Version classiqueVersion mobile

Administrer la ville dans et hors les murs

 | 
Mathieu Béghin
, 
Catherine Xandry

Avant-Propos

Mathieu Béghin et Catherine Xandry

Texte intégral

1Cet ouvrage, comme tout apport scientifique, est le résultat de la rencontre entre plusieurs chercheurs partageant un intérêt commun pour une même thématique.

  • 1 Xandry (C.), Organisation d’un territoire aux abords de la ville. Le cas de Metz, Strasbourg et Rei (...)

2Il en va ainsi pour Catherine Xandry et Mathieu Béghin qui, travaillant sur des sujets proches dans le cadre de leurs thèses respectives1, se sont rencontrés à l’été 2014 afin de partager leurs expériences respectives.

3Dans la suite logique des conclusions de leurs travaux de doctorat, un des échanges s’attarda sur le bilan des derniers événements scientifiques consacrés aux abords des villes médiévales en Occident, aussi bien sur les faubourgs, la banlieue que le plat-pays. Depuis le début des années 2010, les rencontres scientifiques traitant la question des périphéries urbaines médiévales se sont multipliées (Lyon, 2011 ; Luxembourg, 2013 ; Braga, 2013 ; Aix-en-Provence, 2015 ; Helsinki, 2016). Fortes de nouvelles approches menées sous le signe de la pluridisciplinarité, elles ont contribué à effacer la vision traditionnelle opposant société urbaine et monde rural, pour lui substituer celles de dualité ou de dichotomie. Ainsi, ville et campagne ne sont plus ennemies mais complémentaires.

4Bien que l’historiographie récente ait montré que les espaces situés au-dedans et au-dehors de l’enceinte urbaine furent des zones policées, sous le pouvoir d’une autorité – politique, laïque ou religieuse – commune, leurs interactions apparaissent souvent floues. C’est face à ce constat que Catherine Xandry et Mathieu Béghin ont souhaité approfondir la connaissance des interactions entre l’intra et l’extra muros afin d’appréhender la ville médiévale dans son ensemble et ainsi mieux la comprendre.

5Ainsi est venu l’idée d’un colloque qui rassemblerait et s’adresserait aux chercheurs, aussi bien confirmés que jeunes docteurs ou doctorants afin d’éclairer certaines zones d’ombres historiographiques. Considérant les nombreux bouleversements sociétaux et la documentation qui en découle, les auteurs ont privilégié une approche des politiques militaires, sanitaires et économiques à l’échelle des villes occidentales de la fin du Moyen Âge et du début de l’Époque moderne.

6Le présent ouvrage est donc le résultat du colloque d’Amiens des 21 et 22 juin 2018, intitulé : Administrer la ville dans et hors les murs, continuité(s) ou rupture (s) ? Ladite rencontre a donné lieu à quatorze communications s’organisant en cinq thématiques majeurs qui permettent d’appréhender la société urbaine médiévale dans une grande partie de sa globalité, à savoir : le commerce et l’économie, la défense militaire et sécuritaire, la défense et son impact urbain, la perception et occupation des espaces, et la justice. Douze de ces interventions ont été retenues pour ces actes qui sont ici réorganisés en quatre parties : la défense militaire et la sécurité, la défense et son impact urbain, la perception et occupation des espaces, et la justice.

7L’organisation de ce colloque et sa publication n’auraient pu voir le jour sans le soutien de Pascal Montaubin (Univ. Picardie, TrAme EA 4284), Denis Menjot (Univ. Lyon 2, Ciham UMR 5648), Philippe Jansen (Univ. Nice, CEPAM UMR 7264) et Laurence Buchholzer (Univ. Strasbourg, ARCHE EA 3400), mais aussi l’aide précieuse de l’unité de recherche TrAme (UR 4284), de la Société Française d’Histoire Urbaine et de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (IRHiS–UMR 8529). Qu’ils soient ici remerciés pour la confiance et l’investissement qu’ils ont apporté dans ce beau projet.

Notes

1 Xandry (C.), Organisation d’un territoire aux abords de la ville. Le cas de Metz, Strasbourg et Reims du milieu du Moyen Âge au début de l’époque moderne, thèse de doctorat en histoire médiévale, Strasbourg, Université de Strasbourg Marc Bloch, 3 vol., 2013 ; Béghin (M.), Organisation et développement du territoire aux abords d’une cité : Amiens et ses faubourgs (1059-1520), thèse de doctorat en histoire médiévale, Amiens, Université de Picardie Jules Verne, 2 vol., 2016.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search