Version classiqueVersion mobile

Vienne dans les textes grecs et latins

 | 
Gérard Lucas

Textes, traductions et commentaires

Marius d’Avenches

Texte intégral

La Chronique de Marius est connue par un seul manuscrit de la fin du IXe s. ou du début du Xe s. conservé à la British Library de Londres, où elle succède à la Chronique de saint Jérôme, elle-même suivie de la Chronica gallica de 452, puis des trois dernières années de la Chronique de Prosper d’Aquitaine ; Marius d’Avenches prend la suite jusqu’en 581, sous la forme d’une liste consulaire précisée par des événements. Il semble acquis que l’auteur de cette Chronique est à identifier avec l’évêque Marius d’Avenches (Marius Auenticensis, ca 530-594), qui appartient à une riche famille d’Autun, où il serait né vers 530. Devenu évêque d’Avenches vers 573, il participe au concile de Mâcon (585) et il meurt à Lausanne, où il aurait fait transférer l’évêché, le 31 décembre 593 ou 594.

  • 348 Voir l’analyse détaillée p. 27-41 de l’édition de J. Favrod (cf. infra).

1Son œuvre est une compilation, qui aurait puisé à deux sources selon Th. Mommsen, cinq selon J. Favrod : la source ravennate des Consularia italica, une source wisigothique, une source italienne (du nord de l’Italie), une source burgonde et franque et enfin, une source locale, du diocèse du Valais348. Le texte qui suit relèverait de la quatrième source.

104. Gondebaud et Godégisile

500 <C> Patricio et Yppacio.
1. His consulibus pugna facta est Diuione inter Francos et Burgundiones Godegeselo hoc dolose contra fratrem suum Gundobaudum
macenante. In eo proelio Godegeselus cum suis aduersum fratrem suum cum Francis dimicauit et fugatum fratrem suum Gundobagaudum regnum ipsius paulisper obtinuit et Gundebaudus Auinione latebram dedit.
2. Eo anno Gundobaudus resumptis uiribus Vienam cum exercitu circumdedit captaque ciuitate, fratrem suum interfecit pluresque seniores hac Burgundiones qui cum ipso senserant
multis quaesitis tormentis morte damnauit regnumque quem perdiderat cum id quod Godegeselus habuerat receptum usque in diem mortis suae feliciter gubernauit.

[Année] 500. [Consuls] Patricius et Hypatius.
1. Sous ces consuls, il se livra à Dijon une bataille entre les Francs et les Burgondes, où Godégisile ourdit contre son frère Gondebaud la trahison suivante. Dans ce combat, c’est au côté des Francs que Godégisile combattit avec ses troupes contre son frère Gondebaud. Pour un petit moment, il s’empara de son royaume, et Gondebaud trouva refuge en Avignon.
2. Cette année, Gondebaud, après avoir refait ses forces, assiégea Vienne avec son armée ; ayant pris la ville, il tua son frère et fit mourir les nombreux nobles burgondes qui s’étaient ralliés à lui, et ce dans de multiples supplices recherchés. Il gouverna dans la prospérité jusqu’au jour de sa mort le royaume qu’il avait perdu avec celui qu’avait possédé Godégisile.
(Marius d’Avenches, Chronique)

2Les principales différences entre le texte de J. Favrod et celui de Th. Mommsen sont indiquées en gras dans le texte latin : Yppacio pour Hypatio ; macenante pour machinante ; multis quaesitis tormentis pour multis exquisitisque tormentis.

3Pour le commentaire, nous renvoyons au texte de Grégoire de Tours, qui développe plus longuement l’épisode (102).

Bibliographie

Références

Auteur

Molinier 1901, no 627 ; Brill’s EncMedChron Online, s.v. « Marius of Avenches » [R.W. Burgess].

Œuvre

Monod 1872. p. 149-163 ; C. Santschi, « La chronique de l’évêque Marius », RHV 76, 1968, p. 17-34 ; J. Favrod, « Les sources et la chronologie de Marius d’Avenches », Francia 17, 1989, p. 1-22.

Éditions

La Chronique de Marius d’Avenches (455-581). Texte, traduction et commentaire, éd. J. Favrod, Cahiers lausannois d’histoire médiévale 4, Lausanne, 1991, p. 69. Trad. revue.

Voir également, PL 72, 1849, col. 796A ; Chronica minora II, éd. Th. Mommsen, p. 234.

Notes

348 Voir l’analyse détaillée p. 27-41 de l’édition de J. Favrod (cf. infra).

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search