Version classiqueVersion mobile

Stratégies mémorielles

 | 
Rémi Legros

Remerciements

Texte intégral

Chapelle privée devant le complexe funéraire de la reine Ânkhnespépy II (dessin A. Evang).

1Le présent ouvrage est la version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue en 2010 à l’université Lumière Lyon 2. Ce travail a été réalisé avec enthousiasme grâce au soutien permanent de nombreuses personnes qu’il m’est agréable de remercier ici.

2En premier lieu, je tiens à exprimer ma reconnaissance et mon amitié aux membres de la Mission archéologique française de Saqqâra. L’ensemble de la mission m’a accueilli sur le chantier, dans les magasins, à l’Institut et m’a témoigné sa confiance en me proposant l’étude des tables d’offrandes découvertes dans la nécropole de Pépy Ier. Ma pensée se tourne en particulier vers Mme Catherine Berger-el Naggar, qui m’a initié aux techniques de l’épigraphie et m’a appris comment aiguiser son regard et développer son sens critique. Elle a su me faire apprécier la valeur de ce matériel, d’un abord parfois rebutant, pour trouver en chaque objet une source nouvelle d’intérêt.

3Je remercie également les directeurs successifs de la mission, A. Labrousse puis Ph. Collombert, qui ont tous deux soutenu et encouragé ce travail. A. Labrousse en particulier a réalisé la plupart des plans reproduits dans cet ouvrage et m’a laissé une totale liberté de consultation et d’utilisation des archives de la mission. M.‑N. Fraisse a été d’un secours très appréciable, par sa disponibilité permanente et pour les discussions sur les fausses-portes dont elle a la charge. Ce travail doit également beaucoup aux nombreux dessinateurs qui se sont relayés sur le dossier des tables d’offrandes : V. Dobrev, S. Feneuille, Y. Gourdon, N. Guilhou, P. Niel, Fr. Payraudeau, P. Péro et I. Pierre-Croisiau.

4Je tiens également à exprimer ma reconnaissance à Mme Laure Pantalacci, qui suit mes travaux depuis mes débuts dans la discipline égyptologique. Son soutien continu à la Sorbonne, à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée et à l’IFAO n’a jamais été pris en défaut. Au contraire elle a su, jusque dans les heures les plus difficiles, formuler les encouragements et les conseils qui ont permis de mener ce projet à terme. Cet ouvrage doit beaucoup aux remarques reçues lors de la soutenance de thèse par les membres du jury, A. Labrousse (président), L. Pantalacci (directrice), J.C. Moreno García et St. Seidlmayer.

5Plusieurs institutions ont soutenu ces recherches. L’Académie des inscriptions et belles-lettres m’a accordé la bourse Jacques Vandier et la ville de Lyon m’a attribué le prix Jeune chercheur en 2010. L’IFAO m’a offert par deux fois l’opportunité de venir travailler au Caire dans le cadre de bourses doctorales. V. Desclaux, alors conservateur de la bibliothèque, s’est montrée particulièrement disponible pour répondre à mes requêtes.

6Mes remerciements s’adressent également aux membres de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, en particulier son service des Publications : les nombreuses remarques et corrections de L. Postel et I. Berthelier, ainsi que la mise en page effectuée par Cl. Lachat, sont pour beaucoup dans la qualité finale de l’ouvrage.

Table des illustrations

Légende Chapelle privée devant le complexe funéraire de la reine Ânkhnespépy II (dessin A. Evang).
URL http://books.openedition.org/momeditions/docannexe/image/237/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 667k
Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search