Version classiqueVersion mobile

Roman grec et poésie

 | 
Michel Briand
, 
Michèle Biraud

Bibliographie

Texte intégral

Quelques références bibliographiques utiles viennent ici compléter celles appelées dans le volume.

Acél Z. 2007, « Der Orpheus des Epitaphios Bionos in den Werken von Vergil und Ovid », Acta Antiqua Academiae Scientiarum Hungaricae 47, p. 349‑368.

Accorinti D. 2004, Nonno di Panopoli, Le Dionisiache. Volume quarto (canti XL‑XLVIII), BUR Classici Greci e Latini, Milan.

Agosti G. 2004, Nonno di Panopoli, Le Dionisiache. Volume terzo (canti XXV‑XXXIX), BUR Classici Greci e Latini, Milan.

Alaux J. et Létoublon Fr. 1998, « Athlotetousa tychè. Les vicissitudes des choses humaines dans le roman grec : l’exemple des Éthiopiques », in P. Sauzeau et J.‑Cl. Tupin (éd.), La tradition créatrice du théâtre antique. 1, En Grèce ancienne, Cahiers du GITA 11, p. 145‑170.

Alaux J. et Létoublon Fr. 2005, « La grotte et la source. Paysage naturel et artifice dans Daphnis et Chloé et Leucippé et Clitophon », in B. Pouderon (éd.), p. 57‑74.

Allen A. W. 1950, « Sincerity and the Roman Elegists », CPh 45, p. 145‑160.

Allen P. L. 1992, The Art of Love. Amatory Fiction from Ovid to the Romance of Rose, Anniversary Collection, Philadelphie.

Alvares J. 2006, « Reading Longus’ Daphnis and Chloe and Achilles Tatius’ Leucippe and Clitophon in Counterpoint », in Sh. N. Byrne, E. P. Cueva et J. Alvares, Authors, Authority and Interpreters in the Ancient Novel. Essays in Honor of Gareth L. Schmeling, Ancient Narrative Suppl. 5, Groningue, p. 1‑34.

Anderson G. 1993, The Second Sophistic : a Cultural Phenomenon in the Roman Empire, Londres.

Anderson W. S. 1996, Ovid’s Metamorphoses, Books 1‑5, Norman (Okl.)

André J. et Filliozat J. 1986, L’Inde vue de Rome. Textes latins de l’Antiquité relatifs à l’Inde, Collection d’études anciennes 52, Paris.

Arbo A. et Arbo A. 2006, « Les animaux sont‑ils musiciens ? Autour d’un thème de la réflexion musicale antique », in O. Mortier‑Waldschmidt (éd.), p. 209‑243.

Armisen‑Marchetti M. 1990, « Histoire des notions rhétoriques de métaphore et de comparaison, des origines à Quintilien. I, Aristote et l’époque hellénistique », BAGB 49 (4), p. 333‑344.

Armisen‑Marchetti M. 1991, « Histoire des notions rhétoriques de métaphore et de comparaison, des origines à Quintilien. II, la période romaine », BAGB 1 (1), p. 19‑44.

Austin C. et Bastianini G. 2002, Posidippi Pellaei quae surpersunt omnia, Milan.

Bakhtine M. 1978, Esthétique et théorie du roman, Tel, Paris.

Bally Ch. 1912, « Le discours indirect libre en français moderne », GRM 4, p. 549‑556 et 597‑606.

Baltrusaitis J. 1996, Anamorphoses ou perspectives curieuses (2e éd.), Jeu savant, Paris.

Barheer R. 1999, Die Gottesvorstellung Heliodors in den Aithiopika, Berne.

Bartsch S. 1989, Decoding the Ancient Novel : the Reader and the Role of Description in Heliodorus and Achilles Tatius, Princeton.

Baslez M.‑Fr., Hoffmann Ph. et Trédé M. (éd.) 1992, Le monde du roman grec. Actes du colloque tenu à l’École normale supérieure, Paris, décembre 1987, Études de littérature ancienne 4, Paris.

Battistini Y. 1994, La Séduction. Anthologie de la poésie érotique grecque et latine, Le cabinet de curiosités, Paris.

Baumbach M. et Bär S. 2012, Greek and Latin Epyllion and its Reception, Brill’s Companion in Classical Studies, Leyde.

Bélis A. 1999, Les Musiciens dans l’Antiquité, La vie quotidienne, Paris.

Bell D. J. 1990, « The Meaning of Dromos in Homer’s Iliad 23.758 », Nikephoros 3, p. 7‑9.

Berg N. 1978, « Parergon metricum, der Ursprung des griechischen Hexameters », MSS 37, p. 11‑36.

Bernardi J. 1992, « Aspects poétiques et musicaux de Daphnis et Chloé », in M.‑Fr. Baslez, Ph. Hoffmann et M. Trédé (éd.), p. 27‑32.

Berthelot Fr. 2005, Bibliothèque de l’Entre‑Mondes. Guide de lecture, les transfictions, Folio SF, Paris.

Berthelot Fr. 2010, « Narratologie thématique et narratologie discursive : le cas des transfictions », in J. Pier et Fr. Berthelot (dir.), Narratologies contemporaines. Approches nouvelles pour la théorie et l’analyse du récit, Paris, p. 75‑89.

Billault A. 1990, « L’inspiration des ἐκφράσεις d’œuvres d’art chez les romanciers grecs », Rhetorica 8, p. 153‑160.

Billault A. 1991, La création romanesque dans la littérature grecque à l’époque impériale, Écriture, Paris.

Billault A. 1996, « La nature dans Daphnis et Chloé », REG 109 (2), p. 509‑526.

Billault A. 2005, « Les paysages dans le roman d’Achille Tatius », in B. Pouderon (éd.), p. 235‑245.

Billault A. 2007, « Image, légende et récit : Achille Tatius I, 1‑2 et I, 4, 3 », in S. David et E. Geny (dir.), Troïka, Parcours antiques, Institut des sciences et techniques de l’Antiquité, Besançon, p. 341‑350.

Billault A. 2011, « De Théocrite à Longus : les métamorphoses de Daphnis », in R. Poignault (éd.), p. 63‑70.

Billault A. 2012, « Achille Tatius et le discours du roman », in P.‑L. Malosse et B. Perez‑Jean (éd.), Achille‑Eschyle, mythe ancien et mythe nouveau. Les Sept contre Thèbes et Leucippé et Clitophon, Mondes anciens, Montpellier, p. 97‑111.

Bing P. 1988, The Well‑Read Muse : Present and Past in Callimachus and the Hellenistic Poets, Hypomnemata 90, Göttingen.

Bing P. 1990, « A Pun on Aratus’ Name in Verse 2 of the Phainomena ? », HSCP 93, p. 281‑285.

Bing P. 2003, « The Unruly Tongue : Philitas of Cos as Scholar and Poet », CPh 98, p. 330‑348.

Biraud M. 1985, « L’hypotexte homérique et les rôles amoureux de Callirhoé dans le roman de Chariton », in Sémiologie de l’amour dans les civilisations méditerranéennes, Publications de la Faculté des lettres et sciences humaines de Nice 29, p. 21‑27.

Biraud M. 1995, « La répétition dans trois descriptions de Leucippé et Clitophon d’Achille Tatius », L’Information Grammaticale 64, p. 32‑35.

Biraud M. 2008, « Les Erotica Pathemata de Parthénios de Nicée : des esquisses de poétique accentuelle signées d’acrostiches numériques », REG 121, p. 65‑98.

Biraud M. 2011, « Une double compétence phonologique créatrice d’une double lecture poétique : l’exemple des épigrammes d’Antipater à Pison et au petit‑fils d’Auguste », Revue de Philologie 85 (2), p. 215‑234.

Biraud M. 2012, « Les échos de clausules accentuelles dans Daphnis et Chloé : du soulignement d’une trame rhétorique au tissage poétique », in M. Briand (dir.), p. 447‑459.

Biraud M. 2013, « Les scènes du premier chapitre du roman de Chariton : une action dramatique structurée et harmonisée par des échos de rythmes accentuels », Tôzaï 11, p. 11‑36.

Biraud M. 2014, « Usages narratifs des clausules métriques et des égalités syllabiques dans l’Eroticos de Plutarque », Ploutarchos n. s. 11, p. 39‑55.

Biraud M. 2016, « De la Muse métrique à la Muse accentuelle : étude des organisations rythmiques dans les préfaces de deux “prosateurs”, Parthénios et Chariton », in J.‑Ph. Guez et D. Kasprzyk (éd.).

Biraud M. (à paraître), « Rythme quantitatif et rythme accentuel dans la poésie grecque des iie et ier siècles », in Muñoz et Steinrück (éd.).

Biraud M. et Mellet S. 2000, « Les faits d’hétérogénéité énonciative dans les textes grecs et latins de l’Antiquité », in S. Mellet et M. Vuillaume (éd.), Le style indirect libre et ses contextes, Cahiers Chronos 5, Amsterdam‑Atlanta, p. 9‑48.

Blass F. 1901, Die Rhythmen der attischen Kunstprosa, Leipzig.

Bolens G. 2008, Le Style des gestes. Corporéité et kinésie dans le récit littéraire, BHMS, Lausanne.

Bonnafé A. 1983, « Quelques remarques à propos des comparaisons homériques de l’Iliade : critères de classification et étude statistique », RPh 67, p. 79‑92.

Bonneau D. 1964, La crue du Nil I. Ses descriptions, ses explications, son culte d’après les auteurs grecs et latins, et les documents des époques ptolémaïque, romaine et byzantine, Études et commentaires 52, Paris.

Borgeaud P. 1979, Recherches sur le dieu Pan, Bibliotheca Helvetica Romana 17, Genève.

Bowie E. L. 1985, « Theocritus’ Seventh Idyll, Philetas and Longus », CQ 35, p. 67‑91.

Bowie E. L. 1989, « Greek Sophists and Greek Poetry in the Second Sophistic », ANRW II (33, 1), p. 209‑258.

Bowie E. L. 1996, « The Ancient Readers of the Greek Novel », in G. Schmeling (éd.), p. 87‑106.

Bowie E. L. 1998, « Phoenician Games in Heliodorus’ Aithiopika » in R. Hunter (éd.), p. 1‑18.

Bowie E. L. 2005a, « Metaphor in Daphnis and Chloe » in S. J. Harrison et al. (éd.), p. 68‑86.

Bowie E. L. 2005b, « Les animaux dans le Daphnis et Chloé de Longus », in B. Pouderon (éd.), p. 75‑85.

Bowie E. L. 2007, « Pulling the Other : Longus and Tragedy », in C. Kraus, S. Goldhill, H. P. Foley et J. Elsner (éd.), Visualizing the Tragic, Oxford‑New York, p. 338‑352.

Bowie E. L. 2008, « Literary Milieux », in T. Whitmarsh (éd.), p. 17‑38.

Bowie E. L. 2013, « Caging Grasshoppers : Longus’ Materials for Weaving “Reality” », in M. Paschalis et S. Panayotakis (éd.), The Construction of the Real and Ideal in the Ancient Novel, Ancient Narrative Suppl. 17, Groningue, p. 179‑198.

Bowie E. L. 2014, « Greek Culture in Arrian’s Bithynia », in S. Lalanne and A. Hostein (éd.), Le monde d’Arrien de Nicomédie, Ktèma 39, p. 37‑49.

Brèthes R. 2001, « Clitophon ou une anthologie de l’anti‑héros », in B. Pouderon (éd.), p. 181‑191.

Brèthes R. 2004, De l’idéalisme au réalisme : pour une étude du comique dans les romans de Chariton, Xénophon d’Éphèse, Achille Tatius et Héliodore, thèse de doctorat, université Paris‑Sorbonne (inédit).

Brèthes R. 2006, « Le discours du prêtre chez Achille Tatius (VIII, 9) : une déconstruction de la paideia », in B. Pouderon (éd.), p. 181‑191.

Brèthes R. 2007, De l’idéalisme au réalisme. Une étude du comique dans le roman grec, Salerne.

Brèthes R. et Guez J.‑Ph. (dir.) 2016, Romans grecs et latins (nouvelles traductions), avec la coll. de L. Méry, D. Kasprzyk et D. Van Mal‑Maeder, Editio minor, Paris.

Briand M. 2004, « Réticences et bouffonneries dans le Roman de Leucippé et Clitophon d’Achille Tatius : la mise en récit romanesque d’une question rhétorique ancienne », in L. Louvel et C. Rannoux (éd.), La Réticence, La Licorne 68, Rennes, p. 77‑99.

Briand M. 2005, « Les enjeux de lintersémioticité dans le roman grec antique : le cas des Pastorales de Longus (Daphnis et Chloé) », in L. Louvel et H. Scepi (dir.), Texte/Image : nouveaux problèmes, Interférences, Rennes, 2005, p. 33‑52.

Briand M. 2006a, « Formes et fonctions fictionnelles de la muthologia. Énonciations en catalogue et résumés dans les romans grecs anciens », Kernos 19, p. 161‑175.

Briand M. 2006b, « Aesthetics and Ethics of Poikilia in Longus Pastorals (Daphnis and Chloe) », in M. Skøie et S. Velazquez (dir.), Pastoral and the Humanities : Arcadia Re‑Inscribed, Exeter, p. 42‑52.

Briand M. 2006c, « Lucien et Homère dans les Histoires vraies : pratique et théorie de la fiction au temps de la Seconde Sophistique », Lalies 25, p. 127‑140.

Briand M. 2007, « Les Dialogues des morts de Lucien, entre dialectique et satire : une hybridité générique fondatrice », in A. Eissen (éd.), Dialogue des morts, Otrante. Art et littérature fantastiques 22, p. 61‑72.

Briand M. 2009a, « Le sexe des passions et des vertus. Anthropologie culturelle, métafiction et rhétorique dans le roman d’Achille Tatius », in B. Pouderon et C. Bost‑Pouderon (éd.), p. 329‑353.

Briand M. 2009b, « La fiction qui pense en riant : avatars et paradoxes du muthos et du pseudos chez Lucien », journée d’études Lucien (de Samosate) et nous, 17 octobre 2009, disponible sur : http://09.edel.univ‑poitiers.fr/lescahiersforell/index.php?id=243 [consulté en mars 2017].

Briand M. 2009c, « L’Homère sophiste de Lucien ou les ambiguités d’une mimesis ironique », in G. W. Most, L. F. Norman et S. Rabau (éd.), Révolutions homériques, Seminari e Convegni 19, Pise, p. 27‑46.

Briand M. 2010, « Le dialogue entre mythe et fiction : à propos du Dionysos de Lucien », in D. Augier et Ch. Delattre (éd.), Mythe et fiction, Paris, p. 219‑237.

Briand M. 2011, « Les mondes possibles du roman grec ancien ou la (méta)fiction comme expérience. À propos des Pastorales de Longus », in R. Poignault (éd.), p. 267‑282.

Briand M. (dir.) 2012a, La Trame et le tableau : poétiques et rhétoriques du récit et de la description dans l’Antiquité grecque et latine, La Licorne 101.

Briand M. 2012b, « L’érotique (et le dionysiaque) dans les Pastorales de Longus, ou la fiction comme rite et thérapie », in B. Pouderon et C. Bost‑Pouderon (éd.), p. 101‑116.

2012c, « Construction des genres, rites et fictions : de l’épinicie au roman grec », Lalies 32, p. 225‑240.

Briquel‑Chatonnet Fr. 1992, « L’image des Phéniciens dans les romans grecs », in M.‑Fr. Baslez, Ph. Hoffmann et M. Trédé (éd.), p. 189‑197.

Bühler W. 1960, Die Europa des Moschos, Wiesbaden.

Burn A. R. 1960, The Lyric Age of Greece, Londres.

Calame Cl. 1991, « Mythe et rite en Grèce : des catégories indigènes ? », Kernos 4, p. 179‑204.

Calame Cl. 1996, L’Éros dans la Grèce antique, Paris.

Calame Cl., Dupont Fl., Lortat‑Jacob B. et Manca M. (dir.) 2010, La voix actée. Pour une nouvelle ethnopoétique, Paris.

Calvino I. 1984, La machine littérature. Essais, Pierres vives, Paris (trad. de Una pietra sopra, Gli struzzi 219, Turin, 1980).

Cameron A. 1993, The Greek Anthology from Meleager to Planudes, Oxford.

Cameron A. 1995, Callimachus and his Critics, Princeton.

Cameron A. 2004, Greek Mythography in the Roman World, Oxford.

Campbell M. 1991, Moschus. Europa, Altertumswissenschaftliche Texte und Studien 19, Hildesheim.

Cassin B. 1995, L’effet sophistique, NRF essais, Paris.

Castillo D. R. 2001, (A)wry Views : Anamorphosis, Cervantes, and the Early Picaresque, West Lafayette.

Carspecken J. Fr. 1952, « Apollonius Rhodius and the Homeric Epic », YClS 13, p. 33‑143.

Cataudella Q. 1936, « Sulla poesia di Nonno di Panopoli », Atene e Roma 38, p. 176‑184.

Chalk H. H. O. 1960, « Eros and the Lesbian Pastoral of Longus », JHS 80, p. 32‑61.

Chamberlayne L. P. 1916, « A Study of Nonnus », Studies in Philology 13, p. 40‑68.

Chantraine P. 1999, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, Paris.

Chew K.S. 2000, « Achilles Tatius and Parody », CJ 96, p. 57‑70.

Chiron P. 2007, Aristote. Rhétorique, GF 1135, Paris.

Chiron P. 2011, « Lecture rhétorique du prooimion de Daphnis et Chloé », in R. Poignault (éd.), p. 255‑266.

Chrétien G. 1985, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. IV (chants IX‑X), CUF, Paris.

Chuvin P. 1976, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. II (chants III‑V), CUF, Paris.

Chuvin P. 1991, Mythologie et géographie dionysiaques. Recherches sur l’œuvre de Nonnos de Panopolis, Clermont‑Ferrand.

Cicu L. 1982, « La poetica di Aristotele e le Strutture dell’Antico Romanzo d’Amore e d’Avventure », Sandalion 5, p. 107‑141.

Clarke J. R. 2005, « Augustan Domestic Interiors : Propaganda or Fashion ? », in K. Galinsky (éd.), The Cambridge Companion to the Age of Augustus, Cambridge, p. 264‑278.

Cole T. 1988, Epiploke : Rhythmical Continuity and Poetic Structure in Greek Lyric, Loeb Classical Monographs, Cambridge (Mass.)‑Londres.

Collart P. 1930, Nonnos de Panopolis. Études sur la composition et le texte des Dionysiaques, Recherches d’archéologie, de philologie et d’histoire 1, Le Caire.

Colonna A. 2006, Le Etiopiche, Classici UTET, Turin.

Colonna V. 2004, Autofiction et autres mythomanies littéraires, Auch.

Combe D. 1989, Poésie et récit. Une rhétorique des genres, Paris.

Conca F., De Carli E. et Zanetto G. 1963‑1997, Lessico dei Romanzieri Greci, vol. I, Milan, 1963, vol. II‑IV, Hildesheim‑Zurich‑New York, 1989‑1997.

Conte G. B. 1994, Genres and Readers, Baltimore.

Crowther N. B. 2001, « Victories without Competition in the Greek Games », Nikephoros 14, p. 29‑44.

Cueva E. P. 2004, The Myths of Fiction : Studies in the Canonical Greek Novels, Ann Arbor.

Cueva E. P. 2006, « Who’s the Woman on the Bull ? : Achilles Tatius 1, 4, 3 », in S. N. Byrne, E. P. Cueva et J. Alvares (éd.), Authors, Authority and Interpreters in the Ancient Novel : Essays in Honor of Gareth L. Schmeling, Groningue, p. 131‑146.

Cueva E. P. et Byrne S. N. (éd.) 2014, A Companion to the Ancient Novel, Blackwell, Oxford.

Cusset Chr. 2001, « Le jeu poétique dans l’Europè de Moschos », BAGB 1(1), p. 62‑82.

Cusset Chr. 2011a, « Roman et poésie : la question des personnages », in R. Poignault (éd.), p. 29‑43.

Cusset Chr. 2011b, Cyclopodie. Édition critique et commentée de l’Idylle VI de Théocrite, CMO 46, Lyon.

Cytowska M. 1952, De Dionis Chrysostomi rhythmo oratorio, thèse de doctorat, Auctarium maendreum 2, Varsovie.

D’Ippolito G. 1964, Studi Nonniani. L’epillio nelle Dionisiache, Quaderni dell’Istituto di filologia greca della università di Palermo 3, Palerme.

Dain A. 1965, Traité de métrique grecque, Paris.

De Groot A. W. 1919, A Handbook of Antique Prose Rhythm, Groningue.

De Jong I., Nünlist R. et Bowie A. (éd.) 2004, Narrators, Narratees, and Narratives in Ancient Greek Literature, Studies in Ancient Greek Narrative I, Leyde.

Devine A. M. et Stephens L. D. 1994, The Prosody of Greek Speech, Oxford.

Di Marco M. 2000, « Fileta praeceptor amoris : Longo Sofista e la correzione del modello bucolico », Studi classici e orientali 47/2, p. 9‑35.

Dostlova‑Jenistova R. 1962, « Nonnos und der griechische Roman », in F. Stiebitz et R. Hošek (éd.), Charisteria Francisco Novotny octogenario oblata, Opera universitatis Purkynianae Brunensis. Facultas Philosophica 90, Brno, p. 203‑207.

Doulamis K. (éd.) 2011, Echoing Narratives : Studies of Intertextuality in Greek and Roman Prose Fiction, Ancient Narrative Suppl. 13, Groningue.

Dowden K. 1996, « Heliodorus : Serious Intentions », CQ 46 (1), p. 267‑285.

Dubel S. 2001, « La beauté romanesque ou le refus du portrait dans le roman grec d’époque impériale », in B. Pouderon (éd.), p. 29‑58.

Dubel S. 2006, « L’hirondelle et l’épervier, le rossignol et la huppe (Achille Tatius, Leucippé et Clitophon, V, 3‑5) : notes sur la difficulté d’établir un mythe », in V. Gély, J.‑L. Haquette et A. Tomiche (dir.), Philomèle. Figures du rossignol dans la tradition littéraire et artistique, Littératures, Clermont‑Ferrand, p. 37‑52.

Ducrot O. et Schaeffer J.‑M. 1995, Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Paris.

Dunbar N. 1995, Aristophanes. Birds, Oxford.

Dupont‑Roc R. et Lallot J. 1974, « La Syrinx », Poétique 18, p. 176‑193.

Dupont‑Roc R. et Lallot J. 1980, Aristote. La Poétique, Poétique, Paris.

Durham D. B. 1938, « Parody in Achilles Tatius », CPh 33, p. 1‑19.

Edwards M. W. 1991, The Iliad : A Commentary V, books 17‑20, Cambridge.

Effe B. 1982, « Longos. Zur Funktionsgeschichte der Bukolik in der römischen Kaiserzeit », Hermes 110, p. 65‑84 (trad. angl. in Swain 1999 [éd.], p. 189‑209).

Elmer D. F. 2008, « Heliodoros’ Sources : Intertextuality, Paternity, and the Nile River in the Aithiopika », TAPhA 138, p. 411‑450.

Elsner J. 2000, « Making Myth Visual : the Horae of Philostratus and the Dance of the Text », Römische Mitteilungen 107, p. 253‑276.

Fabre‑Vassas C. 1983, « Le charme de la syrinx », L’Homme 23 (3), p. 5‑39.

Fajen F. 1999, Oppianus Halieutica. Einführung, Text, Übersetzung in deutscher Sprache, ausführliche Kataloge der Meeresfauna, Stuttgart.

Fantuzzi M. et Hunter R. 2004, Tradition and Innovation in Hellenistic Poetry, Cambridge.

Fayant M.‑Chr. 2000, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. XVII (chant XLVII), CUF, Paris.

Fayant M.‑Chr. 2003, « Achille Tatios chez Nonnos de Panopolis », in D. Boutet (éd.), Le romanesque dans l’épique, Littérales 31, Nanterre, p. 33‑43.

Feldherr A. 2010, Playing Gods. Ovid’s Metamorphoses and the Politics of Fiction, Princeton‑Oxford.

Feuillâtre E. 1966, Études sur les Éthiopiques d’Héliodore. Contribution à la connaissance du roman grec, Publications de la Faculté des lettres et sciences humaines de Poitiers 42, Paris.

Foucault M. 1984, Histoire de la sexualité. 3, Le souci de soi, Bibliothèque des histoires 28, Paris.

Fowler R. L. 1982, « Aristotle on the Period (Rhet. 3.9) », CQ 32, p. 89‑99.

Fraenkel E. 1932, « Kolon und Satz I », Nachrichten der Gottinger Gesellschaft d. Wiss., Phil.‑hist. Klasse, Göttingen, p. 197‑213.

Fraenkel E. 1933, « Kolon und Satz II », ibid., p. 319‑354.

Fraenkel E. 1964, « Nachträge zu “Kolon und Satz II” », in E. Fraenkel, Kleine Beitrage zur Klassischen Philologie. I, Zur Sprache, Storia e letteratura 95‑96, Rome, p. 131‑139.

Fraenkel E. 1965, Noch einmal Kolon und Satz, Sitzungsberichte der Bayerischen Akademie d. Wiss., Phil.‑hist. Klasse, Heft 2, Munich.

Frangoulis H. 2006, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. XII (chants XXXV‑XXXVI), avec la coll. de B. Gerlaud, CUF, Paris.

Frangoulis H. 2008a, « L’eau et le vin dans le mythe d’Ampélos », in D. Auger et E. Wolff (éd.), Culture classique et christianisme. Mélanges offerts à Jean Bouffartigue, Textes, images et monuments de l’Antiquité au haut Moyen Âge, Paris, p. 285‑291.

Frangoulis H. 2008b, « La fondation de Tyr chez Nonnos : influence d’Ératosthène », in Chr. Cusset et H. Frangoulis (éd.), Ératosthène : un athlète du savoir. Journée d’étude du vendredi 2 juin 2006, Centre Jean Palerne, Mémoires 31, Saint‑Étienne, p. 137‑147.

Frangoulis H. 2010, « Les Indiens dans les Dionysiaques de Nonnos de Panopolis », in Cl. Muckensturm‑Poulle et É. Geny (éd.), Inde‑Grèce : regards et influences, Institut des sciences et techniques de l’Antiquité, Dialogues d’histoire ancienne, Suppl. 3, Besançon, p. 93‑108.

Frangoulis H. 2011, « Réécritures parodiques et humoristiques d’Homère chez Nonnos de Panopolis », in B. Acosta‑Hugues, Chr. Cusset, Y. Durbec et D. Pralon (éd.), Homère revisité. Parodie et humour dans les réécritures homériques. Actes du colloque international, Aix‑en‑Provence, 30‑31 octobre 2008, Institut des sciences et techniques de l’Antiquité, Besançon, p. 95‑106.

Frangoulis H. 2013, « Description et récit : fonction proleptique des ecphraseis chez Nonnos », Pallas 93, p. 237‑252.

Frangoulis H. 2014, Du roman à l’épopée : influence du roman grec sur les Dionysiaques de Nonnos de Panopolis, Institut des sciences et techniques de l’Antiquité, Besançon.

Fränkel H. 1970, Ovid, ein Dichter zwischen zwei Welten, Darmstadt.

Fusillo M. 1985, Il tempo delle Argonautiche, Filologia e critica 49, Rome.

Fusillo M. 1990, « Il testo nel testo : la citazione nel romanzo greco », Materiali e discussioni 25, p. 27‑48.

Fusillo M. 1991, Naissance du roman, Paris (trad. de Il romanzo Greco : polifonia ed eros, Venezia, 1989).

Galvagno R. 1995, Le sacrifice du corps. Frayages du fantasme dans les Métamorphoses d’Ovide, Paris.

Gantz T. 1993, Early Greek Myth : A Guide to Literary and Artistic Sources, Baltimore.

Garelli M.‑H. 2007, Danser le mythe : la pantomime et sa réception dans la culture antique, Bibliothèque d’études classiques 51, Louvain‑Paris.

Garnaud J.‑Ph. 1991, Achille Tatius. Le roman de Leucippé et Clitophon, CUF, Paris.

Garson R. W. 1975, « Notes on some Homeric Echoes in Heliodorus’ Aethiopica », AC 18, p. 137‑140.

Gély‑Ghedira V. 2000, La Nostalgie du moi. Écho dans la littérature européenne, Littératures européennes, Paris.

Genette G. 1991, Fiction et diction, Poétique, Paris.

Genette G. 2004, Métalepse. De la figure à la fiction, Poétique, Paris.

Gerlaud B. 2005, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. XI (chants XXXIII‑XXXIV), CUF, Paris.

Gigli D. 1978, « Alcune nuove concordanze fra Nonno ed Achille Tazio », in E. Livrea et G. A. Privitera (éd.), Studi in onore di Anthos Ardizzoni, Filologia e critica, 25, 1, Filologia e critica 25, Rome, p. 433‑446.

Giraudet V. 2011, « Le rivage, la presqu’île et le marais : espaces baroques chez Achille Tatius et Nonnos de Panopolis », in R. Poignault (éd.), p. 147‑163.

Goldhill S. 1994, « The Naive and Knowing Eye : Ecphrasis and the Culture of Viewing in the Hellenistic World », in S. Goldhill et R. Osborne (éd.), Art and Text in Ancient Greek Culture, Cambridge, p. 197‑223.

Goldhill S. 1995, Foucault’s Virginity, Cambridge.

Goldhill S. 2000, « Viewing and the Viewer : Empire and the Culture of Spectacle », in T. Siebers (éd.), The Body Aesthetic. From Fine Art to Body Modification, Ann Arbor, p. 41‑75.

Goldhill S. 2001, « The Erotic Eye : Visual Stimulation and Cultural Conflict », in S. Goldhill, Being Greek under Rome : Cultural Identity, the Second Sophistic and the Development of the Empire, Cambridge, p. 154‑194 (2e éd. 2007).

Goldhill S. 2008, « Genre », in T. Whitmarsh (éd.), p. 185‑200.

Goldhill S. et Osborne R. (éd.), Performance, Culture and Athenian Democracy, Cambridge.

Gow A. S. F. 1952, Theocritus. II, Commentary, Cambridge.

Gow A. S. F. et Page D. L. 1965, Hellenistic Epigrams. The Garland of Meleager, Cambridge. 1968, Hellenistic Epigrams. The Garland of Philip, Cambridge.

Graf Fr. 1991, « Textes orphiques et rituel bacchique. À propos des lamelles de Pélinna », in Ph. Borgeaud (éd.), Orphée et orphisme, en l’honneur de Jean Rudhardt, Recherches et rencontres 3, Genève, p. 87‑102.

Grammatiki A. K. (éd.) 2009, Fiction on the Fringe : Novelistic Writing in the Post‑Classical Age, Mnemosyne Suppl. 310, Leyde.

Grimal P. 1958, Romans grecs et latins, La Pléiade, Paris.

Groupe μ (Mu) 1970, Rhétorique générale, Langue et langages, Paris.

Guez J.‑Ph. 2001, Du code à l’écriture. Les conventions romanesques et leur utilisation par Chariton, Xénophon d’Éphèse, Achille Tatius, thèse de doctorat, université Paris Ouest‑Nanterre‑La Défense (inédit).

Guez J.‑Ph. 2003, « Les romans grecs et le romanesque », Lalies 23, p. 225‑240.

Guez J.‑Ph. 2005, « Achille Tatius ou le paysage‑monde », in B. Pouderon (éd.), p. 299‑308.

Guez J.‑Ph. 2012a, « Portes fermées ou entrouvertes : de l’effraction érotique chez Achille Tatius », in P.‑L. Malosse et B. Perez‑Jean (éd.), Achille‑Eschyle. Mythe ancien et mythe nouveau, Mondes anciens, Montpellier, p. 137‑156.

Guez J.‑Ph. 2012b, « “Il va arriver quelque chose…” : la construction du temps dans l’ekphrasis de tableau (Achille Tatius, Philostrate) », in M. Briand (dir.), p. 35‑51.

Guez J.‑Ph. 2013, « Tragique, spectaculaire, sophistique », in H. Scépi (éd.), Le Genre et ses qualificatifs, La Licorne 105, p. 273‑288.

Guez J.‑Ph. et Kasprzyk D. (éd.) 2016, Penser la prose dans le monde gréco‑romain, La Licorne 119.

Gutzwiller K. J. 1981, Studies in the Hellenistic epyllion, Beiträge zur klassischen Philologie 114, Königstein.

Gutzwiller K. J. 1991, Theocritus’ Pastoral Analogies. The Formation of a Genre, Madison.

Gutzwiller K. J. 2010, « Images poétiques et réminiscences artistiques dans les épigrammes de Méléagre », in E. Prioux et A. Rouveret (éd.), p. 67‑112.

Habinek Th. N. 1985, The Colometry of Latin Prose, Berkeley‑Los Angeles.

Hägg Th. 1971, Narrative Technique in Ancient Greek Romances. Studies of Chariton, Xenophon Ephesius and Achilles Tatius, Acta Instituti Athenienis Regni Sueciae VIII, Stockholm.

Halleux R. (éd.) 1981, Les Alchimistes grecs. I, Papyrus de Leyde, Papyrus de Stockholm, fragments de recettes, CUF, Paris.

Halperin D., Winkler J. J. et Zeitlin F. 1990, Before Sexuality : The Construction of Erotic Experience in the Ancient Greek World, Princeton.

Hamburger K. 1977, Die Logik der Dichtung (3e éd.), Stuttgart (trad. fr., Logique des genres littéraires, Poétique, Paris, 1986).

Harris H. A. 1964, Greek Athletes and Athletics, Londres.

Harrison S. J., Paschalis M. et Frangoulidis S. 2005, Metaphor and the Ancient Novel, Ancient Narrative Suppl. 4, Groningue.

Haynes K. 2003, Fashioning the Feminine in the Greek Novel, Londres‑New York.

Heibges S. 1911, De clausulis Charitoneis, thèse de doctorat, Munster.

Hernandez Lara C. 1990, « Rhetorical Aspects of Chariton of Aphrodisias », GIF 42 (2), p. 267‑274.

Hernandez Lara C. 1994, Estudios sobra el aticismo de Cariton de Afrodisias, Classical and Byzantine Monographs 29, Amsterdam.

Hexter R. et Selden D. (éd.) 1992, Innovations of Antiquity, New York.

Hidber Th. 1996, Das klassizistische Manifest des Dionys von Halikarnass, Die Praefatio zu De oratoribus veteribus. Einleitung, Übersetzung, Kommentar, Beiträge zur Altertumskunde 70, Stuttgart‑Leipzig.

Hirschberger M. 2001, « Epos und Tragödie in Charitons Kallirhoe. Ein Beitrag zur Intertextualität der griechischen Romans », WJA 25, p. 157‑186.

Hirschig W. A. 1885, Heliodorus, Aethiopicorum libri decem, Leipzig‑Vienne.

Hollis A. 1994, « Nonnus and Hellenistic Poetry », in N. Hopkinson (éd.), p. 43‑62.

Holzberg N. 1996, « The genre : Novels Proper and the Fringe », in G. Schmeling (éd.), p. 11‑28.

Hopkinson N. 1988, A Hellenistic Anthology, Cambridge Greek and latin classics, Cambridge.

Hopkinson N. 1994 (éd.), Studies in the Dionysiaca of Nonnus, Cambridge Philological Society Suppl. 17, Cambridge.

Hopkinson N. 1994, « Nonnus and Homer », in N. Hopkinson (éd.), p. 9‑42.

Hostein A. et Lalanne S. 2012, Les voyages des empereurs dans l’Orient romain (époques antonine et sévérienne), Hespérides, Paris.

Houriez A. 1992, « D’Eschyle à Ovide : le traitement du mythe d’Io à travers divers genres littéraires », Uranie 2, p. 43‑62.

Howard A. P. 2009, Making Change Happen : The Adaptation and Transformation of Ovid’s Metamorphoses in Longus’ Daphnis and Chloe, disponible sur : http://repositories.lib.utexas.edu/handle/2152/ETD‑UT‑2009‑05‑79 [consulté en mars 2017].

Hubbard T. K. 1998, The Pipes of Pan : Intertextuality and Literary Filiation in the Pastoral Tradition from Theocritus to Milton, Ann Arbor.

Hubbard T. K. 2006, « The Pipe that Can Imitate all Pipes : Longus’ Daphnis and Chloe and the Intertextual Polyphony of Pastoral Music », in M. Skøie and S. Bj. Velázquez (éd.), Pastoral and the Humanities : Arcadia Re‑Inscribed, Exeter, p. 103‑106.

Humbert J. 1960, Syntaxe grecque, Collection de philologie classique 2, Paris.

Hunter R. 1983, A Study of Daphnis and Chloe, Cambridge.

Hunter R. 1997, « Longus and Plato », in M. Picone et B. Zimmermann (éd.), p. 15‑18.

Hunter R. (éd.) 1998, Studies in Heliodorus, Cambridge Philological Society Suppl. 21, Cambridge.

Hunter R. 1998b, « The Aithiopika of Heliodorus : beyond interpretation ? », in R. Hunter (éd.), p. 40‑59.

Hunter R. 1999, Theocritus. A Selection, Cambridge.

Hunter R. 2006, « Virgil’s Ecl. 1 and the Origins of Pastoral », in M. Fantuzzi et T. Papanghelis (éd.), Brill’s Companion to Greek and Latin Pastoral, Brill’s Companions in Classical Studies, Leyde, p. 263‑273.

Innes D. 2003, « Metaphor, simile and allegory as ornaments of style », in G. R. Boys‑Stones (éd.), Metaphor, Allegory, and the Classical Tradition. Ancient Thought and Modern Revisions, Oxford‑New York, p. 7‑27.

Irigoin J. 2002, « Le décompte des temps marqués dans la poésie lyrique grecque », Pallas 59, p. 91‑101 (repris dans Le Poète grec au travail, Paris, 2009, p. 19‑27).

Jacquinod B., Lallot J., Mortier‑Waldschmidt O. et Wakker G. (éd.) 2000, Études sur l’aspect chez Platon, Centre Jean Palerne, Mémoires 20, Saint‑Étienne.

Janko R. 1992, The Iliad : A Commentary IV, books 13‑16, Cambridge.

Jouanno C. 2001, « Chariton et le langage du corps », in A. Billault (éd.), ὨΠΩΡΑ [‘Opôra]. La belle saison de l’hellénisme. Études de littérature antique offertes au Recteur Jacques Bompaire, Cultures et civilisations médiévales 12 , Paris, p. 125‑138.

Jouteur I. 2001, Jeux de genre dans les Métamorphoses d’Ovide, Bibliothèque d’études classiques 26, Louvain‑Paris‑Sterling.

Kaïris A. (éd.) 1932, Longus. Pastorales, Athènes.

Kania R. 2012, « Orpheus and the Reinvention of Bucolic Poetry », American Journal of Philology 133 (4), p. 657‑685.

Kasprzyk D. 2007, « Parole, silence et mort : le complot des prétendants dans le roman de Chariton », REG 120 (1), p. 87‑106.

Kasprzyk D. et Vendries Chr. 2012, Spectacles et désordre à Alexandrie : Dion de Pruse, Discours aux Alexandrins, Histoire ancienne, Rennes.

Kerényi K. 1996, Dionysos : Archetypal Images of Indestructible Life, Princeton.

Keydell R. 1932, « Eine Nonnos‑Analyse », AC I, p. 173‑202.

Kim L. 2010, Homer between History and Fiction in Greek Literature, Cambridge.

Kindstrand J. Fr. 1973, Homer in der zweiten Sophistik : Studien zu der Homelektüre und dem Homerbild bei Dion von Prosa, Maximus von Gyros und Aalios Aristides, Studia Graeca Upsaliensia 7, Uppsala.

Klimis S. 1993, Le statut du mythe dans la Poétique d’Aristote. Les fondements philosophiques de la tragédie, Cahiers de philosophie ancienne 13, Bruxelles.

Koch‑Piettre R. 2009, « Historiographie et épistémologie des sciences des religions », Annuaire de l’École pratique des hautes études (EPHE), Section des sciences religieuses 116 (2007‑2008), p. 339‑343.

König J. 2008, « Body and Text », in T. Whitmarsh (éd.), p. 127‑144.

Konstan D. 1987, « La Rappresentazione dei Rapporti Erotici nel Romanzo Greco », Materiali e Discussioni 19, p. 9‑27.

Konstan D. 1994, Sexual Symmetry. Love in the Ancient Novel and Related Genres, Princeton.

Konstan D. 1998, « The Invention of Fiction », in B. Chance, R. Hock et J. Perkins (éd.), Ancient Fiction and Early Christian Narrative, Symposium Series 6, Atlanta, p. 3‑18.

Konstan D. 2009, « The Active Reader and the Ancient Novel », in A. Paschalis, S. Panayotakis et G. Schmeling. (éd.), p. 1‑17.

Kossaifi Chr. 1998, Recherches sur la poétique de Théocrite, thèse de doctorat, Lille (inédit).

Kossaifi Chr. 2002, « L’onomastique bucolique dans les Idylles de Théocrite. Un poète face aux noms », REA 104 (3‑4), p. 349‑362.

Kossaifi Chr. 2005, « Daphnis et Daphné. Mythe et poésie dans l’Idylle I de Théocrite », BAGB 1, p. 113‑144.

Kossaifi Chr. 2009, « Apprivoiser l’autre. Les figures de Pan et de Dionysos dans la poésie de Théocrite », in M.‑Fr. Marein, P. Voisin et J. Gallego (dir.), Figures de l’étranger autour de la Méditerranée antique : « À la rencontre de l’autre ». Actes du colloque international de Pau, 12‑14 mars 2009, Kubaba, série Actes, Paris, p. 529‑537.

Kossaifi Chr. 2011, « Le mythe bucolique de Théocrite à Longus », in R. Poignault (éd.), p. 71‑92.

Kossaifi Chr. 2012a, « Daphnis et Chloé ou le rêve de Calypso. Le refus du voyage identitaire dans le roman de Longus », Réflexion(s), revue en ligne : http://reflexions.univ‑perp.fr/ [consulté en mars 2017].

Kossaifi Chr. 2012b, « L’art bucolique d’être au monde. L’artifice d’une utopie poétique », in P. Hummel (éd.), Pathologie(s). Études sur l’art(ifice) d’être au monde, Philologicum, Paris, p. 19‑33.

Kossaifi Chr. 2012c, « The Legend of Phatta in Longus’ Daphnis and Chloe », AJPh 133 (4), p. 573‑600.

Kossaifi Chr. 2014, « Quand le poète s’amuse. Les jeux sur la dédicace dans la poésie de Théocrite », in J.‑Cl. Julhe (éd.), Pratiques latines de la dédicace : permanence et mutations, de l’Antiquité à la Renaissance, Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance 83, Paris, p. 117‑140.

Kost K. 1971, Musaios, Hero und Leander, Einleitung, Text, Übersetzung und Kommentar, Abhandlungen zur Kunst und Literaturwissenschaft 88, Bonn.

Lacombrade Chr. 1970, « Sur l’auteur et la date des Ethiopiques », REG 83 (1), p. 70‑89.

Laigneau S. 1999, La femme et l’amour chez Catulle et les Élégiaques augustéens, Atomus 249, Bruxelles.

Laird A. 2008, « Approaching Style and Rhetoric », in T. Whitmarsh (éd.), p. 201‑217.

Lakoff G. et Johnson M. 1980, Metaphors We Live By, Chicago (2e éd. 2003) [trad. fr., Les métaphores dans la vie quotidienne, Propositions, Paris, 1986].

Lalanne S. 2006, Une éducation grecque. Rites de passage et construction des genres dans le roman grec ancien, Textes à l’appui, série Histoire classique, Paris.

Laplace M. 1983, « Légende et fiction chez Achille Tatius. Les personnages de Leucippé et de Iô », BAGB 3, p. 311‑318.

Laplace M. 1995, « L’emblème esthétique des Éthiopiques d’Héliodore : une bague d’ambre au chaton d’améthyste gravé » in L. Dubois (éd.), Poésie et lyrique antiques, Travaux et recherches, Villeneuve d’Ascq, p. 179‑197.

Laplace M. 2001, « Théâtre et romanesque dans les Éthiopiques d’Héliodore : le romanesque anti‑tragique d’un discours panégyrique », RhMPh 144 (3‑4), p. 373‑396.

Laplace M. 2007, Le roman d’Achille Tatius. « Discours panégyrique » et imaginaire romanesque, Sapheneia 12, Berne.

Laplace M. 2010, Les Pastorales de Longos : Daphnis et Chloé, Berne.

Le Guern M. 1972, Sémantique de la métaphore et de la métonymie, Langue et langage, Paris.

Lee H. M. 2001, The Program and Schedule of the Ancient Olympic Games, Nikephoros. Beihefte : Beiträge zu Sport un Kultur im Altertum 6, Hildesheim.

Legrand Ph. E. 1967, Les bucoliques grecs. I, Théocrite, CUF, Série grecque, Paris.

Lejeune M. 1972, Phonétique historique du mycénien et du grec ancien, Paris.

Létoublon Fr. 1983, « Le miroir et la boucle », Poétique 40, p. 19‑36.

Létoublon Fr. 1992, « Un cercle d’ébène sur son bras d’ivoire. L’antiquité grecque face au métissage », in J.‑M. Racault et J.‑Cl. Marimoutou (éd.), Métissages, Saint‑Denis de la Réunion, p. 83‑97.

Létoublon Fr. 1993, Les lieux communs du roman : stéréotypes grecs d’aventure et d’amour, Mnemosyne Suppl. 123, Leyde‑New York‑Cologne.

Létoublon Fr. 2003, « Les liaisons dangereuses ou les lettres dans le roman grec », in S. Panayotakis, M. Zimmerman et W. Keulen (éd.), p. 271‑288.

Létoublon Fr. 2005, « Le don de la musique », in A. Kolde, A. Lukinovich et A.‑L. Rey (éd.), Κορυφαίῳ ἀνδρί. Mélanges offerts à André Hurst, Genève, p. 191‑201.

Létoublon Fr. 2006, « La rhétorique du suicide », in B. Pouderon et J. Peigney (éd.), p. 263‑279.

Létoublon Fr. 2007, « L’Amour athlète », in S. David et E. Geny (éd.), Troïka, parcours antiques, vol. 1, Institut des sciences et techniques de l’Antiquité, Besançon, p. 331‑340.

Létoublon Fr. 2008a, « Pirates des cœurs », in D. Auger et E. Wolff (éd.), Culture classique et christianisme. Mélanges offerts à Jean Bouffartigue, Paris, p. 293‑300.

Létoublon Fr. 2008b, « Λύτο γούνατα : d’Homère aux romans grecs » in D. Auger et J. Peigney (éd.), Φιλευριππίδης, Phileurippidès. Mélanges offerts à François Jouan, Paris, p. 713‑723.

Létoublon Fr. 2012, « La pierre magnétique de l’amour », in S. Laigneau‑Fontaine et F. Poli (éd.), Liber aureus. Mélanges d’antiquité et de contemporéanité offerts à Nicole Fick, Études anciennes 46, Nancy, p. 209‑218.

Létoublon Fr. 2013, « Mythological Paradigms in the Greek Novels », in M. Paschalis et S. Panayotakis (éd.), The Construction of the Real and the Ideal in the Ancient Novel. Actes du colloque RICAN 5, colloque de Rethymnon, Ancient Narrative Suppl. 17, Groningue, p. 127‑145.

Létoublon Fr. 2014, « The Magnetic Stone of Love. Greek Novel and Poetry », in E. P. Cueva et S. P. Byrne (éd.), A Companion to the Ancient Novel, Blackwell Companion to the Ancient World, Malden (Mass.), p. 330‑351.

Létoublon Fr. et Boulic N. 2012, « Éros doux‑amer » in B. Pouderon et C. Bost‑Pouderon (éd.), p. 55‑72.

Létoublon Fr. et Boulic N. (à paraître), « The Pirates in the Library », in M. Futre‑Pinheiro (éd.), Actes du colloque ICAN 2008, Ancient Narrative Suppl., Groningue.

Levine M. M. 2006, « Ovid’s Evolution », in R. Gibson, S. Green et A. Sharrock (éd.), The Art of Love. Bimillenial Essays on Ovid’s Ars Amatoria and Remedia Amoris, Oxford, p. 252‑275.

Lightfoot J. L. 2009, Hellenistic Collection. Philitas, Alexander of Aetolia, Hermesianax, Euphorion, Parthenius, Loeb classical library 508, Londres.

Liviabella Furani P. 1985, « Religione e Letteratura nel “Racconto” di Sacrifici Umani presso i Romanzieri Greci d’Amore », Quaderni Istituto di Filosofia dell’Università di Perugia (QIFP) 3, p. 25‑60.

Lloyd G. E. R. 1996, « The Metaphors of Metaphora », in G. E. R. Lloyd, Aristotelian Explorations, Cambridge, p. 205‑225.

Loïc‑Berger M.‑P. 1980, « Pour une lecture du roman grec : son intérêt pluriel, ses prolongements », EtCl 48, p. 23‑42.

Lorento Nuñez M. 2004‑2005, « Fantaisie d’une voix narrative : Héliodore », Incontri triestini di filologia classica 4, p. 81‑97.

Lukács G. 1968, La théorie du roman, Tel, Paris.

Maas P. 1966, Greek Metre, trad. par H. Lloyd‑Jones, Oxford.

Mc Call M. H. 1969, Ancient Rhetorical Theories of Simile and Comparison, Loeb Classical Monographs, Cambridge (Mass.).

McLeod W. E. 1961, « Oral bards at Delphi », TPAPh, vol. 92, p. 317‑325.

Macé M. 2011, Façons de lire, manières d’être, NRF essais, Paris.

Malosse, P.‑L. 2012, « Les Éthiopiques d’Héliodore : une œuvre de l’Antiquité tardive », RET 1, p. 179‑199.

Marein M.‑Fr. 2001, « Les substituts de la Pythie dans le roman grec », in B. Pouderon (éd.), p. 111‑122.

Martin J. (éd. et trad.) 1998, Aratos. Phénomènes, CUF, Paris.

Marx W. 2011, « La véritable catharsis aristotélicienne. Pour une lecture philologique et physiologique de la Poétique », Poétique 166, p. 131‑154.

Meillier C. 1975, « L’épiphanie du dieu Pan au livre II de Daphnis et Chloé », REG 88, p. 121‑131.

Meillier C. 1982, « La fonction thérapeutique de la musique et de la poésie dans le recueil des “Bucoliques” de Théocrite », BAGB 2, p. 164‑186.

Mellet S. et Vuillaume M. (éd.) 2000, Le style indirect libre et ses contextes, Cahiers chronos 5, Amsterdam‑Atlanta.

Merkelbach R. 1963, « Die Erigone des Eratosthenes », in A. Guzzo, C. Cordié et M. Mila (éd.), Miscellanea di studi alessandrini in memoria di Augusto Rostagni, Turin, p. 469‑526.

Merriam C. U. 2001, The Development of the Epyllion Genre Through the Hellenistic and Roman Periods, Studies in Classics 14, Lewiston‑Queenston.

Meyer W. 1891, Der accentuirte Satzschluss in der griechischen Prosa vom IV bis XVI Jahrhundert, Göttingen.

Mignogna E. 1993, « Europa o Selene ? Achille Tazio e Mosco o il ritorno ’dell’ “inversione” », Maia 45, p. 177‑183.

Mignogna E. 1995, « Roman und Paradoxon : die Metamorphosen der Metapher in Achilleus Tatios’ Leukippe und Kleitophon », in H. Hofmann (éd.), Groningen Colloquia on the Novel 6, p. 21‑37.

Miller S. 2004, Ancient Greek Athletics, New Haven.

Mineur W. H. 1984, Callimachus’ Hymn to Delos, Introduction and Commentary, Mnemosyne Suppl. 83, Leyde.

Mittelstadt M. C. 1964, Longus and the Greek Love Romance, Stanford.

Mittelstadt M. C. 1967, « Longus’ Daphnis and Chloe and Roman Narrative Painting », Latomus 26, p. 752‑761.

Mittelstadt M. C. 1970, « Bucolic‑Lyric Motifs and Dramatic Narrative in Longus’ Daphnis and Chloe », RhM 113, p. 211‑227.

Molinié G. 1995, Du roman grec au roman baroque, Toulouse.

Montalbetti C. 1997, Le voyage, le monde et la bibliothèque, Écriture, Paris.

Montalbetti C. 2001, La fiction, Paris.

Mommsen Th. 1917, Manuel des antiquités romaines. 17, Le droit pénal romain, Paris.

Morales H. 2000, « Sense and Sententiousness in the Greek Novels », in A. Sharrock et H. Morales, Intratextuality. Greek and Roman Textual Relations, Oxford, p. 67‑88.

Morales H. 2004, Vision and Narrative in Achilles Tatius’ Leucippe and Clitophon, Cambridge.

Morales H. 2008, « The History of Sexuality », in T. Whitmarsh (éd.), p. 39‑55.

Moreau Fr. 1982, L’image littéraire, position du problème. Quelques définitions, Les images dans l’oeuvre de Rabelais 1, Paris.

Morgan J. R. 1985, « Longus and the Myth of Chloe », ICS 10, p. 119‑134.

Morgan J. R. 1989, « A Sense of the Ending : the Conclusion of Heliodoros’ Aithiopika », TAPhA 119, p. 299‑320.

Morgan J. R. 1994, « The Aithiopika of Heliodoros : Narrative as Riddle », in J. R. Morgan et R. Stoneman (éd.), p. 97‑113.

Morgan J. R. 1998, « Narrative Doublets in Heliodorus’ Aithiopika », in R. Hunter (éd.), p. 60‑78.

Morgan J. R. 2003, « Nymphs, Neighbours and Narrators : A Narratological Approach to Longus », in S. Panayotakis et al. (éd.), p. 171‑189.

Morgan J. R. 2004, Longus. Daphnis and Chloe, Aris & Philips Classical Texts, Oxford.

Morgan J. R. 2009, « The Emesian Connection : Philostratus and Heliodorus », in K. Demoen et D. Praet (éd.), Theios Sophistes. Essays on Flavius Philostratae Vita Apollonii, Mnemosyne Suppl. 305, Leyde, p. 263‑281.

Morgan J. R. 2011, « Poets and Shepherds : Philetas and Longus », in K. Doulamis (éd.), p. 139‑160.

Morgan J. R. 2012, « Le culte du Nil chez Héliodore », in B. Pouderon et C. Bost‑Pouderon (éd.), p. 255‑267.

Morgan J. R. et Harrison S. 2008, « Intertextuality », in T. Whitmarsh (éd.), p. 218‑236.

Morgan J. R. et Stoneman R. (éd.) 1994, Greek Fiction : the Greek Novel in Context, Londres‑New York.

Morpurgo‑Tagliabue G. 1967, Linguistica e stilistica di Aristotele, Filologia e critica 4, Rome.

Mortier‑Waldschmidt O. (éd.) 2006, Musique et Antiquité. Actes du colloque d’Amiens, 25‑26 octobre 2004, Paris.

Mortier‑Waldschmidt O. 2006b, « L’univers sonore des Bucoliques de Théocrite », in O. Mortier‑Waldschmidt (éd.), p. 91‑106.

Most G. 1989, « The Stranger’s Stratagem : Self‑Disclosure and Self‑Sufficiency in Greek Culture », JHS 109, p. 114‑133.

Moulton C. 1977, Similes in the Homeric Poems, Hypomnemata 49, Göttingen.

Müller C. W. 1976, « Chariton von Aphrodisias und die Theorie des Romans in die Antike », A&A 22, p. 115‑136.

Muñoz A.‑I. 2010, Rythmes et dramaturgies du Chœur dans les Suppliantes d’Eschyle, thèse de doctorat, université de Rouen.

Muñoz A.‑I. (à paraître), Héphestion. Sur les poèmes, traduction et commentaire.

Muñoz A.‑I. et Steinrück M. (éd.) [à paraître], Le théâtre et ses rythmes dans l’Antiquité, Cahiers du GITA 22.

Muñoz A.‑I. et Perrot S. (à paraître), « Portrait musical et rythmique d’un efféminé : Agathon dans les Thesmophories d’Aristophane », in A.‑I. Muñoz et M. Steinrück (éd).

Murray J. 2005, « The Constructions of the Argo in Apollonius’ Argonautica », in A. Harder et M. Cuypers (éd.), Beginning from Apollo. Studies in Apollonius Rhodius and the Argonautic Tradition, Caeculus 6, Louvain‑Paris‑Dudley, p. 88‑106.

Nagy G. 1992, « Mythological Exemplum in Homer », in R. Hexter et D. Selden (éd.), p. 311‑331.

Nilsson I. 2009, Plotting with Eros : Essays on the Poetics of Love and the Erotics of Reading, Copenhague.

Nilsson M. P. 1941, Geschichte der griechischen Religion, 2 vol., Handbuch der Altertumswissenschaft Abt. 5, Münich.

Nimis St. A. 1999, « The Sense of Open‑Endedness in the Ancient Novel », Arethusa 32, p. 215‑238.

Nimis St. A. 2001, « Cycles and Sequence in Longus’ Daphnis and Chloe », in J. Watson (éd.), Speaking Volumes : Orality and Literacy in the Greek and Roman World, Mnemosyne Suppl. 218, Leyde, p. 187‑200.

Nimis St. A. 2004, « Egypt in Greco‑Roman History and Fiction », ALIF 24, p. 34‑67.

Oudot E. 1992, « Images d’Athènes dans les romans grecs », in M.‑Fr. Baslez, P. Hoffmann et M. Trédé (éd.), p. 101‑111.

Page D. L. 1981, Further Greek Epigrams, Cambridge.

Paglialunga E. 2005, « El Ars Amandi en la novela de amor griega », Florentia Iliberritana 16, p. 255‑274.

Päll J. 2007, Form, Style and Syntax. Towards a statistical analysis of Greek prose rhythm : on the example of “Helen’s encomium” by Gorgias, thèse de doctorat, Tartu.

Panayotakis S., Zimmerman M. et Keulen W. (éd.) 2003, The Ancient Novel and Beyond, Mnemosyme Suppl. 241, Leyde.

Papanikolaou A. D. 1973, Chariton‑Studien. Untersuchungen zur Sprache und Chronologie der griechischen Romane, Hypomnemata. Untersuchungen zur Antike und zu ihrem Nachleben 37, Göttingen.

Paschalis, A. et Frangoulidis S. (éd.) 2002, Space in the Ancient Novel, Groningue.

Paschalis A., Panayotakis S. et Schmeling G. (éd.) 2009, Readers and Writers in the Ancient Novel, Ancient Narrative Suppl. 12, Groningue.

Paulsen Th. 1992, Inszenierung des Schicksals : Tragödie und Komödie im Roman des Heliodor, Trèves.

Pavel T. 2003, La pensée du roman, NRF Essais, Paris.

Payne M. 2007, Theocritus and the Invention of Fiction, Cambridge.

Perceau S. 2002, La parole vive. Communiquer en catalogue dans l’épopée homérique, Bibliothèque d’études classiques 30, Paris.

Perec G. 2003, Penser/Classer, Librairie du xxie siècle, Paris.

Pernot L. 1993, La rhétorique de l’éloge dans le monde gréco‑romain, Collection des études augustiniennes 137‑138, Paris.

Péron J. 1974, Les images maritimes de Pindare, Paris.

Perry B. E. 1930, « Chariton and his Romance from a Literary‑Historical Point of View », AJPh 51, p. 93‑134.

Perry B. E. 1967, The Ancient Romances, Berkeley.

Petit L. 1902, « Monodie de Nicetas Eugenianos sur Theodore Prodrome », Vizantijskij Vremennik 9, p. 446‑463.

Philippides M. 1980‑1981, « The “digressive” Aitia in Longus », CW 74, p. 193‑199.

Picone M. et Zimmerman B. (éd.) 1997, Der antike Roman und seine mittelalterliche Rezeption, Bâle.

Pigeaud J. 1993, Longin. Du Sublime, Petite bibliothèque Rivages 21, Paris.

Poignault R. (éd.) 2011, en coll. avec S. Dubel, Présence du roman grec et latin. Actes du colloque de Clermont‑Ferrand, 23‑25 novembre 2006, Caesoduronum 40‑41 bis, Clermont‑Ferrand.

Pöschl V. 1959, « L’arte narrativa di Ovidio nelle Metamorfosi », Atti del Convegno Internazionale Ovidiano, Sulmone, mai 1958, Rome.

Pouderon B. (éd.) 2001, Les personnages du roman grec, avec la coll. de Chr. Hunzinger et D. Kasprzyk, CMO 29, Lyon.

Pouderon B. (éd.) 2004, Lieux, décors et paysages de l’ancien roman des origines à Byzance, avec la coll. de D. Crismani, CMO 34, Lyon.

Pouderon B. et Bost‑Pouderon C. (éd.) 2009, Passions, vertus et vices dans l’ancien roman, CMO 42, Lyon.

Pouderon B. et Bost‑Pouderon C. (éd.) 2012, Les hommes et des dieux dans l’ancien roman, CMO 48, Lyon.

Pouderon B. et Peigney J. (éd.) 2006, Discours et débats dans l’ancien roman, CMO 36, Lyon.

Pouilloux J. 1983, « Delphes dans les Éthiopiques d’Héliodore, La réalité dans la fiction », Journal des Savants, p. 259‑286.

Prigent Chr. 1989, La langue et ses monstres, L’ostiaque 4, Montpellier.

Prioux E. et Rouveret A. (éd.) 2010, Métamorphoses du regard ancien, Modernité classique, Nanterre.

Queyrel Fr. 2001, « Inscriptions et scènes figurées peintes sur le mur du fond du xyste de Delphes », BCH 125, p. 338‑387.

Quignard P. 1994, Le sexe et l’effroi, Paris.

Rattenbury R. M., Lumb T. W. (éd.) et Maillon J. (tr.) 1934, Héliodore, Les Éthiopiques. Théagène et Chariclée I‑III, CUF, Paris.

Ready J. L. 2011, Character, Narrator, and Simile in the Iliad, Cambridge.

Reardon B. P. 1982, « Theme, Structure and Narrative in Chariton », YClS 27, p. 1‑27.

Reardon B. P. 1989, Collected Ancient Greek Novels, Berkeley.

Reardon B. P. 1991, The Form of Greek Romance, Princeton.

Reed J. D. 1997, Bion of Smyrna : The Fragments and the Adonis, Cambridge.

Reed J. D. 2010, « Idyll 6 and the development of bucolic after Theocritus », in J. J. Clauss et M. Cuypers (éd.), A Companion to Hellenistic Literature, Blackwell Companions to the Ancient World 50, Malden (Mass.), p. 238‑250.

M. D. Reeve (éd.) 1994, Longus. Daphnis and Chloe, Stuttgart.

Ricœur P. 1975, La métaphore vive, Sciences humaines, Paris.

Ricœur P. 2000, La mémoire, l’histoire, l’oubli, L’ordre philosophique, Paris.

Rimell V. (éd.) 2007, Seeing Tongues, Hearing Scripts : Orality and Representation in the Ancient Novel, Ancient Narrative Suppl. 7, Groningue.

Rissman L. 1983, Love as War : Homeric Allusion in the Poetry of Sappho, Beiträge zur klassischen Philologie 157, Königstein.

Robert L. 1969, « Les épigrammes satiriques de Lucilius sur les athlètes : parodies et réalités » in A. E. Raubitschek (éd.), L’épigramme grecque, Entretiens sur l’Antiquité classique 14, Genève‑Vandœuvres, p. 181‑295.

Robiano P. 2000, « La citation poétique dans le roman érotique grec », REA 102, p. 509‑529.

Robiano P. 2009, « Pour en finir avec le christianisme d’Achille Tatius et d’Héliodore d’Émèse : la lecture des Passions de Galaction », AC 78, p. 145‑160.

Robinson M. 1988, LIMC IV, s.v. « Europe I », p. 76‑92.

Rohde E. 1914, Der antike Roman und seine Vorlaufer (2e éd.), Leipzig (réimpr. Darmstadt, 1960).

Romilly J. de, 1975, Magic and Rhetoric in Ancient Greece, Cambridge (Mass.)‑Londres.

Roux G. 1976, Delphes, son oracle et ses dieux, Confluents 2, Paris.

Ruijgh C. J. 1971, Autour de “te épique”. Études sur la syntaxe grecque, Amsterdam.

Ruiperez M. S. 1954, Estructura del sistema de aspectos y tiempos de verbo griego antiguo. Análisis funcional sincrónico, Salamanca (trad. fr., Structure du système des aspects et des temps en grec ancien, analyse fonctionnelle synchronique, Annales littéraires de l’université de Besançon 263, Paris, 1979).

Ruiz‑Montero C. 1991, « Aspects of the Vocabulary of Chariton of Aphrodisias », CQ 41, p. 484‑489.

Saint‑Gelais R. 2011, Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux, Poétique, Paris.

Sandy G. N. 1982, « Characterization and Philosophical Decor in Heliodorus’ Aethiopica », TAPhA 112, p. 141‑158.

Schaeffer J.‑M. 1999, Pourquoi la fiction ?, Poétique, Paris.

Scheppers F. 2011, The Colon Hypothesis : Word Order, Discourse Segmentation and Discourse Coherence in Ancient Greek, Bruxelles.

Schmeling G. (éd.) 1996, The Novel in the Ancient World, Mnemosyne Suppl. 159, Leyde (2e éd. 2003).

Schmiel R. 1981, « Moschus’ Europa », CPh 76, p. 261‑266.

Scott W. 1974, The Oral Nature of the Homeric Simile, Mnemosyne Suppl. 28, Leyde.

Scullard H. H. 1974, The Elephant in the Greek and Roman World, Cambridge.

Segal C. 1969, Landscapes in Ovid’s Metamorphoses : A Study in Transformations of a Literary Symbol, Wiesbaden.

Selden D. 1994, « Genre of Genre », in J. Tatum (éd.) 1994, p. 39‑64.

Sens A. 2011, Asclepiades of Samos. Epigrams and Fragments, Oxford.

Sharrock A. 2002, « Ovid and the Discourses of Love : The Amatory Works », in E. P. Hardie (éd.), The Cambridge Companion to Ovid, Cambridge, p. 150‑162.

Shorrock R. 2001, The Challenge of Epic : Allusive Engagement in the Dionysiaca of Nonnus, Mnemosyne Suppl. 210, Leyde.

Simon B. 1999, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. XIV (chants XXXVIII‑XL), CUF, Paris.

Sirinelli J. 1993, Les enfants d’Alexandre. La littérature et la pensée grecques, 334 av. J.‑C.‑529 ap. J.‑C., Paris.

Sissa G. 2011, Sexe et sensualité. La culture érotique des anciens, Paris.

Skenteri F. 2005, Herodes Atticus Reflected in Occasional Poetry of Antonine Athens, Studia Greaca et Latina Lundensia 13, Stockholm.

Squire M. 2009, Image and Text in Graeco‑Roman Antiquity, Cambridge‑New York.

Stanford W. B. 1936, Greek Metaphor : Studies in Theory and Practice, Oxford.

Steinrück M. 1999, « Hexameter und ihre Rhythmen », LEXIS 16, p. 9‑28.

Steinrück M. 2000, Iambos. Studien zum Publikum einer Gattung in der frühgriechischen Literatur, Spudasmata 79, Hildesheim.

Steinrück M. 2004, « Der reihende Prosastil (eiromene) und sein Verhältnis zur Periode », RhM 147, p. 109‑135.

Steinrück M. 2004, Haltung und rhetorische Form. Tropen, Figures und Rhythmus in der Prosa des Eunap von Sardes, Spudasmata 94, Hildesheim.

Steinrück M. 2005, « Lagaroi : le temps de la re‑rythmisation de l’hexamètre », Mnemosyne 58, p. 481‑498.

Steinrück M. 2009, La mise en évidence. La norme moderne à l’épreuve de l’Antiquité grecque, Par ailleurs 4, Paris.

Steinrück M. 2013a, « L’école des parents, l’école des enfants », in A. Macé (dir.), Le savoir public. La vocation politique du savoir en Grèce ancienne, Les cahiers de la MSH Ledoux 7, Besançon, p. 313‑322.

Steinrück M. 2013b, Antike Formen. Materialien zur Geschichte von Katalog, Mythos und Dialog, Amsterdam.

Steinrück M. et Laurent M. 2009, La mise en évidence. La norme moderne à l’épreuve de l’Antiquité grecque, Paris.

Stephens L. D. 1985, « On the restructuring of the Ancient Greek system of word prosody », Parola del Passato 224, p. 367‑378.

Stephens L. D. 1988, « Remarks on accentual prose rhythm », Helios 15, p. 41‑54.

Stephens S. A. 2008, « Cultural identity », in T. Whitmarsh (éd.), p. 56‑71.

Stephens S. A. et Winkler J. J. 1995, Ancient Greek Novels : the Fragments, Princeton.

Stockwell P. 2002, Cognitive Poetics. An Introduction, Londres‑New York.

Straeterhoff B. 1995, Kolometrie und Prosarhythmus bei Cicero und Livius, Oelde.

Stramaglia A. (éd.) 2000, Ἔρως : Antiche trame greche d’amore, Le Rane, Bari.

Sullivan J.‑P. 1968, The Satyricon of Petronius. A Literary Study, Londres.

Swain S. (éd.) 1999, Oxford Readings in the Greek Novel, Oxford.

Tallet‑Bonvalot A. 1995, Longus, Daphnis et Chloé, suivi de Musée, Héro et Léandre, GF 819, Paris.

Tatum J. (éd.) 1994, The Search for the Ancient Novel, Baltimore.

Teodorsson S.‑T. 1977, The Phonology of Ptolemaic Koine, Studia Graeca et Latina Gothoburgensia 36, Göteborg.

Teodorsson S.‑T. 1978, The Phonology of Attic in the Hellenistic Period, Studia Graeca et Latina Gothoburgensia 40, Göteborg.

Tilg S. 2010, Chariton of Aphrodisias and the Invention of the Greek Love Novel, Oxford.

Tronchet G. 1998, La Métamorphose à l’œuvre. Recherches sur la poétique d’Ovide dans les Métamorphoses, Bibliothèque d’études classiques 13, Louvain‑Paris.

Trzaskoma S. M. 2010, Two Novels from Ancient Greece : Callirhoe and An Ephesian Story, Indianapolis.

Tvarnø Lind T. 2009, « Music and Cult in Ancient Greece : Ethnomusicological Perspectives », in J. Tae Jensen, G. Hinge, P. Schultz et B. Wickkiser (éd.), Aspects of Ancient Greek Cult, Aarhus, p. 195‑214.

Valley G. 1926, Über den Sprachgebrauch des Longus, Uppsala.

Van den Heever G. 2005, « Novel and Mystery : Discourse, Myth and Society », in J.‑A. A. Brant, Ch. W. Hedrick et Chr. Skea (éd.), Ancient Fiction : The Matrix of Early Christian and Jewish Narrative, Atlanta, p. 89‑114.

Van Mal‑Maeder D. 2007, La fiction des déclamations, Mnemosyne Suppl. 290, Leyde.

Van Mal‑Maeder D. 1991, « Au seuil des romans grecs : effets de réel et effets de création », in H. Hofmann (éd.), Groningen Colloquia on the Novel 4, Groningue, p. 1‑33.

Vassilaki E. 2005, « Réminiscences de Pindare dans l’Hymne à Sarapis d’Aelius Aristide (Or. XLV) », Euphrosyne 33, p. 325‑339.

Vendryes J. 1938, Traité d’accentuation grecque, Paris.

Vernant J.‑P. 2007, « Hermès‑Hestia. Sur l’expression religieuse de l’espace et du mouvement chez les Grecs », in Œuvres. I, Religions, Rationalités, Politique, Sciences humaines, Paris, p. 381‑422.

Veyne P. 1983, L’élégie érotique romaine. L’amour, la poésie et l’occident, Pierres vives, Paris.

Vian Fr. 1976, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. I (chants I‑II), CUF, Paris.

Vian Fr. 1990, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. IX (chants XXV‑XXIX), CUF, Paris.

Vian Fr. 1991, « Nonno ed Omero », KOINΩNIA 15, 1, p. 5‑18.

Vian Fr. 1995, Nonnos de Panopolis, Les Dionysiaques, t. V (chants XI‑XIII), CUF, Paris.

Videau A. 2003, « Pyrame et Thisbé dans les Métamorphoses d’Ovide : l’élégiaque, tragique de l’Éros et le romanesque, épique de l’Éros ? », Interférences 1, disponible sur http://ars‑scribendi.ens‑lyon.fr/article.php3?id_article=9&var_affichage=vf [consulté en mars 2017].

Vieillefond J.‑R. 2002, Longus, Pastorales, Daphnis et Chloé (2e éd.), CUF, Paris.

Vilborg E. 1955, Achilles Tatius, Leucippe and Clitophon : A Commentary, Studia Graeca et Latina Gothoburgensia 1, Göteborg.

Voelke P. 2001, Un théâtre de la marge : aspects figuratifs et configurationnels du drame satyrique dans l’Athènes classique, Bari.

Volk K. 2006, « Ars Amatoria Romana : Ovid on Love as a Cultural Construct », in R. Gibson, S. Green et A. Sharrock (éd.), The Art of Love. Bimillenial Essays on Ovid’s Ars Amatoria and Remedia Amoris, Oxford, p. 235‑251.

Volk K. 2010, Ovid, Chichester‑Oxford‑Malden.

Von Arnim H. (éd.) 1893‑1896, Dionis Prusaensis quem uocant Chrysostomum quae exstant omnia, Berlin.

Vulgo Gigante G. E. 2004, « Omero nel romanzo di Caritone », in G. Indelli, G. Leone et F. Longo Auricchio (éd.), Mathesis e Mneme. Studi in memoria di Marcello Gigante, Naples, p. 173‑195.

Wallace‑Hadrill A. 1994, Houses and Society in Pompeii and Herculaneum, Princeton.

Webb R. 1997, « Poetry and Rhetoric », in S. E. Porter (éd.), Handbook of Classical Rhetoric in the Hellenistic Period (330 B.C.‑A.D. 400), Leyde, p. 339‑369.

Webb R. 2008, Demons and Dancers : Performance in Late Antiquity, Cambridge (Mass).

Webb R. 2009, Ekphrasis, Imagination and Persuasion in Ancient Rhetorical Theory and Practice, Farnham‑Burlington.

Whitmarsh T. 1998, « The Birth of a Prodigy : Heliodorus and the Genealogy of Hellenism », in R. Hunter (éd.), p. 92‑124.

Whitmarsh T. 1999, « The Writes of Passage : Cultural Initiation in Heliodorus’ Aethiopica », in R. Miles (éd.), Constructing Identities in Late Antiquity, Londres‑New York, p. 16‑30.

Whitmarsh T. 2001, Greek Literature and the Roman Empire : the Politics of Imitation, Oxford.

Whitmarsh T. 2005, « The Lexicon of Love : Longus and Philetas Grammatikos », JHS 125, p. 145‑148.

Whitmarsh T. (éd.) 2008, The Cambridge Companion to the Greek and Roman Novel, Cambridge.

Whitmarsh T. 2008a, « Introduction », in T. Whitmarsh (ed.), p. 1‑14.

Whitmarsh T. 2008b, « Class », in T. Whitmarsh (éd.), p. 72‑87.

Whitmarsh T. 2010, « Domestic Poetics : Hippias’ House in Achilles Tatius », ClAnt 29, p. 327‑347.

Whitmarsh T. 2011, Narrative and Identity in the Ancient Greek Novel : Returning Romance, Cambridge.

Willcock M. 1964, « Mythological Paradeigma in Homer », CQ 14, p. 141‑154.

Willcock M. 1977, « Ad hoc Invention in the Iliad », HSCPh 18, p. 41‑53.

Wilson P. 1999, « The Aulos in Athens », in S. Goldhill et R. Osborne (éd.), Performance, Culture and Athenian Democracy, Cambridge, p. 58‑95.

Winkler J. J. 1982, « The Mendacity of Kalasiris and the Narrative Strategy of Heliodorus’ Aethiopika », YClS 27, p. 93‑158.

Winkler J. J. 1985, Auctor and Actor. A Narratological Reading of Apuleius’ Golden Ass, Berkeley.

Winkler J. J. 1990, The Constraints of Desire : the Anthropology of Sex and Gender in Ancient Greece, New York‑Londres (trad. fr., Désir et contraintes en Grèce ancienne, Paris, 2005).

Wolfreys J., Robbins R. et Womack K. 2006, Key Concepts in Literary Theory, Edimbourg.

Woronoff M. 2001, « Rapports de pouvoir entre les personnages dans les Ethiopiques », in B. Pouderon (éd.), p. 193‑206.

Wouters A. 1994, « Longus, Daphnis et Chloé. Le prooemion et les histoires enchâssées, à la lumière de la critique récente », EtCl 62, p. 131‑167.

Zanker P. 1988, The Power of Images in the Age of Augustus, Ann Arbor.

Zanker P. 2001, Un art pour le plaisir des sens. Le monde figuré de Dionysos et d’Aphrodite dans l’art hellénistique (2e éd.), Imago mundi, Paris.

Zeitlin F. I. 1990, « The Poetics of Eros : Nature, Art and Imitation in Longus’ Daphnis and Chloe », in D. Halperin et al., p. 417‑464.

Zeitlin F. I. 1994, « Gardens of Desire in Longus’ Daphnis and Chloe : Nature, Art and Imitation », in J. Tatum (éd.), p. 148‑170.

Zeitlin F. I. 2001, « Visions and Revisions of Homer », in S. Goldhill (éd.), Being Greek under Rome. Cultural Identity, the Second Sophistic and the Development of Empire, Cambridge, p. 195‑266.

Zimmermann B. 1997, « Die Symphonie der Texte. Zur Intertextualität im griechischen Liebesroman », in M. Picone et B. Zimmermann (éd.), p. 3‑13.

Zuntz G. 1974, « Persephone », Gnomon 46, p. 321‑328.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search