Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les juristes écrivains de la Rome antique

 | 
Dario Mantovani

Avertissement

Texte intégral

1Tous les chapitres sont inédits, à l’exception du chapitre II, qui reprend en grande partie, avec quelques modifications et l’ajout de l’Appendice 2, l’essai « Lessico dell’identità », paru dans A. Corbino, M. Humbert et G. Negri (éd.), Homo, caput, persona. La costruzione giuridica dell’identità nell’esperienza romana. Dall’epoca di Plauto a Ulpiano, Pavie, Iuss Press, 2010, p. 3-47.

2Le chapitre IV, inédit, a également été présenté au colloque « Gaius noster. Nei segni del Veronese » (Copanello, 8-11 juin 2012).

3Des collègues ont généreusement accepté de relire des parties du manuscrit et je les en remercie vivement : Alberto Cavarzere et Giancarlo Mazzoli (chap. I), Giuseppe Cambiano (chap. II), Serena Ammirati, Marco Fressura et Matthijs Wibier (Appendice 1). Je souhaite aussi remercier Nicolas Filicic des éditions Les Belles Lettres pour sa relecture. Merci pour leur aide à Claudia Bussolino, Chiara Casali, Laurent Cases. Luigi Pellecchi a comme toujours ma gratitude pour ses commentaires.

4Après 2015, seules les mises à jour bibliographiques ponctuelles ont été faites.

5L’étude s’inscrit dans le cadre du projet Redhis (Rediscovering the Hidden Structure. A New Appreciation of Juristic Texts and Patterns of Thought in Late Antiquity ; ERC AdG, 2013).

6Seuls les textes latins et grecs discutés de façon développée ont fait l’objet d’une traduction. Elle est tirée, sauf indication contraire, parfois avec des modifications minimes, des différentes éditions parues dans la Collection des Universités de France des Belles Lettres. La traduction des sources juridiques est de l’auteur.

7[…] indique les passages ou les termes qui n’ont pas été retenus dans la citation d’un texte ; en revanche, quand il s’agit de textes papyrologiques et épigraphiques [abc] indique des lettres absentes du document original à cause d’une lacune [---] et intégrées dans l’édition moderne (<abc> pour les textes de tradition manuscrite).

8{abc} signale les lettres des textes antiques considérées comme erronées ou superflues par les éditeurs modernes.

© Les Belles Lettres, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540