Version classiqueVersion mobile

Mécène, ombres et flamboyances

 | 
Philippe Doze

Avant-propos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est des personnalités hors normes qui marquent les esprits, laissant sur leur époque une empreinte indélébile. Mécène fut de celles-ci. Pourtant, il eut avant tout le goût de l’ombre, cette ombre derrière laquelle il souhaita se voiler afin de respecter le précepte d’Épicure commandant de vivre caché ; cette ombre seule susceptible de mener au bonheur, loin des vanités et de l’agitation du monde. Parallèlement, Mécène afficha — ce n’est pas le moindre des paradoxes — un goût prononcé pour la provocation. En certaines circonstances du moins. Les Anciens aimèrent d’ailleurs à relever ses excentricités. Ses tourments, aussi. À l’évidence, sa philosophie de vie — car il en eut une —, ses postures et ses choix interrogèrent, suscitant nombre de réactions, enthousiastes chez les uns, outragées chez d’autres. Au point de lui attirer nombre d’inimitiés : toujours les singularités apparaissent comme des transgressions. Surtout dans un modèle social et politique très normatif, comme l’étai...

© Les Belles Lettres, 2014

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search