Version classiqueVersion mobile

Carmen

 | 
Maxime Pierre

Chapitre IV. Carmen et paroles des Dieux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si, dans la liturgie, les hommes prient les dieux par le biais de carmina, les mots tirés de canere désignent tout aussi bien des énonciations d’origine divine. Cette capacité de communication des dieux a même donné son nom à une divinité : Carmenta, qui délivre des messages divins1. Faut-il supposer pour autant que le schéma de communication de carmen soit la réciproque de celui d’une prière ? En d’autres termes, les dieux s’adressent-ils aux hommes de la même manière que les hommes s’adressent à eux ? L’hypothèse d’une telle réversibilité est d’emblée mise en cause : de fait, si les dieux s’adressent parfois aux hommes sous forme de carmen, la relation n’est pas symétrique car la parole divine est médiatisée par les hommes eux-mêmes. Nous avons déjà relevé un tel type de communication pour les auspices, en relevant l’importance des oscines, ces oiseaux dont le cri est un signal divin. Il convient à présent d’examiner les occurrences où la communication divine passe par la voix hum...

© Les Belles Lettres, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search