Version classiqueVersion mobile

Se Nettoyer à Rome (IIe siècle av. J.-C.- IIe siècle ap. J.-C.)

 | 
Michel Blonski

Comment se lave-t-on ? Vocabulaire et techniques

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On a cherché ici à répondre à plusieurs questionnements liés : celui du lieu du nettoyage, d’abord, et ensuite celui de la manière dont ce nettoyage se fait. Dans un premier temps, on s’est demandé quelle était la marge de réflexion s’agissant des origines du bain romain, en particulier dans ses relations éventuelles avec le balaneion grec et hellénistique. Le monde grec en effet a développé sa propre culture balnéaire, dès l’époque classique, avec son propre type d’installations de bains publics, qu’il est souvent facile de reconnaître à certains types de dispositifs (en particulier la salle avec plusieurs baignoires individuelles mises côte-à-côte, souvent sous forme de tholos) ; monde grec qui facilite le bain par affusion et immersion, à l’eau chauffée, en cadre collectif certes – les bains sont publics – mais souvent dans des installations individuelles. Monde grec, également, qui prise les opérations de sudation possibles dans ce type d’établissement. Monde grec, enfin, qui af...

© Les Belles Lettres, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search