

2413

O.Sam. inv. 511 = TM 706246, BS 244.03, iiie s. av. J.‑C., 9 x 7,5 cm.

O.Sam. inv. 511 = TM 706246, BS 244.03, iiie s. av. J.‑C., 9 x 7,5 cm.
sw‑1]4 nȝ gmwl ỉw=w nʿ [r …]
vacat
]gml 21 ỉt (rtb) 7 1/2 1/4 (gp) 5.t 10 1/2
gmw]l . 17(?) r ỉt (rtb) 6 1/4 (gp) 5.t 8 1/2
gmw]l. 17(?) r ỉt (rtb) 6 1/4 (gp) 5.t 8 1/2
5 ]...[
-----------------------------------

 

jour 1]4 : les chameaux en route [vers …]
vacat
ch]ameaux : 21 : 7 1/2 1/4 (art.) d’orge et 5 (chénices) 10 1/2
chamea]ux 17 (?) soit 6 1/4 (art.) d’orge et 5 (chénices) 8 1/2
chameaux]17 (?) soit 6 1/4 (art.) d’orge et 5 (chénices) 8 1/2
5 ]...[
-----------------------------------

1. La graphie de gmwl avec une barre descendante pour le w se retrouve dans 10, 1 et 16, 8.

2. La ration par chameau s’élève à 15 chénices. Le dernier chiffre n’est pas exprimé avec une unité, mais il pourrait s’agir du prix payé pour la nourriture des chameaux. Dix kite et demie font 21 drachmes, ce qui donne une ration de 15 chénices d’orge à une drachme. Sur ce prix, voir texte précédant la note 8.

3. Le chiffre 7 n’est pas clair, mais c’est ce que l’on attend si l’on considère que les chameaux reçoivent, dans ce compte, 15 chénices (cf. ligne 2). Le scribe semble s’être corrigé en écrivant la barre horizontale du chiffre sept par‑dessus autre chose. Huit kite et demie font 17 drachmes, ce qui fait, là aussi, une ration de 15 chénices à 1 drachme.

4. Une partie du déterminatif de la peau de bête est lisible, et peut‑être le trait vertical du l.

 

2514

O.Sam. inv. 550 = TM 706247, BS 25.04, iiie s. av. J.‑C., 10,5 x 5,5 cm.

O.Sam. inv. 550 = TM 706247, BS 25.04, iiie s. av. J.‑C., 10,5 x 5,5 cm.
]. gml ỉw=w nʿ r K[my] Hrmwtr[s?] ⸢…⸣
g]ml 21 r ỉt (rtb) 5 1/4 … ỉt 2 1/2 (gp) 5 r dmḏ 7 1/2 1/4 (gp) 5
g]ml 19 r ỉt (rtb) 4 1/2 1/4 wḥm ỉt (rtb) 2 1/4 <(gp) 5> r dmḏ 7 gp 5[
gml] 18 r ỉt (rtb) 4 1/2 wḥm ỉt (rtb) 2 1/4 [r dmḏ 6 1/2 1/4
5 gm]l 18 r ỉt (rtb) 4 1/2 wḥm [ỉt (rtb) 2 1/4 r dmḏ 6 1/2 1/4
] 16 r ỉt (rtb) 4 [wḥm ỉt (rtb) 2 r dmḏ 6
-----------------------------------

 

]. chameaux en route vers l’É[gypte de] Hermodôros…
ch]ameaux 21 soit 5 1/4 (art.) d’orge… 2 1/2 (art.) d’orge et 5 (chénices), soit au total 7 1/2 1/4 et 5 (chénices)[
ch]ameaux 19 soit 4 1/2 1/4 (art.) d’orge ; en plus 2 1/4 (art.) d’orge, soit au total 7 et 5 chénices[
chameaux] 18 soit 4 1/2 (art.) d’orge ; en plus 2 1/4 (art.) d’orge, [soit au total 6 1/2 1/4
5 chamea]ux 18 soit 4 1/2 (art.) d’orge ; en plus [2 1/4 (art.) d’orge, soit au total 6 1/2 1/4
] 16 soit 4 (art.) d’orge ; [en plus 2 (art.) soit au total 6
-----------------------------------

1. Un signe est collé au g de gml : il pourrait s’agir du jour 20, qui serait alors précédé de la saison mais trop peu de traces sont conservées pour proposer une lecture.

2. La première quantité exprimée correspond à une ration de 10 chénices par chameau ; l’ajout de la moitié de cette quantité entraîne un total qui correspond à une ration de 15 chénices par animal (je dois cette lecture à S. Lippert que je remercie). La raison de ce supplément est peut‑être exprimée dans le passage difficile à lire ; par la suite, seul le terme wḥm est employé.

3. Les 5 chénices mentionnées dans le total invitent à restituer 5 chénices dans le supplément comme à la ligne précédente.

 

2615

O.Sam. inv. 1231 = TM 7062478, BS 253.04, iiie s. av. J.‑C., 7 x 14,5 cm.

O.Sam. inv. 1231 = TM 7062478, BS 253.04, iiie s. av. J.‑C., 7 x 14,5 cm.
]⸢.⸣ ʿgbyȝ ⸢.⸣ [
gm]l 16 ỉw ỉt (rtb) 6 1/4
gml] 16 ỉt (rtb) 6 1/4 pȝy=w sp[
gml] 15 ỉt (rtb) 5 1/2 pȝy=w sp[
5 gml] 16 ỉt (rtb) 6 1/4 pȝy=w sp[
gml] 18 ỉt (rtb) 6 1/2 1/4 pȝy=w [sp
gm]l 13 r ỉt (rtb) 6 1/2
] ..
] ỉt (rtb) 46[

 

] Agebya. [
cham]eaux : 16 ; reçu : 6 1/4 (art.) d’orge
chameaux] 16 : 6 1/4 (art.) d’orge ; leur reste[
chameaux] 15 : 5 1/2 (art.) d’orge ; leur reste[
5 chameaux] 16 : 6 1/4 (art.) d’orge ; leur reste[
chameaux] 18 : 6 1/2 1/4 (art.) d’orge leur [reste
cham]eaux 13 soit 6 1/4 (art.) d’orge
] ..
] 46 (art.) d’orge[

1. La longue barre horizontale vient peut‑être d’un chiffre dans les centaines en lacune au début de la ligne. La mention de « restes » aux lignes suivantes peut suggérer qu’il y avait un total d’orge exprimé au début du compte et des soustractions L’anthroponyme Agebya n’est pas attesté ailleurs.

2. Un éclat de la poterie a sauté à la fin de la ligne, mais l’encre du trait horizontal de la première ligne est visible dans le creux, ce qui suggère qu’il n’y a pas de texte en lacune. La ration par chameau est légèrement supérieure à 15 chénices.

3‑6. Le mot gml est en lacune, mais le déterminatif est lisible, complètement ou partiellement, au début des lignes.

4. La ration par chameau est inférieure à 15 chénices.

6. La ration par chameau est de 15 chénices.

7. La ration par chameau est de 20 chénices.

9. Le total des quantités d’orge exprimées aux lignes 2 à 7 s’élève à 37 1/2 artabes.

 

2716

O.Sam. inv. 665 = TM 706249, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 9 x 13,5 cm.

O.Sam. inv. 665 = TM 706249, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 9 x 13,5 cm.
… pȝ ỉw ḥȝ.t nȝ gmwl
… 92 wp‑s.t
5 (n) Ssptrs n‑ḏr.t Nḫṱ‑Mn pȝ ‘ȝ‑n‑10 ỉt (rtb) 95
(n) Ḥr‑pa‑Ỉs.t ẖn Ssptrs ỉt (rtb) 85 1/2
r ỉt 180 1/2
vacat
ỉbd‑2 ȝḫ.t (?) sw‑2 pȝ ỉw ḥȝ.t nȝ gmwl P[.]r[
(n) Pgrsṱs n‑ḏr.t Ḫʿ‑Ḥr pȝ ‘ȝ‑n‑[10
10 Ḥr (sȝ) Mnyȝ pȝ ‘ȝ‑n‑10 sw 16 [
ȝwyssȝ sw [
r ỉt rtb 313 [
Twgrṱs [
r ỉt 533 [

 

⟦… le reçu d’une avance pour les chameaux⟧
⟦…⟧
⟦…⟧
⟦…92. Détail⟧
5 (pour) Sôsipatros de la part de Nechtminis le grand‑de‑dix : 95 (art.) d’orge
(pour) Harpaèsis parmi (les hommes de) Sôsipatros : 85 1/2 (art.) d’orge
soit 180 1/2 (art.) d’orge
vacat
2 Phaophi (?) : le reçu d’une avance (pour) les chameaux de P[.]r[
(pour) Pgrsts de la part de Chayris, le grand‑de‑[dix
10 Hôros (fils de) Menia le grand‑de‑dix : blé : 16 [
Aouissa : blé [
soit 313 artabes d’orge [
Théokratès [
soit 533 (art.) d’orge [

1‑4. Les quatre premières lignes du compte ont été effacées. Vu les traces, on peut supposer, par parallélisme avec la ligne 8, qu’il y avait une date au début de la ligne.

5. Le scribe utilise deux graphies différentes pour rendre les deux premiers s du nom grec Sôsipatros ; il en est de même pour le nom Aouissa à la ligne 11. Sôsipatros apparaît dans un autre compte démotique (inv. 54, 3 / BS 118.00), ainsi que dans un compte en grec (inv. 1012, 4 / BS 243.04). Le titre de « grand‑de‑dix » est certainement équivalent au titre δεκατάρχης qu’on trouve, au pluriel, dans un ostracon grec (inv. 625, 1 / BS 244.07). Étant donné le total à la ligne 7, il est certain que le bord gauche de l’ostracon est conservé à cet endroit et qu’il n’y a pas de lacune à la fin de la ligne.

8. Il est possible que l’anthroponyme en lacune à la fin de la ligne soit identique à l’anthroponyme qui se trouve au début de la ligne suivante. Le scribe se serait rendu compte un peu tard qu’il n’avait pas la place. Le trait oblique dont seul le haut subsiste peut aussi être un l.

9. Pgrsts ou ȝgrsṱs est sans doute un anthroponyme grec.

10. La présence d’un patronyme s’explique peut‑être par la fréquence du nom Hôros qui nécessitait une distinction supplémentaire ; le nom Menya n’est pas égyptien.

11. Aouissa n’est pas égyptien.

12. La lacune devait contenir le total en blé, puisque les deux lignes précédentes mentionnent du blé.

13. Si le total exprimé à la ligne 12 est intégré dans le total de la ligne 14, alors Théocratès est associé à une quantité d’orge de 220 artabes.

 

2817

O.Sam. inv. 1090 = TM 706250, BS 15.30, iiie s. av. J.‑C., 13 x 9,5 cm.

O.Sam. inv. 1090 = TM 706250, BS 15.30, iiie s. av. J.‑C., 13 x 9,5 cm.

-----------------------------------
]gml nty ⸢.⸣[
]⸢ỉt⸣ 4 1/2 1/4
g]mwl ⸢n Ḏd‑ḥr⸣ 3

 


-----------------------------------
] chameaux qui. [
] 4 1/2 1/4 (art.) d’orge
cha]meaux de Téos : 3

1. La graphie de gml diffère de la graphie à la ligne 3.

3. Un grand trait horizontal suggère qu’il y avait dans la lacune au début de la ligne un chiffre dans les centaines.

 

2918

O.Sam. inv. 971 = TM 706251, BS 243.02, iiie s. av. J.‑C., 4,5 x 5,5 cm.

O.Sam. inv. 971 = TM 706251, BS 243.02, iiie s. av. J.‑C., 4,5 x 5,5 cm.
ỉbd‑3 pr.t sw+20[
ẖ.t pȝ ḥn n [
g⸢m⸣l.w ⸢.⸣ [
n‑ḏr.t Sbṱ[
5 ⸢.⸣[...] šm[
-----------------------------------

 

Phamenoth, jour + 20[
copie de l’ordre de [
chameaux. […]
de la part de Sbt[
5 . […] aller[
-----------------------------------

2. Il s’agit sans doute d’une copie en démotique d’une circulaire en grec (ἐντολή). Plusieurs de ces circulaires sont conservées parmi les ostraca grecs. Pour un autre exemple en démotique, voir 19.

4. L’anthroponyme est peut‑être Sobathaios que l’on trouve dans l’ostracon grec inv. 542, 3.

 

3019

O.Sam. inv. 573 = TM 706252, BS 244.01, iiie s. av. J.‑C., 13 x 17 cm.

O.Sam. inv. 573 = TM 706252, BS 244.01, iiie s. av. J.‑C., 13 x 17 cm.
[pȝ ḥn] ⸢Tytrs⸣
[…]
[…] sw 1/4 ỉt 1/2
[…]⸢.⸣
5 […]⸢.⸣
.ps ỉw=f nʿ r‑ḥry sw gp 6
k.t ḥn n Tytrs r dỉ.t n
ẖer.t gml 1 n Prgs ỉw=f nʿ r‑ḥry
ỉrm hyn šʿ.t n‑ḏr.t ȝrsṱps
10 šʿ.t n Mnlws 1 sw gp 3 ỉt 1/4
dmḏ r pȝ he n pȝy hrw sw gp [9] ỉt (rtb) 1/4
r Kmy vac. pȝ ḥn [
[…] . wp‑s.t 90(?)
traces d’encre

 

[L’ordre de] Diodôros
[…]
[…] 1/4 (art.) de blé, 1/2 (art.) d’orge
[…] .
5 […] .
… en route vers là‑haut : 6 chénices de blé
autre (chose) : l’ordre de Diodôros de donner comme
nourriture (pour) le chameau de Pereges en route vers là‑haut
avec quelques lettres‑šʿ.t de la part d’Aristippos
10 (et) 1 lettre pour Menelaos : 3 chénices de blé et 1/4 (art.) d’orge.
Total pour la dépense de ce jour : [9] chénices de blé et 1/4 (art.) d’orge
pour l’Égypte : l’ordre [
[…] ... Détail : 90 (?)

1. Restitution de la lacune d’après la ligne 7. Une circulaire en grec est peut‑être émise par un certain Diodôros : inv. 1008 (BS 243.04).

5. Une nouvelle section devait commencer ici avec la mention du jour : le total des dépenses de ce jour, à la ligne 11, additionne les quantités des lignes 6 et 10.

8. Sur la graphie de ẖer.t, voir commentaire 1, 4.

10. Le chameau de Pereges ne reçoit pas 15 chénices d’orge, comme les autres chameaux qui se rendent « là‑haut », mais 10 chénices d’orge et 3 chénices de blé.

 

3120

O.Sam. inv. 966 = TM 706253, BS 243.02, iiie s. av. J.‑C., 5 x 7,5 cm.

O.Sam. inv. 966 = TM 706253, BS 243.02, iiie s. av. J.‑C., 5 x 7,5 cm.

-----------------------------------
[...].[
⸢tȝ sḥn …⸣[
r dỉ.t ẖer.t ⸢n gml[
ỉw=w nʿ r [
5 kṱ sḥn [
r dỉ.t ẖer.t n gml.w[
r pȝ ym ẖr nȝ h.[
pȝ ỉw n pȝy hrw[

 


-----------------------------------
[…].[
l’ordre…[
de donner la nourriture aux chameaux[
en route vers [
5 Autre ordre [
de donner la nourriture aux chameaux[
vers la mer au titre des . [
le reçu de ce jour[

2. Contrairement à 18 et 19, le terme employé ici est sḥn (cf. ligne 5), mais il s’agit certainement, là aussi, d’une copie démotique d’instructions envoyées dans une circulaire en grec. L’émetteur de l’ordre est peut‑être mentionné à la fin de la ligne. Comme le texte est très effacé en fin de lignes, il est difficile d’évaluer la longueur de la lacune. La continuité du texte donne néanmoins l’impression que la lacune à gauche ne devait pas être très importante.

3. Sur la graphie de ẖer.t, voir commentaire 1, 4. Il y a nécessairement plusieurs chameaux, vu la ligne 4, si du moins la lacune est peu importante comme nous le pensons.

4. Un point d’encre est visible avant la première barre de ỉw ; aucune trace d’encre n’est visible après sḥn mais le nom de l’émetteur de l’ordre pouvait être indiqué ici.

5. Un trait oblique apparaît dans l’interligne avant la ligne 5 : s’agit‑il d’une marque de contrôle ou de séparation avant la copie d’un autre ordre ?

6. On attend, après la mention des chameaux, l’expression ỉw=w nʿ r « en route vers ».

7. Unique occurrence de la mer dans les ostraca démotiques : les chameaux sont en route vers Bérénice.

 

3221

O.Sam. inv. 1108 = TM 706254, BS 243.05, iiie s. av. J.‑C., 11 x 7 cm.

O.Sam. inv. 1108 = TM 706254, BS 243.05, iiie s. av. J.‑C., 11 x 7 cm.

-----------------------------------
sw‑]14(?) pȝ he tȝ ẖer.t n gml
] ⸢.⸣ Grgs ỉw=f nʿ r Kmy
] ⸢.⸣ Ptlwmys n‑ḏr.t ȝpwlnys ỉ[w=f nʿ
tȝ ẖ]er.t n ʿȝ 3 n Pylsqs
5 ]. ȝtp r psy {psy} n hrw 3 ỉt 1/2 [1/4] (gp) 6 [
] ⸢.⸣ pȝ rʿ‑wḫȝ [ -----------------------------------

 


-----------------------------------
jour] 14 : la dépense pour la nourriture des chameaux
] Kalliklès (?) en route vers l’Égypte
] Ptolemaios de la part d’Apollônios [en route vers
la nourritu]re des 3 ânes de Philiskos
5 ] chargés pour la cuisine de 3 jours : 1/2 [1/4] (art.) d’orge et 6 (chénices) [
] . l’arriéré [ -----------------------------------

1. Le mois devait précéder la mention du jour, qui pourrait aussi être le jour 24.

3. Le s final dans Ptolemaios et Apollônios est le s vertical, sans doute à cause du y qui précède.

5. Le scribe écrit psy avec le seul déterminatif de la flamme, mais celui‑ci apparaît deux fois ; les trois ânes reçoivent leur nourriture pour trois jours : en supposant qu’on donne 4 chénices par jour à un âne (cf. 4, 16), il faut restituer 1/4 avant les 6 chénices.

 

3322

O.Sam. inv. 1227 = TM 706255, BS 253.04, iiie s. av. J.‑C., 16,5 x 8 cm.

O.Sam. inv. 1227 = TM 706255, BS 253.04, iiie s. av. J.‑C., 16,5 x 8 cm.

-----------------------------------
] ⸢ȝ⸣r[t]mytrs
]ỉ.ỉr šm r Ta‑ḫȝ(?) Ṱȝms qt 1/2 1/4
sw‑1]7(?) (n) Pṱlwmys n‑ḏr.t Ḥr‑m‑hb qt 1/2
/ r ỉr=w n kʿkʿ sw 1/2 gpḏ … Pa‑nȝ(?)⸣ sw 1/4(?)
5 / Tȝ‑šr.t‑Twtw . ỉt 1/4 .
nȝ gmwr pr‑ʿȝʿ.w.s. ȝrtmy[trs]
[…]⸢…⸣
-----------------------------------

 


-----------------------------------
] Artémidôros
] qui est allé à Takha (?) : Damis : 1/2 1/4 kite (1 dr. 3 ob.)
jour 1]7 (pour) Ptolemaios de la part de Harmais : 1/2 kite (1 dr.)
/ ce qu’on a fait comme pain‑kaka : 1/2 (art.) de blé, et chénice… Panas (?) : 1/4 (art.) de blé
5 / Sentotoès : 1/4 (art.) d’orge
les chameaux du Roiv.p.s. d’Artémi[dôros
[…]
-----------------------------------

1. Sans doute faut‑il restaurer dans la lacune nȝ gmwr pr‑ʿȝ « les chameaux royaux », comme à la ligne 6.

2. Pour ce toponyme, voir 4, 1 et texte précédant la note 20.

3. Il pourrait aussi s’agir du jour 27 ou 30.

4. Le trait oblique au début de la ligne semble être une marque de contrôle, comme à la ligne suivante. Une vingtaine de comptes démotiques présentent une marque similaire. Aucun chiffre ne semble suivre le mot gpḏ « chénice », mais les traces qui suivent sont peu claires ; le 1/4 en fin de ligne est très vertical et pourrait aussi être un 2 dont la barre verticale a bavé sous la ligne.

5. Une marque de contrôle semble précéder Sentotoès, mais il pourrait aussi s’agir de la préposition r. Sentotoès apparaît plusieurs fois dans les comptes démotiques ; une certaine Sentotoès est aussi la destinataire d’une lettre qui accuse réception d’une somme d’argent versée de sa part (inv. 572 / BS 244.06).

6. Le mot chameau n’est pas déterminé par la peau de bête ici. Artémidôros apparaît dans un ostracon grec où il semble être un chef de chameliers (inv. 409+, 4 / BS 234.11+244.04).

 

3423

O.Sam. inv. 690 = TM 7062556, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 9,5 x 6,5 cm.

O.Sam. inv. 690 = TM 7062556, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 9,5 x 6,5 cm.

-----------------------------------
⸢…⸣
n‑ḏr.t ‘bṱw
sw‑18
] gml . [...]
5 ] . [ -----------------------------------

 


-----------------------------------
de la part d’Abtou
jour 18
] chameaux . [
5 ] . [ -----------------------------------

1. Sur le nom d’Abtou, voir 3, 7.

4. Peut‑être faut‑il lire un chiffre après le mot « chameaux » : les traces font penser au chiffre 30 et une unité pourrait être en lacune.

 

3524

O.Sam. inv. 1150 = TM 706257, BS 38.07, iiie s. av. J.‑C., 4,5 x 8,5 cm.

O.Sam. inv. 1150 = TM 706257, BS 38.07, iiie s. av. J.‑C., 4,5 x 8,5 cm.

-----------------------------------
]
gml
]n‑ḏr.t Grṱs
] ⸢…⸣
] ⸢.⸣

 


-----------------------------------
] … chameaux
] de la part de Kratès
]
]

3. Peut‑être faut‑il lire la fin d’un anthroponyme grec avec un s tripartite avant le déterminatif des pays étrangers.

 

3625

O.Sam. inv. 647 = TM 706258, BS 244.07, iiie s. av. J.‑C., 9,5 x 4,5 cm.

O.Sam. inv. 647 = TM 706258, BS 244.07, iiie s. av. J.‑C., 9,5 x 4,5 cm.
Col. 1

-----------------------------------
ỉbd‑?] sw‑17 pȝ he
]gml.w n Lgs
] ỉt 1/2
]⸢.⸣
-----------------------------------
Col. 2

5
-----------------------------------
pȝ . [
P⸢t⸣l[wmys?
g[
.[
-----------------------------------

 

Col. 1

-----------------------------------
mois] jour 17 : la dépense
] chameaux de Lichas (?)
] ½ (art.) d’orge
]
-----------------------------------
Col. 2

5
-----------------------------------
le . [
Ptole[maios ?
.[
.[
-----------------------------------

2. Le nom Lgs pour Lichas n’est pas certain, voir supra, n. 17. Lgs est certainement identique à Lqs que l’on trouve dans d’autres ostraca de Bi’r Samut : inv. 697, 5 (BS 254.05) ; 990, col. 1, 9 (BS 24.13) ; 1250, 3 (BS 253.04).

Bibliographie

Boutantin C. 2014, Terres cuites et culte domestique. Bestiaire de l’Égypte gréco‑romaine, Leyde‑Boston.

Cadell H., Le Rider G. 1997, Prix du blé et numéraire dans l’Égypte lagide de 305 à 173, Bruxelles.

Chaufray M.‑P., Redon B. à paraître, « The ostraka of North Samut and Bi’r Samut (Eastern desert of Egypt). Some reflections on find location », in C. Caputo, J. Lougovaya (éd.), Using ostraca in the ancient world : New discoveries and methodologies, Materiale Textkulturen, Berlin‑Boston‑Munich.

Chauveau M. 2018, « La plus ancienne attestation démotique de l’artabe ? », in C.J. Martin, F.A.J. Hoogendijk, K. Donker van Heel (éd.), Hieratic, demotic and greek studies and text editions of Making Many Books There Is No End : Festschrift in honour of Sven P. Vleeming, Papyrologica Lugduno‑Batava 34, Leyde, p. 1‑5.

Clarysse W., Veken G. van der 1983, The eponymous priests of Ptolemaic Egypt, P. L. Bat. 24, Leyde.

Cuvigny H. 2014, « La ration mensuelle d’un cavalier et de son cheval d’après un ostracon du praesidium de Dios (désert Oriental d’Égypte) », in M. Reddé (éd.), De l’or pour les braves ! : soldes, armées et circulation monétaire dans le monde romain. Actes de la table ronde organisée par l’UMR 8210 (AnHiMa) à l’Institut national d’histoire de l’art (12‑13 septembre 2013), Bordeaux, p. 71‑90.

Cuvigny H. 2017, « Quand Lichas plantait sa tente à Abbad. Un dossier de distribution d’eau sur la route d’Edfou à Bérénice (c. 240‑210a) », CdE 92, p. 111‑128.

Monson A. 2012, Agriculture and taxation in early Ptolemaic Egypt. Demotic Land. Surveys and accounts (P.Agri), Papyrologische Texte und Papyrologische Texte und Abhandlungen 46, Bonn.

Préaux C. 1962, « Ventes de deux chamelles (P.Brooklyn gr. 3) », CdE 37, p. 155‑162.

Redon B. 2017, « Exploiter et traverser le désert Oriental d’Égypte sous les premiers Ptolémées : recherches récentes dans le district de Samut », CRAI, p. 1323‑1339.

Notes

1 Sur l’exploration du fort et les données chronologiques de son occupation, qui pointent vers une occupation majoritairement située dans la seconde moitié du iiie s. av. J.‑C., voir Redon 2017.

2 Les ostraca ont été mis au jour durant les fouilles du fort de Bi’r Samut entre 2014 et 2016 par la Mission archéologique française du désert Oriental, dirigée par Bérangère Redon et soutenue par le MEAE et l’IFAO.

3 La publication d’une sélection de 25 textes est proposée ici (leur numéro de publication apparaît en gras dans cet article) : je remercie Sandra Lippert (CNRS, Montpellier), Michel Chauveau (EPHE) et Willy Clarysse (KU Leuven) pour l’aide qu’ils m’ont apportée dans le déchiffrement des textes.

4 Les scribes égyptiens ont commencé à distinguer en démotique à l’écrit le /l/ du /r/ vers le milieu du iiie s. av. J.‑C. : Clarysse, van der Veken 1983, p. 142. Les ostraca de Bi’r Samut montrent que la distinction n’était pas encore complètement acquise dans la deuxième moitié du iiie s. av. J.‑C.

5 13, 1 et 2 ; 17, 1 et 3. Dans trois textes, seul le début du mot est conservé, ce qui ne permet pas de voir la graphie adoptée : inv. 685, 3 (BS 254.05) ; 834, 3 (BS 255.04) ; 15, 2‑7.

6 10, 1 ; 13, 1 ; 16, 8. Par opposition à inv. 967, 8 (BS 243.03) ; inv. 1104, 4 (BS 243.04).

7 Pour une chénice équivalant à 0,6 kg (voir Cuvigny 2014, p. 79, n. 35), ces rations correspondraient à 6 et 9 kg. Sur les rations journalières des chevaux (7 à 10 kg) et des ânes (2 kg) dans le désert Oriental à l’époque romaine, voir Cuvigny 2014, p. 71‑90. Les chameaux n’ont cependant pas les mêmes besoins alimentaires que les chevaux ou les ânes. Dans 4, 11, une ânesse reçoit 4 chénices (2,4 kg), tandis qu’un chameau en reçoit 15, pour la même destination, ce qui permet d’avoir au moins un rapport entre les deux rations journalières pour ces animaux.

8 Voir Cadell, Le Rider 1997, p. 25, 29.

9 Inv. 125, 1 (BS 128.21).

10 Inv. 324+345+471, 12 (BS 235.03+234.07).

11 Inv. 990, col. 1, 5 (BS 24.13). Ce titre est également attesté dans P. BM 10591, r°, 24 (TM 43343), daté de 170 av. J.‑C. : mn (n) gmwr(.w).

12 Les anthroponymes arabes des ostraca de Bi’r Samut sont actuellement en cours d’étude par Ahmad Al‑Jallad.

13 Voir à Bi’r Samut, par exemple, Harpaèsis le Blemmye : inv. 226, conv., 4 (BS 235.04).

14 Cf. inv. 578 (BS 244.06) : voir l’article d’H. Cuvigny dans ce volume. Les contrats de vente d’époque hellénistique mentionnent des « marques en caractères arabes » sur les cuisses d’animaux, ce qui confirme que des groupes originaires de la péninsule Arabique jouaient un rôle important dans l’élevage des camélidés, cf. Préaux 1962, p. 155‑162. Pour plus de références, voir Boutantin 2014, p. 294, n. 7. Je remercie D. Agut pour ces références.

15 1, 5 ; 14, 1 ; 19, 8 ; 21, 2 ; 22, 6 ; 25, col. 1, 2 ; 571, 15 (BS 36.03) ; 1104, 4 (BS 243.04).

16 Artémidôros apparaît dans l’inv. 409+, 4 (BS 234.11+244.04) ; Barkaios dans l’inv. 1275, 2 (BS 264.00), 720 (BS 254.05) ; Hermodôros dans l’inv. 504, 5 (BS 244.04).

17 Le nom de Lichas pour le démotique Lgs/Lqs n’est cependant pas certain. Trismegistos People relève les transcriptions démotiques de Lyghs et Lyqs.

18 1, 7 ; 2, 3 ; 3, 2 ; 4, 4 ; 5, 2, 9 ; 9, 4 ; 11, 1 ; 19, 12 ; 21, 2 ; inv. 57, 1 (BS 128.03) ; 895, 2 (BS 29.07).

19 Si l’on compare, dans le même compte, les rations données aux ânes, il semble que les deux jours de voyage correspondent plutôt aux rations distribuées dans le cas d’un aller‑retour : voir 4, 11, 16.

20 Ta‑ḫȝ : inv. 985, 4 (BS 31.09) ; inv. 995, 5 (BS 15.33) ; Tȝy‑ḫȝ : inv. 324+345+471, 9 (BS 235.03+234.07) ; Ta‑ḫy : inv. 711, 12 (US 254.05).

21 Inv. 985. Cf. Chaufray, Redon à paraître.

22 Je lis nȝ ḫtm.w dans trois textes : 11, 2 ; 268, 2 (BS 127.08) ; inv. 576, conv., 2, 13, 15, 17 ; conc., 4, 6, 7 (BS 244.06).

23 Inv. 323, 6 (BS 245.03).

24 Inv. 967, 7 (BS 243.03).

25 Inv. 1012, 4 (BS 243.04).

26 Inv. 710 (BS 254.05) ; 520 (BS 244.03).

27 Ces données complètent utilement les informations tirées de l’étude archéozoologique présentée par M. Leguilloux dans ce volume.

28 O. Pisa Dem. 1 (TM 52008) et Statue Caire 1191 (TM 47197).

29 Sur cette mesure, voir Chauveau 2018.

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Représentation rupestre d’un bateau et d’un dromadaire dans une grotte située à proximité du fortin de Bi’r Samut (MAFDO, J.-P. Brun).
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 412k
Titre O.Sam. inv. 483 = TM 706234, BS 234.12, iiie s. av. J.‑C., 8 x 11,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-2.JPG
Fichier image/jpeg, 359k
Titre O.Sam. inv. 1261 = TM 706235, BS 09.03, iiie s. av. J.‑C., 15 x 12 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-3.JPG
Fichier image/jpeg, 262k
Titre O.Sam. inv. 1299 = TM 706236, BS 35.17, iiie s. av. J.‑C., 14 x 14,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-4.JPG
Fichier image/jpeg, 247k
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-5.JPG
Fichier image/jpeg, 253k
Titre O.Sam. inv. 602+752+1117 = TM 706237, BS 254.05+243.04+253.04, iiie s. av. J.‑C., 19 x 21 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-6.JPG
Fichier image/jpeg, 538k
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-7.JPG
Fichier image/jpeg, 476k
Titre O.Sam. inv. 754 = TM 706238, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 10 x 13 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-8.JPG
Fichier image/jpeg, 417k
Titre O.Sam. inv. 694 = TM 706239, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 8 x 6,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-9.JPG
Fichier image/jpeg, 239k
Titre O.Sam. inv. 361 = TM 706240, BS 245.07, iiie s. av. J.‑C., 8 x 7,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-10.JPG
Fichier image/jpeg, 217k
Titre O.Sam. inv. 693 = TM 706241, BS_254.05, iiie s. av. J.‑C., 8 x 6 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-11.JPG
Fichier image/jpeg, 214k
Titre O.Sam. inv. 545 = TM 706242, BS 244.04, iiie s. av. J.‑C., 20 x 8,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-12.JPG
Fichier image/jpeg, 295k
Titre O.Sam. inv. 551 = TM 706243, BS 25.04, 3 juillet 239 av. J.‑C. ou 27 juin 214 av. J.‑C., 12 x 10,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-13.JPG
Fichier image/jpeg, 263k
Titre O.Sam. inv. 100 = TM 706244, BS 118.00, 17 octobre 242 av. J.‑C. ou 10 octobre 217 av. J.‑C., 7,2 x 5,7 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-14.JPG
Fichier image/jpeg, 170k
Titre O.Sam. inv. 136 = TM 706245, BS_118.00, iiie s. av. J.‑C., 8,5 x 11,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-15.JPG
Fichier image/jpeg, 363k
Titre O.Sam. inv. 511 = TM 706246, BS 244.03, iiie s. av. J.‑C., 9 x 7,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-16.JPG
Fichier image/jpeg, 244k
Titre O.Sam. inv. 550 = TM 706247, BS 25.04, iiie s. av. J.‑C., 10,5 x 5,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-17.JPG
Fichier image/jpeg, 235k
Titre O.Sam. inv. 1231 = TM 7062478, BS 253.04, iiie s. av. J.‑C., 7 x 14,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-18.JPG
Fichier image/jpeg, 374k
Titre O.Sam. inv. 665 = TM 706249, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 9 x 13,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-19.JPG
Fichier image/jpeg, 340k
Titre O.Sam. inv. 1090 = TM 706250, BS 15.30, iiie s. av. J.‑C., 13 x 9,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-20.JPG
Fichier image/jpeg, 215k
Titre O.Sam. inv. 971 = TM 706251, BS 243.02, iiie s. av. J.‑C., 4,5 x 5,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-21.JPG
Fichier image/jpeg, 210k
Titre O.Sam. inv. 573 = TM 706252, BS 244.01, iiie s. av. J.‑C., 13 x 17 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-22.JPG
Fichier image/jpeg, 470k
Titre O.Sam. inv. 966 = TM 706253, BS 243.02, iiie s. av. J.‑C., 5 x 7,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-23.JPG
Fichier image/jpeg, 244k
Titre O.Sam. inv. 1108 = TM 706254, BS 243.05, iiie s. av. J.‑C., 11 x 7 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-24.JPG
Fichier image/jpeg, 232k
Titre O.Sam. inv. 1227 = TM 706255, BS 253.04, iiie s. av. J.‑C., 16,5 x 8 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-25.JPG
Fichier image/jpeg, 267k
Titre O.Sam. inv. 690 = TM 7062556, BS 254.05, iiie s. av. J.‑C., 9,5 x 6,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-26.JPG
Fichier image/jpeg, 218k
Titre O.Sam. inv. 1150 = TM 706257, BS 38.07, iiie s. av. J.‑C., 4,5 x 8,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-27.JPG
Fichier image/jpeg, 167k
Titre O.Sam. inv. 647 = TM 706258, BS 244.07, iiie s. av. J.‑C., 9,5 x 4,5 cm.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/8567/img-28.JPG
Fichier image/jpeg, 205k

Auteur

CNRS, Ausonius (UMR 5607)

Acheter

Volume papier

LCDPU
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search