Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le spécimen et le collecteur

 | 
Vincent Leblan
, 
Dominique Juhé-Beaulaton

La collecte & l’Autre

Une frontière coloniale homme/animal

Captures de chimpanzés et fabrique des identités raciales à l’Institut Pasteur de Kindia, Guinée française, 1920-1930

Vincent Leblan

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le contexte des premiers modèles simiens pour la recherche sur les maladies infectieuses au sein de l’empire colonial français, durant l’entre-deux-guerres, l’Institut Pasteur ouvrit une filiale en Guinée française et mit à profit l’administration coloniale pour faire organiser des battues de singes et s’approvisionner en objets d’expérimentation. Les acteurs de la science pasteurienne jouissaient alors d’un prestige et d’une influence politique qui s’étendaient au-delà de leur périmètre médical. Ils purent ainsi peser sur l’agenda scientifique d’autres établissements de recherche, tels celui du Muséum national d’Histoire naturelle, où ils initièrent des expériences sur la psychologie des anthropoïdes de la ménagerie leur permettant d’inscrire l’Institut Pasteur dans un réseau international d’institutions consacrées à l’étude des primates1. Les ramifications de ce réseau s’étendaient à des chercheurs états-uniens, russes et allemands dont quelques-uns, nous le verrons, séjournè...

Auteur

Anthropologue à l’IRD (UMR 208 Patrimoines locaux, environnement et globalisation, IRD-MNHN). Ses travaux articulent ethnologie, primatologie et histoire environnementale dans l’étude des relations entre hommes et primates en Afrique de l’Ouest à des fins d’anthropologie fondamentale, d’épistémologie de l’interdisciplinarité et de recherches sur les politiques de patrimonialisation de la nature.

© Publications scientifiques du Muséum, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540