Version classiqueVersion mobile

L'engagement dans la Résistance (France du Nord - Belgique)

 | 
Robert Vandenbussche

Table des matières

Paul Astier

Avant-Propos

Francis Nazé

Objectifs

Robert Vandenbussche

Introduction problématique

La Résistance : un engagement

René Lesage

L’engagement des paysans dans la Résistance : l’exemple du Pas-de-Calais

Une résistance paysanne peu nombreuse ?
Une résistance précoce des paysans liée aux activités d’évasion
Un engagement plus important en 1943
Les paysans résistants dans les organisations
Une paysannerie seconde dans la résistance ?
Conclusion
Jean-François Condette

La résistance universitaire en zone rattachée de 1940 à 1944 (Nord-Pas-de-Calais et Belgique)

Le premier degré de la résistance universitaire : affirmer la survie de la culture démocratique
Un dénominateur commun : l’importance du contrôle allemand
Le « degré zéro » de la résistance : la volonté farouche d’exister et sa justification
Une vie universitaire minimale
Une fronde intellectuelle permanente : la résistance morale du monde universitaire
La fronde intellectuelle : « Empêcher la lente asphyxie des consciences »
Le refus de la germanisation : le cas spécifique de la fermeture de l’ULB
L’opposition aux mesures raciales et au STO
Une participation minoritaire mais réelle à la résistance active contre l’occupant
Filières d’évasion, renseignements et presse clandestine
La résistance armée
Le bilan à la libération
Fabrice Maerten

Résistance et société en Hainaut belge. Histoire d’une brève rencontre

Le Hainaut à la veille de l’occupation
Le temps de l’accommodation (fin mai 1940 – décembre 1942)
Le temps du refus (janvier 1943 – début septembre 1944)
Le temps de la restauration (septembre 1944 – novembre 1944)
À la recherche d’une influence plus durable de la résistance
Bruno Béthouart

La résistance des démocrates d’inspiration chrétienne en France : précocité et diversité

Précocité de la résistance
Des syndicalistes chrétiens habitués à la résistance
Le refus de l’occupation étrangère
L’antinazisme doctrinal
Diversité des activités résistantes démocrates chrétiennes
Au sein de l’institution ecclésiale
Une résistance spirituelle
Au cœur des grandes luttes nationales
Les fruits de cette activité résistante
La présence dans les instances politiques
Lyon, point d’origine du projet démocrate d’inspiration chrétienne
Conclusion
Emmanuelle Jourdan

La résistance en Lorraine

Mémoire et annexion
« Les Allemands, nous on les connaissait » : une résistance fondée sur une mémoire patriote, qui trouve dans le gaullisme un mode d’expression
Des zones prisons : s’enfuir et communiquer, les actes résistants dominants
Une histoire sociale de la résistance lorraine ?
Des mouvements qui s’étoffent et se militarisent
Thibault Tellier

Maurice Schumann, la voix de la résistance

Un résistant de la première heure
L’aide apportée à la résistance
L’écho de sa voix : l’exemple des glières
Conclusion
Térèse Bonte

Témoignage de Térèse Bonte, Bonduoise

L’impact de Maurice Schumann sur les Français de la Zone interdite

Pour moi, il fut d’abord agaçant
Il m’a apprivoisée
Peu à peu, il se fait pour moi directeur de conscience
Il a redressé en moi ce qui était tordu : mon jugement, ma colonne vertébrale aussi
Laurent Barcello

Itinéraires de « résistants-prisonniers » : ceux de Rawa-Ruska

Parcours de résistants
Le camp de représailles de Rawa-Ruska
Le facteur humain
La culture : un parfum de liberté
Conclusions
Etienne Dejonghe

Regards d’historien

Robert Vandenbussche

Conclusion

 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search