Version classiqueVersion mobile

Le Tombeau de Cynthia

 | 
Matthieu Gazeau

Première partie. Vnum opus, non unus honos : Une poétique de l’Ironie

Chapitre 1. Propertivs ou Horos : L’ironie comme figure rhétorique d’inversion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ironie des textes de Properce, notamment depuis qu’elle a été suggérée par Ezra Pound, est reconnue par quasiment tous les critiques. À propos de l’Homage to Sextus Propertius du poète américain, T. S. Eliot, qui précise que « ce n’est pas une traduction », que c’est « une paraphrase, ou plus exactement (pour les latinistes) une persona », définit ainsi la portée de l’ouvrage : « C’est aussi une critique de Properce qui souligne de façon remarquable l’humour, la dérision, et l’ironie chez Properce, ce que Mackail et d’autres critiques n’ont pas vu. De ce point de vue critique, je pense que Pound voit juste, et que Properce était plus cultivé que ne l’ont reconnu la plupart de ceux qui l’ont étudié »1. T. S. Eliot soulève, cependant, un malentendu qui justifie, à ses yeux, de ne pas faire figurer l’Homage dans l’édition new-yorkaise de 1928 qu’il préface : « Il y a un long poème que je n’ai pas inclus, alors que Pound l’aurait fait, l’Homage to Sextus Propertius. Je doutais de son ...

© Les Belles Lettres, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search