Version classiqueVersion mobile

Vienne dans les textes grecs et latins

 | 
Gérard Lucas

Textes, traductions et commentaires

Théodoret de Cyr, Histoire ecclésiastique

Texte intégral

Né à Antioche (ca 393 - 457‑466), Théodoret de Cyr fut élu en 423 évêque de Cyr, petite cité de Syrie euphratéenne voisine d’Antioche. Lui aussi est un continuateur d’Eusèbe : son Histoire ecclésiastique commence au début du règne de Constantin, mais il insiste bien sur le fait que le véritable point de départ est le déclenchement de « la rage arienne » (V, 42, 3) ; de même, le point final choisi est une date ecclésiastique, celle de la mort en 428 de Théodore de Mopsueste, ardent défenseur de l’orthodoxie contre les hérésies, en particulier l’arianisme. À la différence de Sozomène et Socrate, Théodoret est un évêque très engagé dans la vie de l’Église, et en particulier dans celle d’Antioche.

69. Le châtiment d’Eugène

1Dans le chapitre qui précède, Théodoret a exposé un schisme de dix-sept années (V, 24, 12) entre l’Église d’Antioche et l’Occident, qui se clôt en 398 (donc après la mort de Théodose) en grande partie grâce à l’intervention de Jean Chrysostome et entérine officiellement la reconnaissance de l’évêque Flavien d’Antioche ; la première phrase de l’extrait qui suit rappelle cette réconciliation et Théodoret reprend son récit du règne de Théodose en faisant donc un retour en arrière sur la situation en Occident et l’usurpation d’Eugène : nulle mention de Vienne, l’évocation du meurtre de Valentinien n’est là que pour justifier un long développement à la gloire de Théodose, véritable champion de la foi.

Πρὸ δὲ τῆς γεγενημένης εἰρήνης, τήν τε Βαλεντινιανοῦ τελευτὴν καὶ τὴν Εὐγενίου τυραννίδα μαθὼν εἰς τὴν Εὐρώπην ἐστράτευσε. […]

Avant le rétablissement de la concorde [entre les Églises], ayant appris la mort de Valentinien et l’usurpation d’Eugène, il [Théodose] se mit en campagne vers l’Europe. [Suit un très long développement sur la victoire de Théodose marquée, comme chez tous les écrivains chrétiens, par un miracle : un vent froid violent détourne les traits de l’ennemi, et vient à l’aide du champion de Dieu. La capture d’Eugène et son exécution sont dans la logique divine et impériale.]

Ὁ δὲ βασιλεὺς τῶν τε εἰς Βαλεντινιανὸν πλημμεληθέντων ἀνέμνησε καὶ τῆς παρανόμου τυραννίδος καὶ τῶν κατὰ τῆς ἐννόμου βασιλείας πολέμων· ἐκωμῴδησε δὲ καὶ τὴν Ἡρακλέους εἰκόνα καὶ τὸ μάταιον δι᾿ ἐκείνην γενόμενον θράσος. Καὶ τότε δικαίαν καὶ ἔννομον ἐξήνεγκε τῆς κατ᾿ αὐτοῦ τιμωρίας τὴν ψῆφον. Τοιοῦτος ἦν ἐκεῖνος καὶ ἐν εἰρήνῃ καὶ ἐν πολέμῳ, ἀεὶ μὲν τὴν θείαν ἐπικουρίαν αἰτῶν, ἀεὶ δὲ ταύτης μεταλαγχάνων.

L’empereur lui [à Eugène] rappela ses torts à l’encontre de Valentinien, l’illégalité de son usurpation, et les guerres menées contre la royauté légitime. Il railla la statue d’Héraclès et la vaine audace qu’elle avait fait naître. Et alors il prononça contre lui la juste condamnation voulue par la loi. Tel fut Théodose, dans la paix comme dans la guerre, toujours implorant l’aide divine, et toujours l’obtenant.
(Théodoret de Cyr, Histoire ecclésiastique, V, 25 [24], 1 et 16‑17)

2L’allusion à Héraclès renvoie à la décision qu’avait prise Nicomachus Flauianus de faire placer des statues d’Héraclès et de Jupiter pour placer les cols alpestres sous leur sauvegarde.

Bibliographie

Références

Auteur

Duval 1971, no 318 ; Quasten 1963, p. 750‑774 ; Y. Azéma, DictSpir 15, 1991, s.v. « Theodoret », col. 418‑435 ; Brill’s EncMedChron Online, s.v. « Theodoret of Cyr » [P. Van Nuffelen] ; Th. Urbainczyk, Theodoret of Cyrrhus : the bishop and the holy man, Ann Arbor (Mich.), 2002. On consultera en outre l’introduction d’A. Martin dans le tome I de l’Histoire ecclésiastique, éd. L. Parmentier et G.Chr. Hansen, SC 501, Paris, 2006.

Éditions

Théodoret de Cyr, Histoire ecclésiastique, tome II, livres III-V, éd. J. Bouffartigue, P. Canivet, A. Martin, L. Pietri et Fr. Thélamon, SC 530, Paris, 2009, p. 450‑451. Trad. revue.

Voir également, PG 82, 1864, col. 1251 (1063) et 1254 (1066) ; L. Parmentier, Theodoret Kirchengeschichte, GCS 19, Leipzig, 1911.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search