Version classiqueVersion mobile

La recherche sur le patrimoine et les outils numériques à l'épreuve de l'expérimentation

 | 
Nicolas Asseray

Numérique et patrimoine : le cas de l’hôpital Beaujon

Digital and heritage: the case of Beaujon Hospital.

Lila Bonneau

Résumé

L’hôpital Beaujon demeure le reflet du fonctionnalisme sanitaire des années 30 en France. Malgré la restructuration et la modernisation perpétuelles de cet établissement de soin, il devrait être désaffecté en 2027. En vue de la suppression éventuelle du programme hospitalier du site, une Convention d’Application a été instaurée entre les HUPNVS1 et l’ENSAPVS2. Dans ce but, nous avons effectué un inventaire précis des éléments à valeur patrimoniale des lieux et cela a déclenché la nécessité d’avoir recours aux outils numériques.

Texte intégral

Introduction : contextualisation de la recherche

1L’hôpital Beaujon demeure depuis quelques années un terrain d’investigations de l’architecture thérapeutique du xxe siècle. Cette recherche, initiée par un groupe d’enseignants-chercheurs pluridisciplinaires, se développe en synergie avec la Convention d’Application annexée à l’Accord Cadre entre les Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine et l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Val de Seine du 28 avril 2017. Cette synergie concerne notamment la formation de 2e et 3e cycle et d’un projet de recherche doctorale, sous la direction de Donato SEVERO, professeur HDR, dans le cadre du Laboratoire EVCAU – ENSA Paris Val-de-Seine – École Doctorale 382 – Université Paris Diderot. Le sujet de thèse engagé est le suivant : Anamnèse et devenir de l’architecture thérapeutique du xxe siècle : dans le cadre de la reconversion des Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val-de-Seine : L’hôpital Beaujon à Clichy 1930-2020 (Jean Walter, Louis-Victor Plousey et Urbain Cassan, architectes).

2Cette recherche a notamment comme objectif de développer une analyse urbaine, paysagère, architecturale et programmatique de l’aire hospitalière et de définir les valeurs patrimoniales (historiques, architecturales, mémorielles, etc.), les potentialités du site dans le cadre de la désaffectation de l’ensemble de l’activité médicale et d’une transformation future.

3En effet, malgré la restructuration et la modernisation perpétuelles de cet établissement de soin afin de répondre aux exigences croissantes de l’évolution de la médecine et des techniques contemporaines associées, les hôpitaux Beaujon et Bichat seront remplacés par un nouvel et unique équipement, le Campus hospitalo-universitaire du Grand Paris Nord situé à Saint-Ouen.

4À l’heure de la requalification du site, nous pouvons notamment nous poser les questions suivantes : quelles sont les valeurs patrimoniales à sauvegarder lors d’une éventuelle reconversion ? Quelles sont les potentialités du site à mettre en exergue ?

5L’AP-HP a fait appel à l’équipe de recherche concernée afin de comprendre le site et son histoire en vue de la valorisation de l’œuvre.

6De plus, aujourd’hui, l’hôpital Beaujon ne possède aucun titre de protection patrimoniale mais il fait l’objet d’une démarche de labellisation comme architecture remarquable contemporaine.

7Dans un premier temps, le cas d’étude sera présenté succinctement. L’œuvre sera alors remise dans son contexte d’origine, puis l’attention sera portée à l’état des lieux actuel afin de mettre en lumière les grandes valeurs et les potentialités de l’aire hospitalière.

8L’analyse de ce site nous a amené à nous poser les questions de la mise en valeur des qualités du site. Pour cela, nous avons procédé à la préparation de différents supports graphiques numériques qui pourraient expliciter nos recherches. Ainsi, la méthodologie entreprise par l’équipe sera explicitée : inventaire, classement et numérisation, sauvegarde et relevés et valorisation.

1. Patrimoine : le cas de l’hôpital Beaujon

1.1. Rappels historiques

9L’hôpital Beaujon, inauguré en 1935, est implanté sur la commune de Clichy, au nord de Paris (fig. 1). Son architecture a pu être fixée grâce à un programme bien établi par les maîtres d’ouvrage de l’Assistance Publique et à un travail de fond entrepris par l’équipe de maîtrise d’œuvre et notamment par les architectes Jean Walter, Louis Plousey et Urbain Cassan.

Fig. 1 – La façade nord de l’hôpital Beaujon dans les années 30

Sources : Archives de l’AP-HP

10Cet hôpital marque l’histoire sanitaire française car il demeure le premier hôpital de grande hauteur en Europe. L’objectif de cette aire hospitalière, également surnommée « machine à guérir », est d’être à la pointe de l’innovation hospitalière du premier tiers du xxe siècle, de proposer un projet plus fonctionnel et par conséquent, plus économique au quotidien. De plus, cette nouvelle typologie fut importée d’Amérique du Nord, mais conserve une écriture architecturale française par la proposition d’une structure en béton armé.

11Le projet gagnant offre alors en son centre, un bâtiment en double peigne, orienté nord-sud, dont un immeuble de grande hauteur (fig. 2). Cet immeuble de douze étages dominant le sol de 71 m est un bâtiment rectangulaire de plus de 177 m de long flanqué par quatre antennes orientées sud de plus de 9 m de large sur 22 m de longueur.

Fig. 2 – Plan masse (1934)

Sources : Archives de l’AP-HP

12Au nord, il est relié au bâtiment de consultation par l’élément rotule, le hall d’entrée et l’espace de circulation verticale intégrant les ascenseurs.

13Le bâtiment des consultations détient une organisation rationnelle :

  • 3 Archives AP-HP, 9L36 : ZEITSCHRIFT n° I7 (17 août 1937) Revue hospitalière – Berlin, extrait du rap (...)

« De droite et de gauche de l’entrée principale on voit en double trois ailes de bâtiment en relief communiquant entre elles par un passage commun. Chacune de ces ailes est destinée à un service spécial. »3

14En périphérie de la parcelle, s’étendent les différentes fonctions annexes :

  • À l’est, le long de la rue du Général Roguet, le bloc usine fait l’intermédiaire entre la ville et l’hôpital.

  • Longeant le boulevard du Général Leclerc, se côtoient à l’ouest, la crèche, les immeubles attribués aux infirmières et sages-femmes et le bâtiment appelé « économes et commis », ainsi que le pavillon dédié au directeur et au pharmacien.

  • Au Nord, les deux immeubles de logements pour les internes et les gradés font face à l’impressionnante façade nord.

1.2. Contexte actuel, critique d’authenticité et valeurs

15Malgré l’importance de sa conception et l’innovation de l’œuvre, depuis son inauguration, cet établissement de soin n’a cessé d’être restructuré et modernisé afin de répondre aux exigences croissantes de l’évolution de la médecine et des techniques contemporaines associées. Depuis sa création, sa réception et son occupation, l’hôpital Beaujon a donc subi de nombreuses transformations et extensions et se pose aujourd’hui la question de son authenticité. En effet, les établissements de soin privilégient en général le bon fonctionnement du programme hospitalier, réaménageant les locaux devenant vétustes ou non réglementaires, en laissant parfois de côté le caractère patrimonial des lieux. Cela est compréhensible car la priorité est d’offrir des conditions sanitaires optimales pour les patients en étant à la pointe de la modernité hospitalière.

16À l’heure actuelle, l’ensemble immobilier se compose de 30 bâtiments contre 15 à l’origine. Les espaces extérieurs non construits ont donc été considérablement réduits.

17De nouveaux usages sont venus s’additionner au programme d’origine de l’hôpital Beaujon et cela a entrainé de nombreuses transformations sur l’aire hospitalière et au sein même des espaces de soin. En effet, certaines constructions se sont installées en lisière périphérique de la parcelle, quelques petits édicules se sont également implantés au milieu du parc au fur et à mesure du temps et d’autres ont même fini par s’adosser ou se superposer aux bâtiments existants (fig. 3).

Fig. 3 – Plan schématique de l’état actuel de l’hôpital Beaujon

Sources : Lila Bonneau

18De plus, de nombreuses restructurations intérieures sont également à référencer au sein de l’établissement. Les unités de soins sont tour à tour réaménagées (chaque unité, correspondant à un étage) afin de répondre aux exigences sanitaires de chaque spécialité.

19Entièrement rénové, profondément remanié, cet ensemble immobilier a été lésé de certains éléments patrimoniaux, notamment de second œuvre. Des aménagements ou extensions ont également altéré certains points à forte valeur patrimoniale.

20L’analyse de l’hôpital Beaujon que nous sommes en train d’établir, porte sur une observation visuelle attentive qui a pour objectif de déterminer quelles en sont les parties originelles et les parties détruites, transformées et restaurées, et préciser quelles sont les différentes époques d’intervention. De plus, comme cela est souvent le cas dans le cadre des programmes à usage hospitalier, la parcelle a subi de multiples transformations successives sans prendre en compte la globalité de l’ensemble architectural et paysager affaiblissant la lecture générale du site.

21Malgré ces différentes transformations, l’hôpital conserve encore aujourd’hui de nombreuses valeurs qu’il sera essentiel de préserver et de mettre en lumière. Selon les recherches établies jusqu’à présent, la parcelle hospitalière clichoise possède six points principaux qui déterminent son caractère patrimonial :

  1. La parcelle de 7 hectares intégrant l’ouverture de l’enceinte hospitalière et la mise en valeur des espaces au sol urbains et paysagers, demeure une réelle ressource pour les citoyens du xxie siècle ;

  2. La rationalité constructive et typologique des dispositions spatiales des volumes et du système distributif constitue une caractéristique majeure de cet ensemble immobilier ;

  3. La solidité de la structure et de ses fondations ainsi que l’organisation structurelle du plan (structure poteaux-poutres) offrent une adaptabilité non négligeable ;

  4. La qualité architecturale et constructive de l’enveloppe nous permettra d’envisager sa reconversion en prenant en compte le développement durable et par conséquent les aspects environnementaux et sociaux d’une planète globalisée ;

  5. La qualité de la conception et de la réalisation fonctionnaliste du second œuvre ;

  6. Les différentes valeurs immatérielles et mémorielles seront à mettre en exergue afin de conserver « l’esprit Beaujon ».

2. Méthodologie : recours au numérique

22Pour mener à bien cette recherche et pour présenter ces valeurs, un travail d’inventaire et de valorisation grâce aux outils numériques est en cours.

2.1. Inventaire, classement et numérisation

2.1.1. Inventaire

23Un inventaire précis de tous les espaces de la parcelle à valeur patrimoniale est effectué grâce à des recherches ciblées.

24La consultation des archives portant sur les documents graphiques de l'hôpital Beaujon se poursuit grâce à trois fonds d’archives principaux :

  • Les archives de l’AP-HP ont été consultées en deux temps, état des fonds avant et après 1950. Le dépouillement des archives de l’AP-HP a été effectué par un groupe d’étudiants et par les enseignants-chercheurs. Ces archives balayent les enjeux politiques de l’hôpital à travers l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris du début du xxe siècle à aujourd’hui.

  • Par la suite, les archives rangées dans le coffre du sous-sol du bâtiment Nicolas Beaujon ont été analysées. Ces dossiers portent en majorité sur la construction de l’hôpital Beaujon.

  • Cette recherche a été complétée par l’examen de l’intégralité des archives du sol des services techniques de l’hôpital Beaujon ; ces archives contiennent notamment les multiples modifications engendrées sur l’aire hospitalière des années 1935 à nos jours. Les documents les plus importants ont été photographiés méthodiquement. À l’heure actuelle, ils ont été consultés sans être classés.

2.1.2. Reproduction

25Certaines archives ont été reproduites en fonction de la datation des plans et de leurs pertinences afin de composer un fond numérique (fig. 4). Les plans d’origine ont été scannés par une société externe tandis que le reste des documents a été numérisé par les services techniques des hôpitaux Nord. Ce corpus numérique nous a permis de dresser une classification.

Fig. 4 – Reproduction du plan de médecine d’origine de l’immeuble de grande hauteur (5e étage)

Sources : Archives des services techniques.

2.1.3. Classification

26Suite à la reproduction numérique de certains plans, une classification a été mise en place.

27Les archives (1931-1935) qui ont été scannées par l’entreprise externe, ont été classées sous forme de tableau.

28L’objectif est de continuer à agrémenter ces différentes bases de données afin d’envisager une liste chronologique qui permettrait de comprendre les grandes interventions entreprises sur l’existant entre 1935 et 2020.

2.2. Sauvegarde et relevés

29Des visites de l’établissement permettent également de déceler les qualités du site. En revanche, l’hôpital étant toujours en activité, nous ne pouvons pas procéder à une sauvegarde in situ de ces espaces ou objets de second œuvre.

30Nous avons alors établi une méthodologie de conservation en deux phases. Dans ce but, nous avons effectué un inventaire précis des éléments à valeur patrimoniale toujours en place.

31Des échanges interdisciplinaires riches et variés entre le personnel de l’AP-HP et les enseignants-chercheurs nous ont permis d’émettre des prescriptions d’éléments à sauvegarder, à conserver, à ne pas altérer ou pouvant être modifiés.

32De plus, ce repérage patrimonial sert de support à la valorisation de l'œuvre et a déclenché un relevé photographique ainsi que des relevés numériques au sein de l’établissement. Afin de mettre en avant les atouts du site, différents relevés (relevés à la main, relevés 3D, relevés photographiques, etc.) ont été réalisés (fig. 5). Le laboratoire EVCAU « Humanités numériques » met les outils suivants au service de ces recherches et propose trois volets :

  • Architecture Numérique et Systemic Design ;

  • Modèles, Temporalités et Projets ;

  • Architecture et Vulnérabilités.

33En complément des relevés traditionnels effectués avec les étudiants, des relevés 3D et photographiques continuent d’être proposés grâce aux outils suivants :

  • RICOH : Prise de vue d’un espace à 360°.

  • OSMO : Prise de vidéos des espaces de déambulation, des ambiances, etc.

  • SCANNER LEICA : Effectue des relevés précis, mosaïques de photos et nuages de points.

  • LENOVO-S3D CAPTURE : Relève des nuages de points et effectue un modèle 3D.

  • SCAN A MAIN-SENSE 3D CUBUFY : Effectue des relevés d’objet de forme complexe.

Fig. 5 – Scan Lenovo d’une salle d’opérations

34De plus, un relevé photographique spécifique a été établi par la photographe Victoria Tanto.

35Pour l’utilisation de ces outils numériques, l’équipe du laboratoire EVCAU a organisé une équipe de chercheurs expérimentés dans le domaine du numérique, composée des personnes suivantes : André Del, Julien Schoevaert, Olivier Bouet et moi-même. Cette équipe est déjà intervenue lors de la campagne de relevé du R+4.

36Ces outils de relevé numérique permettent de présenter les espaces remarquables du site mais également de mettre en exergue les espaces et les éléments qualitatifs d’origine toujours en place. Le relevé 3D a notamment été effectué au R+4 de l’IGH afin de pouvoir présenter un niveau évidé et rendre compte de la spatialité des lieux.

37Les documents extraits de ces divers instruments de relevé numérique permettent de devenir des composants d’archives et demeureront, à l’heure de la reconversion de cet établissement, des témoins précieux de près d’un siècle d’occupation hospitalière. Ces relevés complètent également les documents d’archives manquants à ce jour (détails des menuiseries, paillasses, carrelage au sol, etc.) et viennent dessiner un état temporel.

38Pour finir, en complément de ces relevés et en collaboration avec les services techniques de l’hôpital et en vue du réaménagement du R+4 de l’IGH, les éléments intérieurs revêtant un caractère patrimonial, et recensés dans les fiches patrimoniales, seront donc déposés en conservation (au moins un exemplaire) afin de proposer une éventuelle restitution future.

2.3. Valorisation : modélisation et film documentaire

2.3.1. Maquette numérique

39Afin de mener à bien cette recherche, un fichier de synthèse graphique est en train d’être mis en place grâce à la collaboration du collectif d’architecture MAÀPA. L’objectif consiste à fusionner les différentes sources récoltées jusqu’à présent, expliciter notre pensée et nos écrits à travers un support graphique 3D et à établir une chronologie de l’évolution du bâti depuis son inauguration. Puis, des simulations de transformations architecturales à travers l’analyse des potentialités du site (par imbrication, extension, surélévation, etc.) seront intégrées (fig. 6).

Fig. 6 – Maquette numérique de l’hôpital Beaujon dans son état d’origine

Sources : Collectif MAÀPA

40En revanche, nous ne disposons pas d’un relevé exhaustif de l’ensemble hospitalier. De plus, ni coupes, ni élévations sont dressées au format numérique. Aucun relevé 3D n’a été fait sur le site, à part pour le CHU (bâtiment n° 3) qui a été relevé pour la réalisation du permis de démolition. Par conséquent, la modélisation se basera sur les plans relevés par un géomètre et les élévations et coupes seront dessinées en fonction des archives récoltées. Un relevé géomètre exhaustif se verra nécessaire afin d’être précis au millimètre mais ce travail de déchiffrage en 3D nous permettra de mieux appréhender la composition, la structure, la matérialité et l’agencement de l’ensemble Beaujon.

2.3.1.1. 3D : outil d’analyse

41Dans un premier temps, l’objectif est de faire la synthèse des documents qui ont été récoltés. Ce travail permettra de fusionner tous les documents d’archives et graphiques qui ont été récupérés et analysés depuis le démarrage des recherches. Ce fichier intègrera les différentes campagnes de relevés in situ qui ont été effectuées précédemment par les membres de l'équipe de recherche (relevés 3D, relevés à la main, etc.). Ce document inclura également les différentes informations assimilées (archives de l'AP-HP, archives du coffre de l'hôpital Beaujon, etc.).

42Ce modélisation s’organise selon trois échelles et trois niveaux de précision :

  • À l’échelle urbaine : Ce document définira le contexte urbain de l’hôpital Beaujon à l’échelle de la ville de Clichy précisant les transformations urbaines de la commune.

  • À l’échelle de la parcelle : Cette maquette numérique tentera de dégager l’état d’origine et l’état actuel de l’hôpital Beaujon afin de mettre en lumière l’écriture de l’aire hospitalière d’origine et de comprendre les différentes stratifications temporelles (depuis son inauguration à aujourd'hui).

  • À l’échelle de l’IGH : Une visite virtuelle sera imaginée avec un étage type qui sera défini en fonction des détails récoltés et de la précision des relevés qui ont été faits par l’équipe de recherche (huisseries, menuiseries, carrelage, etc.).

2.3.1.2. 3D : Outil de simulation

43Ce document permettra d’expliciter les potentialités du site et de dégager des adaptations futures.

2.3.1.3. 3D : Outil de valorisation

44Les différentes valeurs patrimoniales de l’hôpital Beaujon seront introduites à travers différents procédés : visites 3D, schémas axonométriques, plans hypothétiques, détails, etc.

2.3.1.4. Outils

45Cette maquette numérique sera réalisée sur Archicad, logiciel adapté à la démarche BIM (Building Information Modeling).

46La modélisation 3D devra permettre d'extraire les plans, les coupes, les façades, les vues et les vidéos nécessaires à la juste compréhension du site dans son ensemble et à son évolution. Une nomenclature précise (création de groupes par époque, organisation des calques, etc.) a été proposée avant le démarrage du dessin.

2.3.2. Film documentaire

47L’objectif serait de pouvoir réaliser un film documentaire qui pourrait faire une synthèse de tous les éléments graphiques/numériques qui sont en cours de réalisation et de classement.

48À travers cette démarche, nous souhaitons fusionner l’intégralité des différentes données en naviguant entre méthodologie et sensibilité. Le film documentaire tentera d’expliciter les sujets suivants :

  • Dimension urbaine – Atmosphère, la Seine et le périphérique ;

  • Mise en exergue de l’anamnèse du site à l’échelle de la parcelle ; d’un étage à l’autre, mise en relation des niveaux et des travaux perpétuels de l’hôpital ;

  • Préciser les valeurs du site : la structure, la polychromie, les valeurs de mémoire, la valeur d’hospitalité, faires des connexions entre l’architecture et l’humain ;

  • Proposer une visite virtuelle : le parcours intérieur passera du hall au R+4, à l’étage témoin de l’intégralité de l’immeuble de grande hauteur, puis jusqu’à la terrasse. La vidéo permettra de retranscrire cet espace immatériel.

49Ces outils numériques retranscrivent nos analyses et mettent en exergue les espaces et les éléments à valeurs patrimoniales d’origine. Ces différentes données seront donc mises en commun lors de la réalisation de ce travail sur l’aire hospitalière Beaujon.

50Un cours de séminaire d’une semaine à l’Université Paris-Diderot sur les films documentaires intitulé Images pour film documentaire a été suivi afin de mieux appréhender la préparation d’un scénario et d’apprendre à faire les premières manipulations techniques.

Conclusion

51Lors de la conception, l’intérêt porté à la composition urbaine et architecturale et au soin des détails a abouti au fait que l’ensemble hospitalier devienne remarquable ; lors du chantier, l’intérêt porté à l’ingéniosité des procédés et à la rapidité d’exécution lui confèrent de nouvelles valeurs d’historicité.

52Aujourd’hui, outre la composition générale, l’organisation de la parcelle, la typologie des bâtiments et la rationalité du plan, le système de distribution, la structure, l’enveloppe, les espaces extérieurs privilégiés, plusieurs ouvrages ou dispositions à caractère patrimonial sont à recenser dans le second œuvre de ces différents bâtiments ainsi que dans le mobilier.

53De plus, depuis sa création, cet établissement n’a cessé d’être restructuré et modernisé afin de répondre aux exigences croissantes de l’évolution de la médecine et des techniques contemporaines associées.

54À l’heure actuelle, l’ensemble hospitalier se conjugue de différentes qualités et d’ouvrages qu’il serait bénéfique de conserver lors de sa mutation. Dans cette dynamique, ce travail de recherche essaie donc de contribuer à la sauvegarde de ce site, doté d’une exceptionnelle identité architecturale, qu’il serait essentiel de mettre en lumière et de préserver.

55L’hôpital Beaujon, nous parle encore aujourd’hui de la modernité, du fonctionnalisme à l’ère industrielle, de l’invention et de l’innovation. Cela montre, entre autres, l’actualité de sa valeur patrimoniale, valeur à sauvegarder vers de nouveaux usages et/ou vers des transformations contemporaines.

56Pour valoriser ces différents volets, il nous a semblé judicieux de trouver la réponse par le biais de l’outil numérique. Dans cette étude, les enjeux du digital rapportent l’importance du sujet de la représentation et plus globalement aujourd’hui du numérique en recherche architecturale et patrimoniale.

Notes

1 Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine.

2 École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Val de Seine.

3 Archives AP-HP, 9L36 : ZEITSCHRIFT n° I7 (17 août 1937) Revue hospitalière – Berlin, extrait du rapport du Prof. HOFFMANN, de Berlin, p. 9.

Table des illustrations

Crédits Sources : Archives de l’AP-HP
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/4882/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 7,8M
Crédits Sources : Archives de l’AP-HP
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/4882/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 2,3M
Crédits Sources : Lila Bonneau
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/4882/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 872k
Crédits Sources : Archives des services techniques.
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/4882/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 24M
Crédits Sources : EVCAU
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/4882/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 242k
Crédits Sources : Collectif MAÀPA
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/4882/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 577k

Auteur

ENSA Paris Val-de-Seine, École Doctorale 382, Université de Paris, Laboratoire EVCAU
lila.bonneau@gmail.com

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search