Version classiqueVersion mobile

L’essai médiatique

 | 
Irène Langlet
, 
Chloé Conant-Ouaked

Avant-propos

Texte intégral

1Le programme Essai médiatique (https://essaimedia.hypotheses.org/​) a ­constitué une action majeure de l’EA 1087 « Espaces Humains et Interactions culturelles » (EHIC) de l’Université de Limoges, dans le cadre de son axe 3 : « Dynamiques des genres en régime médiatique » (contrat d’objectifs 2015-2019). À la suite d’un mouvement de carrière, le colloque international qui le clôturait s’est déplacé à l’Université Gustave-Eiffel (ex-UPEM Paris Est Marne-la-Vallée). Il visait à mettre à l’épreuve les acquis du séminaire des deux années précédentes, en organisant la rencontre expérimentale entre un registre littéraire (l’essai) et la caractérisation de la société et de la culture contemporaine par ses moyens de communication et de représentation (le médiatique). Quatre universités et leurs équipes de recherche, habituées, pour certaines, à travailler ensemble de longue date à travers des programmes Erasmus ou de recherche, ont uni leurs forces et moyens pour organiser cet événement international : outre l’équipe EHIC de Limoges, représentée par Chloé Conant-Ouaked (organisatrice) et celle de Gustave Eiffel (EA 4120 LISAA « Littérature, Savois et Arts »), représentée par Irène Langlet (organisatrice et directrice du programme de recherche), le GIRCAM (« Groupe Interdisciplinaire de Recherche sur les Cultures et les Arts en Mouvement ») de l’université de Louvain-la-Neuve, représenté par Sébastien Fevry, et le consortium DETECt (« DETECting European identity through crime fiction »), programme européen piloté par l’université de Bologne, représenté par Federico Pagello.

2Le projet DETECt, financé par le programme de recherche et innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne sous le grant agreement n° 770151 a encadré la recherche sur le vidéo-essai présentée dans le chapitre 14 du présent ouvrage. Elle résulte d’un travail en commun développé à l’Université de Bologne dans les laboratoires cités en section 2. Plus précisément, les sections 1 and 3 sont à considérer comme de la responsabilité de Guido Mattia Gallerani et la section 2 de Federico Pagello. Les traductions en français de textes italiens cités sont le fait des auteurs.

3Thomas Gerbier a retranscrit la table ronde organisée par Sylvain Lesage (historien, IHRiS, Université de Lille) et Laurent Gerbier (philosophe, InTRu, Université de Tours), deux chercheurs en bande dessinée et culture graphique.

4L’illustration de couverture est tirée d’une planche de Hapax. Prolégomènes à une bande dessinée de droite (The Hoochie Coochie, 2013) de L.L. de Mars, que les éditrices remercient chaleureusement pour l’autorisation de reproduction.

5L’ensemble du volume issu de ces collaborations se veut le reflet d’une proposition théorique, scientifique et créative, tout en proposant, à bien des égards, de relire et de revoir quelques objets d’émergence trop récente, ou vite catalogués comme inclassables, ou nichés derrière des appellations réductrices. Les quatre organisatrices et organisateurs du colloque tiennent à exprimer leur profonde gratitude à leurs universités de tutelle, qui ont soutenu ce projet sans réserves, des premières intuitions en 2015 jusqu’à la publication en 2022.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

i6doc.com
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search