Version classiqueVersion mobile

Se Nettoyer à Rome (IIe siècle av. J.-C.- IIe siècle ap. J.-C.)

 | 
Michel Blonski

Pourquoi être propre ?

Avant-propos : Pourquoi être propre ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pourquoi s’être nettoyé et soigné ? Si l’on estime que la propreté est un but, et la saleté une chose à éviter, c’est qu’on a de bonnes raisons. D’où la nécessité de les analyser à travers trois points de vue différents. Le premier va consister à étudier la justification de la propreté d’un point de vue médical. Est-elle présente, et si oui, comment ? On verra que la réponse n’est pas si évidente : certes, le bain est associé à l’obtention de la bonne santé, mais davantage par son insertion dans un mode de vie, et dans l’interaction avec celui-ci, que par lui-même.

Le deuxième point de vue est celui de la justification morale de la propreté. On se proposera d’analyser une série de textes qui participent de ce mouvement, et qui créent – pense-ton – un modèle commun de la bonne présentation physique de soi, traversant les siècles et les régions : il y a, dans le monde romain, un aspect de la propreté qui est moralement désirable, et dont l’abstention, au contraire, est quelque chose à ...

© Les Belles Lettres, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search