Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Le spécimen et le collecteur

 | 
Vincent Leblan
, 
Dominique Juhé-Beaulaton

Indice dei contenuti

Dominique Juhé-Beaulaton e Vincent Leblan

Introduction

Développement des muséums et exploration des mondes extra-européens
Sortir les collecteurs de l’ombre
Sciences, collections et nations en compétition
La production des spécimens
Vies d’acteurs et d’objets
Les raisons de la collecte

Parcours de collecteurs & trajectoires d’objets

Présentation

Parcours de collecteurs et trajectoires d'objets

Ludovic Besson

Victor Planchat, cheminot naturaliste au Sénégal à la fin du dix-neuvième siècle

Apport de ses collections à l’histoire coloniale, l’ornithologie et la linguistique

DE SAINT-ORADOUX-DE-CHIROUZE À SAGNAT : LA COURTE VIE D’UN GRAND VOYAGEUR
Une aventure industrielle : la ligne DSL
MÉTHODE DE TRAVAIL ET DIFFUSION DES COLLECTIONS
UNE COLLECTION ET SON CONTEXTE AGRO-ENVIRONNEMENTAL
LES OISEAUX DE PLANCHAT, TÉMOINS DE LA NOMENCLATURE AVIAIRE SUBSAHARIENNE
Agnès Lainé

Des naturalistes à la conquête de l’Afrique équatoriale

Savants, marchands et voyageurs du réseau Bouvier (1864-1900)

DES VOYAGES DE COLLECTE AUX SOCIÉTÉS SAVANTES
Qui était Aimé Bouvier ?
LE RÉSEAU BOUVIER VERS L’AFRIQUE ÉQUATORIALE
BOUVIER, MARCHE ET COMPIÈGNE : OBJECTIF GABON
DES SAVANTS AUX INDUSTRIELS : EXTENSION DU RÉSEAU
Les usages sociaux des collectes zoologiques
La Société zoologique de France
LOUIS PETIT, ALBERT LUCAN ET LES MISSIONNAIRES SPIRITAINS
Dans l’étau des concurrences : collections ou marchandises ?
Des naturalistes sous le manteau de la Mission de Landana
AUXILIAIRES, COLLECTEURS ET MARCHANDS AFRICAINS
DES COLLECTES NATURALISTES AUX CONCESSIONS TERRITORIALES
Les collections Bouvier : musée, patrimoine et capital
La rivière Léfini : le joyau d’une collection ?
Dominique Juhé-Beaulaton

Trajectoires du fruit miraculeux (Synsepalum dulcificum)

Collectes, herbiers et pharmacologie (dix-huitième – vingtième siècles)

DÉCOUVERTE PAR LES VOYAGEURS ET PREMIÈRES COLLECTES
Premières observations du fruit miraculeux dans le Golfe de Guinée
De l’arrivée dans les herbiers aux premières publications scientifiques
Commerce, diffusion et culture du S. dulcificum : premières informations
LE S. DULCIFICUM DANS LES EXPLORATIONS BOTANIQUES
Premières explorations scientifiques
Multiplication des collectes et le boom des années soixante
UN PARADOXE : UNE ESPÈCE MENACÉE EN VOIE D’EXPANSION

Spécimens à l’aune des politiques muséales

Présentation

Spécimens à l’aune des politiques muséales

Patricia Van Schuylenbergh

Du terrain au Musée. Du Musée au terrain

Constitution et trajectoires des collections zoologiques du Congo belge (1880-1930)

UNE AFRIQUE CENTRALE INTERNATIONALE : QUELQUES IMPULSIONS
CONSTITUTION DE COLLECTIONS SOUS L’ÉTAT INDÉPENDANT DU CONGO (1885-1908)
Un retard à rattraper
Formation de collections institutionnelles
Un nouveau musée pour abriter des collections
LE MUSÉE DU CONGO BELGE : VITRINE SCIENTIFIQUE DE LA NOUVELLE COLONIE (1908-1930)
Des collections au prestige national
Une typologie des collecteurs
Les scientifiques de l’institution
Les collecteurs coloniaux
Les collecteurs royaux
Les collecteurs autochtones
Collectes au Congo pour le compte d’institutions étrangères
UNE ÉTUDE DE CAS : À LA RECHERCHE DE L’ÉLÉPHANT NAIN (ELEPHAS AFRICANUS FRANSSENI)
Course à la primauté
Le lieutenant Franssen, malheurs et gloire d’un « découvreur »
Lancelot Arzel

Chasser, récolter, exposer

Des bagages des collecteurs à la mise en musée, le parcours des objets naturalistes au Congo colonial des années 1880 aux années 1910

PROJET COLONIAL ET GESTES DE COLLECTE : INITIATIVES PRIVÉES ET PUBLIQUES
Le Congo face aux savoirs naturalistes : l’ambiguïté d’une colonie
Initiatives privées et collectes : des savoirs mercantiles
Des pratiques de collecte en voie d’institutionnalisation
CHASSER ET RÉCOLTER : EXPÉRIENCES COLONIALES ET COLLECTIONS DE NATURALIA
Sociologie diversifiée des chasseurs d’objets naturalistes
Bricolage des collections naturalistes : contraintes de la collecte
Vers des collectes savantes ? Apprendre à collecter
LA VIE SOCIALE DES OBJETS NATURALISTES : ENTRE CIRCULATIONS COLONIALES ET MISES EN SCÈNE MÉTROPOLITAINES
Collections privées, expositions privées : de l’horticulture au marché du trophée animal
Organiser la propagande coloniale : Anvers et Tervuren
Retour en colonie : du Jardin colonial de Laeken au Jardin d’Eala
Maxime Michaud

Safari et collectes naturalistes

L’animal de musée comme trophée

CHASSE ET MUSÉUM : UNE RELATION HISTORIQUE
UNE SIMILARITÉ TROUBLANTE
DE L’OBJET-SOUVENIR AU TÉMOIN UNIVERSEL
DES RELATIONS AMBIGUËS
Santiago Aragon

Collections pédagogiques universitaires et construction des savoirs naturalistes

LA ZOOLOGIE, UNE DISCIPLINE UNIVERSITAIRE
L’ORIGINE DES COLLECTIONS DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE PARIS
L’ORIGINE DES SPÉCIMENS
LA COLLECTION PENDANT LA SECONDE PARTIE DU DIX-NEUVIÈME SIÈCLE
LES TRACES DE L’HISTOIRE DANS L’ACTUELLE COLLECTION
LE PATRIMOINE SCIENTIFIQUE UNIVERSITAIRE, UNE SOURCE PÉDAGOGIQUE POUR L’ÉTUDE DES SAVOIRS NATURALISTES

La collecte & l’Autre

Présentation

La collecte et l’Autre

Christelle Patin

Le prélèvement des restes humains ou comment cultiver l’instant propice ?

Quelques exemples de la collection anthropologique du Muséum national d’Histoire naturelle

COLLECTER AU MIEUX LES CORPS VIA LE RÉSEAU MÉDICAL PARISIEN
COLLECTER PAR ACHAT OU DON DE SOI
Des offres face à une demande : le possible achat de cadavre
Quand le scientifique collecte son propre corps
GÉRER L’INSTANT PROPICE HORS DE LA FRANCE : LE CAS DE COLLECTES NÉO-CALÉDONIENNES ET NÉO-HÉBRIDAISES
Romain Duda

Dumoutier et la collecte de moulages anthropologiques

Une empreinte de l’altérité au dix-neuvième siècle

CRÂNES ET TYPES : LA NAISSANCE DES COLLECTIONS D’ANTHROPOLOGIE
FORMES ISOLÉES, FORMES PARTAGÉES : ITINÉRAIRE DU MOULAGE EN SCIENCES HUMAINES
L’influence de la phrénologie
Dumoutier, de l’expérience des Charruas à l’expérience océanienne
LA PENSÉE PHRÉNOLOGISTE À L’ÉPREUVE DE L’ALTÉRITÉ
Dumoutier sur le terrain et la posture réflexive du collecteur
L’instant du moulage : convaincre et s’adapter au regard de l’Autre
LE RETOUR DE L’ASTROLABE ET LA RECONNAISSANCE DU MOULAGE ANTHROPOLOGIQUE
Julien Bondaz

De l’herbier à l’arbre cosmique

L’École Griaule et l’ethnobotanique (1926-1965)

BOTANISTES EN HERBE
DE L’HERBORISATION À L’ENQUÊTE
L’ÂME DU MIL ET LE GRAIN DU MONDE
Vincent Leblan

Une frontière coloniale homme/animal

Captures de chimpanzés et fabrique des identités raciales à l’Institut Pasteur de Kindia, Guinée française, 1920-1930

LE CHIMPANZÉ OU L’ÉMERGENCE D’UNE RESSOURCE POUR L’EMPIRE
Un îlot pasteurien en Guinée française
« Pastoria » par-delà l’empire
Collectes pasteuriennes entre sciences expérimentales et naturelles
Exploitation versus protection du chimpanzé
HUMANISATION DU CHIMPANZÉ ET ANIMALISATION DU COLONISÉ
Aux frontières du singe : l’« indigène »
Frankenstein aux colonies
LES BATTUES DE CHIMPANZÉS DU POUVOIR COLONIAL
Chasse, braconnage, collecte
Cibles, stratégies et techniques de capture
La battue comme technique d’assujettissement
Une « zone grise » entre travail forcé et collaboration ?
Dominique Juhé-Beaulaton e Vincent Leblan

Conclusion

Les collections naturalistes : une histoire renouvelée, un patrimoine à questionner

Collectes et histoire environnementale
Une histoire économique des collectes
Les spécimens en collection, un patrimoine ambivalent
Vincent Leblan

Postface

Bio-impérialismes d’hier et d’aujourd’hui