Version classiqueVersion mobile

Claudien

 | 
Delphine Meunier

Troisième partie. Motifs épiques

Chapitre 3. Des motifs manquants ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En considérant le texte de Claudien, nous avons pu relever un certain nombre de stylèmes et motifs caractéristiques de l’épopée : invocation à la Muse, scène guerrière, songe, prophétie, présage… Néanmoins, lorsque l’on cherche seulement des confirmations, on les trouve – et il convient tout autant de chercher les limites de notre hypothèse de lecture. Dans ce chapitre, il s’agit donc de s’interroger sur l’absence de certains motifs attendus dans le genre épique, ou sur leur extrême déformation, afin de définir, peut-être, les limites du caractère épique de l’œuvre. Le corpus épique qui précède Claudien désigne en particulier trois thèmes, que l’on retrouve dans presque toutes les épopées : la catabase, les jeux et l’ira deorum.

Après la νέκυια1 que rapporte, à la première personne, Ulysse (Hom. Od. 11), la catabase devient une convention épique, objet d’un récit à la troisième personne : le chant 6 de l’Énéide est consacré à la descente d’Énée aux Enfers, Ovide narre la catabase d’O...

© Les Belles Lettres, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search