Version classiqueVersion mobile

La Philosophie delphique de Plutarque

 | 
Xavier Brouillette

Troisième partie. les médiations delphiques

Chapitre 8. Du sèmainein au legein : L’intermédiaire pythique dans le De Pyth. or

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La réflexion de Plutarque sur les figures médiatrices entre monde divin et monde humain se trouve aussi au cœur du De Pyth. or. Le texte se distingue toutefois du De def. or., car il n’interroge pas les mécanismes rendant possible l’enthousiasme, mais plutôt la parole prophétique de la Pythie. La différence, au premier abord assez subtile, aura des conséquences importantes quant au contenu, puisque l’objectif de Plutarque ne sera plus d’établir les raisons objectives de la divination (les démons comme messagers, le pneuma comme phénomène matériel), mais bien de montrer les raisons subjectives de la parole prophétique. Le titre du traité étant en soi annonciateur, nous nous attarderons principalement à la Pythie.

Par ailleurs, la structure même du texte le distingue du De def. or., où les présentations de Cléombrote et de Lamprias se complétaient l’une et l’autre. Dans le De Pyth. or., les discussions qui bornent la périégèse culmineront lors du discours final de Théon, au pied du tem...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search