Version classiqueVersion mobile

Claudien

 | 
Delphine Meunier

Première partie. L’ethos d’un poète épique ?

Chapitre 2. Y a-t-il une théorie littéraire chez Claudien ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Antiquité tardive n’a pas laissé de traité théorique sur la pratique littéraire, qui serait l’équivalent de la Rhétorique et de la Poétique d’Aristote, de l’Ars poetica d’Horace ou de l’Institution oratoire de Quintilien1. Ce constat crée une difficulté méthodologique : il est très tentant d’aborder les textes de cette période à l’aune de théories qui sont déjà vieilles de plusieurs siècles2. Si l’on ne peut totalement ignorer ces théories, encore opérantes, étant donné le poids de la tradition dans l’Antiquité tardive, nous souhaiterions dans ce chapitre envisager ce que Claudien dit de sa propre œuvre.

Assurément, il ne nous livre pas une théorie en bonne et due forme, qui serait consignée dans un ouvrage autonome et constituerait un commentaire ou une aide pour aborder son œuvre. On relève cependant à la lecture de l’ensemble du corpus, un certain nombre d’indications et de réflexions. Nous avons étudié, dans le chapitre précédent, ces textes fondamentaux et cruciaux que sont le...

© Les Belles Lettres, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search