Version classiqueVersion mobile

Le Discours comme image

 | 
Tanja Ruben

I. Comment faire un discours sur la meilleure cité en guerre ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Un festin de paroles pour Socrate (17a1-b9)

La veille, Socrate a régalé un petit groupe d’hommes politiques et de philosophes à sa façon, par un discours1 : il leur a parlé de la meilleure constitution et des hommes qu’elle exigerait (17c1-3). L’hospitalité – placée sous la protection de Zeus xénios – est l’action réciproque par excellence en Grèce2. Ne pas la rendre à celui qui vous l’a offerte, c’est rompre le juste équilibre3 qui devrait gouverner la relation entre hôte et invité(s), comme Timée se hâte de le rappeler : « Car ce ne serait pas juste que, après avoir été hier traités par toi [= Socrate] en hôtes avec les présents qu’il convenait, nous qui restons ne nous empressions pas de te recevoir à notre tour à notre table » (17b2-4)4. Aussi, les invités de Socrate de la veille (τῶν χθὲς μὲν δαιτυμόνων, 17a2) devraient-ils aujourd’hui assumer le rôle d’hôtes en organisant pour lui un banquet (τὰ νῦν δὲ ἑστιατόρων, 17a2-3), comme le font les hôtes publics (ἑστιάτορες) pour l...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search