Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le spécimen et le collecteur

 | 
Vincent Leblan
, 
Dominique Juhé-Beaulaton

Conclusion

Les collections naturalistes : une histoire renouvelée, un patrimoine à questionner

Dominique Juhé-Beaulaton et Vincent Leblan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au terme de cet ouvrage, les outils de la méthode historique apparaissent désormais incontournables pour cerner la composante matérielle des collections naturalistes et les transformer en objets de recherche sur l’évolution, dans le temps et dans l’espace, de communautés humaines, végétales et animales, et ce en deux sens différents : non seulement dans une optique relativement classique mobilisant les spécimens pour témoigner d’environnements passés mais aussi, de façon plus novatrice, comme significatifs de rapports sociaux propres aux circonstances de leur prélèvement sur le terrain, qui correspondent à la première étape de leur muséification. Retracer l’itinéraire des spécimens entre le lieu de la collecte et celui de la conservation a révélé la fluidité des différentes catégories d’acteurs, du « simple collecteur » resté anonyme aux scientifiques des musées, savants métropolitains, qui ont parfois eux-mêmes collecté sur le terrain tout en ayant recours aux échanges ou achats de...

Auteurs

Historienne au Centre Alexandre Koyré (CNRS-EHESS-MNHN). Elle travaille sur l’histoire des relations des hommes à leur environnement en Afrique de l’Ouest qu’elle revisite à partir de l’étude des collections de muséums. Elle s’intéresse également à l’histoire de l’ethnobotanique au MNHN, à la documentation et la valorisation de cette collection.

Anthropologue à l’IRD (UMR 208 Patrimoines locaux, environnement et globalisation, IRD-MNHN). Ses travaux articulent ethnologie, primatologie et histoire environnementale dans l’étude des relations entre hommes et primates en Afrique de l’Ouest à des fins d’anthropologie fondamentale, d’épistémologie de l’interdisciplinarité et de recherches sur les politiques de patrimonialisation de la nature.

© Publications scientifiques du Muséum, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540