Version classiqueVersion mobile

Se Nettoyer à Rome (IIe siècle av. J.-C.- IIe siècle ap. J.-C.)

 | 
Michel Blonski

Le balneum et sa justification

Chapitre 10. Autour de la « transition » entre balaneion et balneum

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ces points ayant été établis, reste maintenant à savoir si une transition ou mieux, une filiation, a eu lieu entre balaneion grec et balneum romain, et si oui, comment. De nombreuses études ont été menées autour de la question de savoir où était apparu le parcours balnéaire romain à la fin de la République. Rappelons-en plusieurs traits saillants :

  1. L’insertion des pratiques de la palestre au sein de l’ensemble : on emprunte au gymnase une partie de ses activités, considérées désormais d’un point de vue ludique et éventuellement médical, mais certainement pas civique (les installations de nettoyage ne sont plus un aspect annexe du gymnase, mais l’inverse : la palestre devient une des fonctionnalités de l’établissement de bain709).

  2. La confusion des itinéraires de bain. Ce qui, dans le contexte grec développé à l’époque hellénistique, séparait bain de propreté et bain de délassement (entraînant dès lors une dichotomie entre plusieurs types de salles : salle à baignoires d’une part, salle...

© Les Belles Lettres, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search