Version classiqueVersion mobile

Carmen

 | 
Maxime Pierre

Introduction. Les sens du mot Carmen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le chant et le charme

Une seule famille linguistique est à l’origine des mots « chant » et « charme ». Ceux-ci sont dérivés des mots cantus et carmen, tous deux apparentés au verbe canere dont la forme fréquentative, cantare, a donné en français « chanter ». Qu’y a-t-il donc de commun entre une vocalisation musicale et l’attrait exercé par un objet ? Force est de constater que la parenté linguistique entre « chant » et « charme » n’est plus perceptible ni compréhensible aujourd’hui, et que, même aux yeux du savant, elle pose problème. Les langues romanes ne nous aident guère : les mots italiens carme (incantation) et canto (chant) renvoient au même type d’aporie. Faut-il supposer, pour comprendre la parenté des deux mots, que le « chant » ait du « charme », et que le « charme » ait tout d’abord opéré sous forme de « chant » ? C’est de façon simpliste projeter dans l’Antiquité des significations modernes et méconnaître l’énonciation d’origine.

Quel type d’énonciation a pu donner dans...

© Les Belles Lettres, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search