Version classiqueVersion mobile

Les Stratégies matrimoniales de l’aristocratie romaine au temps des guerres civiles

 | 
Miguel Alejandro Canas

Chapitre III. Les stratégies matrimoniales dans le jeu des factions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les alliances familiales dont il sera fait état dans ce chapitre sont celles qu’il est possible d’identifier comme ayant une dimension politique. Il peut paraître vain de prétendre délimiter un sous-groupe au sein de notre corpus de cas en s’appuyant sur ce critère, si l’on est d’avis que, « pour une société aristocratique comme l’était celle de la Rome républicaine, toute création de lien familial entre familles appartenant aux couches dirigeantes et toute action en fonction de ces liens étaient considérées certainement comme politiques »1. Cette idée selon laquelle toutes les alliances matrimoniales conclues par des membres de l’aristocratie sénatoriale romaine seraient politiques est toutefois contestée2. Aussi ne retiendrons-nous pour notre part dans ce chapitre que les mariages et les fiançailles dont la dimension politique peut être établie ou, du moins, faire l’objet d’hypothèses s’appuyant sur des faits avérés – nous adopterons ce faisant une ligne inspirée de la position pr...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search