Version classiqueVersion mobile

Le corps féminin dans la poésie latine tardive

 | 
Sophie Malick-Prunier

Bibliographie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sources

Alcestis. Hexametres Llatins Papyri Barcinonenses, éd. Roca-Puig R., Barcelone, 1982.

Alcestis Barcinonensis. Text and Commentary, (= Mnemosyne, suppl. 103), éd. Marcovich M., Leyde, 1988.

Anonimo. L’Alcesti di Barcelona, éd. Nosarti L., Bologne, Pàtron, 1992.

Anonyme latin, Traité de physiognomonie, éd. André J., Paris, Les belles Lettres, 1981.

Ambroise de Milan, Hymnes, dir. Fontaine J., Paris, Éditions du Cerf, 1992.

Arborius, « Ad nympham nimis cultam », dans Poetae latini Minores, 5, 77, éd. Baehrens A., Leipzig, 1883, p. 391 sqq.

Ausone, « Bissula », M. G. H. A. A. 5, 2, éd. Schenkl E., Munich, 1883, p. 126.

— , « De rosis nascentibus », M. G. H. A. A. 5, 2, éd. Schenkl E., Munich, 1883, p. 243.

— , Œuvres en vers et en prose, t. 1 et 2, éd. Jasinski M., Paris, Garnier, 1935.

— , Decimi Magni Ausonii Burdigalensis Opuscula, éd. Prete Sesto, Teubner, Leipzig, 1978.

— , The Works of Ausonius, éd. Green R.H.P., Oxford, Clarendon Press, 1991.

— , Ausonius, Parentalia, int...

© Les Belles Lettres, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search