Version classiqueVersion mobile

Carmen

 | 
Maxime Pierre

Chapitre II. Carmen et justice

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’usage de la famille de carmen hors du champ des performances des instruments, des oiseaux et des cantores est problématique. Nous avons affaire à des sujets dont la fonction n’est pas d’instrumentaliser la voix mais d’accomplir des actes de paroles institutionnels plus larges relevant de deux domaines : la justice et le culte. Il s’agit d’une distinction purement opératoire : les deux domaines se recoupent en plusieurs points, notamment parce qu’ils relèvent tous les deux du « droit » (ius) qui règle l’ordre social, politique et religieux romain. Le mot carmen, accompagné de sa famille, figure en particulier dans les premiers textes de loi : il est non seulement attesté dans les citations du Digeste, mais encore dans les fragments du texte des Douze Tables1 ce qui en fait une catégorie ancienne du droit. Cependant, ce terme se rencontre également, à partir de la fin de la République, dans différents types de documents. On le trouve dans les traités philosophiques de Cicéron aborda...

© Les Belles Lettres, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search