Version classiqueVersion mobile

Kition-Bamboula VII

 | 
Anna Cannavò
, 
Sabine Fourrier
, 
Alexandre Rabot

Première partie. La nécropole de Kition-Pervolia

Chapitre 1. Tombes inédites découvertes avant 2012

Anna Cannavò, Sabine Fourrier et Anna Georgiadou

Texte intégral

1Parmi les découvertes anciennes de Pervolia, une bonne partie est aujourd’hui inaccessible, en particulier le matériel des six tombes fouillées en 1958, qui était conservé au kastro de Larnaca.

  • 1 Nous remercions vivement M. Solomidou-Ieronymidou, directrice du département des Antiquités, de no (...)

2On présente ci‑dessous les assemblages funéraires conservés, tous désormais au musée de Larnaca1. Ils proviennent de deux tombes géométriques (la première fouillée en 1941, la seconde en 1980) et de trois tombes classiques (fouillées en 2006). Les informations concernant les contextes de découverte sont succinctes (pour la localisation de ces tombes, voir l’introduction de la première partie).

Les tombes géométriques (fouilles 1941 et 1980)

par Anna Georgiadou

  • 2 Nicolaou 1976, p. 181 (n° 20/1) et p. 175, fig. 35 = SIG n° 65.
  • 3 Ce matériel était enregistré au kastro de Larnaca sous le n° LM 1507.
  • 4 Voir, par exemple, la tombe fouillée par M. Ohnefalsch-Richter (Brönner 2001) = SIG n° 350.
  • 5 Voir la tombe MLA 1065 = SIG n° 105, pour sa première phase d’utilisation du CG I : « Chronique », (...)
  • 6 Georgiou 2003 (Tombe MLA 1723 = SIG n° 257).
  • 7 Nicolaou 1976, p. 171, n° 15‑16 = SIG n° 7‑8.

3Deux tombes géométriques ont été découvertes accidentellement à Pervolia, l’une en 1941, l’autre en 1980. Parmi la série de tombes fouillées en 1958, une seule est datée de l’époque géométrique par K. Nicolaou2. Il est impossible d’en examiner aujourd’hui le matériel, puisqu’il a été perdu au moment des troubles intercommunautaires3. Mais l’inventaire accompagné de dessins, conservé dans les archives, permet d’établir que la tombe ne date pas du début de la période géométrique et qu’elle a été utilisée au moins jusqu’au CG III (comme l’indique la présence de vases de fabrique BoR). On remarque que cette tombe se situe, comme toutes les tombes géométriques connues à ce jour à Pervolia, dans la partie occidentale de la parcelle. Faut‑il en conclure que la nécropole de Pervolia n’était pas occupée au début de l’époque géométrique, contrairement à d’autres nécropoles de Kition, par exemple au lieu‑dit Sotiros4, dans la zone du Ptochokomeio5 ou à Prodromos6 ? Rappelons qu'on a proposé plus haut (introduction, p. 17‑19) de replacer dans cette zone deux tombes datables du CG I, découvertes aux lieux‑dits Pervolin tou Mixi et Aloni tou Vorka7.

Tombe fouillée en 1941 = SIG n° 48

  • 8 Le matériel a d’abord été enregistré avec l’inventaire « Tomb 1/x » (chaque objet recevant un numé (...)
  • 9 Rapport conservé dans les archives du département des Antiquités (Excavation Reports, Larnaca Town (...)

4Il s’agit d’une tombe à chambre creusée dans le rocher. Elle avait apparemment déjà été pillée au moment de la fouille9. On dispose d’un total de treize vases qui appartiennent dans leur majorité écrasante à la fabrique White Painted. Ce petit assemblage funéraire, certainement partiel par rapport à l’assemblage original, peut être daté du Chypro-Géométrique II.

Catalogue

White Painted

Formes ouvertes
Bols à pied

5MLA 248 = tombe 1/10 (fig. 1) : WP II. Ouverture déformée. Bord légèrement évasé, lèvre ronde ; deux anses horizontales, en boucle sur la panse ; pied conique large. Bande horizontale sur le bord, bande horizontale au‑dessous des anses ; anses, base et lèvre peintes ; intérieur : bande horizontale au‑dessous de la lèvre, bande horizontale sur la partie inférieure de la panse, disque sur le fond. Pâte rose, petites inclusions rouges et blanches, surface beige rosâtre, peinture noire. H. max. 12,8 ; ø max. 15,6.

6MLA 270 = tombe 1/12 (fig. 1) : WP II. Même forme, avec un bord plus vertical ; même décoration, sans peinture sur le pied et sans disque sur le fond, à l’intérieur du vase. Pâte beige, petites inclusions noires et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 8 ; ø 9,6.

Coupe

7MLA 859 = tombe 1/11 (fig. 1) : WP II. Fragmentaire, manquent l’anse et une partie du pied. Bord vertical, lèvre ronde ; légère carène sur le bas de la panse ; départ d’anse verticale sur la panse ; pied conique. Deux lignes horizontales sur la panse ; anse, pied et lèvre peints ; intérieur : bande horizontale sur le bord, bande horizontale sur le bas de la panse. Pâte rosâtre, petites inclusions rouges et blanches, surface beige, peinture noire. H. 9 ; ø 11,5.

Plat

8MLA 284 = tombe 1/13 (fig. 1) : WP II. Complété par du plâtre sur une anse. Bord dans la continuation de la paroi, lèvre plate ; deux anses horizontales sur le bord ; base annulaire, pincée. Groupe de bandes et lignes horizontales sur la partie inférieure de la panse ; large motif circulaire entouré par de petits triangles peints formant un schéma de « soleil » sur la base ; anses et lèvre peintes ; intérieur : bande circulaire bordant un motif de spirale au centre du fond. Pâte beige, petites inclusions noires et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 2,5 ; ø ouverture 19 ; ø base 11,5.

Formes fermées
Cruches à ouverture pincée

9MLA 250 = tombe 1/5 (fig. 1) : WP I‑II. Panse ovoïde ; col concave, légère arête sur la base du col ; ouverture pincée ; anse verticale du bord à l’épaule ; pied conique bas. Ligne ondulée sur le haut du col ; sur la base du col, bande horizontale avec une ligne ondulée horizontale juste au‑dessous ; groupe de bandes et lignes horizontales sur la panse, bande horizontale sur la partie inférieure de la panse ; motif d’échelle sur l’anse ; pied et lèvre peints. Pâte beige verdâtre, petites inclusions noires et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 18,5.

10MLA 855 = tombe 1/6 (fig. 1) : WP I‑II. Fragmentaire, manque une partie de l’ouverture. Même forme et même décoration, effacée par endroits. Pâte rouge, petites inclusions rouges et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 17,5.

Cruche à ouverture ronde

11MLA 290 = tombe 1/4 (fig. 2) : WP III. Panse ovoïde ; col large et cylindrique avec arête bien marquée ; anse verticale de l’arête à l’épaule ; ouverture ronde, lèvre à biseau externe ; base annulaire. Bandes et lignes horizontales sur la partie supérieure du col, bande horizontale sur l’arête et sur la base du col ; groupe de lignes horizontales sur la panse, au‑dessous de l’anse ; ligne ondulée verticale sur l’anse ; bande horizontale sur la partie inférieure de la panse ; base et lèvre peintes ; intérieur : bande horizontale sur le col. Pâte beige verdâtre, inclusions noires et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 47,7 ; ø 14,5.

Cruchon en tonneau

12MLA 857 = tombe 1/8 (fig. 1) : WP II. Fragmentaire, manque l’ouverture. Panse en tonneau court avec protubérances au centre de chaque extrémité ; col cylindrique, étroit ; anse verticale du col à l’épaule. Bande horizontale sur la base du col ; cinq motifs de spirale, bordés par une bande circulaire épaisse, symétriquement placés sur chaque côté de la panse ; motif d’échelle sur l’anse. Pâte rose, plusieurs petites inclusions noires, surface blanchâtre, bien lissée sur la panse, peinture noire. H. cons. 9,4. Production de Salamine.

Amphore à anses verticales

13MLA 258 = tombe 1/1 (fig. 2) : WP I‑II. Panse piriforme ; col large, peu concave ; lèvre étalée, horizontale ; deux anses verticales du bord à l’épaule, pied conique haut. Sur le col, panneau vertical central rempli par une chaîne de losanges quadrillés et flanqué latéralement par deux panneaux quadrillés ; deux bandes horizontales en haut et en bas du col ; ligne en zigzag sur les anses ; groupe de bandes horizontales et large zone de la partie inférieure de la panse entièrement peinte ; pied peint ; groupes de traits transversaux sur la lèvre ; intérieur : deux bandes horizontales sur le col. Pâte rosâtre, inclusions rouges et blanches, surface beige virant au rose par endroits, peinture noire. H. 37 ; ø 25.

Amphores à anses horizontales

14MLA 853 = tombe 1/2 (fig. 2) : WP II. Panse ovoïde ; col haut et évasé ; lèvre étalée, horizontale ; deux anses horizontales en boucle sur la panse ; base annulaire. Col peint, sauf deux bandes réservées et remplies par des lignes horizontales ; sur l’épaule, métope centrale remplie d’un losange quadrillé et flanquée par deux groupes de lignes verticales et deux panneaux quadrillés sur les côtés latéraux de l’épaule ; trois bandes horizontales en haut et en bas des anses ; ligne ondulée sur la panse, dans la zone des anses ; anses et base peintes ; groupes de traits transversaux sur la lèvre ; intérieur : bande horizontale au‑dessous de la lèvre. Pâte beige verdâtre, inclusions noires et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 47 ; ø 21,5.

15MLA 854 = tombe 1/3 (fig. 2) : WP I‑II. Fragmentaire, manquent l’ouverture et une partie du col. Même forme, avec une panse piriforme. Même décor, sur le centre de l’épaule large triangle à remplissage de damier quadrillé et flanqué latéralement par deux panneaux verticaux à chevrons ; deux lignes ondulées sur la panse. Pâte brune virant au rougeâtre par endroits, inclusions rouges et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. cons. 48,5.

Black Slip

Cruche à ouverture trilobée

16MLA 858 = tombe 1/9 (fig. 1) : BS I‑II. Complétée par du plâtre sur la panse. Panse globulaire, col tronconique, pied conique. Cannelures verticales sur la panse. Pâte verdâtre, inclusions noires et blanches, engobe noir. H. 17,5.

Importation levantine

Gourde

17MLA 856 = tombe 1/7 (fig. 1). Complétée par du plâtre sur la panse. Panse lenticulaire avec un côté plus bombé que l’autre ; col étroit, cylindrique ; ouverture en entonnoir ; deux anses verticales du col à l’épaule. Groupes de lignes circulaires placées verticalement sur le haut et au centre de chaque côté de la panse. Pâte rouge à cœur gris, surface beige virant au rouge par endroits, peinture noire. H. 13.

Tableau 1 – Assemblage de la tombe découverte en 1941.

N° d’inventaire Forme Fabrique/datation
MLA 258 = tombe 1/1 amphore à anses verticales WP I-II
MLA 853 = tombe 1/2 amphore à anses horizontales WP II
MLA 854 = tombe 1/3 amphore à anses horizontales WP I-II
MLA 290 = tombe 1/4 cruche à ouverture ronde WP III
MLA 250 = tombe 1/5 cruche à ouverture pincée WP I-II
MLA 855 = tombe 1/6 cruche à ouverture pincée WP I-II
MLA 856 = tombe 1/7 gourde importation levantine
MLA 857 = tombe 1/8 cruchon en tonneau WP II
MLA 858 = tombe 1/9 cruche à ouverture pincée BS I-II
MLA 248 = tombe 1/10 bol à pied WP II
MLA 859 = tombe 1/11 coupe WP II
MLA 270 = tombe 1/12 bol à pied WP II
MLA 284 = tombe 1/13 plat WP II

Commentaire

  • 10 Georgiadou 2012.
  • 11 Kition I, p. 95‑102 : assemblage funéraire du CG II illustrant un répertoire de formes identiques (...)
  • 12 Notamment pour les bols à pied et les plats. Par exemple, Kition V, pl. CLXIV, n° 4829 et 538 (Flo (...)
  • 13  KB VI, p. 186, fig. 2, 1‑14 (amphore WP) ; p. 188, fig. 4, 1‑23 (plat) ; p. 189, fig. 5, 1‑50 (cou (...)

18Ce lot céramique illustre un répertoire de formes limité, réalisées en fabriques White Painted et Black Slip. Ces vases se répartissent entre les classes I avancée et II. Ils représentent des types communs dans d’autres contextes contemporains de Kition10. Des parallèles proviennent de la tombe MLA 1068 = SIG n° 93 de Sotiros11 et du Floor I de Kathari12. On en trouve même parmi le matériel précoce provenant de la phase architecturale IIa du sanctuaire de Bamboula13.

  • 14 Voir, par exemple, SCE IV/2, fig. XXII, 17 (Amathonte T.14/37).
  • 15 Georgiadou 2012, p. 331‑332.

19La cruche à ouverture ronde MLA 290 (fig. 2) possède une morphologie singulière. Elle se rapproche de la forme de l’hydrie, mais en reprenant des traits morphologiques propres à la forme de la cruche en tonneau (arête plastique sur le col, lèvre à biseau externe). Elle représente la forme la plus évoluée dans cet assemblage, attribuable à la classe III. Ce vase ne trouve pas de parallèle exact, du moins pour le moment, parmi la céramique connue de Kition. Sa morphologie évoque toutefois celle d’une série de cruches bien attestée à Amathonte14. Parmi les productions locales, on remarquera également l’amphore MLA 853 (fig. 2), qui porte sur l’épaule un motif de losanges caractéristique des ateliers de Kition15.

  • 16 Sur la céramique géométrique de Salamine : Georgiadou 2017.

20Il est enfin possible d’identifier des importations d’autres régions de l’île : le cruchon en tonneau MLA 857 (fig. 1) constitue une production propre aux ateliers de Salamine, comme l’indiquent ses caractéristiques techniques16. Par ailleurs, la gourde MLA 856 (fig. 1) est une importation levantine, courante dans les contextes des CG I et CG II.

Fig. 1 – Matériel de la tombe fouillée en 1941 = SIG n° 4.

Fig. 1 – Matériel de la tombe fouillée en 1941 = SIG n° 4.

Fig.  2 – Matériel de la tombe fouillée en 1941 = SIG n° 4.

Fig.  2 – Matériel de la tombe fouillée en 1941 = SIG n° 4.

Tombe MLA 1140 = SIG n° 174

  • 17 La découverte est consignée dans les archives du département des Antiquités (Excavation Reports, L (...)

21Cette tombe à chambre creusée dans le rocher a été découverte accidentellement en 1980 près de l’entrée moderne du site, immédiatement à l’ouest de la taverne17. Elle avait certainement été pillée. Elle a livré un total de vingt‑cinq vases inventoriés auxquels on peut ajouter un NMI de dix‑huit autres vases, obtenu à partir de fragments. Ce matériel présente un large répertoire de formes et de techniques décoratives qui suggère une utilisation du caveau au cours des CG II et CG III.

Catalogue

White Painted

Formes ouvertes
Bols à pied

22MLA 1140/9 (fig. 4) : WP II. Bord légèrement évasé, lèvre ronde ; deux anses horizontales en boucle ; pied conique haut. Bande horizontale sur le bord ; dans la zone des anses, panneau central à remplissage de zigzags flanqué par deux panneaux latéraux quadrillés ; deux bandes horizontales au‑dessous des anses ; anses, pied et lèvre peints ; intérieur : bande horizontale au‑dessous de la lèvre ; bande circulaire sur la partie inférieure de la panse et bande circulaire au centre du fond. Pâte beige, petites inclusions rouges et blanches, surface beige clair, peinture noire. H. 17 ; ø 21,4.

23MLA 1140/12 (fig. 4) : WP II‑III. Complété par du plâtre par endroits. Même forme, avec un bord vertical, une lèvre ronde et un pied conique à tige cylindrique et à base étalée. Même décor, sauf le panneau central qui est rempli par une chaîne de losanges quadrillés. Pâte rosâtre, petites inclusions rouges et blanches ; surface blanchâtre, peinture noire. H. 18,9 ; ø 20.

24Tessons sans n° : NMI = 2 : 1 bol WP II et 1 bol WP III.

Plats

25Tessons sans n° : NMI = 1 (WP II).

Formes fermées
Cruche en tonneau

26Tessons sans n° : 4 frg. de panse WP II‑III.

Amphores à anses horizontales

27MLA 1140/24 (fig. 3) : WP II. Complétée par du plâtre par endroits. Panse ovoïde ; col haut concave ; lèvre étalée horizontale ; deux anses horizontales en boucle sur la panse ; base annulaire. Col peint sauf deux bandes réservées et remplies par des lignes horizontales ; métopes symétriquement placées sur l’épaule et remplies d’un losange quadrillé, à double contour et à petits triangles peints sur chaque angle ; trois bandes horizontales en haut et en bas des anses ; deux lignes ondulées sur la panse, dans la zone des anses ; bande horizontale sur la partie inférieure de la panse ; anses peintes ; groupes de traits transversaux sur la lèvre ; intérieur : deux bandes horizontales au‑dessous de la lèvre. Pâte beige, inclusions noires et blanches, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 45,5 ; ø 19.

28MLA 1140/17 (fig. 3) : WP II. Complétée par du plâtre sur la panse. Même forme. Même décoration, sauf sur l’épaule : panneau quadrillé central flanqué par deux groupes de cercles concentriques et, sur les côtés, métope de losange quadrillé avec quatre triangles peints sur chaque angle. Même pâte. H. 55 ; ø 21.

29MLA 1140/16 (fig. 3) : WP III. Complétée par du plâtre par endroits. Même forme, sauf col cylindrique et lèvre ronde. Même décoration sauf sur l’épaule, panneau quadrillé central flanqué de deux groupes de lignes verticales parallèles et, sur les côtés, métope de losange quadrillé et à quatre triangles peints sur chaque angle ; ligne ondulée, à ondulations serrées sur la panse, dans la zone des anses. Pâte rouge, inclusions rougeâtres, surface de même couleur que la pâte, peinture noire. H. 52 ; ø 15,6.

30MLA 1140/18 (fig. 3) : WP III. Complétée par du plâtre par endroits. Même forme, sauf la panse qui est globulaire, col haut cylindrique avec une arête à sa base. Col peint sauf deux bandes réservées et remplies par des lignes horizontales ; sur l’épaule, trois larges triangles quadrillés, à multiple contour et avec un swastika sur leur sommet, en alternance avec deux panneaux verticaux remplis de damiers ; deux métopes de losanges « ailés » sur les côtés de l’épaule, au‑dessus des anses ; groupe de bandes et lignes horizontales en haut et en bas des anses ; dans la zone des anses, ligne ondulée, à ondulations serrées ; anses et base peintes ; sur la lèvre, groupe de lignes horizontales ; intérieur : groupe de bandes et lignes horizontales au‑dessous de la lèvre. Pâte rosâtre, grosses inclusions rougeâtres, surface beige, peinture noire. H. 48,2 ; ø 24. Production d’Idalion (?).

31MLA 1140/19 (fig. 3) : WP II. Complétée par du plâtre par endroits. Panse ovoïde élancée ; col court, tronconique ; lèvre à biseau externe ; base annulaire haute, bien marquée. Col peint sauf une bande réservée et remplie par des lignes horizontales ; deux lignes ondulées sur la panse, dans la zone des anses ; trois bandes horizontales épaisses au‑dessous des anses ; anses, base et lèvre peintes ; intérieur : bande horizontale au‑dessous de la lèvre. Pâte rosâtre, inclusions noires et rouges, surface beige, peinture noire. H. 44,5 ; ø 12,1.

32Frg. d’amphores à anses horizontales sans n° : NMI = 4 dont 1 WP III‑IV, 1 WP II‑III (production d’Amathonte), 1 WP III et 1 WP II‑III.

33Frg. d’amphorisque à anses verticales sans n° : NR = 8 (WP I‑II).

Bichrome

Formes ouvertes
Plats

34MLA 1140/23 (fig. 4) : Bichr. II. Complété par du plâtre sur la panse et une anse. Bord légèrement recourbé, lèvre plate ; anse horizontale en boucle et à protubérance conique sur le bord ; base annulaire, pincée. Panse peinte en noir sauf une bande réservée sur la partie inférieure, remplie par des lignes horizontales ; sur la base, motif central circulaire en rouge et six panneaux verticaux rayonnants, dont quatre panneaux quadrillés et deux panneaux remplis de zigzags ; anses et lèvre peintes ; intérieur : deux bandes circulaires sur le fond. Pâte rosâtre, petites inclusions noires, rouges et blanches. H. 2,5 ; ø ouverture 18,6 ; ø base 12.

35MLA 1140/25 (fig. 4) : Bichr. II‑III. Fragmentaire, manquent une partie du vase et les anses. Bord légèrement recourbé, lèvre à biseau interne ; base annulaire. Groupe de bandes horizontales sur la partie inférieure de la panse ; sur la base, motif central circulaire en rouge avec triangle quadrillé et deux panneaux à zigzags rayonnants ; lèvre peinte ; intérieur : deux bandes circulaires sur le fond. Pâte rouge, petites inclusions rouges et blanches, peintures noir et rouge. H. 4,7 ; ø ouverture 31 ; ø base 19.

Bol peu profond et à large ouverture

36MLA 1140/11 (fig. 4) : Bichr. III. Complété par du plâtre sur la panse. Bord recourbé vers l’intérieur, lèvre ronde ; une anse en tenon percée verticalement avec deux protubérances coniques sur les extrémités et placée sur le bord ; base étroite, en disque à fond concave. Dans la partie inférieure de la panse, bande horizontale épaisse en rouge flanquée par des bandes en noir ; anse et lèvre peintes ; intérieur : bande circulaire sur le fond et spirale au centre. Pâte beige, petites inclusions noires et blanches, surface beige clair, bien lissée à l’extérieur, peintures noir et rouge foncé. H. max. 6,4 ; ø 22,5.

Formes fermées
Cruche à bec à anse de panier

37MLA 1140/10 (fig. 4) : Bichr. III. Panse globulaire ; col haut, s’évasant, légère arête sur la base du col ; lèvre ronde ; anse de panier sur le bord ; bec tubulaire placé verticalement sur l’épaule ; base annulaire haute. Sur le col, bande horizontale épaisse en rouge flanquée par des bandes horizontales en noir ; ligne ondulée, à ondulations serrées sur l’épaule ; bandes verticales sur le bec et bande circulaire autour de son attache ; au‑dessous du bec, sur la panse, bande horizontale épaisse en rouge flanquée par des bandes horizontales en noir ; base peinte ; motif d’échelle sur l’anse ; lèvre peinte. Pâte rosâtre, petites inclusions rouges et blanches, surface beige, peintures noir et rouge. H. 23 (avec l’anse).

Cruches en tonneau

38MLA 1140/13 (fig. 4) : Bichr. III. Complétée par du plâtre sur le bord et la panse. Panse en tonneau allongé, à mamelons sur le centre de chaque extrémité ; col cylindrique, ouverture en entonnoir large ; anse verticale du col à l’épaule. Bande horizontale épaisse en rouge sur l’ouverture ; groupes de lignes horizontales en noir sur le col ; en haut de la panse, groupe de lignes circulaires en noir placées verticalement ; au centre de la panse, bande circulaire épaisse en rouge flanquée par des lignes circulaires en noir ; motif d’échelle sur l’anse. Pâte rosâtre, plusieurs petites inclusions noires et blanches, surface beige rosâtre, bien lissée sur la panse, peintures noir et rouge. H. 10. Production de Salamine.

39Tessons sans n° : bord d’une cruche en tonneau Bichr. III. Production de Salamine.

Amphore à anses horizontales

40Sans n° : col et ouverture d’une amphore Bichr. III. Production de Salamine.

Black Slip

Cruches à ouverture pincée

41MLA 1140/6 (fig. 4) : BS I. Complétée par du plâtre sur le col et l’ouverture. Panse globulaire ; col haut, peu concave, arête sur la base du col ; anse verticale du bord à l’épaule ; pied conique. Cannelures verticales sur la panse. Pâte brune, petites inclusions noires, engobe noir. H. 18.

42MLA 1140/2 (fig. 4) : BS I. Même forme, à paroi épaisse, col plus court. Même décor. Pâte orangée, beaucoup de petites inclusions noires, engobe noir, très écaillé. H. 17,5. Production d’Amathonte.

43MLA 1140/4 (fig. 4) : BS I‑II. Complétée par du plâtre sur l’ouverture. Même forme avec un col haut et tronconique. Même décor. Pâte beige, petites inclusions noires, engobe noir. H. 17,3.

44MLA 1140/1 (fig. 4) : BS II. Même forme avec un pied conique plus large. Groupe d’incisions horizontales au niveau de l’épaule, cannelures verticales sur la panse. Même pâte. H. 17,6.

45MLA 1140/3 (fig. 4) : BS I‑II. Complétée par du plâtre sur le pied et l’ouverture. Même forme. Décor de cannelures verticales sur la panse. Même pâte. H. 14,5.

46MLA 1140/5 (fig. 4) : BS I‑II. Panse piriforme, col court cylindrique. Même décor, même pâte. H. 18.

47MLA 1140/7 (fig. 4) : BS I‑II. Fragmentaire, manquent l’anse et une partie de l’ouverture. Même forme, panse globulaire aplatie, col large et tronconique. Même pâte. H. 14,8.

48MLA 1140/8 (fig. 4) : BS I‑II. Fragmentaire, manquent l’anse et la partie supérieure, complétée par du plâtre sur la panse. Panse globulaire, pied conique large et bas. Même décoration. Pâte rougeâtre, petites inclusions rouges et blanches, engobe noir. H. cons. 11,4.

49MLA 1140/21 (fig. 4) : BS II. Fragmentaire, manquent l’anse et la partie supérieure, complétée par du plâtre sur la panse. Panse piriforme, pied conique large et bas. Même décoration. Pâte verdâtre, petites inclusions noires et blanches, engobe noir. H. cons. 20.

50MLA 1140/20 (fig. 5) : BS III. Complétée par du plâtre sur le col, la panse et la base. Panse ovoïde, col haut cylindrique, base annulaire. Groupe d’incisions horizontales sur l’épaule, cannelures verticales sur la panse. Pâte beige qui a viré au rougeâtre par endroits, petites inclusions noires, rouges et blanches, engobe noir. H. 32,5.

51Tessons sans n° : NR = 23, NMI = 3.

Grey and Black Polished

Gourde

52MLA 1140/14 (fig. 5) : BPol I(III). Complétée par du plâtre sur le bord et une anse. Panse lenticulaire, à mamelons sur le centre de chaque côté ; col cylindrique, étroit ; ouverture en entonnoir ; deux anses verticales du col à l'épaule. Pâte grise fine, surface polie. H. 11 (avec restauration).

Black-on-Red

53Tessons sans n° : 1 fond de cruchon BoR I‑II(III‑IV) [production de Paphos] ; 1 panse de bol BoR I‑II(III‑IV).

Coarse Ware

Cruches à ouverture ronde

54MLA 1140/15 (fig. 5) : CW I‑II. Panse globulaire ; col haut, concave, légère arête à la base du col ; lèvre ronde ; anse verticale du bord à l'épaule ; base discoïde. Pâte rougeâtre, noircie par endroits. Traces de feu sur la panse et l’ouverture à l’opposé de l’anse. H. 19, ø 10,3.

55MLA 1140/22 (fig. 5) : CW I‑II. Fragmentaire ; manquent l’anse et la partie supérieure du vase ; complétée par du plâtre sur la panse. Panse globulaire, base discoïde. Pâte rouge brique, noircie par endroits, beaucoup de grosses inclusions rouges. Traces de feu sur la panse à l’opposé de l’anse. H. cons. 17,2.

56Tessons sans n° : NR = 26, NMI = 3.

Tableau 2 – Assemblage de la tombe MLA 1140.

N° d’inventaire Forme Fabrique/Datation
MLA 1140/1 cruche à ouverture pincée BS II
MLA 1140/2 cruche à ouverture pincée BS I
MLA 1140/3 cruche à ouverture pincée BS I-II
MLA 1140/4 cruche à ouverture pincée BS I-II
MLA 1140/5 cruche à ouverture pincée BS I-II
MLA 1140/6 cruche à ouverture pincée BS I
MLA 1140/7 cruche à ouverture pincée BS I-II
MLA 1140/8 cruche à ouverture pincée BS I-II
MLA 1140/9 bol à pied WP II
MLA 1140/10 cruche à bec Bichr. III
MLA 1140/11 bol peu profond et à large ouverture Bichr. III
MLA 1140/12 bol à pied WP II-III
MLA 1140/13 cruche en tonneau Bichr. III
MLA 1140/14 gourde BPol I(III)
MLA 1140/15 cruche à ouverture ronde CW I-II
MLA 1140/16 amphore à anses horizontales WP III
MLA 1140/17 amphore à anses horizontales WP II
MLA 1140/18 amphore à anses horizontales WP III
MLA 1140/19 amphore à anses horizontales WP II
MLA 1140/20 cruche à ouverture pincée BS III
MLA 1140/21 cruche à ouverture pincée BS II
MLA 1140/22 cruche à ouverture ronde CW I-II
MLA 1140/23 plat Bichr. II
MLA 1140/24 amphore à anses horizontales WP II
MLA 1140/25 plat Bichr. II-III
Matériel fragmentaire sans n°
a bol à pied WP II
b bol à pied WP III
c plat WP II
d cruche à ouverture pincée BS I-II
e cruche à ouverture pincée BS I-II
f cruche à ouverture pincée BS I-II
g cruche en tonneau Bichr. III
h cruche en tonneau WP II-III
i amphorisque à anses verticales WP I-II
j amphore à anses horizontales WP III-IV
k amphore à anses horizontales Bichr. III
l amphore à anses horizontales WP III
m amphore à anses horizontales WP II-III
n amphore à anses horizontales WP II-III
o cruchon BoR I-II(III-IV)
p bol BoR I-II(III-IV)
q vase fermé CW
r vase fermé CW
s vase fermé CW

Commentaire

57Les vases de la tombe MLA 1140 appartiennent en majorité aux classes II et III. Ils illustrent une gamme de techniques décoratives qui invitent à dater l’assemblage de la période allant du CG II au CG III. Les formes les plus anciennes sont représentées par une série de cruches à ouverture pincée Black Slip. D’autres cruches, plus récentes, sont également réalisées dans la même technique. La fabrique White Painted est documentée par une plus grande variété de formes (amphores, bols profonds à pied, plats) appartenant aux classes II et III. La technique Bichrome, quant à elle, est surtout illustrée par des types de la classe III. Parmi ces derniers, on notera une cruche à bec (MLA 1140/10, fig. 4) et un bol peu profond (MLA 1140/11, fig. 4). Deux dernières techniques décoratives sont illustrées de façon isolée : le Grey and Black Polished et le Black‑on‑Red. Ces vases entrent dans la classe III (MLA 1140/14 : gourde BPol, fig. 5) et les classes III ou IV (fond de cruchon et bol BoR).

  • 18 KB VI, p. 112‑121 (phase architecturale IIa datée du CG III) et p. 185‑193, fig. 1‑9. La céramique (...)
  • 19 Par exemple, pour les plats de la classe II : Kition V, pl. CLXXVIII, n° 4380 (Floor I) ; pour les (...)
  • 20 Georgiadou 2014, p. 375‑376, fig. 7‑8 : exemplaires de Paphos et de Lapithos.

58Le répertoire des formes illustre des productions plus ou moins courantes dans les ateliers kitiens. Des parallèles existent parmi le matériel retrouvé dans les niveaux de la phase architecturale IIa du sanctuaire de Bamboula18, de même que parmi celui du sanctuaire de Kathari (Floors I et 319). Des exemplaires identiques proviennent également de tombes (voir, par exemple, ci‑dessus, la tombe de Pervolia découverte en 1941), mais on ne possède pas pour le moment de publication d’assemblage funéraire datable du CG III. L’amphore MLA 1140/16 (WP III, fig. 3) présente une morphologie singulière : sa lèvre est ronde et non pas étalée, comme c’est généralement le cas. Quant à l’amphore MLA 1140/19 (WP II, fig. 3), elle possède une lèvre à biseau externe, ce qui est une variante rare à Kition, mais ordinaire ailleurs20.

  • 21 Voir aussi Georgiadou 2012, p. 343, fig. 6, n° 3‑6.

59Parmi les schémas décoratifs caractéristiques des ateliers de Kition, on signalera les amphores WP à anses horizontales qui portent un losange (MLA 1140/16, MLA 1140/17, MLA 1140/24, fig. 3), motif déjà relevé sur un vase de la tombe précédente (amphore MLA 853, fig. 2). Pour la série des plats, notons les décors faits de panneaux rayonnants à partir d’un motif circulaire central (MLA 1140/23, fig. 4)21.

  • 22 Sur ces ateliers, voir Georgiadou 2014.

60Les mêmes indices techniques et décoratifs permettent de reconnaître parmi certains vases de ce lot des importations d’autres régions de l’île. Il s’agit de productions d’Amathonte en BS et WP (MLA 1140/2, fig. 4 ; fragment d’amphore), de Salamine en Bichr. (MLA 1140/13, fig. 4 ; fragment de cruche en tonneau, fragment d’amphore), probablement d’Idalion en WP (MLA 1140/18, fig. 3) et de Paphos en BoR (fragment de cruchon)22. Il faut enfin mentionner qu’il n’y avait pas d’importation levantine dans cet assemblage (mais la tombe était pillée).

Fig. 3 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.

Fig. 3 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.

Fig. 4 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.

Fig. 4 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.

Fig. 5 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.

Fig. 5 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.

Les tombes classiques (fouilles 2006)

par Anna Cannavò et Sabine Fourrier

61Les trois tombes sont localisées dans la partie est de la parcelle. Deux d’entre elles (MLA 1883 et 1884 = SIG no 312 et 313) ont été découvertes accidentellement lors de la construction de l’immeuble Anna Maria Court, au sud‑est du site (leur position exacte est toutefois inconnue). La troisième a été mise au jour, avec deux autres qui étaient apparemment vides, lors de la mise en place de la nouvelle clôture, au sud, contre le parking.

Tombe MLA 1883 = SIG n° 312

  • 23 Le rapport conservé aux archives (Tombs Discovery, Larnaca Town, File no. 46/91/2) signale juste l (...)

62La tombe a été découverte lors des travaux de terrassement. On ne sait rien de son plan23. Le matériel est peu nombreux. Aucun reste humain n’est conservé.

  • 24 Dans une tombe de Marion-Kaparka d’époque classique, les fouilleurs suédois ont découvert, à l’int (...)

63Les clous et les charnières en fer sont intéressants : ils indiquent la présence d’au moins un coffre en bois, peut‑être un cercueil24.

64Les vases, tous de fabrique Plain White, illustrent des formes communes dans le répertoire kitien du ve s. av. J.‑C. (CC I).

Catalogue

Matériel non céramique

65MLA 1883/8 (fig. 6). Éléments en fer provenant vraisemblablement d’un coffre en bois. Au moins 7 clous de grandes dimensions (H. max. 13,2 ; ø max. de la tête 3) et fragments de charnière.

Matériel céramique

Formes ouvertes
Assiettes à marli

66Sans n° : NR = 3, NMI = 2.

Bols profonds sans anse

67MLA 1883/3 (fig. 6). Lèvre ronde légèrement rentrante. Pâte beige, petites inclusions noires. H. 5,4 ; ø 11,9.

  • 25 Sur ce procédé, voir Fourrier 2014, p. 137 et pl. VIII, fig. 62.

68MLA 1883/9. Lèvre ronde légèrement évasée. Pâte ocre, grosses inclusions noires. H. 3,8 ; ø 7,8. Le fond possède une surface externe irrégulière, il a été découpé du tour à la ficelle, selon un procédé relativement fréquent dans les ateliers de Kition à l’époque classique25.

Formes fermées
Cruchons à fond pointu (fig. 6)

69MLA 1883/4. Léger ressaut sous la lèvre et anse légèrement débordante. Pâte ocre, petites inclusions noires et rouges. H. 7,8 (avec anse) ; ø 3,9.

70MLA 1883/5. Même type, même pâte. H. 9,5 (avec anse) ; ø 3,6.

71MLA 1883/7. Même type, même pâte. H. 8,3 (avec anse) ; ø 3,6.

72MLA 1883/6. Même type. Pâte brune, grosses inclusions noires et rouges. H. 9,7 (avec anse) ; ø 4.

73Sans n° : fond.

Jarre de type levantin à fond plat rentrant

74NMI = 5 dont MLA 1883/2 (fig. 6). Pâte beige, petites inclusions noires. H. 24,7 ; ø 10.

Amphore commerciale de type levantin

75NMI = 2 dont MLA 1883/1 (fig. 6). Épaule marquée très inclinée, petit fond en bouton. Pâte ocre, petites inclusions rouges. H. 39 ; ø 8.

Fig. 6 – Tombe MLA 1883 = SIG n° 312.

Fig. 6 – Tombe MLA 1883 = SIG n° 312.

Tombe MLA 1884 = SIG n° 313

76Les conditions de découverte sont les mêmes que pour la tombe précédente ; le contexte n’est pas mieux documenté. L’assemblage céramique suggère une date voisine, au cours du ve s. av. J.‑C. (CC I).

Catalogue

Matériel non céramique

77MLA 1884/26 (fig. 7). Perle cubique en faïence, percée d’un trou. H. 0,7.

78MLA 1884/23, 24 et 25 (fig. 7). Trois bracelets en bronze + un fgr. Tige de section circulaire. ø moyen 5,4 ; ø de la tige 0,4.

Matériel céramique

Lampe

79MLA 1884/22 (fig. 7). Lampe‑coupelle à marli très étalé. Pâte ocre, inclusions blanches, noires et rouges. Traces de feu sur le bec. H. max. 4,2 ; ø 14.

Céramique décorée
  • 26 Le type est, par exemple, attesté parmi le matériel des tombes de Kition-Agios Georgios (Mnimata(...)
  • 27 Sur ce type, particulièrement abondant dans les contextes archaïques du sanctuaire d’Aphrodite à A (...)

80MLA 1884/29 (fig. 7). Cruchon à panse biconique, ouverture ronde et anse de la lèvre à l’épaule. Petit fond saillant. Peinture mauve couvrant toute la surface externe du vase jusqu’à l’arête de la panse et l’intérieur de la lèvre, bas de la panse réservé. Pâte beige, inclusions blanches. H. 8,4 ; ø 3,4. Le mode de décor monochrome, avec des traînées de peinture, évoque la fabrique hellénistique Color‑Coated. Ce serait toutefois le seul vase hellénistique de la tombe, dont le matériel est par ailleurs très homogène. On peut se demander s’il ne s’agit pas d’une imitation, dans une forme plus « écrasée » et une fabrique chypriote, de cruchons importés de Grèce de l’Est26. La texture et la couleur de la peinture évoquent celles des bols archaïques à paroi fine décorés d’une bande pourpre27.

81MLA 1884/21 (fig. 7). Aryballe BoR III(V) à panse biconique, fond plat saillant, col étroit et courte lèvre étalée légèrement pendante. Décor peint très abîmé. Pâte beige, petites inclusions blanches et noires. H. 8,3 ; ø 2,5.

Céramique Plain White
Formes ouvertes
Assiettes à marli

82Sans n° : NR = NMI = 2.

Bols peu profonds à lèvre carénée

83MLA 1884/30. Pâte beige, inclusions rouges et blanches. H. 6,4 ; ø 18,2.

84MLA 1884/20 (fig. 7). Même type, même pâte. H. 5,8 ; ø 18.

85MLA 1884/7. Même type, même pâte. H. 5,6 ; ø 19,5.

86MLA 1884/6. Même type, même pâte. H. 6 ; ø 19.

Bols profonds sans anse

87MLA 1884/12 (fig. 7). Pâte ocre, inclusions rouges et blanches. H. 5,8 ; ø 11,8.

88MLA 1884/9. Même type, même pâte. Fond découpé à la ficelle. H. 5,5 ; ø 11,5.

89MLA 1884/8. Même type, avec l’épaule davantage marquée. Le bas de la panse est raclé. Même pâte. H. 5,5 ; ø 10,3.

90MLA 1884/11. Même type, pâte surcuite. H. 5,8 ; ø 10.

91MLA 1884/10. Même type, mais lèvre moins rentrante. Surface extérieure raclée. Même pâte. H. 4 ; ø 10,8.

Formes fermées
Cruchons à fond pointu (fig. 8)

92MLA 1884/19. Pâte beige à ocre, petites inclusions noires. H. 8 (avec l’anse) ; ø 3,6.

93MLA 1884/16. Pâte beige, petites inclusions noires. H. 8 (avec l’anse) ; ø 4.

94MLA 1884/18. Pâte brune, inclusions rouges et blanches. Surface entièrement concrétionnée. H. 8 (avec l’anse) ; ø 3,5.

95MLA 1884/13. Pâte beige, petites inclusions noires et blanches. H. 7,7 (avec l’anse) ; ø 3,7.

96MLA 1884/15. Même pâte. H. 6,6 (avec l’anse) ; ø 4.

97MLA 1884/14. Même pâte. H. 7,5 (avec l’anse) ; ø 4,1.

98MLA 1884/17. Pâte blanchâtre, inclusions noires et blanches. H. 7,6 (avec l’anse) ; ø 3,5.

Jarres de type levantin à fond plat rentrant

99MLA 1884/4 (fig. 7). Pâte beige, inclusions noires et blanches. H. 26,9 ; ø 9,1.

100MLA 1884/3. Même type, mais le ressaut de l’épaule est davantage marqué et le fond est très rentrant. H. 26,5 ; ø 9,5.

Amphores commerciales de type levantin

101MLA 1884/1 (fig. 7). Épaule très inclinée, arête marquée, lèvre repliée. Pâte ocre, grosses inclusions blanches et noires. H. 40 ; ø 7,5.

102MLA 1884/2. Même type, mais l’épaule est légèrement bombée. Pâte ocre, grosses inclusions blanches et noires et chamotte rouge. H. 39 ; ø 7,5.

103MLA 1884/27. Même type, avec une épaule courte très inclinée. Pâte beige, inclusions rouges et blanches. H. 41 ; ø 7,5.

104MLA 1884/28. Même type. Pâte beige, inclusions rouges. H. 40,5 ; ø 8,5.

105MLA 1884/5. Même type, même pâte. H. 36 ; ø 8.

Fig. 7 – Tombe MLA 1884 = SIG n° 313.

Fig. 7 – Tombe MLA 1884 = SIG n° 313.

Fig. 8 – Tombe MLA 1884 = SIG n° 313 (les numéros se lisent de g. à dr. et de haut en bas).

Fig. 8 – Tombe MLA 1884 = SIG n° 313 (les numéros se lisent de g. à dr. et de haut en bas).

Tombe MLA 1893 = SIG n° 314

106La tombe a été repérée, avec deux autres tombes qui étaient vides, lors de la mise en place de la nouvelle clôture du site, sur son côté sud‑est. L’ouverture de la chambre de l’une de ces tombes est toujours visible dans la coupe (introduction de la première partie, fig. 5).

107La chambre, unique, était taillée dans le substrat rocheux. Elle était de forme presque carrée (2,30 x 2,70 m), avec un plafond à voûte en berceau (H. max. 1,77 m). Six os longs humains conservés parmi le matériel indiquent qu’elle était collective.

108Tous les vases sont de fabrique Plain White. L’assemblage céramique, proche de celui des deux tombes précédentes, invite à dater également cette tombe du ve s. av. J.‑C. (CC I).

Catalogue

Matériel non céramique

109MLA 1893/19 (fig. 9). Torque en bronze. Tige de section circulaire. ø 10 ; ø de la tige 0,5.

110Sans n° (fig. 9). Bouchon en terre crue. Le bouchon fermait l’amphore commerciale de type levantin MLA 1893/16.

Matériel céramique

Lampes (fig. 9)

111MLA 1893/17. Lampe‑coupelle à marli très allongé. Pâte ocre, inclusions noires. La surface interne est soigneusement polie. La surface extérieure et le bec portent des traces de feu. H. 4,4 ; ø 12,6.

112MLA 1893/15. Lampe‑coupelle. Pâte beige, petites inclusions noires. Traces de feu sur le bec. H. 3 ; ø 11,3.

Formes ouvertes
Assiettes à marli

113MLA 1893/14 (fig. 9). Pâte ocre, inclusions rouges. Surface externe raclée, épais engobe blanchâtre sur la surface interne. H. 3 ; ø 14,3.

114MLA 1893/13. Même type, mais avec le ressaut de la lèvre davantage pincé. Pâte beige, inclusions noires et rouges. H. 5 ; ø 19.

Bol peu profond à lèvre carénée

115MLA 1893/12 (fig. 9). Pâte beige, petites inclusions noires et rouges. H. 6,2 ; ø 18,5.

Bols profonds sans anse (fig. 9)

116MLA 1893/11. Fond plat saillant et étroit. Le bas de la panse est raclé. Pâte beige, petites inclusions noires et rouges. H. 4,1 ; ø 10.

117MLA 1893/10. Même type, mais l’épaule est plus marquée. Même pâte. H. 4,7 ; ø 11,2.

Formes fermées
Cruchons à fond pointu (fig. 10)

118MLA 1893/18. Pâte brune, inclusions noires et rouges. H. 8,5 (avec l’anse) ; ø 2,7.

119MLA 1893/6. Pâte ocre, petites inclusions noires et rouges. H. 9,5 (avec l’anse) ; ø 3,3.

120MLA 1893/7. Même pâte. H. 7,5 (avec l’anse) ; ø 4,2.

121MLA 1893/4. Même pâte. H. 8 (avec l’anse) ; ø 3,6.

Puisettes sans anse (fig. 9)

122MLA 1893/8. Pâte beige, petites inclusions noires. H. 6,2 ; ø 3,9.

123MLA 1893/9. Même type, mais le col est marqué d’une incision. Même pâte. H. 6,1 ; ø 3,2.

Autres cruches

124Cruche à corps en sac et fond plat (NMI = 1) ; cruche à arête sur le col (NMI = 1).

Jarres de type levantin à fond plat rentrant

125MLA 1893/3 (fig. 10). Pâte brune, inclusions noires et rouges. H. 25,4 ; ø 8.

126MLA 1893/2. Pâte beige, inclusions noires et rouges. H. 30,2 ; ø 8,5.

Amphores commerciales de type levantin

127MLA 1893/16. Épaule inclinée, arête de l’épaule marquée, lèvre repliée. Pâte ocre, petites inclusions noires et rouges. H. 42 ; ø 8,5. Son ouverture était fermée par un bouchon de terre crue (fig. 9).

128MLA 1893/1 (fig. 10). Même type, mais l’arête est plus marquée et l’épaule est légèrement bombée. Pâte beige, inclusions rouges et blanches. H. 22,5 ; ø 8,5. Une inscription phénicienne de deux lignes, peinte à l’encre noire, sous l’épaule, assez effacée. Dimensions des lettres : entre 0,7 et 1,5. Il est impossible de dire combien de lettres comptait la première ligne, complètement effacée au début ; on peut lire avec difficulté un Š, précédé par au moins une autre lettre, et suivi par un R ou un D, et à la fin de la ligne un N. La deuxième ligne est aussi très effacée ; la première lettre pourrait être un Q, suivi certainement par d’autres lettres dont il est impossible de dire le nombre et de proposer une lecture :

1 …ŠR/DN
2 Q

129Aucune interprétation n’apparaît à partir de ces éléments. La forme des lettres est cohérente avec une datation au ve s. av. J.‑C.

Fig. 9 – Tombe MLA 1893 = SIG n° 314.

Fig. 9 – Tombe MLA 1893 = SIG n° 314.

Fig. 10 – Tombe MLA 1893 = SIG n° 314 (les numéros se lisent de g. à dr. et de haut en bas).

Fig. 10 – Tombe MLA 1893 = SIG n° 314 (les numéros se lisent de g. à dr. et de haut en bas).

Notes

1 Nous remercions vivement M. Solomidou-Ieronymidou, directrice du département des Antiquités, de nous avoir donné l’autorisation d’étudier et de publier ce matériel.

2 Nicolaou 1976, p. 181 (n° 20/1) et p. 175, fig. 35 = SIG n° 65.

3 Ce matériel était enregistré au kastro de Larnaca sous le n° LM 1507.

4 Voir, par exemple, la tombe fouillée par M. Ohnefalsch-Richter (Brönner 2001) = SIG n° 350.

5 Voir la tombe MLA 1065 = SIG n° 105, pour sa première phase d’utilisation du CG I : « Chronique », BCH 100, 1976, p. 880 et p. 882, fig. 80‑81.

6 Georgiou 2003 (Tombe MLA 1723 = SIG n° 257).

7 Nicolaou 1976, p. 171, n° 15‑16 = SIG n° 7‑8.

8 Le matériel a d’abord été enregistré avec l’inventaire « Tomb 1/x » (chaque objet recevant un numéro spécifique continu), puis au musée de Chypre sous le n° 1941/X‑26/1. Il a ensuite été dévolu au musée de Larnaca, peu après la construction de ce dernier. Contrairement à celui provenant de tombes de découverte ultérieure, le matériel recueilli en 1941 n’a pas reçu un numéro d’inventaire général (désignant la tombe), du type MLA1883/x (= tombe inventoriée avec le n° MLA 1883, chaque objet recevant un n° spécifique : MLA 1883/1, etc.), mais chaque vase porte un n° d’inv. MLA distinct.

9 Rapport conservé dans les archives du département des Antiquités (Excavation Reports, Larnaca Town I, File no. 42/36/1), repris par Nicolaou 1976, p. 169‑171, n° 14, pl. XXVI, 1‑5 et pl. XXVII, 1‑3 et 6‑7. L’amphore illustrée pl. XXVII, 8 (MLA 202) comme provenant du même lot funéraire appartient en réalité à un autre assemblage (le vase de Pervolia portant le n° T. 1/8 est en réalité le cruchon en tonneau MLA 857). Je remercie Anna Satraki, archéologue au département des Antiquités, de cette information. Je lui dois également d’avoir pu rattacher au lot découvert en 1941 à Pervolia les vases n° MLA 855, 857, 858, qui n’avaient pas été répertoriés par Nicolaou. Quant à la gourde levantine MLA 856 (= T. 1/7), elle est bien intégrée au catalogue de Nicolaou, qui l’illustre pl. XXVII, 6 (mais sans donner le n° d’inventaire du musée).

10 Georgiadou 2012.

11 Kition I, p. 95‑102 : assemblage funéraire du CG II illustrant un répertoire de formes identiques à celui de la tombe de Pervolia.

12 Notamment pour les bols à pied et les plats. Par exemple, Kition V, pl. CLXIV, n° 4829 et 538 (Floor I).

13  KB VI, p. 186, fig. 2, 1‑14 (amphore WP) ; p. 188, fig. 4, 1‑23 (plat) ; p. 189, fig. 5, 1‑50 (coupe), 1‑43 et 1‑47 (bols à pied) ; p. 192, fig. 8, 1‑71 (cruche BS).

14 Voir, par exemple, SCE IV/2, fig. XXII, 17 (Amathonte T.14/37).

15 Georgiadou 2012, p. 331‑332.

16 Sur la céramique géométrique de Salamine : Georgiadou 2017.

17 La découverte est consignée dans les archives du département des Antiquités (Excavation Reports, Larnaca Town II). Elle est signalée dans la « Chronique », BCH 106, 1982, p. 705 et p. 707, fig. 69.

18 KB VI, p. 112‑121 (phase architecturale IIa datée du CG III) et p. 185‑193, fig. 1‑9. La céramique de la tombe MLA 1140 présente beaucoup d’affinités tant dans les formes que dans les techniques décoratives avec l’assemblage céramique de cette phase du sanctuaire de Bamboula (amphores WP, cruches BS, bols à pied WP, bols peu profonds WP et Bichr et vases en BPol et BoR).

19 Par exemple, pour les plats de la classe II : Kition V, pl. CLXXVIII, n° 4380 (Floor I) ; pour les cruches BS II : Kition VI, pl. XI, n° 2180 et 2188 (Floor 3) ; cruche BS III : Kition VI, pl. I, n° 5209 (Floor I‑3) ; cruche à bec Bichr. III : Kition VI, pl. XI, n° 2387 (Floor 3).

20 Georgiadou 2014, p. 375‑376, fig. 7‑8 : exemplaires de Paphos et de Lapithos.

21 Voir aussi Georgiadou 2012, p. 343, fig. 6, n° 3‑6.

22 Sur ces ateliers, voir Georgiadou 2014.

23 Le rapport conservé aux archives (Tombs Discovery, Larnaca Town, File no. 46/91/2) signale juste la découverte et donne la liste de 9 objets inventoriés.

24 Dans une tombe de Marion-Kaparka d’époque classique, les fouilleurs suédois ont découvert, à l’intérieur d’un sarcophage de pierre, des charnières et des clous en bronze qu’ils interprètent comme appartenant à un cercueil en bois, placé à l’intérieur du coffre de pierre : SCE II, p. 330 (Tombe 53).

25 Sur ce procédé, voir Fourrier 2014, p. 137 et pl. VIII, fig. 62.

26 Le type est, par exemple, attesté parmi le matériel des tombes de Kition-Agios Georgios (Mnimata) : Hadjisavvas 2012, p. 46, fig. 22, 24 ; p. 133, fig. 75, 29.

27 Sur ce type, particulièrement abondant dans les contextes archaïques du sanctuaire d’Aphrodite à Amathonte, voir Fourrier et Hermary 2006, p. 61‑63.

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Matériel de la tombe fouillée en 1941 = SIG n° 4.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 924k
Titre Fig.  2 – Matériel de la tombe fouillée en 1941 = SIG n° 4.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig. 3 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Titre Fig. 4 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Fig. 5 – Matériel de la tombe MLA 1140 = SIG n° 174.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 608k
Titre Fig. 6 – Tombe MLA 1883 = SIG n° 312.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 953k
Titre Fig. 7 – Tombe MLA 1884 = SIG n° 313.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 916k
Titre Fig. 8 – Tombe MLA 1884 = SIG n° 313 (les numéros se lisent de g. à dr. et de haut en bas).
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-8.png
Fichier image/png, 264k
Titre Fig. 9 – Tombe MLA 1893 = SIG n° 314.
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 724k
Titre Fig. 10 – Tombe MLA 1893 = SIG n° 314 (les numéros se lisent de g. à dr. et de haut en bas).
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/4359/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M

Auteurs

Chargée de recherche au CNRS (HiSoMA-UMR 5189, MOM, Lyon), elle est membre de la mission archéologique de Kition et spécialiste de l’histoire de Chypre à l’époque des royaumes. Elle est également directrice de la mission archéologique d’Amathonte (EfA-MEAE).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search