Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La République naturaliste

 | 
Pierre-Yves Lacour

Remerciements

Texte intégral

1Ce livre est issu d’une thèse de doctorat soutenue à l’Institut universitaire européen de Florence en 2010 sous la double direction d’Antonella Romano et de Marie-Noëlle Bourguet. Pendant toutes ces années, elles ont suivi mon travail à Paris puis à Florence, Strasbourg et Montpellier et je leur suis infiniment reconnaissant de ne m’avoir jamais offert de repos intellectuel et de m’avoir toujours incité à me dégager de l’empire des routines académiques.

2Lorraine Daston, Jean-Luc Chappey et Steve Smith ont lu et commenté avec beaucoup d’attention ce qui allait devenir ce livre. Patrice Bret, Isabelle Laboulais, Denis Lamy et Wolf Feuerhahn ont fait de même au cours du processus éditorial. Je remercie vivement ces sept chercheurs qui, par leurs remarques et critiques, ont permis d’améliorer, de corriger et de raccourcir le manuscrit pour lui donner plus de densité et de vivacité. J’ai suivi la plupart de leurs conseils mais assume seul tous les choix qui ont été effectués.

3Je remercie aussi tous ceux qui m’ont offert leur aide à un moment ou un autre de la recherche ou de l’écriture du livre : Richard W. Burkhardt, Pietro Corsi, Jean-Marc Drouin, Dominique Julia, Valeria Pansini, Renato Pasta, Laurent Pinon, François Regourd, Daniel Roche, Bénédicte Savoy, Jacob Soll, Bernard Strück et Stéphane Van Damme. Je suis tout particulièrement redevable envers mes anciens professeurs de Strasbourg, Isabelle Laboulais, Nicolas Bourguinat et Jean-François Chauvard et n’oublie pas non plus la qualité des échanges intellectuels avec Mathieu Grenet et les camarades des séminaires florentins, et avec Marc Conesa et les « collègues et néanmoins amis » du laboratoire CRISES.

4Ce livre n’aurait pas été possible sans l’aide des personnels des bibliothèques, des centres d’archives et de mon laboratoire, en particulier Daniel Bornemann, Ruth Gbikpi, Nicole Heyd, Serge Noiret, Thierry Sarmant, Pascaline Todeschini et Françoise Brette.

5Je remercie enfin les proches et les amis qui ont prêté une oreille attentive autour d’un verre et/ou une couche confortable au cours d’un séjour de recherche. Sans oublier les très proches qui ont pris particulièrement part à cette petite décennie d’enquête et d’écriture, Laure et mes parents, tout spécialement mon père qui a beaucoup cherché et trouvé, traduit et interprété, lu et relu pour permettre à ce livre d’advenir.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/mnhn/docannexe/image/5436/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 857k

© Publications scientifiques du Muséum, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540